Europe : quoi de neuf à l'Est ?

 |   |  214  mots
Europe : quoi de neuf à l'Est ? / Arte
Europe : quoi de neuf à l'Est ? / Arte (Crédits : DR)
[Replay] Dix ans après l’extension de l’Union Européenne vers l’est, où en sont les "jeunes" pays adhérents, de la Pologne à la Croatie ? Quelles sont leurs perspectives ? Depuis Varsovie, Andrea Fies tente de répondre à ces questions par le biais de reportages, d’entretiens et d’analyses.

En 2004, dix nouveaux pays faisaient leur entrée dans l'Union européenne avec tambours et trompettes. Alors que le rideau de fer avait divisé le continent pendant un demi-siècle, le projet européen, étendu à l'est, devait ouvrir une nouvelle page pour l'ancienne Europe de l'Est.

Avec l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie en 2007, puis de la Croatie l'an dernier, peut-on considérer que le projet a porté ses fruits ? Les nouveaux arrivés - onze en dix ans - ont-ils pu tirer profit de leur adhésion ? Leur entrée n'a-t-elle pas été prématurée ?

Si l'Estonie connaît une vitalité non négligeable, notamment dans le domaine des nouvelles technologies, la Bulgarie ne semble pas près de sortir du marasme économique et politique - d'autant que ce pays à la frontière orientale de l'Europe doit faire face à un afflux de réfugiés syriens.

Dans les pays d'Europe centrale et orientale, les sentiments antieuropéens se font de plus en plus audibles. C'est depuis Varsovie - métropole moderne au cœur d'une région bien moins dynamique - qu'Andrea Fies tente de répondre à ces questions par le biais de reportages, d'entretiens et d'analyses.

_____

>>> Elections européennes : découvrer d'autres articles sur Arte

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2014 à 9:41 :
les nouveaux pays européens sont très contrastés , les tchèques , slovènes et lettons s'en sortent bien meme la lituanie qui rejoint l'euro , mais la pologne est entre deux , le sud européen ( ex-yougoslavie ) est encore dans un coma dépassé , la roumanie et bulgarie eux sont encore exsangue malgré la sortie du communisme ils ont pas encore trouvé leurs places au sein de la maison europe , la hongrie elle se replie sur elle meme , enfin la slovaquie croit en l'euro et l'Europe mais avec un taux de chômage énorme , l'Autriche elle a privatisée ses entreprises publiques .. on voit bien que dans tous ces pays il y'a espoir et désespoir croissant l'un et l'autre a travers les populations , les illusions sont tombées avec le rattachement et voir l'euro .. par contre tous ont peur d'une chose , du réveil de la russie et de ses intérêts , quand a l'Europe elle apparait comme une auberge espagnole incapable de décider de quoi que ce soit , donc ces pays préfèrent encore l'interlocuteur américain ou de l'Otan pour régler les contentieux .. car bruxelles malin qui y pense en premier .. dommage mais ces pays dans 30 ans seront a peine mieux qu'aujourd'hui tant les disparités resteront énormes ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :