Les dirigeants de Pere-Noel.fr poussés dehors

 |  | 552 mots
Lecture 3 min.
Le site de commerce électronique Pere-Noel.fr n'en finit pas de faire parler de lui. Dernier épisode en date: le départ surprise des dirigeants. Dans un communiqué laconique, le conseil d'administration de l'entreprise cotée au marché libre a annoncé ce matin la démission d'Alexandre Fur et de son frère Grégoire des postes de président du conseil d'administration et d'administrateur. "En outre, Alexandre Fur et Grégoire Fur quittent toutes fonctions opérationnelles au sein de la société", précise le communiqué de la société. Ces démissions sont directement le fait de la gestion plus que douteuse des deux frères, puisque c'est le conseil d'administration qui a clairement décidé de leur départ. "Ca ne pouvait plus continuer comme ça. C'est l'ensemble de leur gestion qui leur était reprochée, tant au niveau des clients que des partenaires", a précisé à latribune.fr Marthe Aubry-Simon, responsable juridique de la société. Un deuxième conseil d'administration se tiendra mercredi afin de décider d'une nouvelle direction. L'actionnariat est également susceptible d'évoluer, dans la mesure où, selon les dernières informations communiquées par l'entreprise, Alexandre Fur, en tant que premier actionnaire, détient 23,89% des parts.Pere-Noel.fr chercherait-il à se remettre dans le droit chemin? En tout cas, la route risque d'être longue, tant le site de commerce électronique a accumulé de casseroles et s'est forgé une mauvaise réputation. En effet, la société est en plein démêlés judiciaires et les deux ex-dirigeants et fondateurs font depuis des mois l'objet de graves accusations de la part non seulement de leurs clients mais également de leurs partenaires. Le Tribunal de grande instance de Créteil instruit actuellement des dizaines de plaintes en provenance de consommateurs qui s'estiment floués par Pere-Noel. Devant l'accumulation des réclamations, l'association de défense des consommateurs UFC-Que choisir s'est elle-même portée partie civile en mai dernier. La société est en effet soupçonnée d'escroquerie délibérée envers les internautes. En parallèle, une procédure a également été ouverte au parquet de Saint-Etienne, siège de la société jusqu'à son transfert à Lyon en août dernier, à l'initiative de la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), qui lui a remis un dossier accusant Pere-Noel de publicité mensongère et de tromperie. Une dernière affaire est venue détériorer encore la réputation des deux frères. Fin septembre, deux journalistes stéphanois ont déposé plainte pour violence avec arme contre les deux dirigeants, affirmant avoir été aspergés de gaz lacrymogène. Les deux agressions, intervenues à une demi-heure d'intervalle, faisaient suite à des articles parus dans des journaux locaux citant des témoignages de clients se plaignant de recevoir des messages pornographiques, après avoir été en contact avec le site Internet pere-noel.fr.Les scandales qui entourent le site de commerce électronique contrastent avec une situation financière plutôt flatteuse dans ce secteur sinistré. En 2001, Pere-Noel.fr faisait état d'un résultat annuel de 0,1 million d'euros, contre une perte de 1,3 million d'euros en 2000. Le chiffre d'affaires était ressorti à 22,6 millions d'euros, soit quatre fois plus que l'année précédente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :