Les records du pétrole brident les initiatives à Wall Street

 |  | 550 mots
Lecture 3 min.
La hausse aura fait long feu à New York. Dans le vert en début de séance, les grands indices américains finissent unanimement en territoire négatif en clôture. Séduits dans les premiers échanges par des rumeurs de rachat du finlandais Nokia de la part du géant des réseaux Cisco Systems, les opérateurs ont vite repris leurs esprits pour se focaliser sur les fondamentaux économiques et plus particulièrement sur le marché du pétrole, où la référence du WTI a inscrit record sur record tout au long de la journée. On finit sur le Nymex à 63,94 dollars le baril, après un plus haut de séance à 63,99 dollars. A l'origine de cette nouvelle flambée, les craintes persistantes de déséquilibre entre l'offre et la demande de produits pétroliers, en particulier d'essence, alors plusieurs raffineries sont fermées outre-Atlantique et que la "driving season" bat son plein. L'état d'alerte déclaré par l'ambassade américaine en Arabie saoudite a également contribué à alimenter la hausse des cours. Les mouvements ont enfin été renforcés, ce jour, par l'absence de statistique économique et par l'attente, demain, des conclusions de la Fed lors de sa réunion. Au vu de la vigueur actuelle de l'économie américaine, le consensus de place table de manière quasi unanime sur un nouveau relèvement des taux directeurs, à 3,5%. Ce serait le dixième mouvement consécutif de cette ampleur.En clôture, le Dow Jones cède ainsi 0,21% à 10.536,93. points. Le Nasdaq abandonne 0,62% à 2.164,39 points.L'actualité est plutôt chargée pour un mois d'août du côté des entreprises. Alcan a ainsi publié une baisse de son bénéfice trimestriel au deuxième trimestre. Le profit ressort à 191 millions de dollars, contre 331 millions un an plus tôt. Par action, le bénéfice passe ainsi de 89 à 52 cents. Le titre avance de 2,17% à 33,89 dollars.Au chapitre des publications également, l'équipementier automobile Delphi annonce un chiffre d'affaires trimestriel en baisse de 7%, à 7 milliards de dollars. Le résultat net est en perte de 338 millions de dollars, à comparer à un bénéfice de 143 millions. Une contre-performance liée à la baisse de production accusée par son client General Motors. Le groupe prévoit par ailleurs un nouveau recul de ses ventes au troisième trimestre, ainsi qu'un tassement de ses marges. L'action parvient à progresser de 2,62% à 5,09 dollars après avoir passé l'essentiel de la séance dans le rouge. Dans le même secteur, Visteon (+15,75% à 9,85) a lui aussi accusé une perte trimestrielle, à 1,2 milliard de dollars, mais en grande partie due à des éléments exceptionnels. Le marché a finalement été rassuré.Selon le magazine Business, Cisco s'intéresse au finlandais Nokia. Le premier fabricant mondial de téléphones portables a formellement démenti l'information, évoquant " une pure invention fondée sur des rumeurs sur internet ". La rumeur a néanmoins alimenté la hausse des marchés en début de séance. Cisco Systems doit par ailleurs publier ses résultats trimestriels demain. Le premier cède 0,31% à 19,24 dollars, le second prend 1,07% à 16,11 dollars.Enfin, McDonald's a annoncé une hausse de 4,9% de ses ventes annuels à fin juillet et à périmètre comparable, au-delà de la fourchette de 2% à 3% prévue par les analystes. Le titre prend 2,682% à 32,14 dollars. Denis LantoineCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :