Wall Street termine sans direction malgré le rebond des commandes industrielles

 |   |  492  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les places américaines ont terminé en ordre dispersé ce mardi. Pourtant, les chiffres des commandes à l'industrie sont meilleurs que prévu.

Wall Street a terminé sans direction ce mardi, malgré les chiffres des commandes à l'industrie meilleurs que prévu. A la clôture, le Dow Jones perd 0,18% à 9.772 points, le Nasdaq gagne 0,40% à 2.057 points et le S&P 500 progresse de 0,24% à 1.045 points.

Du coté des statistiques, les commandes à l'industrie sont légèrement supérieures aux attentes. Elles ont progressé de 0,9% en septembre alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,8%. En août, elles avaient baissé de 0,8%.

Du côté des valeurs, le secteur financier a bien réagit malgré l'annonce des pertes d'UBS. La banque publie au troisième trimestre une perte deux fois plus importante que prévu. Bank of America avance de 1,16% à 14,80 dollars, et Citigroup de 1,25% à 4,04 dollars.

Burlington Northern Santa Fe s'envole de 27,51% à 97 dollars et Berkshire Hathaway prend 1,72% à 100.450 dollars. Burlington va être racheté par la société d'investissement de Warren Buffett pour 44 milliards de dollars.

Autre acquisition, The Stanley Works (+10,06% à 49,69 dollars) va racheter son concurrent le spécialiste de l'outillage Black & Decker, qui s'octroie 30,97% à 62 dollars, pour 3,46 milliards de dollars.

Ford recule de 1,85% à 7,44 dollars. Le constructeur va prolonger de deux ans un crédit renouvelable et lever trois milliards de dollars pour renforcer son bilan. Ford a bondi de 8,3% hier après avoir enregistré son premier bénéfice trimestriel en Amérique du Nord depuis 2005. Le constructeur a également publié des ventes en octobre en hausse de 3,1%.

Johnson & Johnson cède 0,94% à 58,93 dollars. Le groupe de santé diversifié a pourtant annoncé qu'il allait supprimer 6 à 7% de ses effectifs, soit 7.000 à 8.000 personnes. Par ailleurs, il confirme sa prévision d'un bénéfice par action de 4,54 à 4,59 dollars pour l'ensemble de l'année 2009.

La journée est marquée par quelques résultats d'entreprises. Viacom progresse de 2,25% à 28,68 dollars. Le groupe de médias a publié une hausse plus importante que prévu de son bénéfice trimestriel. Il atteint 69 cents par action, alors que les analystes tablaient sur 57 cents.

MasterCard perd 1,55% à 219,20 dollars, malgré un bénéfice par action supérieur aux attentes.

Teva Pharmaceutical Industries publie également un bénéfice supérieur aux attentes. Le laboratoire israélien, premier fabricant mondial de médicaments génériques, affiche un bénéfice net en hausse de 16% au troisième trimestre, notamment grâce aux bonnes ventes du Copaxone, un traitement contre la sclérose en plaque. Le titre se replie pourtant de 1,37% à 50,49 dollars.

En revanche, Anadarko Petroleum monte de 2,28% à 63,25 dollars. Le groupe a pourtant annoncé un repli de 91% de son bénéfice net à 200 milliards de dollars au troisième trimestre. Mais il relève ses prévisions de production pour 2009.

Le secteur des semi-conducteurs est sous pression après l'abaissement de recommandation de Morgan Stanley. Le courtier a également dégradé Intel (-2,68% à 18,50 dollars), Micron Technology (+1,06% à 6,65 dollars) et Nvidia (-0,5% à 12,01 dollars). Il a aussi abaissé ses objectifs de cours sur Texas Instruments (+0,09% à 23,47 dollars) et Advanced Micro Devices (+0,87% à 4,46 dollars) de 28 à 26 dollars pour le premier et de 6 à 4 dollars pour le second.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :