Vivendi profite de SFR et de Canal Plus

 |   |  1045  mots
Vivendi a réservé de bonnes surprises aux analystes, ce matin. Le groupe de télécoms et de médias a annoncé au titre de son premier semestre des résultats opérationnels meilleurs que prévu. Son bénéfice d'exploitation pro forma s'est inscrit en hausse de 20%, à 1,677 milliard d'euros, alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,571 milliard d'euros. La perte nette ressort toutefois à 632 millions d'euros, notamment en raison d'une dépréciation de 190 millions d'euros de la participation du groupe dans son ancienne filiale Veolia Environnement. A l'origine de cette performance, la branche de téléphonie, véritable machine à cash du groupe. SFR-Cegetel a généré un bénéfice de 984 millions d'euros, soit une progression de 32% sur un an, et Maroc Telecom un résultat de 283 millions (+46%). Au total, la division télécoms enregistre un bénéfice opérationnel de 1,267 milliard d'euros, au dessus du consensus des analystes (1,227 milliard). Mais la bonne surprise vient surtout de Groupe Canal Plus qui confirme son redressement. La chaîne cryptée est revenue dans le vert avec un bénéfice de 245 millions d'euros, contre une perte de 68 millions d'euros l'an passé. C'est bien mieux que les 185 millions d'euros pronostiqués par les analystes. Autre motif de satisfaction: Vivendi Universal Entertainment (VUE), en passe d'être fusionné avec NBC (General Electric). La division américaine du groupe, qui comprend des parcs à thème, les studios d'Hollywood et une branche de production audiovisuelle, a moins souffert que prévu. Son résultat d'exploitation est ressorti à 495 millions d'euros, au dessus des 440 millions d'euros attendus. Les actifs américains devraient sortir du périmètre du groupe dans les mois qui viennent. En effet, début septembre, VU a annoncé avoir choisi NBC pour reprendre VUE. GE doit posséder 80% de l'entité qui abritera l'ensemble des actifs, et VU 20%. A ce sujet, Vivendi a ainsi annoncé qu'il avait conclu un accord pour dénouer les liens complexes du pacte d'actionnaires qui unit VUE et Barry Diller.Maillon faible de Vivendi, l'activité musique. La maison de disque UMG continue de souffrir du piratage et de la fuite des consommateurs des rayons CD. La perte - attendue - est de 42 millions, après un bénéfice de 169 millions un an avant. Face à cette situation, la première maison de disques mondiale a décidé de prendre les choses en mains. Elle a donc confirmé une baisse massive des prix des CD aux Etats-Unis à partir du quatrième trimestre afin de séduire à nouveau les fans. Une décision qui ne sera pas sans effet sur les résultats, du moins à court terme, même si à long terme le groupe semble estimer que seule une baisse des prix peut redresser l'activité, qui a reculé de 15% à taux de change constant au premier semestre 2003.Autre sujet de préoccupation, la division jeux, plutôt en mauvaise passe. Vivendi Universal Games (VUG) a enregistré une perte opérationnelle de 52 millions d'euros sur le semestre, contre un bénéfice de 39 millions d'euros il y a un an. Les ventes ont chuté de 17% à taux de change constants. Renforcement en vue dans les médias et les télécomsGlobalement, le groupe a confirmé ses objectifs pour 2003, misant sur une "très forte croissance du résultat d'exploitation - de l'ordre de 20% - et une hausse significative du résultat opérationnel". Après avoir été passé à la paille de fer, Canal Plus devrait ainsi revenir dans le vert. Enfin, Vivendi semble signifier que le problème d'endettement du groupe est en passe d'être résolu. En effet, une fois la cession de VUE finalisée courant 2004, la dette devrait passer sous la barre des 5 milliards d'euros, contre 13,7 milliards à la fin du mois de juin. Il doit par ailleurs finaliser son programme de cessions. Le groupe veut notamment céder les 20% qu'il détient encore dans Veolia, les activités internationales de Canal Plus et des télécoms (hors Maroc Telecom) et d'autres participations diverses, le tout pour une somme comprise entre 3,5 et 4 milliards d'euros.Les comptes désormais assainis, Jean-René Fourtou, le président de Vivendi, va maintenant donner un coup d'accélérateur à ses deux principaux coeurs d'activité : les télécoms et les médias. Il a ainsi annoncé la montée prochaine dans Maroc Telecom, dont il détient actuellement 35%. En outre, il se prépare à recapitaliser Canal Plus à hauteur de 3 milliards d'euros, une mesure justifiée par la croissance du résultat d'exploitation, selon les déclarations de Jacques Espinasse, le directeur financier de VU, au cours de la conférence de presse commentant les résultats.Les projets à long terme de Vivendi dans les télécoms ne sont pas encore tout à fait clairs. Que veut donc faire VU de SFR? A cette question qui brûle les lèvres de tous les observateurs, le groupe a peut-être donné un début de réponse. Jean-René Fourtou a ainsi annoncé mercredi matin une "coopération renforcée" avec l'opérateur britannique Vodafone. Devançant la question, il a précisé que pour l'instant, il ne s'agissait pas de modifier les participations de chacun dans Cegetel (Vivendi en détient 70% et Vodafone 30%). Mais le Britannique n'a jamais caché son désir de prendre le contrôle de l'opérateur de téléphonie mobile français. Quant à Vivendi, la question se pose toujours de la légitimité de conserver une activité de téléphonie franco-française, qui ne jouit d'aucune perspective à l'international. Enfin, Jean-René Fourtou a d'ores et déjà émis des objectifs pour le nouveau Vivendi, une fois allégé de ses actifs américains. Le groupe devrait générer un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros en 2004 et l'ensemble VUE-NBC 13 milliards d'euros. Pour l'avenir d'ailleurs, il se pourrait bien que Jean-René Fourtou prolonge son mandat au delà de 2004, date à laquelle il devait prendre sa retraite. C'est en tout cas ce qu'il a déclaré au cours de la même conférence.A Paris, le titre gagne 2,12% à la clôture, à 15,93 euros. Le groupe devrait recommencer à verser un dividende en 2005 au titre de l'exercice 2004. Le dernier a été versé pour 2001.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :