La banque coréenne KDB confirme négocier un investissement dans Lehman Brothers

 |   |  237  mots
Le PDG de la banque publique KDB, Korea Development Bank, Min Euoo-sung connait bien Lehman puisqu'il a dirigé ses opérations en Corée du Sud ces dernières années.

Ce sera peut-être la grande opération de la rentrée dans la finance américaine fragilisée par la crise des subprimes. La banque publique sud-coreénne KDB, Korea Development Bank, confirme ce mardi qu'elle est bien en discussion avec la banque d'affaires américaine Lehman Brothers en vue d'y prendre une participation.

Le PDG de la KDB Min Euoo-sung connait bien Lehman puisqu'il a dirigé ses opérations en Corée du Sud ces dernières années. La banque n'a pas voulu en dire plus. Notamment confimer les chiffres donnés ce week-end par le Sunday Telegraph qui indiquait que la banque allait prendre jusqu'à 25% du capital de Lehman Brothers et dépenser pour cela jusqu'à six milliards de dollars (4,9 milliards d'euros).

La presse avait révélé récemment que cet été, Lehman avait cherché à vendre 50% de son capital à des investisseurs asiatiques, notamment la KDB mais aussi à des Chinois comme Citic Securities.

La banque d'affaires est particulièrement mal en point. On lui prête l'intention de vouloir vendre pour 40 milliards de dollars d'actifs immobilier, de céder ses importantes activités de gestion d'actifs '"asset management"), de lancer une nouvelle vague de suppression d'effectifs (1.000 à 1.500 personnes soit près de 5% des effectifs après trois autres vagues de suppressions de postes portant au total sur 4.000 emplois). Lehman pourrait enfin afficher une perte au troisième trimestre pouvant atteindre 1,8 milliard de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :