Recul à la Bourse de Paris, Alcatel résiste

 |   |  691  mots
La Bourse de Paris évolue dans le rouge. Le CAC 40 perd 0,8%. Alcatel-Lucent résiste grâce aux bons résultats de Cisco.

La Bourse de Paris évolue en territoire négatif ce jeudi. La veille, le CAC 40 est repassé en dessous des 3.800 points. Les marchés sont inquiets dans l'attente de la publication vendredi du rapport sur l'emploi américain en janvier. A 11 heures, le CAC 40 recule de 0,8% à 3.762 points.

Alcatel-Lucent enregistre la plus forte hausse de l'indice parisien et avance de 2,16% à 2,60 euros. Il est tiré par les bons résultats du plus grand équipementier en télécommunications mondial, l'américain Cisco Systems. Il affiche un profit trimestriel de 1,85 milliard de dollars soit 32 cents par action contre 1,5 milliard et 26 cents par titre un an plus tôt.

Les valeurs automobiles profitent des bons résultats du constructeur Toyota. Malgré la crise des défauts techniques sur beaucoup de ses modèles qui l'a obligé à rappeler des millions de voitures, en Asie, aux Etats-Unis et en Europe, le premier constructeur mondial d'automobile a annoncé un retour aux bénéfices au troisième trimestre. Il prévoit également de relever ses prévisions annuelles. Peugeot en profite pour progresser de 1,11% à 24,19 euros. Renault avance de 0,81% et Michelin de 0,39%. Hors CAC 40, Faurecia gagne 2,78% à 16,06 euros après avoir annoncé mercredi l'acquisition des activités allemandes de Plastal, un fabricant de pièces en plastique pour l'industrie automobile.

Les valeurs cycliques sont dans le vert. Lafarge prend 1,7%. Le groupe a annoncé mercredi soir la vente de la participation de 17,28% dans Cimpor au brésilien Votorantim. Scheinder Electric s'octroie 0,82% et Vinci 0,3%.

France Telecom prend 1,5% à 16,96 euros. La nomination de Stéphane Richard peut favoriser l'opérateur sur le plan réglementaire et politique mais la transformation du profil opérationnel et financier du groupe reste néanmoins une tâche ardue pour le nouveau directeur général. Selon des analystes interrogés par Reuters, les objectifs financiers et la politique d'acquisition ne semblent pas devoir être remis en cause.
Dans un entretien au Wall Street Journal, Stéphane Richard estime qu'il existe des opportunités de croissance en Europe via des coentreprises mais ne prévoit pas d'acquisitions majeures pour le moment.

Hors CAC 40, Air France gagne 1,4% à 12,47 euros. La direction d'Air France cherche à réaliser près de 65 millions d'euros d'économies annuelles à partir de 2012 chez les pilotes, indique La Tribune.

Du coté des baisses, Vallourec enregistre le plus fort recul du CAC 40. Le titre perd 0,6% à 131,55 euros.

EDF abandonne 0,1% à 39,19 euros. Selon Les Echos, Henri Proglio aurait estimé lors d'un déplacement à Mont-de-Marsan le 25 janvier que l'organisation actuelle associant EDF et GDF Suez dans la distribution de gaz et d'électricité faisait figure de "non-sens". Dans le cadre de sa nouvelle organisation, Henri Proglio voudrait par ailleurs se séparer du responsable de la distribution d'EDF, Michel Francony, mais celui-ci ne serait pas prêt à démissionner.

Les valeurs défensives sont dans le rouge. L'Oréal recule de 0,5%, Carrefour de 0,48% et Danone 0,3%.

Hors CAC 40, le Groupe Partouche chute de 6,29% à 2,68 euros. L'exploitant de casinos a annoncé avoir doublé ses pertes au cours de l'exercice 2009, affecté par la crise et l'impact de la loi sur l'interdiction de fumer dans les lieux publics. L'activité a continué de pâtir ces derniers mois d'un contexte économique dégradé, aggravé ponctuellement début janvier par la rigueur climatique qui a pesé sur la fréquentation de ses casinos.

Bonduelle perd 3,17% à 82,40 euros. Le spécialiste de la commercialisation de légumes a annoncé un chiffre d'affaires en baisse de 1,5% pour son deuxième trimestre clos fin décembre 2009, à 397,3 millions d'euros, et a confirmé ses objectifs financiers pour l'exercice 2009-2010.

CGG Veritas recule de 2,7% à 18,75 euros. Le groupe parapétrolier a déclaré que sa filiale Sercel avait été reconnue coupable de violation de brevet aux Etats-Unis et condamnée à payer 25,2 millions de dollars en dédommagement à l'entreprise ION Geophysical Corporation. JP Morgan a abaissé sa recommandation sur le titre.

Les cours du pétrole poursuivent leur légère baisse commencée hier après la publication des stocks américains de brut, qui ressortent supérieur aux attentes. Le baril de WTI américain s'échange contre 76,58 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 75,49.
Du coté des devises, l'euro vaut 1,3847 dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :