Derichebourg recycle ses veilles formules

La direction semble beaucoup compter sur son métier historique qui, selon elle, contribuera pour une large part à la poursuite du redressement du résultat.
(Crédits : Tribune)

La flambée des cours des métaux ne sourit pas qu'aux groupes miniers. Il suffit d'une brève lecture des comptes annuels clos le 30 septembre de Derichebourg pour s'en convaincre. Le groupe de services doit l'essentiel de son rétablissement financier à l'excellente tenue de ses activités de recyclage de ferrailles. Et pour cause.

La branche Environnement a constitué 61,6% de l'excédent brut d'exploitation global au second semestre grâce notamment à un chiffre d'affaires en progression de 11,4%. Permettant, au passage, à Derichebourg de renouer avec l'équilibre opérationnel du 1er avril au 30 septembre. Et la direction semble beaucoup compter sur son métier historique qui, selon elle, contribuera pour une large part à la poursuite du redressement du résultat.

Ce message d'espoir ne saurait faire oublier l'atonie des services aéroportuaires (Servisair) et des métiers de Derichebourg Multiservices, tous deux, hérités de l'acquisition de Penauille en haut de cycle mi-2007. A l'époque, Daniel Derichebourg pensait pouvoir, grâce à ce rachat, lisser les effets de cycle du marché de l'acier. Mais, depuis, ce sont bien les anciens actifs de CFF Recycling, sur lesquels l'homme d'affaires a bâti sa fortune, qui constitue le principal gisement de création de valeur du groupe. Mais aussi le premier soutien de cours du titre qui grimpait de plus de 4% à la mi-séance.

Dès lors, un autre catalyseur boursier potentiel aux allures de retour aux sources se profile. Comme, par exemple, la revente à terme de Servisair, qui n'a jamais réussi à redécoller après l'onde de choc commerciale et financière consécutive aux attentats du 11 septembre 2001.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.