Microsoft choisit IBM pour sa prochaine Xbox

 |  | 277 mots
Petite révolution chez Microsoft. Le géant du logiciel a annoncé qu'il avait choisi IBM comme fournisseur de micro-processeurs pour sa prochaine génération de consoles. Le groupe de Bill Gates écarte ainsi son partenaire historique Intel, leader mondial du secteur, dont les puces font tourner jusqu'ici la Xbox. Selon Richard Doherty, consultant dans une société spécialisée dans les nouvelles technologies interrogé par Reuters, les puces d'IBM sont moins gourmandes en énergie et fonctionnent de manière plus souples. Intel avait jusque là évincé son concurrent AMD sur le marché de la Xbox.IBM licencie sa technologie à d'autres entreprises, et ses puces équipent aussi les ordinateurs d'Apple et les consoles de jeu rivales de la Xbox, conçues par Nintendo. Big Blue, qui a construit une usine près de New York cette année, essaie donc de s'attirer de nouveaux clients. IBM semble vouloir s'octroyer une place de choix sur le marché des consoles. En effet, la firme travaille également sur la conception d'une puce pour la prochaine génération de consoles de Sony, dont la PlayStation 2 a maintenant plus de trois ans. Au vu des derniers chiffres publiés par Sony, les ventes de la PS2, dont les prix ont été une nouvelle fois revus à la baisse au Japon, montrent un net ralentissement, signe que la console arrive peu à peu en bout de course. Une nouvelle machine est donc prévue pour 2005. Chez Microsoft, on ne compte pas se laisser distancer. La deuxième version de la Xbox, lancée en novembre 2001, pourrait être annoncée en janvier prochain et ses ventes devraient démarrer à l'automne 2004, selon Richard Doherty.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :