Renault Clio IV : une "petite" pleine de bonne volonté

 |   |  992  mots
(Crédits : Reuters)
Avec un petit moteur diesel réussi, la Clio IV est une excellente petite auto douce, plaisante et sobre. Dommage : la présentation triste et bas de gamme laisse à désirer.

Premier fruit de la nouvelle équipe de design dirigée par Laurens van den Acker, la Clio IV arbore des lignes galbées, très, voire (sur)-dessinées avec une ligne de caisse remontant fortement vers l'arrière pour suggérer le dynamisme, selon la mode actuelle. Cette (grande) citadine fait un peu trop japonaise dans son design, à notre goût. N'oublions pas que le designer en chef était précédemment chez Mazda. Mais, bon, cela reste subjectif.

Intérieur tristoune

A l'intérieur, la grande console tactile fait moderne. Elle se révèle pratique, mais on déplore la disparition du lecteur de CD. Les cadrans sont lisibles et la vitesse s'affiche pile devant les yeux. Ca, c'est parfait. L'ergonomie apparaît bonne, la position de conduite adéquate et facile à trouver. En revanche, nous regrettons une ambiance bas de gamme, avec des plastiques bien assemblés mais durs. La finition est en baisse par rapport à sa devancière, la Clio III ! Des économies mesquines et peu flatteuses.

Renault Clio IV

L'ambiance noirâtre, même avec des sièges partiellement colorés (on a le choix entre une harmonie noire-rouge ou noire-grise), est triste et ne fait pas dans le raffiné. Les revêtements de sièges rugueux ne sont pas très accueillants. Nous attendons impatiemment la version « Initiale Paris » que l'on promet plus cossue. La personnalisation proposée est en fait compliquée. Car elle n'est pas possible sur toutes les versions, évidemment! Elle est plutôt réservée aux finitions "haut de gamme", ben voyons!

Habitabilité juste à l'arrière

On déplorera une sensation d'espace en régression par rapport à l'ancien modèle, malgré un gabarit supérieur. Renault reconnaît avoir sacrifié l'habitabilité au design. A l'arrière, les poignées de portes dissimulées pour faire croire à un coupé - une invention de Walter de Silva sur l'Alfa 156 - oblige à une préhension peu ergonomique. La ligne de toit arrondie entraîne en outre à l'avant, mais surtout à l'arrière, une garde au toit limitée.

Grands gabarits s'abstenir sur la banquette arrière. Et les occupants ne devront pas être claustrophobes, vu les minuscules vitres donnant une impression de confinement. D'ailleurs, on n'y voit pas grand-chose, vers l'arrière, ce qui est contraire aux règles de sécurité. A quand le retour des grandes surfaces vitrées ?

Renault Clio IV

Bon moteur diesel

La conduite réserve de bonnes surprises. Certes, le diesel 1,5 dCi de 90 chevaux manque de puissance, surtout à bas régime. Mais ce moteur à gazole se comporte agréablement, avec douceur et une relative souplesse. On apprécie le fonctionnement sans à-coups. La boîte de vitesses est à l'abri des critiques. Mais le point d'embrayage, flou, est toujours aussi difficile à trouver. Si l'on veut démarrer rapidement, on fera patiner ledit embrayage. C'est pour gommer le trou au démarrage inhérent à des mécaniques de si faible cylindrée !

Malgré cela, le bilan demeure fort satisfaisant, mais cette version dite à basses consommations ne fait pas preuve de beaucoup de répondant dans les relances, surtout sur les rampes d'autoroute. La version « normale » est un chouïa plus vigoureuse. En prime : une sympathique sobriété. D'où des rejets de CO2 très bas, qui lui valent un petit bonus pseudo-écologique.

Comportement routier sans histoires

La tenue de route est extrêmement rassurante, précise, sans cette vivacité parfois problématique de la Peugeot 208. Pour un petit véhicule, le comportement, quelles que soient les conditions météo, est sans faille, avec une direction bien calibrée, mieux que sur la Clio III. Ca, les constructeurs tricolores savent faire. C'est une tradition. Les petites françaises sont vraiment les reines de la tenue de route. Dignes des plus grandes. Le confort est très convenable, mais on a du mal à comprendre la régression par rapport à la précédente Clio. Pourquoi les constructeurs hexagonaux durcissent-ils leurs voitures, alors que le confort était naguère la qualité marquante des produits hexagonaux ? Heureusement, chez Peugeot, on commence à revenir à davantage de souplesse. La filtration des bruits de roulement aurait mérité plus d'attention. Des petites économies là aussi ?

Pas donnée

La gamme Clio vient d'être réorganisée. Avec ce moteur diesel de 90 chevaux rejetant à peine 83 grammes de CO2 au kilomètre, « notre version « Zen » déjà suffisamment équipée avec tout ce qu'il faut à ce niveau de gamme est à 19.170 euros. La Renault Clio IV est plutôt dans le haut de la fourchette des prix du marché. Mais elle se revendra sans problèmes. A noter que le système "Renault R-Link" est proposé, avec la tablette multimédia intégrée et connectée, disponible désormais en option à 590 euros. Afin d'éviter l'usage de multiples appareils nomades ou téléphones en voiture, "Renault R-Link" regroupe l'ensemble des fonctionnalités multimédia - navigation, radio, téléphonie avec bluetooth...

La Clio IV est une brave petite, très sûre, maniable, dotée d'un moteur efficace. Elle est appréciable au quotidien. Dommage l'habitabilité en régression, une rétrovision médiocre et une présentation pas raffinée du tout. En tous cas, la Clio IV semble bien née et fiable, jouissant d'un réseau après-vente réputé pour sa densité et la qualité de son travail.

 

Modèle d'essai : Renault Clio dCi 90 (83 gr) Zen : 19.170 euros (-150 euros de bonus)

 Puissance du moteur : 90 chevaux (diesel)

 Dimensions : 4,06 mètres (long) x 1,73 (large) x 1,45 (haut)

 Qualités : moteur sobre et globalement agréable, boîte de vitesses plaisante, tenue de route très sûre, direction bien calibrée, confort correct, tablette tactile amusante

 Défauts : intérieur triste, plastiques durs et bas de gamme, habitabilité en recul, visibilité arrière réduite, point d'embrayage flou

Concurrentes : Ford Fiesta TDCi 95 Trend (5 portes) : 17.050 euros ; VW Polo HDi 90 Blue Motion Trendline (5 portes) : 18.970 euros ; Peugeot 208 HDi 92 Envy (5 portes) : 19.300 euros.

Note : 14,5 sur 20

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2014 à 20:18 :
Comment Renault étudie et fabrique ses clio estate IV ?
Je viens d'acheter une clio IV Estate DCE 120 GT, du haut de gamme...
Elle n'est même pas équipé d'anti-brouillard, un comble. un seul phare anti-brouillard à l'arrière, un seul phare de recul qui éclaire autant qu'une bougie. C'est une honte pour Renault.
a écrit le 09/12/2013 à 21:17 :
Comment peut-on faire l’essaie d'un véhicule programmé pour les économies de carburant sans même faire un seul relevé de consommation? Vous n'avez pas essayé ce véhicule, vous n'avez même pas rédigé cet article qui est un amas de copié collé de phrases extraites ci delà d'autres articles de vos autres confrères. Et il n'y a même pas de lecteur cassette dans cette voiture, la honte...
a écrit le 09/12/2013 à 15:55 :
Y a pas plus dangereux que c'est voiture là. Pa plus tard qu'hier, je doublais une voiture avec ma polo 1.9sdi de 330 000 km qu'une clio a volu depasser en meme temps cette voiture et moi même.
Le souci est que son 1.5 dci agonique n'a pu avoir assez de puissance et s'est rabattu en urgence (manque de puissance) a trois sec près y avait 4 morts eux deux et la voiture d'en face.
Conclusion acheter ca que si vous rester derrière sinon vous etes vraiment dangereux!!
Réponse de le 11/12/2013 à 23:10 :
La fameuse polo 1.9 sdi de 64 chevaux pour 1100 KG... 0 à 100 km/h en 17 s, vitesse max 160 km/h, et le trollskwagen qui ose parler d'anémie.
Réponse de le 14/12/2014 à 11:47 :
C'est surtout le chauffeur de cette voiture qui ne savait pas conduire. Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas doubler même en Porsche. C'est un peu comme quelqu'un qui rate son créneau, ce n'est pas de la faute de la voiture mais bien celle du conducteur.
a écrit le 09/12/2013 à 13:47 :
Il semblerait qu'il faille, pour avoir le droit de citer ici, faire du frensh bashing, dire des mensonges colportés par les constructeurs allemands, voire tout simplement être malhonnête !
Donc : Plutôt jolie, réussie, de qualité.... Du Renault quoi !
Si on regarde bien, on peut voir les vieux réacs verdirent derrière.
a écrit le 09/12/2013 à 13:05 :
Je ne comprends pas comment un groupe tel que Renault, alors que depuis plusieurs dizaines d'années les critiques à propos de la finition de leurs véhicules sont permanentes, n'est toujours pas parvenu à changer. J'ai eu plusieurs Renault, je n'ai jamais eu à me plaindre de la fiabilité, mais toujours de la finition: ça fait gadget, au bout de 10 000 km ça commence à faire un bruit par ci, un cliquetis par là.
Franchement c'est à désespérer.
a écrit le 09/12/2013 à 12:36 :
Je ne comprends pas comment un groupe tel que Renault, alors que depuis plusieurs dizaines d'années les critiques à propos de la finition de leurs véhicules sont permanentes, n'est toujours pas parvenu à changer. J'ai eu plusieurs Renault, je n'ai jamais eu à me plaindre de la fiabilité, mais toujours de la finition: ça fait gadget, au bout de 10 000 km ça commence à faire un bruit par ci, un cliquetis par là.
Franchement c'est à désespérer.
a écrit le 09/12/2013 à 11:45 :
Il semblerait qu'il faille, pour avoir le droit de citer ici, faire du frensh bashing, dire des mensonges colportés par les constructeurs allemands, voire tout simplement être malhonnête !
Donc : Plutôt jolie, réussie, de qualité.... Du Renault quoi !
Si on regarde bien, on peut voir les vieux réacs verdirent derrière.
a écrit le 09/12/2013 à 11:08 :
Il semblerait qu'il faille, pour avoir le droit de citer ici, faire du frensh bashing, dire des mensonges colportés par les constructeurs allemands, voire tout simplement être malhonnête !
Donc : Plutôt jolie, réussie, de qualité.... Du Renault quoi !
Si on regarde bien, on peut voir les vieux réacs verdirent derrière.
a écrit le 09/12/2013 à 10:16 :
La clio IV et la capture sont identiques, l'une plus grosse que l'autre. La capture a encore des freins à tambours à l'arrière et un intérieur pas terrible. La concurrence fait mieux chez les asiatiques ou les Allemandes !
Réponse de le 09/12/2013 à 21:25 :
Les freins à tambours sont meilleurs en longévité et pour le frein parking. A part pour un modèle sportif les freins à disques n'apportent rien de particulier.
L'intérieur des nouvelles Renault est spécial, il ne répond pas aux critères du standard autoproclamé germanique, et c'est tant mieux, une originalité source de choix, si toutes les voitures se ressemblaient, nous ne l'aurions plus se choix, mais l'avons encore vraiment ce choix.
Un Captur garé sur un parking met une belle claque en terme de design modernité aux autres véhicules, françaises, italiennes et germaines.
a écrit le 09/12/2013 à 8:40 :
BRAVO IVAN,RENAULT est champion du monde F1 moteur depuis des années et fait même des triplés sur 1 même G.P et CITROËN est champion du monde des rallyes depuis 10 ans!!!n'en déplaise à mr verdegris
a écrit le 08/12/2013 à 8:41 :
Mise en garde aux lecteurs de cet article. Son auteur est en effet un grand défenseur de l'industrie allemande. Aucune voiture française ne trouve grâce a ses yeux. Ce qui retire tout crédit a ses opinions.
Réponse de le 09/12/2013 à 12:42 :
Alors moi qui suis un acheteur sans parti pris, je peux vous dire qu'il a raison: J'ai 47 ans, je fais 60 000 km par an pour mon métier depuis l'age de 25 ans. J'ai eu des Renault, des Saab, une Rover, des Volkswagen. Je peux vous dire que concernant les finitions et les petits bruits de toute sorte dans l'habitacle dés 10 000 km, Renault est vraiment en tête. Ca m'ennuie de le dire car du point de vue fiabilité générale je n'ai pas eu à me plaindre. Alors que j'ai eu (contrairement à la légende) de gros pépins sur 2 Saab et un gros sur une Volkswagen.
Mais côté finition je suis désolé mais le slogan humoristique que nous avions lorsque j'étais en fac "Renault, tous les jours un bruit nouveau" reste aussi vrai que celui que l'on prononce sur l'air de la SNCF "Tou-jours enr'tard"
Réponse de le 09/12/2013 à 14:41 :
Peut être mais j'ai moi même eu de nombreuses voitures dont pas mal de Renault et pardonnez moi mais - si je n'ai jamais eu de soucis de fiabilité - la finition laisse toujours à désirer. Ca se savait lorsque j'ai acheté ma première Super 5 à 22 ans, et c'est malheureusement toujours le cas 25 ans plus tard: Plastiques qui font toujours bas de gamme et surtout bruits de toute sorte dés 5 à 10 000 km.
Je suis un grand rouleur, j'ai eu depuis ma Super 5 12 voitures. J'ai rencontré, même avec des allemandes ou suédoises des problèmes de fiabilité que je n'en ai pas eu avec Renault (comme quoi les mythes !) mais seule les Renault me souffrent de cette mauvaise finition qui, déjà à l'époque nous faisait dire "Renault, tous les jours un bruit nouveau"
Réponse de le 09/12/2013 à 15:41 :
C'est marrant je viens de louer pour une semaine une Clio 4, et après l'avoir rendue ce midi je me demandais ce qu'en disaient les tests. Et bien je suis peut être un vendu à je ne sais quel complot germanomobile, mais je suis tout à fait d'accord avec ce test; visibilité horrible à l'arrière qui fait presque peur à chaque fois qu'on doit reculer, finition plastique noire brillant à l'intérieur qui fait vraiment cheap, impossible de faire plus d'1m80 pour un passager arrière (je fais 1m85 et ma tête touche à l'arrière ET à l'avant) MAIS tenue de route irréprochable, un vrai plaisir à conduire sur les petites routes de montagnes et sur l'autoroute, bien mieux que les Clio II et 3 qui étaient déjà très bien de ce point de vue. Au final, je n'échangerai pas ma Clio 3 pour la 4, car la visibilité arrière et l'inconfort de l'habitacle sont pour moi rédhibitoires. Dommage car d'un point de vue conduite pure, c'est un régal...
a écrit le 07/12/2013 à 21:27 :
L'article codé par excellence ... on peut lire tout et son contraire ... le truc rédigé pour ne pas cracher dans la soupe de ce constructeur. Et bien non, je ne marche pas. Moteur poussif, finition raide, visibilité arrière nulle, places arrière exiguës ... sérieusement, il reste quoi ? Et tout ça pour 20 000 € ... mais je donne pas la moitié à cette voiture. Je voulais changer ma clio 2 1,4 L ... et bien ce ne sera pas pour celle-là (ajouté au coup des bobines d'allumage crayon qui me coutent encore un bras tous les deux ans et que ce constructeur n'a JAMAIS considéré comme un défaut de construction).
Et puis c'est quoi ces jantes à 4 trous mais à 5 branches ?
a écrit le 07/12/2013 à 21:27 :
L'article codé par excellence ... on peut lire tout et son contraire ... le truc rédigé pour ne pas cracher dans la soupe de ce constructeur. Et bien non, je ne marche pas. Moteur poussif, finition raide, visibilité arrière nulle, places arrière exiguës ... sérieusement, il reste quoi ? Et tout ça pour 20 000 € ... mais je donne pas la moitié à cette voiture. Je voulais changer ma clio 2 1,4 L ... et bien ce ne sera pas pour celle-là (ajouté au coup des bobines d'allumage crayon qui me coutent encore un bras tous les deux ans et que ce constructeur n'a JAMAIS considéré comme un défaut de construction).
Et puis c'est quoi ces jantes à 4 trous mais à 5 branches ?
Réponse de le 09/12/2013 à 10:34 :
Hmmm vous devez vivre dans la 6ème dimension...
a écrit le 07/12/2013 à 21:12 :
Au moins avec la dacia sandero on en a pour son argent.
a écrit le 07/12/2013 à 18:03 :
La gamme Renault est désormais fiable.
La Clio IV fait en ce moment un carton,je pense cependant qu'il faudrait améliorer sa planche de bord pour avoir un meilleur rendu visuel et introduire une version essence qui se positionnerait juste au-dessous de la RS;
Réponse de le 07/12/2013 à 18:43 :
comme vous dites,
la clio est faite en carton.. pate ... son intérieur est vraiment de très mauvais gout ...
les occasions ne vaudront pas chère, faudra payer pour s'en débarrasser !
Réponse de le 08/12/2013 à 23:16 :
J'ai eu 2 Clio III (pour le boulot en 5 places pas 3) :
- ma première (phase 1) dCi 85 : 150 000 Km... RAS jamais un pépin (bon ya les vidanges mais c'est pas moi qui paie ;-)
- ma seconde (phase 2) dCi 90 ch : 150 000 Km... RAS... J'ai un collègue qui a pris un VW POLO (on a avait le choix). Faut plus lui en parler il hurle. Panne EGR et je sais pas quoi d'autres encore et 2 tours gratuit sur la dépanneuse. Il est fan ;-).
Bref tout ça pour dire stop au grand n'importe quoi. L'herbe est pas plus verte chez le voisin. Les Renault "2" (laguna 2, megane 2 devait pas être terrible / pas connu) mais le peu j'ai vu de la gamme "3" (Clio 3). Je dis RAS. D'ailleurs ma voiture perso (Touran) je l'ai remplacé il y a 3 mois par un Scenic 3 ;-). Hyper ravie.
Réponse de le 09/12/2013 à 17:43 :
330000 km avec ma polo rien a redire... Pour rappelle ça coute toujours moins chère qu une clio
a écrit le 07/12/2013 à 13:28 :
Moche, bas de gamme, peu fiable. Du Renault quoi !
Et si on regarde bien, on peu apercevoir une voiture sous le logo.
Réponse de le 09/12/2013 à 8:25 :
Toi aussi t'es payé par les allemands?
Réponse de le 09/12/2013 à 9:23 :
Et vous êtes bien payé par les constructeurs allemands?
Réponse de le 09/12/2013 à 9:48 :
Jolie, réussie, de très bonne qualité.... du Renault quoi!
Et si on regarde bien, on peut voir les vieux réacs pester.
a écrit le 06/12/2013 à 19:49 :
sans complaisance ni parti pris, c'est une des meilleure, des plus homogène mais, mais mais, aussi la plus belle avec 208.
Réponse de le 06/12/2013 à 20:25 :
Reconnaissez que l'habillage ostensible est lourdement facturé.
a écrit le 06/12/2013 à 18:08 :
La ligne des Renault Clio et Mégane est copiée conforme des Alfa Roméo.

Pour le reste il est exact que la finition intérieure est de très bas de gamme, il faudrait plutot mettre le badge Lada sur cette voiture trop cher pour ce que c'est.
Réponse de le 06/12/2013 à 19:04 :
Nous n'avons pas du conduire la même voiture car comparer une Lada et une Renault prouve que vous êtes un beau troll. D'ailleurs si vous aviez lu l'article, vous auriez soulignez que l'auteur parle d'une intérieur "tristounet" et non pas assemblage bas de gamme.
a écrit le 06/12/2013 à 17:58 :
"Les cadrans sont lisibles et la vitesse s'affiche pile devant les yeux. " C'est selon moi un défaut ergonomique car lors d'un dépassement votre volant tourne et le compteur de vitesse perd en visibilité mais cela s'explique par la débauche de gadgets technologiques (dont le très coûteux GPS) mise au plan central de la planche de bord.
Réponse de le 07/12/2013 à 0:20 :
Pas si coûteux que ça car il est vraiment performant et regroupe toutes les fonctions, c'est vraiment très pratique. Lorsque vous tournez en général vous ne regardez pas les cadrans et c'est sur toutes les voitures la même chose. La 208 qui adopte les compteurs au dessus du volant ce n'est vraiment pas terrible !
Réponse de le 09/12/2013 à 12:42 :
@bbr

Les goûts et les couleurs... pour ma part je préfère la planche de bord de la 208 plutôt que celle de la Clio IV quoi qu'on peut penser de Peugeot.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :