Citroën C5 : Une super-routière française au confort royal

 |   |  1414  mots
DR
DR
Confort remarquable, tenue de route archi-sécurisante qui la destine à affronter les pires conditions météo, la C5 demeure une formidable routière. Dommage que le super-malus gouvernemental pénalise une si bonne voiture « made in France » !

Contrairement à une Renault Laguna III, la C5 apparaît valorisante et cossue. Elle s'est bien installée dans le paysage automobile français depuis cinq ans. Le récent restylage demeure léger et ne change pas grand-chose. Alors, que vaut en 2013 cette grande routière française, produite à Rennes ? A-t-elle vieilli ? Nous (re) voici donc au volant d'une C5 diesel 2,2 de 200 chevaux, avec au programme météo grand vent, pluie et neige mêlées. De quoi éprouver les légendaires qualités de tenue de route et de confort Citroën !

Bilan mécanique satisfaisant

Couplé de série à une excellente boîte automatique à six rapports, le diesel de 2,2 litres de cylindrée développant 200 chevaux a de facto remplacé le superbe V6 HDi de 240 chevaux, sacrifié sur l'autel de la lutte contre le C02. On y perd en noblesse, en onctuosité et en agrément sonore. Rappelons que le V6 développé naguère avec Ford est toujours utilisée par... Jaguar ! Mais bon, ce brave 2,2 à quatre cylindres se montre tout de même agréable, souple, suffisamment puissant. Il est bien secondé par une transmission auto fluide, réactive en position « S » (Sport) - mais parfois un peu brutale. Un petit coup de frein en entrée de virage, et hop, la boîte rétrograde d'elle-même. Certes, on n'a pas la rapidité de réaction d'une boîte à double embrayage comme chez Volkswagen ou Ford. Mais, ce n'est franchement pas mal. Dommage, côté consommation, c'est moins bien, à cause notamment de cette boîte auto de type ancien. Nous avons consommé en moyenne, sur notre parcours d'essai, 9,5 litres aux cents, avec il est vrai beaucoup de ville. C'est plus que sur une BMW de même puissance. Du coup, la voiture rejette 155 grammes de CO2 au kilomètre (159 pour le break Tourer), les émissions étant corrélées aux consommations. Et le dernier super-malus gouvernemental handicape gravement ce modèle, obligé de s'acquitter d'une taxe (rédhibitoire) de 1.000 euros sur la berline et carrément de 1.500 sur le break Tourer !... Voilà comment, au nom de l'écologie, on plombe un des plus beaux fleurons du « made in France » !

Un tapis roulant

Le confort de la C5 demeure toujours aussi bluffant... Un vrai tapis roulant. Avec sa suspension hydropneumatique, lointaine héritière de la DS de 1955, la C5 refait la route, comme le proclamait il y a près de trente ans une publicité pour la Citroën GSA. Il y a toutefois quelques exceptions. A petite vitesse, les brutales inégalités de la chaussée sont un peu fermement ressenties quand même, à cause en particulier des inénarrables grandes roues de 18 pouces avec pneus taille basse, de série avec ce moteur. Pas bien malin. Mais, globalement, le confort reste royal, surtout à partir d'une certaine vitesse (50 à l'heure). Et, comme les sièges sont aussi fort doux, nous sommes très, très satisfaits sur ce point crucial. Les Citroën demeurent donc fidèles à leur réputation. Mais une monte pneumatique moins caricaturale ferait du meilleur boulot de filtrage.

Comportement routier sécurisant

La C5 offre moins de vivacité que la Peugeot 508. Les deux modèles du groupe PSA, qui reposent sur la même plate-forme, ont été typés différemment. La C5 est en effet plus pataude et lourde en virage, avec une direction un peu collante, faute d'un rappel suffisant au point milieu. Elle n'aime pas être brutalisée. Mais, en contrepartie, le comportement routier est ultra-sécurisant... Ca adhère à la route avec une obstination incroyable, comme si rien ne pouvait l'en faire dévier, pluie, vent, neige. Le châssis ne bronche pas. Cette grande routière illustre le remarquable savoir-faire du groupe PSA en matière de trains roulants. En revanche, nous continuons de ne pas aimer le rayon de braquage beaucoup trop grand, qui rend la voiture encombrante dans les man?uvres.

Intérieur cossu

L'inspiration Audi de la carrosserie se retrouve à l'intérieur, avec une planche de bord soignée, notamment la partie haute recouverte de matériau moussé. Plastiques et assemblages sont a priori flatteurs. Mais le plastoc « piano » de la console centrale fait un peu léger et clinquant. Quelques matériaux moins soignés de-ci de-là détonnent et donnent du coup une impression de moindre homogénéité qu'à bord d'une Volkswagen. Et ce, alors que certains autres plastiques sont au contraire plus cossus. Le cuir des sièges (en option) présente bien, mais pas le mélange cuir-tissu de la version de série, rêche et peu valorisant. Nous avons noté une amélioration de la finition au fur et à mesure des années. Avec, cette fois, pas de crissements de mobilier intérieur, ni d'ailleurs de grincements de suspensions, gage d'une fabrication rigoureuse. Question ergonomie, c'est moins satisfaisant. La forêt de boutons et commandes, notamment au volant, fait brouillon. On s'y perd. Impossible notamment d'actionner le klaxon sans tâtonner. Ceci dit, on finit, avec un peu d'habitude, par s'y retrouver quand même - sauf pour le klaxon. Et nous, on préfère ça finalement à la kyrielle ésotérique de menus et sous-menus des marques allemandes de haut de gamme. Au rayon des bonnes idées, saluons la vitesse qui s'affiche en chiffres sur le compteur, juste en face des yeux. En outre, applaudissons toujours à la possibilité chez PSA d'arrêter définitivement les divers bips-bips (radars de stationnement, alerte de franchissement de ligne...). Alors que, chez Volkswagen, il suffit de repasser la marche arrière pour que tout l'arsenal se remette à siffler.

Habitacle moins spacieux 

La position de conduite est bonne, mais les très nombreux réglages des sièges sont parfois inutiles comme ceux de la cambrure de la partie haute du dossier. Il n'empêche, le confort des sièges reste très supérieur à celui de la plupart des rivales (Mercedes par exemple). Globalement, on se sent très bien dans cette C5. Du moins à l'avant. A l'arrière, l'habitabilité n'est plus extraordinaire comme par le passé. La place pour les jambes y est même un peu juste. Recommandons à cet égard le break Tourer, non seulement plus élégant mais également plus spacieux que la berline, un peu étriquée. Moins vaste que naguère, son coffre demeure quand même plus grand, carré et pratique que sur la plupart des breaks concurrents. Mais nous avons pesté contre l'ouverture et la fermeture électriques du hayon, en série sur le Tourer avec cette motorisation, beaucoup trop lentes. Et, attention, le système n'aime pas du tout qu'on manipule le hayon manuellement et le fait savoir avec un fonctionnement qui devient perturbé ! Irritant.

Prix assez élevé

Tant de qualités se payent. Et la C5 2,2 litres de 200 chevaux, livrable en version Exclusive, est assez chère, à 38.750 euros (40.050 pour le break Tourer). Il faut ajouter 650 euros pour un système audio haut de gamme, 840 pour un toit vitré panoramique, 1.350 pour des sièges en beau cuir intégral. En revanche, l'option à 650 euros pour des jantes de 19 pouces est à proscrire absolument, à moins de vouloir annihiler le confort de la marque ! Déjà que les jantes de 18 en série sont absurdes... Notons, pour les amateurs, que la version équipée du magnifique V6 HDi est à 4.100 euros de plus. Tout cela est onéreux. Mais ça l'est davantage encore chez les constructeurs « Premium ». Et puis, une C5 par les temps qui courent, ça peut se négocier chez votre concessionnaire. Bref, voilà une des dernières représentantes des super-routières à la française, sûres et confortables. Avant qu'un super super-malus n'achève complètement la race (R16, R20, R 25, Safrane chez Renault, 504, 405, 605, 406, 607 chez Peugeot, Traction, DS, GS, CX, XM, Xantia chez Citroën) qui fit tant pour la réputation des voitures françaises.

Alain-Gabriel Verdevoye

Modèle d'essai : Citroën C5 HDi 200 Exclusive : 38.750 euros (+ 1.000 euros de malus)

Puissance du moteur : 200 chevaux (diesel)

Dimensions : 4,78 mètres (long) x 1,86 (large) x 1,46 (haut)

Qualités : Comportement routier archi-sécurisant par tous les temps, confort (globalement) remarquable, agrément mécanique, boîte auto réactive, présentation cossue

Défauts : Rayon de braquage démesuré, habitabilité en retrait, ergonomie parfois bizarre, consommations un peu élevées, super-malus handicapant

Concurrentes : Ford Mondeo TDCi 200 Titanium : 34.400 euros ; Peugeot 508 GT: 39. 150 euros ; Volvo S60 D5 Geartronic Momentum : 41.100 euros ; Audi A4 3,0 V6 TDi Multitronic Ambiente Plus : 44.580 euros

Note : 15 sur 20


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2016 à 15:32 :
Je n'ai été que citroëniste et je déplore la germanistion de Citroën, je possède une C5 Tourer mais je regrette le confort de ma GS pallas, ainsi que le ma CX pallas
Le défaut des citroëns a toujours été la petitesse de la malle, la C5 n'y déroge pas: c'est un défaut de la marque , pourtant le gabarit du véhicule laisse présager un volume correct, il n'en ai rien, ainsi que l'espace des jambes pour les places arrières ... en fait il manque 50 cm au véhicule pour apporter un réponse satifaisante à ces deux problèmes récurrents
d'autre part la supension hydropneumatique n'a tristement rien à voir avec l'excellence de la suspension des CX
Pourtant la C5 est actuellement la voiture la plus confortable du marché ... très loin devant n'importe quelle allemande, il y a juste des Cadillac qui la surpasse mais c'est au niveau de la consommation de carburant que la C5 laisse sur place la Cadillac en effet ma C5 affiche un 6.1 au 100 alors que ma Cadillac gloutonne 4.45 gallons au 10 soit plus de 14 litres autrement dit le plein de ma C5 perment de faire le trajet Toulouse - Brest tandis que le plein de la Cadillac permet de faire Philadelphie - Boston pour la même quantité de carburant dans le réservoir
Pour moi l'apogée de la marque c'est la CX ...
maintenant sur le marché européen c'est actuellement le top mais Citroën à fait beaucoup mieux
a écrit le 03/09/2015 à 18:17 :
170 000 km en C5. Le confort royal je demande à voir. Il suffit de demander à mes lombaire L4 et L5 qui ont souffert de l'ergonomie plutot fantaisiste du siege.
Bref une très mauvaise surprise sur le confort, ayant écumé plusieurs pullman de la marque depuis des années.
Je ne regretterai pas cette auto, un calvaire
a écrit le 16/10/2014 à 20:36 :
Super voiture confortable et si agréable à conduire . Un léger lifting aurait été la bienvenue pour lui redonner succes . Garder l hydractive c est la raison de son confort et robustesse.
Réponse de le 25/01/2015 à 14:07 :
Le confort de la C5 demeure toujours aussi bluffant... Un vrai tapis roulant. Avec sa suspension hydropneumatique je viens de rentrer des Alpes voiture ne bouge pas montée en pneus neige fiabilité et économique.
a écrit le 21/01/2014 à 19:49 :
Réaction à l'essai.
J'ai ce modèle et je consomme 6,7 litres sur 20 000 km
Alors l'essai à plus de 9 litres il doit y avoir une erreur quelque part.
a écrit le 16/09/2013 à 19:23 :
J'ai une C5 Tourer dont je suis très content, à un défaut près, les rangements: ils sont ridiculement petits, mal dessinés, y compris ceux des portières. Mon concessionnaire gêné a été incapable de ranger correctement le manuel de la voiture qui ne tient pas dans le coffre à gant et s'accroche dans le rangement de portière. Le gag : un porte-boisson dissimulé dans le coffre de l'accoudoir. Vous devez donc laisser celui-ci ouvert à la verticale si vous voulez utiliser le porte-boisson qui est d'ailleurs en plastique fragile. Bref l'inverse des recherchez de Renault pour la Laguna par exemple avec ses porte-boisson discrets en tableau de bord.
a écrit le 18/05/2013 à 17:01 :
Une super voiture avec un confort remarquable et une fiabilite a tout épreuve. C est ma troisième et je ne regrette pas mes précédentes allemandes bien trop chères et qui n en donnent pas plus...
a écrit le 26/04/2013 à 14:11 :
c5 tres belle voiture
a écrit le 12/03/2013 à 1:38 :
Après avoir lu tous ces commentaires mon opinion n'a pas changé. La C5 sera ma prochaine voiture, je recherche d'abord du confort; les performances n?importe peu vu les radars qui poussent partout.
Réponse de le 17/04/2013 à 14:01 :
je ss d'accord avec toi. J'adore le c5
Réponse de le 26/04/2013 à 14:09 :
tres belle voiture je prend le volent de la c5 au mois juin
a écrit le 11/03/2013 à 13:35 :
Je m'adresse ici à "Nul" que je trouve serein et posé dans ses propos. Merci à lui pour essayer de mettre un peu de calme dans la discussion...
a écrit le 11/03/2013 à 13:10 :
Enfin... ! on espère que cet article ne vous a pas trop coûté... Juste 2 points: les suspensions/amortissements de cette voiture ne sont pas des "lointains héritiers de la DS". Le concept, commencé en '55 (voire avant avec les 15/6) a considérablement évolué (fini les "coups de raquette") est est maintenant piloté par calculateur. Par ailleurs vous n'insistéz pas sur le fait que ce véhicule est disponible en "oléopneumatique" et en suspensions traditionnelles. Ce ne sont pas vraiment les mêmes autos. Si les (voir commentaire précédent) p'tites b... aiment à se regarder dans les chromes de leurs teutonnes, un français, normalement constitué (notamment au niveau dorsal), qui aura essayé de longs parcours en C5 aura vite compris. Quant aux plastiques "cheap"... un rien de sérieux; on parle "plastique" là ! La DS en était pleine, que je sache ! (laquelle dans sa dernière version, ne développait que 123cv... indication pour les "fondus des chiffres").
a écrit le 11/03/2013 à 9:58 :
Je crois que vous n'avez pas compris ce que j'ai voulu exprimer. Il ne s'agissait pas de comparer tel ou tel modèle, mais de dire que lentement (c'est un processus qui s'étale sur 20 à 30 ans), l'industrie française perd en compétitivité, ce qui regroupe beaucoup d'éléments comme l'innovation, la prise de risque dans l'injection de capital, les coûts du travail, la flexibilité d'adaptation au marché, la culture industrielle, la culture qualité, etc... Je connais bien ces sujets pour avoir travaillé 35 ans dans l'industrie privée en étant responsable de sites industriels de plusieurs milliers de personnes, et ce sur 3 continents. Indéniablement dans l'automobile comme dans beaucoup d'autres secteurs industriels (sauf dans l'aéronautique et le nucléaire), nous sommes en déroute. Ce que je disais lorsque j'ai vainement cherché une voiture française 6 cylindres équivalente aux voitures allemandes (puissance, couple, consommation) ne faisait qu'exprimer cela.
Réponse de le 15/03/2013 à 14:14 :
Je pense que les Allemandes correspondent à leurs usages, autoroutes gratuites, vitesses non limitées et on roule très peu ailleurs et lentement, le plus court chemin qui mêne à l'autoroute.
Les Japonais aussi un peu, d'ou une suspension dite de noyaux de pêches comme les Allemandes.
La c5 (j'aimerais essayer la c6) correspond à nos mauvaises routes bosselées truffées de ronds-points et de ralentisseurs en ville et la nécessité de garder un très bon confort de conduite.
Et ce sont de merveilleuses tractrices ce qui est un désastre ambulant chez les Allemandes (j'ai 2 mondéo parfaites pour le reste).
Franchement j'aurais du fric pour le fun j'aurais une 911 dans ma cour, mais si j'avais du fric à la Française ça serait une c5 v6 pour tracter le van ou mon first35 .
Réponse de le 14/06/2015 à 2:01 :
"ce sont de merveilleuses tractrices ce qui est un désastre ambulant chez les Allemandes" j'espère que c'est une plaisanterie? les allemandes, mercedes notamment mais aussi bmw ont toujours été d'excellentes tractrices. demandez aux forains. rien d'équivalent dans les marques française, aucune n'ont le couple, la cylindrée et la puissance adéquate pour tracter avec facilité et fiabilité dans le temps. tractez à l'année avec un 2.2 hdi vous allez voir la gueule qu'elle va faire...
a écrit le 10/03/2013 à 18:59 :
Super auto en effet : j'ai eu une c5 tourer avec le v6 hdi pendant 3 ans, une des meilleures voitures que j'ai conduit, bien qu 'un peu lourde. Aucun probleme de fiabilite et un confort exceptionnel meme a haute vitesse . A mon avis, ca vaut une audi a4.
Réponse de le 11/03/2013 à 9:39 :
....endant près de dix ans, j'ai été propriéraire d' une XM D12 de 1992 (défunte à 330.000 kms) !.... :)
J'ai parcouru le trajet Paris-Saint Etienne-Thizy ET RETOUR en une journée -sans trop de fatique- et avec UN plein (réservoir censé être de 80 l, mais où j'avais déjà pu en mettre 83 :)).
Plus tard, lors de sa dernière semaine d'existence, mon véhicule a refusé de démarrer un (beau ?) matin... Diagnostic de mon petit garagiste (non Citroën) : panne de carburant (en réalité panne de jauge) ! ..Rétrospectivement, je tremble à l'idée que tout cela aurait pu survenir pendant que j'étais sur autoroute, en file du milieu, avec des véhicules sifflant à droite et à gauche !!!

En 2010, j'ai acheté (chez Citroën) une C5 exclusive diesel bva d'occasion (2006)
J'ai alors ausitôt été informé sur ma demande qu'UN pneu (Michelin) me coûterait 3013,50 euros, posé et équilibré...
Je me suis alors souvenu que les (excellents) pneus italiens de ma XM me coûtaient bien moins cher et j'en ai donc chaussé ma C5 pour .... 400 euros AU TOTAL (pour les 4 pneus)...
Fin du garage Citroën pour moi...

Il y a 3 mois, une petite languette s'est détachée du tour de lunette arrière (valeur 0, 50 euros). Mais ce serait trop simple : chez CITROEN, il faut changer TOUT le tour de lunette : 409 euros, (plus la pose, évidemment) ....!

Résultat : ma voiture continuera donc à prendre l'eau...

Et vous voudriez que je rachète une Citroen (ma famille et moi-même avons été clients... depuis 1927) !...
a écrit le 10/03/2013 à 16:30 :
@bubu: tout à fait d'accord, un allemand va sacrifier certaines dépenses budgétaires pour rouler avec une berline produite chez lui (dont il est très fier au passage). Les français n'ont absolument pas le même rapport avec leur véhicule que leurs voisins germains...
a écrit le 10/03/2013 à 16:27 :
@on se calme: j'étais l'heureux possesseurs d'une Citroën XM 2.1 Td 12 full option modèle 89 si je me rappelle bien. Je l'ai gardé 5 ou 6 ans et en garde un excellent souvenir. Fiable, très confortable, spacieuse, peu gourmande, avaler des kilomètres au volant de ce véhicule était très agréable. Le design était certes particulier mais ses qualités indéniables.
a écrit le 10/03/2013 à 12:42 :
Je suis globalement d'accord avec votre analyse. Je vois toutefois un peu trop d'emphase sur la fin ; dire que la Peugeot 605 et la Citroën XM on été des fleurons de l'automobiles française, c'est quand même exagéré ! Comme quoi, avec le temps qui passe, on peut tout pardonner !
Réponse de le 18/06/2013 à 23:19 :
moi ça fait 22 que je roule en peugeot 605 bientot 500000km
et je vais tous les jours au travauil avec
a écrit le 10/03/2013 à 10:09 :
@ Taco: Le budget d'un allemand pour la voiture est plus élevé qu'en France: la raison est tout simplement un pouvoir d'achat plus important avec des salaires plus élevés (public et privés) et un coût de la vie moindre notamment sur le poste important de l'immobilier. Un professeur du secondaire allemand touche 15000 euros/an de plus qu'un prof français.
a écrit le 10/03/2013 à 9:38 :
Les voitures françaises de moyenne et haut de gamme ne font plus rêver... Et Dieu sait combien le marché auto-mobile suscite encore la passion et l'irrationnel. J'aime les voitures puissantes, aux fortes reprises, même si je n'utilise cette puissance que très temporairement pour doubler par exemple. C'est ainsi, et je pense ne pas être le seul. J'ai cherché il y a 2 ans qu'elle voiture française j'aimerais acheter. Aucune! Elle sont toutes dépassées mécaniquement (moteur et boites). Je me suis donc rabattu sur une allemande 6 cylindres d'une puissance de 258 CV qui consomme bien moins que cette C5 à 4 cylindres et seulement 200 CV! Le gap technologique entre ce que peut faire l'industrie française actuellement et ce que produit l'industrie allemande devient très important, et ne fait que s'accentuer... Je le regrette, d'autant plus qu'il fut une époque où ce fut l'inverse, lorsque Citroën dominait la technologie automobile avec ses DS par exemple.
Réponse de le 12/03/2013 à 10:11 :
J'ai eu exactement la même démarche. Au moment venu de changer ma voiture (une japonaise) je me suis dit que cette fois j?allais être patriote et m'acheter un produit français. Je regardais exactement la gamme C5 / Laguna / Audi A4, BMW3. Bien que esthétiquement je ne n'étais pas emballé par le françaises, j'ai pris la peine de les essayer toutes et en effet, mon choix s'est arrêté sur une Audi A5 Sportback en essence (2.0 TFSI). Comparé aux marques françaises Audi fait une voiture avèc une technologie bien en avance avec un moteur sobre et puissant à la fois, boite DSG, technologie embarquée (MMI Multimedia), une suspension pilotée et surtout une finition que je n'ai pas retrouvé chez PSA / Renault. Alors je veux bien être patriotique mais il faudra que nos marques nationales arrivent à proposer au moins quelque chose du même niveau dans cette gamme. Oui, bien sur, j'ai payé plus que pour une C5 mais PSA/Renault n'offrent tout simplement pas ce niveau et je suis sur que le jour ou ils le font ça couterai le même prix que mon Audi et je serai le premier en ligne pour donner mes sous à un constructeur français, en attendant je suis chez nos amis de l'outre-Rhin. Bon, au moins je ferai travailler des mécanos français chez mon concessionnaire lors des entretiens :-)
Réponse de le 15/03/2013 à 13:53 :
Je vais juste vous donner une anecdote, il y a plusieurs années, les gendarmes de l'autoroute ont voulu intercepter une c5 v6,ils n'ont jamais pu la rattraper ,:«Vous vous rendez compte elle roulait à plus de 250 kmh!» disaient t'ils.
Heureusement ils sont sont sortis de l'autoroute et se sont fait coincer dans une rue sans issue.
Pour Audi, j'ai possédé une audi100 ascott, le très haut de gamme audi de l'époque, correspond à l'A5.
Culasse et moteur hs pour à peine plus de 120000km, cardan hs, l'aileron qui se barre tout seul ,ça s'abîmait de partout.
C'est bien simple je l'ai revendue 1000 fr, quand le gars s'est rendu compte de la m___e! que lui avais fourguée il m'a demandé de rembouser 500fr,lol!
Une citroën typique (pas ax saxo) 120000km elle est neuve!
a écrit le 10/03/2013 à 7:57 :
Pour faire le malin avec les copains du club de belote, je me suis acheté une berline allemande. Je m'en sers aussi pour aller chercher le pain et faire les courses à U. Bon elle me coûte un max mais toute ma vie, les collègues m'ont appelé "petite bi..." Alors maintenant avec mon allemande et mon iPhone, je me venge !
a écrit le 10/03/2013 à 7:53 :
La source de la chute de l'industrie Auto française est l'absence totale du marche US: personne de peut survivre sans vendre aussi aux USA.

La piètre qualité des véhicules FR jusqu'au années 90 ainsi qu'un management incompétent, franchouillard, issu de l'ENA ou HEC sans aucune passion pour le produit automobile sont les vraies raisons de la fin annoncée de l'auto française ( en tout cas PSA car RENAULT a eu le génie de racheter NISSAN)
Réponse de le 10/03/2013 à 8:13 :
+1000
On pourrait en rajouter mais la barque est déjà bien chargée !
a écrit le 09/03/2013 à 23:33 :
des voitures à plus de 200 chevaux, c'est inutile!
on peut faire des 1,5l à 100 chevaux, et c'est largement suffisant pour rouler max à 130!
avec ma vieille laguna 2 2litres, 6 litres aux cent sur 500km d'autoroute à 130!
a écrit le 09/03/2013 à 20:32 :
Enjoy est toujours aussi prétentieux, imbu de lui même (il a toujours raison et se situe toujours au dessus des autres) , méprisant , menteur (la fiabilité des allemandes n'est pas meilleure que les autres) , bref le parfait acheteur d'Allemandes !!! On revait de trouver le detecteur a c.ns , les Allemands l'ont fait et les vendent trés chers !!!
Réponse de le 09/03/2013 à 21:17 :
Et insulter ceux qui ne sont pas de votre avis c'est trÚs classe?
a écrit le 09/03/2013 à 20:21 :
Les allemands achétent a 70% allemand, les japonais achétent japonais a 85% , les coréens achétent coréens a 95% ... Bizarre que les nations au "top" en prod auto aient des marchés nationaux quasi verrouilés d'une facon ou d'une autre (patriotisme , regles techniques et fiscales avantageuses)
Réponse de le 09/03/2013 à 21:04 :
Raisonnement trop facile. Le patriotisme joue partout un rôle dans l'achat. Mais il y'a des limites voire la situation aux us ou en France. Par contre si une marque à du succÚs dans le monde entier ça n'est la conséquence du patriotisme mais cela dope la part de marché nationale. C'est pourquoi Audi progresse en Allemagne et Opel baisse par ex. La part des marques allemandes en allemagne est (seulement) de 63 pourcents. Merci de bien vérifier vos affirmations. Mais vu que 50 pourcents des voitures françaises sont des Renault ou Psa on peut se demander si le patriotisme n'est pas plus fort en France comparé au succÚs de ces marques dans le reste du monde
a écrit le 09/03/2013 à 13:24 :
Pourquoi toujours vouloir comparer les française au allemand comme ci une Audi pouvez etre une reference et VAG un modele a suivre. Alors que les evolutions comme hybrides n est à ce jour commercialise que par un constructeur japonais et un français. Si il y a une reference en matiere de fiabilite il faut aussi chercher les japonaises et les françaises sont souvent plus fiable avec un
Meilleurs rapport qualité prix que les allemandes.
Réponse de le 09/03/2013 à 16:30 :
D'autres marques commercialisent déjà de l'hybride: Mercedes, Audi,...
Réponse de le 09/03/2013 à 16:32 :
Quelqu'un connait-il les chiffres correspondant au nombre d'auto hybrides (diesel) vendues par PSA ou est ce un sujet tabou ?
Réponse de le 09/03/2013 à 20:24 :
Les hybrides représentent officiellement 8/100 des ventes de 3008. C'est peu mais les autres constructeurs européens ne font pas mieux. Si Psa est un pionnier sur le diesel- hybride presque tous ont déjà des hybrides en catalogue. Quant à la qualité de Mercedes beaucoup d'études la place en haut de tableau. Maintenant chacun est libre de décider s'il veut en payer le prix. Il est par contre intéressant que le budget d'un allemand pour l'achat d'une voiture est plus élevé que celui d'un français. Pour l'entretien par contre c'est le contraire. Au final on
consacre environ la même somme pour la voiture dans les 2 pays. De la à en tirer des conséquences sur la qualité des constructeurs nationaux... Ce serait bien sûr hasardeux.
Réponse de le 09/03/2013 à 23:14 :
pourquoi l'entretien serait-il plus élevé pour les français alors que les allemands roulent davantage dans des voitures plus haut de gamme et par conséquent plus onéreux en entretien.
a écrit le 09/03/2013 à 11:37 :
Beau véhicule , d'une certaine classe si ce n'est d'une classe certaine ..lol .. un peu haut sur patte et trop bling bling à l'intérieur , la faute à des plastiques brillants un peu cheap ... une régression sur le moteur dommage et toujours ces boites auto avec 15 ans de retard , bref le rare acheteur franchouille capable de mettre cash 45000 dans une caisse (mini) va les mettre dans une A4 ou une série 3 ou une classe C quitte à rajouter un chouia .

Bon là on parle pas de fiabilité hein ? ...
Réponse de le 09/03/2013 à 12:28 :
Tu l'achètes d'occasion (récente) ou à un mandataire ta C5 et elle va te coûte 30 % moins chère que la BMW ou Audi. Les voitures les plus fiables sont pas allemandes, elles sont une bonne image c'est tout.
Réponse de le 09/03/2013 à 12:43 :
Cela va vous étonner mais beaucoup de clients préfèrent et continuent à acheter chez le concessionnaire du coin : le contact humain , le service local , des éléments qui ont leur importance sur la durée ... après le budget .. il faut être un minimum gestionnaire et ça passe .. le problème ce sont les gens qui pètent plus haut que leur derch' et qui cherchent à tout prix (sic) à économiser trois francs six sous pour rouler dans quelque chose que manifestement ils n'ont pas les moyens de se payer ou même d'entretenir ..
Les différences de prix entre teutons et citron je considère qu'elles sont justifiée et je les assume .. tant que le produit me satisfait ça continuera comme cela .
Réponse de le 09/03/2013 à 13:06 :
Libre à toi de payer 30 % de plus pour la même chose, je préfère acheter une occasion de 6 mois ou 1 an ou passer par un mandataire pour du neuf et économiser plusieurs milliers d'euros. J'ai roulé allemand (VW), beaucoup de soucis de fiabilité qui m'ont coûté pas mal d'argent en réparations. En ce moment, je roule français et pour le moment j'en suis satisfait.
Réponse de le 09/03/2013 à 13:47 :
vous participez donc à la paupérisation de l'économie de votre pays en achetant à des mandataires qui se fournissent à l'étranger ... vous n'avez pas honte , je croyais que vous aimiez votre pays ?.. lol . et la vidange vous la faites vous même non ? mdr ..
Réponse de le 09/03/2013 à 14:35 :
la C5 est fabriqué à Rennes donc en France, tu penses peut-être que si tu l'achètes via un mandataire elle va venir de Chine ou de ton pays Deutschland über alles? la plupart des mandataires se fournissent chez les concessionnaires qui veulent écouler les stocks. La vidange je la fais faire chez un agent de marque et non en concession, c'est effectivement moins cher.
Réponse de le 09/03/2013 à 16:57 :
essayez vous même , vous verrez il parait que ce n'est pas trop dur et vous économiserez 50 euros ... lol ...
Réponse de le 09/03/2013 à 17:32 :
fais le toi-même sur ta caisse de boche mais je ne suis pas sur que tu y arrives...
Réponse de le 09/03/2013 à 18:35 :
La fiabilité supérieure des allemandes c'est un mythe ! Les comportements suicidaires pour l?'emploi, consistant à dénigrer systématiquement les marques fabriquées en France sont sidérants. Certains Français sont les rois de l?auto, oui, mais surtout de l?auto flagellation et dans tous les domaines. C'est devenu un sport national.
A noter simplement:
Citroën champion du monde des rallyes
Peugeot champion du monde d'endurance
Renault champion du monde de formule 1 (moteurs)
Le géant des assurances anglaises Warranty Direct vient de publier un bilan des casses moteurs survenues lors de l'année 2012.
Au registre des pires moteurs, la palme d'or revient à MG Rover avec un score désastreux de 7,88% de casse.
On retrouve juste derrière Audi (VW) avec le score peu glorieux de 3,71%.
Viennent ensuite MINI (BMW) avec un taux de 2,51%, la défunte marque Saab (moteurs BMW) avec 2,49%, et Vauxhall (GM) avec 2,46%.
Réponse de le 09/03/2013 à 18:38 :
Aucune BMW n?est fabriquée en France, mais les acheteurs de BMW sont peu regardants de ce genre de détail.
A propos, on ignore généralement que la famille propriétaire de BMW, les Quandt, sont les héritiers directs de Goebbels !
Voir :
http://www.atlantico.fr/pepites/heritiers-magda-goebbels-sont-milliardaires-622627.html
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2042405/Family-dynasty-BMW-admits-using-50-000-slave-labourers-Nazi-era.html
Réponse de le 09/03/2013 à 19:30 :
entre le boche de l'autre apprenti vidangeur plus haut et le votre , on atteint des sommets là ... la modération est vraiment à géométrie variable sur la tribune ..
Réponse de le 09/03/2013 à 20:00 :
Le fait que la femme de mr. Quandt ait divorcé et se soit remariée avec goebbels, c'est peut être intéressant pour l'aspect people. Mais cela ne fait pas des proprietaires de BMW des descendants de goebbels. Et cela n'a rien a voir non plus avec les mérites ( ou les défauts) d'une série 3. Forcer les français a acheter une Citroën ne résoudra pas vraiment les problèmes de PSA. Il faudrait plutôt trouver des clients dans le monde entier, et ça c'est pas si simple. Mais s'ils y arrivent alors les français aussi achèteront des Psa.
a écrit le 09/03/2013 à 11:28 :
Une C5 avec un moteur HDI de 160 ch. à boite manuelle qui convient bien aux conditions actuelles de circulation échappe à tout malus.
Elle bénéficie aussi de la suspension hydropneumatique et a des roues plus raisonnables de 17 pouces même en finition exclusive.
Réponse de le 10/03/2013 à 7:52 :
d'accord avec vous
Réponse de le 11/03/2013 à 19:47 :
Bonjour ,c'est exactement le modèle que j'ai depuis un peu plus d'un an et j'en suis content.elle tient mieux la route que l'ancienne,toujours aussi confortable:je suis quelqu'un qui aime bien rouler vite,mais aujourd'hui c'est fini avec tous ces radars.Je vois pas les autres avec leurs voitures allemandes plus puissantes faire mieux sur la route..Au contraire le plus rapide est plutot celui qui dépasse les limitations.Je ne les envie pas du tout et je ne vois pas ce qu'elles ont de mieux à prix égal.J'en ai eu par le passé.
j'ai même gardé la vieille C5 que j'avais et qui a 11ans,pas de panne à part la courroie de distribution changée.Comme elle était plus grande intérieurement elle me sert de break à l'occasion.C'est le gros défaut de l'actuelle.
Si les français ne défendent pas mieux leur industrie automobile celle ci pourrait disparaitre et la facture à payer sera énorme.C'est pour moi irresponsable.
Réponse de le 09/08/2014 à 17:01 :
Bon alors c'est sur, il n'y aura lu de suspension hydractive sur la nouvelle C5.
Alors, après 30 ans de Citroën, j'irai ailleurs voir ce qu'il se passe !
Pour moi, Citroën c'es fini.
C'est dommage. J'avais mis quelques espoirs dans la nouvelle direction. Tant pis !
a écrit le 09/03/2013 à 9:08 :
C'est hallucinant ...............ce MALUS
Avec la C5 tourer en 2L on consomme 4,9L/100 km en dehors d'une ville en conduite écolo ...
Avec la 206 essence on consomme 7,5l/100 environ
Avec la C4 picasso diesel on consomme 6,2L/100 km
a écrit le 09/03/2013 à 8:59 :
Moi aussi j'ai du mal a y croire ... C'est a se demander si ce n'est pas avant tout un réquisitoire contre le bonus malus qui va toucher a 95% les marques allemandes premium que venere notre VAG de journaliste.
Réponse de le 09/03/2013 à 11:38 :
@ ahbon
Pour mémoire, une BMW 525d de 218 ch. échappe à tout malus en boite manuelle. (100 ? de malus en boite automatique).
C'est cela aussi l'avance technologique allemande.
a écrit le 09/03/2013 à 8:19 :
A ce prix on peut avoir une bmw 125d ou 330d en boite auto 8 rapports et la on ne joue vraiment pas dans la même cour...
Réponse de le 09/03/2013 à 9:02 :
as tu déjà roulé en c5 tourer ... en confort et sécurité ça écrase les modèles que tu cites ...mais au niveau frime pour la voiture la oui c'est mieux. Et dans le je veux couler l'industrie française au niveau du comportement consommateur ... c'est pas mal ton intervention
Réponse de le 09/03/2013 à 9:10 :
Une 330d de base commence à 45000?...à laquelle il faut rajouter quelques options pour arriver à la finition "exclusive" de citroen... La serie est beaucoup plus étrique, le coffre ridicule...Quant à la 125d, c'est une petite compacte qui commence à 35000? avec une liste d'option à tomber sur le cul... C'est bien simple il faut mettre pres de 40 000? pour avoir un bagnole grande comme une clio !!!!

Vous avez raisons on ne joue pas dans la meme cour...
Réponse de le 09/03/2013 à 9:28 :
@ sl91: C'est sur qu'un père de famille avec 3 enfants achètera pour le même prix une béhème série 1 ! LOL de LOL...
Réponse de le 09/03/2013 à 12:59 :
BMW serie 1 : la voiture parfaite des pouffes et cagoles ou des racailles petites frappes wes wesh. Non merci.
Réponse de le 09/03/2013 à 14:38 :
Je comprends vous réactions. Une sorte d'instinct de survie. Quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi PSA stoppera a moyen terme sa production sur ce segment. Autre question, je voyage beaucoup et je me suis rendu compte qu'aux Émirats Arabes Unis par exemple il n y a aucune voiture française et même pas une C5. En revanche il ya énormément de voitures allemandes. Je ne citerai pas de marque sinon je risque de me faire insulter. Dans jeu de mots les voitures françaises ne tiennent vraiment plus la route et j'en suis le premier navré.
Réponse de le 09/03/2013 à 14:41 :
Sempre

Dans la perspective d'acquérir un vocabulaire un peu plus riche, je pense qu'un petit tour sur les bancs de l'école vous ferai le plus grand bien.
Réponse de le 09/03/2013 à 14:50 :
c'est sûr que les voitures françaises ont du mal a s'exporter, c'est bien dommage d'ailleurs car elles sont comme cette C5 de bonnes voitures dorénavant fiables et très confortables. Les voitures françaises souffrent d'un déficit d'images et des erreurs de managements ont été faits.
Réponse de le 09/03/2013 à 15:00 :
Et encore, je vous fais gré de "l'accent" qui va avec : "tu vois c'que j'veux dire quoi" Ouaich je roule en A3 de 1990 ou Serie 1, je suis bogoss.
a écrit le 09/03/2013 à 0:33 :
Où l'art de se tirer une balle dans le pied.
a écrit le 08/03/2013 à 20:39 :
Article de belle qualité, avec un vrai contenu informatif loin des polémiques et des petites phrases . Du vrai de travail de journaliste . Continuez
a écrit le 08/03/2013 à 19:34 :
Et 1500 euros de malus sur le 2,0 L HDI BVA6 en berline... Dur, dur.
Mais elle a l'hydro... (sans doute la dernière...)
Réponse de le 09/03/2013 à 11:52 :
Malheureusement les mangeurs de cheval ne font pas la différence avec du boeuf, comme ils ne prennent pas le temps de goûter une technologie unique au monde tout à fait au point et qui possède de réelles qualités, car on est assis dans sa voiture et les problèmes de dos sont très répendus, avec l'hydraulique, plus de soucis...
a écrit le 08/03/2013 à 19:34 :
Je ne comprend pas votre obsession pour le malus écologique, pouvez vous expliquer un peu plus votre point de vu :

"le dernier super-malus gouvernemental handicape gravement ce modèle, obligé de s'acquitter d'une taxe (rédhibitoire) de 1.000 euros"

1000? sur un véhicule à 40000? est rédhibitoire ? mais un system audio à 600? semble ne vous poser aucun probléme..

De plus :
"Avant qu'un super super-malus n'achève complètement la race" , 2.5% de malus, est ce vraiment cela qui a tué la race ? Alors qu'avant même de discuter tarif le concéssionaire vous auras déja fait une remise bien plus importante....

Alors penser que le malus écologique n'est pas une bonne idée est une chose, mais le rendre résponsable de tous les maux ... Est ce aussi a cause du malus si mon autoradio ne fonctionne plus ?



Réponse de le 08/03/2013 à 19:58 :
C'est tout à fait rédhibitoire. Car il existe déjà 19,6 % de TVA. Et je ne vois pas trop le rapport avec l'autoradio...
Réponse de le 08/03/2013 à 20:33 :
@Oui : gros niveau !
C'est rédhibitoire, sauf si on achète une automobile allemande, c'est cela ?
Réponse de le 08/03/2013 à 22:29 :
Oui, le matraquage fiscal nuit plus a la production française qu'à la production allemande. Indéniablement. De même que la politique inique de repression aveugle initiee par Sarkosy, reléguant les forces de l'ordre à un rôle de perception des recettes fiscales, a un peu plus enfoncer notre production nationale.
Réponse de le 09/03/2013 à 11:15 :
tout à fait d'accord avec le commentaire de fan37, marre, marre des taxes et de la repression routiére,il est de plus en plus difficile de conduire pour son travail, pendant que ces incompétents du gouvernement, ont leurs passe-droits et leurs chauffeurs
Réponse de le 09/03/2013 à 14:44 :
Fran37 ,ne parlez plus de sarkosy.ce nom me donne de l'urticaire.et dire que j'ai voté pour lui en 2007 !!
en effet,il a promis tout et n'importe quoi et fait n'importe quoi.
sinon ,la C5 est vraiment une belle voiture.dommage que la crise de 2008 m'ait fait perdre pas mal d'argent....
a écrit le 08/03/2013 à 19:17 :
Je suis sur la Tribune ? J'ai du être victime de phishing !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :