EDF rachète les minoritaires d'EDF Energies Nouvelles

 |   |  715  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'énergéticien et sa filiale étaient suspendues de cotations ce vendredi. Le groupe a confirmé une offre de rachat des 50% du capital de sa filiale EDF Energies nouvelles qu'il ne détient pas encore.

Les titres EDF et EDF Energies Nouvelles sont suspendues de cotations jusqu'à lundi prochain suite aux informations publiées dans le journal "Le Monde" confirmées ensuite par EDF selon lesquelles l'énergéticien rachète 50 % du capital de sa filiale qu'il ne détient pas encore. Ce rachat que le groupe justifie par la forte croissance du marché et le coût important des projets d'energie renouvelable, s'élève dans une forurchette comprise entre 1,4 à 1,5 milliard d'euros.

L'électricien public a précisé qu'il proposait une offre en numéraire de 40 euros par action - qui représente une prime de 10,4% sur le dernier cours ajusté - ou une offre en titres à raison de 13 actions EDF pour 11 actions EDF Energies nouvelles apportées, qui constitue cette fois une décote de 12,6% sur la base du dernier cours ajusté d' EDF .

EDF Energies nouvelles a été introduit en Bourse en novembre 2006. Son capital est détenu à 25,1% par le groupe familial de Pâris Mouratoglou, le président du conseil d'administration, qui s'est engagé à apporter l'intégralité de ses titres. Le flottant du capital s'élève en outre à 24,9%.

EDF a également annoncé un programme de rachat d'actions pour un montant compris entre 300 millions et un milliard d'euros afin, notamment, d'annuler la dilution induite par l'opération.
"Le marché des énergies renouvelables (...) aborde une nouvelle phase de son développement, caractérisée par l'augmentation de la taille unitaire et de la complexité des projets, ainsi que l'émergence de grands acteurs globaux", a souligné EDF dans un communiqué. " EDF consacre déjà près de 40% de ses investissements de développement dans les énergies renouvelables en 2010, dont 80% dans EDF Energies nouvelles. Le programme actuel d'investissements, qui comprend principalement EDF Energies nouvelles et l'hydraulique, représentera environ 2,4 milliards d'euros en 2013 pour le groupe", a-t-il ajouté.

EDF a précisé que l'opération, dont le bouclage est prévu pour le 5 juillet, aurait un impact relutif immédiat sur son résultat net part du groupe de plus de 2% en année pleine.  "A l'issue de cette opération, EDF étudiera l'éventualité d'une fusion avec EDF Energies nouvelles, entre autres alternatives potentielles."

Pâris Mouratoglou sera maintenu au poste de président du conseil d'administration d' EDF Energies nouvelles, et EDF a fait part de "sa confiance dans les équipes d' EDF Energies nouvelles sous la direction de David Corchia", le directeur général.

Un vendeur d'un courtier parisien avait auparavant estimé que l'électricien public n'avait "pas vraiment besoin de ce rachat". "Ça ne fait pas sens stratégiquement, c'est plus une opération médiatique dans un contexte défavorable au nucléaire (...) et alors que le cours d' EDF est au plus bas."  L'action du spécialiste des énergies renouvelables a clôturé jeudi sur un cours de 36,40 euros, le groupe affichant un bond de 15% depuis le début de la crise japonaise, le 11 mars. Sa capitalisation boursière atteint 2,8 milliards d'euros.

Le rachat des minoritaires d' EDF Energies nouvelles intervient dans le contexte de la crise nucléaire au Japon, qui pourrait retarder les projets d' EDF à l'international et a entraîné une hausse des valeurs liées aux énergies renouvelables depuis près d'un mois.

EDF frôle ses plus bas niveaux en Bourse

L'électricien public a en revanche vu sa valeur boursière fondre de 2 milliards d'euros depuis que le gouvernement a annoncé mardi un plafonnement des tarifs de l'électricité jusqu'au lendemain de l'élection présidentielle de 2012.

Certains analystes estiment en outre que l'Etat, qui détient près de 85% du capital d' EDF , pourrait retarder l'application de la réforme du marché de l'électricité français alors que celle-ci devrait donner à EDF une meilleure visibilité en matière de hausses de tarifs. 

Le titre EDF affiche un recul de 15,27% depuis fin février et s'est rapproché mercredi en séance de son plus bas historique de 26,55 euros enregistré le 10 mars 2009. Il a clôturé jeudi sur un cours de 27,38 euros, qui représente une capitalisation boursière de 50,6 milliards d'euros.

EDF Energies nouvelles attend une nouvelle hausse de son Ebitda cette année et prévoit de disposer de 4.200 mégawatts (MW) net de capacités de production installées à fin 2012, contre 2.663 MW à fin 2010.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2011 à 11:42 :
j'ai acheté des EDFEN à 38,38?, je n'ai pas l'intention de vendre en dessous de +10%: soit 42,22?
a écrit le 08/04/2011 à 22:09 :
Bonjour,est ce que ca veut dire qu il est opportun de continuer à acheter du edf energie nouvelle ou pas?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :