Paris : quelle ville pour demain ?

 |   |  470  mots
Le 26 juillet 1983, l’architecte Roland Castro offre cette aquarelle (peinte avec Michel Cantal-Dupart) au président François Mitterrand. C’est la première carte de l’aménagement du Grand Paris./ DR
Le 26 juillet 1983, l’architecte Roland Castro offre cette aquarelle (peinte avec Michel Cantal-Dupart) au président François Mitterrand. C’est la première carte de l’aménagement du Grand Paris./ DR (Crédits : DR)
Paris a plus de 2.000 ans...

La ville actuelle (environ 100 km2) est dessinée par l'enceinte de Thiers (créée entre 1841 et 1844), détruite en 1919. Sous Napoléon III, le baron Haussmann en a tracé la majesté par ses larges avenues, ses immeubles, la fameuse hauteur de 37 mètres à ne pas dépasser.

Paris est alors devenu la capitale culturelle du monde. Peinture, sculpture, photographie, cinéma, littérature, théâtre… se créent à Paris. Paris fait rêver le monde. Paris est une ville-monde. À tel point que Paris dénigre sa banlieue et se fige dans ses limites. Et se fige aussi dans son passé.

Les expositions d'impressionnistes et d'artistes ayant vécu à Paris dans la première moitié du XXe siècle se succèdent. Au-delà de cette période, de 1950-1960, rien ou si peu. Même la candidature olympique pour Paris 2012 était glacée dans le romantisme d'« avant-guerre ». Les signaux de la modernité comme l'architecture sont absents, relégués aux bordures de la ville et de préférence hors de ses limites.

L'occasion unique de créer un nouveau mobilier urbain avec les entrées de métro, l'affichage publicitaire, le tracé des voies de bus et cyclistes, Velib' et Autolib' pour identifier puissamment Paris comme les fontaines Wallace ou les colonnes Morris, a été manqué. Le passé de Paris fait peur à ses contemporains : ne rien toucher. Depuis Haussmann, il n'y a aucune vision de Paris, si ce n'est le Grand Paris lancé en 2007.

Certes, Paris est la ville la plus visitée au monde, derrière Londres en 2013. Le tourisme d'affaires et Disneyland Paris y sont pour beaucoup. Ce qui fait visiter Paris, c'est son histoire, son passé, le Paris romantique du XIXe siècle. Paris figé, Paris musée, Paris muselé s'enfonce en chassant les voitures.

Or, Paris a une densité régulière de 21.000 habitants/km2, Londres de 16.000 hab/km2 dans ses quartiers les plus denses. Paris héberge des familles, Londres-centre héberge des hommes d'affaires. Finalement, que Paris soit une ville-mondemusée est sans doute une excellente vision : le plus grand musée ouvert au monde !

Une ville-musée est une ville ouverte aux plus fortunés comme aux plus modestes. Une ville où les expositions, les sites historiques sont didactiques, où les expositions sont larges, accessibles à des horaires évidents, où les textes sont lisibles au plus grand nombre, où les boutiques des musées et expositions restent ouvertes après la fermeture.

Paris Ville Lumière est une ville qui ne se couche pas, qui ouvre ses lieux et ses transports la nuit, ses commerces aux touristes… Je m'enthousiasme trop : Paris ville-musée du monde n'est pas pour demain…

Je repars en plongée.

_______

L'ouvrage le plus récent de Philippe Cahen :
Les Secrets de la prospective par les signaux faibles, Éditions Kawa, 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :