Défi new-yorkais pour la fusion Thomson-Reuters

Alors que le mariage est désormais officiel, le nouvel ensemble va devoir gérer la présence dans la ville de Wall Street de très importants effectifs venus des deux groupes.

Le mariage entre le groupe canadien Thomson, spécialiste de l'information financière, et son grand homologue britannique Reuters est officiellement scellé aujourd'hui.

Pour cette opération de 15,9 milliards de dollars, le patron du nouvel ensemble, Tom Glocer souligne que son principal défi sera de réussir la fusion à New York où les deux groupes possèdent de très importants effectifs.

Il réaffirme l'objectif annoncé lors des préparatifs du mariage : une économie annuelle de 500 millions de dollars à atteindre dans les trois ans. Il a par ailleurs indiqué que Reuters était relativement à l'abri de la crise financière actuelle.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.