Le CAC 40 termine pratiquement stable

 |  | 843 mots
Lecture 4 min.
La Bourse de Paris termine pratiquement inchangée. Le discours d'Alan Greenspan devant le Sénat a refroidi les ardeurs des investisseurs. Le président de la Fed a souligné que la situation budgétaire des Etats-Unis ne s'améliorerait pas en l'absence de mesures importantes de réduction des déficits. "Le budget fédéral est sur une tendance intenable", a-t-il souligné. Le département du Travail a annoncé que les inscriptions au chômage avaient diminué de 36.000 à 296.000 la semaine dernière, enregistrant ainsi leur plus forte baisse depuis décembre 2001. Les économistes tablaient sur un chiffre stable à 330.000 demandes. L'indice précurseur s'est replié de 0,4% au mois de mars, contre une baisse de 0,3% attendu. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,03% à 3.951 points, dans un volume d'affaires de 3,8 milliards d'euros échangés sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie perd 0,05% et, à Francfort, le Dax monte de 0,36%. Sur le marché des changes, le dollar se traite à 1,3082 pour 1 euro après avoir touché un plus bas d'un mois à 1,3114. La hausse des prix de détail aux Etats-Unis fait craindre une baisse de la consommation et un ralentissement économique. Le contrat juin sur le brut léger américain recule à 53,35 dollars le baril sous l'effet de prises de bénéfices. Hier, il avait nettement progressé, dans le sillage d'une baisse surprise des stocks américains. Plus forte hausse du CAC 40, Pernod Ricard progresse de 6,76% à 124,80 euros. Le groupe est parvenu à un accord en vue du lancement d'une offre amicale sur la totalité du capital d'Allied Domecq pour environ 10,7 milliards d'euros en numéraire et en actions. Le groupe français estime que son offre lui permettra de faire passer son chiffre d'affaires de 3,5 à 5,8 milliards d'euros et d'enregistrer une croissance significative du bénéfice net par action dès la première année. A Londres, le titre Allied Domecq monte de 3,27% à 664 pence.Capgemini s'adjuge 2,88% à 24,62 euros. La SSII a conclu un accord en vue de la cession de sa division santé-conseil en Amérique du Nord à Accenture pour 175 millions de dollars. Capgemini précise qu'il n'a pas l'intention de se désengager de ses activités américaines, ni de céder sa division santé-conseil. Le groupe s'est par ailleurs déclaré " totalement serein " sur ses performances du premier trimestre. Deutsche Bank a intégré le titre à sa " European Focus List ".STMicroelectronics monte de 1,55% à 11,82 euros, dopé par la croissance de 13,6% enregistrée par son concurrent Motorola au premier trimestre, ainsi que par la hausse de 21% du bénéfice avant impôt de Nokia, le premier client du groupe franco-italien. STMicro doit publier ses comptes trimestriels mardi prochain.Thomson prend 1,74% à 19,84 euros. Le groupe d'électronique grand public a fait état d'un repli de 14%, à 1,62 milliard d'euros, de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Il précise que le chiffre d'affaires du pôle média et divertissement, son coeur de métier, a progressé de 14,8%. Pour l'ensemble de 2005, Thomson confirme ses objectifs de croissance d'environ 10% à taux de change constant des ventes pour le coeur de métier, et de stabilité des marges IFRS pour ces mêmes activités.LVMH avance de 1,27% à 55,70 euros. Le numéro un mondial du luxe a réalisé un chiffre d'affaires de 3,08 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 10%. A données comparables, l'activité progresse de 11%. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe confirme son objectif d'une nouvelle croissance sensible du résultat opérationnel.A l'inverse, Essilor recule de 3,57% à 55,35 euros. Le spécialiste de l'optique ophtalmique a dégagé un chiffre d'affaires de 570 millions d'euros au premier trimestre, en hausse de 2,3%. " Malgré un début d'année morose en Europe ", il indique qu'il reste " confiant dans sa capacité à faire progresser ses résultats en 2005 ". Merrill Lynch a abaissé sa recommandation sur la valeur de " achat " à " neutre ".Sanofi-Aventis plie de 0,97% à 66,20 euros. Le groupe pharmaceutique a annoncé le report du 7 septembre au 15 novembre du procès prévu aux Etats-Unis concernant la défense du brevet du Lovenox contre les fabricants de génériques. Il s'agit du deuxième report de ce procès initialement prévu le 19 juillet. TF1 baisse de 0,53%, à 22,32 euros et M6 0,79% à 20,04 euros alors que Goldman Sachs a dégradé le premier de " performance en ligne " à " sous-performance " et entamé la couverture du second avec une opinion à " sous-performance ". L'intermédiaire estime que les perspectives du marché de la publicité télévisée en France restent moroses pour 2005 et 2006.EADS recule de 0,88%, à 22,50 euros. Airbus a signé une série de contrats avec plusieurs compagnies aériennes chinoises portant sur un total de 30 appareils représentant 3,2 milliards de dollars.Air Liquide cède 0,15% à 136,60 euros. Le spécialiste des gaz industriels a enregistré une croissance de 13,3%, à 2,47 milliards d'euros, de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Pour 2005, le groupe confirme tabler sur un taux de progression du résultat net au moins comparable à celui de 7,1% enregistré en 2004.Enfin, les valeurs automobiles sont bien orientées. Renault gagne 1,75% à 66,80 euros et Peugeot 0,67% à 46,63. Le premier des deux constructeurs publie demain soir son chiffre d'affaires du premier trimestre. Olivier Auberger Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :