Altran Technologies renoue avec les bénéfices en 2012

 |   |  587  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Altran Technologies est parvenu à verdir ses résultats. Le spécialiste français du conseil en innovation et ingénierie avancée a réalisé en 2012 un résultat net de 65 millions d'euros contre une perte de 46 millions en 2011 du fait de la moins-value de cession liée à Arthur D Little en 2011.

Le résultat opérationnel courant progresse pour s'établir à 125 millions soit 8,6% du chiffre d'affaires contre 113 millions, soit 8% du chiffre d'affaires en 2011. . La marge correspondante dépasse d?un cheveu les anticipations des analystes, ces derniers anticipaient un taux de 8,5% « Cette augmentation de la profitabilité a pour origine la croissance du chiffre d'affaires combinée à un strict contrôle des coûts indirects qui sont en diminution depuis 2011 », explique-t-il

Altran Technologies poursuit ainsi sa « croissance rentable. » Déjà connu du Marché, le chiffre d?affaires ressort en effet à 1,455 milliard d'euros sur l?ensemble de 2012, soit une croissance organique de 4,3% et une croissance économique de 3,6%. C?est un peu mieux que les attentes des analystes, qui visaient 1,451 milliard d?euros de facturations. L'ensemble des zones géographiques du groupe est en croissance, la France progressant de 2,7% et l'International de 6,1%. Le « Reste du Monde » (Etats-Unis, Chine, Inde) continue d'afficher une excellente performance grâce notamment à une forte croissance de l'activité nucléaire aux Etats- Unis et à la montée en puissance de l'activité du groupe dans les pays émergents. Les facturations de cette zone ont bondi de 55% rien que sur le quatrième trimestre.

En 2012, le groupe a poursuivi son désendettement et le renforcement de sa structure financière. Il a généré un free cash flow de 50 millions, soit 3,4 % de son chiffre d'affaires. Ainsi, conformément à une des priorités de son plan stratégique, le groupe a généré de la trésorerie en 2012 qui a permis d'améliorer la dette nette financière du groupe de près de 30 millions. Celle-ci était de 170 millions en 2011 et s'élève à 140 millions en 2012. La dette nette totale (après participation des salariés, intérêts et amortissements sur l'emprunt convertible) s'élève désormais à 169 millions contre 195 millions au 31 décembre 2011.

A propos de ses perspectives, le groupe tient un discours des plus optimistes Altran a souligné que sa performance financière réalisée en 2012 était parfaitement cohérente avec la « feuille de route » issue du plan stratégique 2012-2015. De même, dans un contexte économique difficile, Altran compte générer une croissance profitable en 2013. Le groupe est également revenu sur la société allemande IndustrieHansa acquise en février dernier. Lors de l?annonce de cette emplette au mois de décembre dernier, Altran avait souligné que cette acquisition « stratégique » en Allemagne, relutive dès la première année, le hisse dans le top 5 des sociétés du secteur outre-Rhin.

Par ailleurs, cette emplette concourt à renforcer trois des industries (l?automobile, l?aéronautique et l?énergie) et l?une des deux solutions (PLM) du groupe Altran. Le français entend renforcer sa présence en Allemagne et accélérer son développement dans ce pays qui devient ainsi le second marché du groupe après la France, conformément au « plan stratégique 2012-2015 » du groupe Altran. Dans le cadre de ce programme, le spécialiste du conseil en innovation et ingénierie avancée vise un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros à cette échéance, ainsi qu?une marge opérationnelle courante de 11 % à 12 %. « Malgré un contexte économique difficile, le positionnement R&D du groupe et son empreinte internationale lui permettent à la fois de bien résister et de saisir les opportunités de croissance. » a précisé Philippe Salle., le PDG d?Altran.

>> Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com
>> Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme bourse personnalisable

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :