La fusion NBC-Vivendi Entertainment est effective

 |  | 477 mots
La fusion tant annoncée entre Vivendi Universal Entertainment et General Electric est désormais chose faite: c'est ce qu'ont annoncé aujourd'hui les deux groupes. La nouvelle entité, baptisée NBC Universal, réalisera un chiffre d'affaires de 15 milliards de dollars. NBC espère dégager un bénéfice opérationnel de 2,4 milliards de dollars. General Electric possèdera 80% des parts de l'ensemble, après le versement de 3,65 milliards de dollars en cash aux actionnaires de VUE. Vivendi gardera les 20% restants, des parts qu'il pourra vendre à son partenaire dans les prochaines années. Selon VU, sa dette va s'en trouver réduite à 6 milliards de dollars.NBC Universal regroupera le réseau de vingt-neuf chaînes de télévision de NBC et Telemundo (notamment la télévision nationale NBC, les chaînes câblées CNBC, MSNBC et USA Network), les studios de cinéma Universal Pictures, les studios de production de programmes de télévision Universal Television et NBC Studios, des participations dans cinq parcs à thème, dont Universal Studios Hollywood et Universal Orlando.Cette opération se concrétise après que les autorités américaines de la concurrence aient donné leur autorisation le 20 avril. Surtout, le projet a reçu l'accord de Barry Diller, l'un des actionnaires minoritaires de VUE, qui disposait de 1,5% des parts de l'entreprise en direct et 5,5% via sa société Interactive Corp. VUE l'avait enjoint à accepter une lettre de crédit de 2 milliards de dollars, supprimant les engagements pris par VU envers Diller à la création de VUE. A l'époque, Vivendi avait accordé à Barry Diller des actions préférentielles "A" s'apparentant à un prêt de 750 millions de dollars sur vingt ans. En contrepartie, le groupe s'était engagé à ne pas vendre ou fusionner VUE avec un autre acteur, ce qui conférait de facto un droit de veto à Diller pour s'opposer à la fusion avec NBC. Mais l'accord de partenariat entre VU et Barry Diller prévoyait que le Français pouvait s'affranchir de cette contrainte en mettant en place une lettre de crédit irrévocable d'un montant de 1,99 milliard de dollars, soit 1,7 milliard d'euros, à échéance 2022. La fusion entre les deux groupes est déjà partiellement effective: ils ont déjà collaboré sur le film "Van Helsing", concocté dans les studios Universal, qui vient de sortir en salle en France. En septembre dernier, le réseau de télévision NBC s'est allié à Universal pour préparer le pilote d'une série fondée sur l'univers de Van Helsing, Transylvania, qui pourrait être diffusée à l'automne sur son réseau. Avec Van Helsing, NBC tente de mettre en oeuvre une stratégie multisupports exploitant la vaste librairie de films d'Universal.La fusion ne devrait cependant pas se dérouler sans heurts sociaux: selon Reuters, NBC devrait licencier 200 à 300 employés des studios de VU.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :