Le CAC 40 rechute sous les 3900 points

Affectée par la hausse des taux d'intérêts chinois, et après une hausse de près de 7% depuis le début décembre, la Bourse de Paris a subi des prises de bénéfices. A la clôture, le CAC 40 affichait un repli de 0,98 % à 3.862,19 points.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

L'annonce du relèvement des taux d'intérêts chinois a déclenché une vague de prise de bénéfices à la Bourse de Paris. En forte baisse dès les premiers échanges, le CAC 40 a perdu 0,98 % à 3.862,19 points dans un marché peu actif comme en témoigne la faiblesse du volume des transactions (1,2 milliard d'euros sur le CAC 40).

Samedi, la Chine a décidé, pour la seconde fois en trois mois, de relever d'un quart de point ses taux d'intérêts. Quoique prévisible -début décembre la Chine avait annoncé le durcissement de sa politique monétaire pour lutter contre l'inflation et la spéculation immobilière-, cette décision a pèsé sur la tendance. Alors que le CAC 40 a engrangé un gain de près de 7% depuis le début décembre, plusieurs investisseurs ont préfèré prendre leurs bénéfices, craignant que cette décision n'entraîne d'autres pays dans son sillage voire que la croissance chinoise soit freinée par d'autres mesures restrictives.

Ce resserrement monétaire chinois a d'autant plus pesé sur la tendance qu'aucun indicateur économique n'était attendu ce jour.

Valeurs en Baisse

Le secteur bancaire a été le principal contributeur à la baisse de l'indice. Société Générale a chuté de 1,89 %, Crédit Agricole de 1,98 %, Natixis de 1,25 %. BNP Paribas, -1,37 %, n'a pas profité des perspectives de croissance de sa filiale allemande. Dans un entretien à La Tribune, Joachim von Schorlemer a indiqué qu'après avoir triplé les revenus en dix ans, la filiale outre-rhin de BNP Paribas les doublerait dans les cinq prochaines années.

Peugeot (-2,07 %) et Renault (-0,65 %) ont subi la hausse des taux chinois et la volonté de Pékin de diminuer de deux tiers le nombre d'immatriculations de voitures neuves à partir de l'an prochain. Les avantages fiscaux liés à l'acquisition des véhicules les moins polluants seront notamment diminués.

LVMH (-1,84 %) a également été pénalisé par le resserrement monétaire chinois. Le groupe de luxe effectue plus de 22 % de ses ventes en Asie (hors Japon).

En forte baisse dans les premiers échanges (-2,59 %), Accor s'est repris pour finir sur un repli de 0,1 %. Après une tentative ratée en septembre, le groupe hôtelier souhaite toujours sortir du capital du groupe Lucien Barrière. "Plusieurs hypothèses sont étudiées" a indiqué le groupe Lucien Barrière à La Tribune. Selon le Journal du Dimanche, les pourparlers s'accélèreraient et pourraient se terminer tout début 2011. Goldman Sachs et certains établissements hôteliers anglo-saxons étudieraient le dossier.

Valeur en Hausse

Pernod Ricard s'est adjugé la plus forte hausse du CAC 40 avec un gain de 0,61 %.

EADS (+0,14 %) a résisté à la tendance malgré l'information du magasine Allemand Focus selon laquelle Boeing aurait engrangé plus de commandes (482) qu'Airbus (396) depuis le début de l'année.

Hors CAC

Technicolor a chuté de 4,24 %. Cinq fonds spéculatifs qui détiennent une créance particulière (des TSR) pourraient engager un recours en cassation contre le plan de sauvegarde, selon des informations de la Tribune.

Thalès est inchangé à 26,50 euros. L'offre d'un consortium formé notamment par le français DCNS, détenu à 25% par Thalès, a été retenue par Moscou pour la construction de deux bâtiments pour la marine russe.

Devise et Pétrole

L'euro se reprend. La monnaie unique s'échange contre 1,314 dollar.

Sur les marchés pétroliers, le baril est à la baisse. A la clôture du marché parisien, le brent de la mer du Nord se repliait de 0,54 % à 93,71 dollars tandis que le WTI baissait de 0,50% è 91,01 dollars.
 

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.