Réorganisation chez Natixis

La BFI, banque de financement et d'investissement va être regroupée autour de trois grandes directions métiers.

En pleine crise du crédit et du subprime qui l'a directement affectée, Natixis la banque regroupant les activités d'entreprise et de marchés des Banques Populaires et des Caisses d'Epargne annonce ce jeudi une réorganistaion au sein de ses activités BFI, banque de financement et d'investissement.

Ellr annonce que Jean-Marc Moriani, responsable de la BFI, a présenté aux instances représentatives du personnel et aux principaux cadres, le projet de nouvelle organisation de la BFI. Elle va être regroupée autour de
trois grandes directions métiers.

La direction Coverage, sous la direction de Bertrand Duval, animera au niveau mondial l'approche des grands clients ; elle assurera également la supervision de l'activité M&A (merger & acquisition, fusions-acquisitions).

La direction Marchés, placée sous la responsabilité de Nicolas Fourt, regroupera les pôles Actions et Commodities d'une part, et l'obligataire et le sproduits de taux, le Fixed Income (trading & distribution) d'autre part ; elle intégrera la trésorerie.

Enfin, la direction Dettes & Financements, sous la direction de Ramine Rouhani (avec comme adjoint Pierre Besnard), regroupera les activités de Financements Structurés et deMatières Premières et celles de Principal Finance & Titrisation.

Natixis va parallèlement créer deux plates-formes régionales, couvrant l'Amérique du Nord et l'Asie, rattachées directement à Jean-Marc Moriani.

"Avec ce projet de nouvelle organisation plus resserrée, plus simple et également plus homogène, notre capacité d'adaptation à nos marchés sera améliorée. En renforçant les pôles de compétence existants, en regroupant un certain nombre d'activités et en optimisant les fonctions support, nous allons accroître encore notre efficacité collective" commente Jean-Marc Moriani.

Presque tous les rehausseurs de crédit sauvent leur notation
Les rehausseurs de crédit CIFG, ancienne filiale de la banque française Natixis (et qui vient d'être repris en direct par les Caisses d'Epargne et les Banques Populaires qui l'ont recapitalisée à hauteur d'un milliard de dollars), et FAS, qui appartient au groupe franco-belge Dexia, ont conservé leur notation "AAA" auprès de Standard & Poor's. L'autre grande agence de notation, Moody's Investors Service, avait pour sa part confirmé les notes de CIFG et de FAS en fin de semaine dernière. Le groupe MBIA, qui a été renfloué à hauteur de 1 milliard de dollars par le fonds d'investissement Warburg Pincus, a aussi sauvé son "AAA" chez S&P. En revanche, le groupe ACA Financial Guaranty a vu sa note rétrogradée par l'agence de "A" à "CCC", ce qui relègue sa dette parmi les "junk bonds" et l'empêche de fait de continuer à exercer son métier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.