Paris accentue sa progression à mi-séance

3 mn

Irrégulière durant toute la matinée, la Bourse de Paris s'inscrit en forte hausse à mi-séance. Le marché bénéficie de la fermeté de certains poids lourds de la cote comme Aventis, BNP Paribas et TotalFinaElf qui compense en partie la déception causée par Nokia. La bonne orientation des contrats futures sur indices américains, qui laisse espérer une ouverture en hausse à Wall Street, soutient également la cote. A 12h10, le CAC 40 gagnait 1,17% à 4.071,97 points, dans un volume d'affaires particulièrement fourni avec plus de 1,5 milliard d'euros traités sur l'indice. Les boursiers relèvent de nombreuses applications et notamment sur Air Liquide, Sanofi et Renault.La prudence n'en reste pas moins de mise alors que les investisseurs estiment qu'aucun élément de fond ne justifie un mouvement haussier. L'attentisme des investisseurs est en outre renforcé par les craintes d'attentats, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. La ministre de la Défense, Michèle Alliot-Marie, a en effet déclaré sur Europe 1 que la menace terroriste pesait également sur le Vieux Continent et sur la France.Les équipementiers de télécommunications européens reculent après la révision en baisse par Nokia de ses perspectives de chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre. L'équipementier a cependant maintenu ses prévisions de résultats entre 0,18 et 0,20 euro par action. Alcatel recule de 2,21% à 10,64 euros. A contre-courant, France Télécom gagne 2,41% à 17,83euros. MobilCom a annoncé que le Français était toujours en discussions avec les banques en vue de refinancer une ligne de crédit de 4,7 milliards d'euros de l'opérateur allemand. Orange gagne 0,89% à 5,66 euros tandis qu'Equant abandonne 3,13% à 6,18 euros.Après avoir perdu jusqu'à 4,07% au cours du match France-Danemark, TF1 gagne 1,77% à 30,50 euros en dépit de l'élimination de la France à l'issue du premier tour de la Coupe du Monde. Certains analystes estiment que la récente chute du titre était exagérée. La chaîne, qui a déboursé 60 millions d'euros pour l'exclusivité des droits de retransmission du mondial en France, risque pourtant de se retrouver face à un manque à gagner 10 à 32 millions d'euros de recettes publicitaires, selon certains analystes. Sa maison-mère Bouygues cède 0,67% à 28,33 euros.Marqué par une forte volatilité, Vivendi Universal gagne 1,49% à 30,60 euros après avoir évolué dans une fourchette de 29,88 à 30,63 euros. Le groupe a vendu 415.000 actions de la société de service des eaux Philadelphia Suburban au mois de mai, rapporte la SEC. Cette cession a rapporté 9,3 millions de dollars au groupe qui cherche à réduire son endettement.Renault progresse de 3 % à 51,50 euros. Lehman Brothers a maintenu sa recommandation d'achat sur le titre et remonté son objectif de cours de 52 à 62 euros. La valeur est également portée par le relèvement de la notation de Standard & Poor's sur sa filiale Nissan en raison de la réduction de sa dette.Le secteur bancaire se reprend après son récent accès de faiblesse. BNP Paribas gagne 1,06% à 57,20 euros. La première banque française a annoncé qu'elle étudiait d'éventuelles acquisitions dans la gestion d'actifs aux Etats-Unis. La Société Générale prend 1,59% à 70,10 et le Crédit Lyonnais 0,92% à 44,09 euros.TotalFinaElf gagne 1,91% à 159,70 euros. Selon le Financial Times le groupe pétrolier a lancé un appel d'offres en vue de céder SigmaKalon, son pôle peintures, dont il espère dégager plus de 1,5 milliard d'euros.Les valeurs de distribution s'inscrivent en hausse dans le sillage du leader mondial du secteur, l'américain Wal-Mart, qui a annoncé tabler sur un chiffre d'affaires dans le haut de la fourchette de ses prévisions en juin. Carrefour avance de 3,01% à 54,80 euros et Casino prend 0,81% à 86,95.En dehors du CAC 40, Naf Naf bondit de 8,57% à 15,20 euros après l'annonce d'une progression de 64%, à 11,6 millions d'euros, du résultat net de son exercice achevé le 28 février dernier.Valeo perd 1,22% à 44,60 euros. Les actionnaires de l'équipementier automobile ont rejeté, lors de l'assemblée générale d'hier, une résolution qui aurait permis au directoire du groupe de procéder à une augmentation de capital en cas d'OPA hostile.Infogrames recule de 4,81% à 4,95 euros à la suite d'une étude négative de CSFB selon laquelle le concepteur de jeux vidéo devrait accuser une perte opérationnelle de 8,3 millions d'euros cette année.Enfin, NRJ Group, qui doit publier ses résultats trimestriels après la clôture, gagne 2,78% à 18,50 euros.John WiburgCopyright Invest

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.