Casino saisit l'AMF après la charge d'une société d'investissement américaine

 |   |  327  mots
La société d'investissement américaine estime que Casino est dangereusement endetté et est dirigé dans une optique de très court terme.
La société d'investissement américaine estime que Casino est "dangereusement endetté" et est dirigé dans une optique de "très court terme". (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
La publication d'une note très critique de la société d'investissement américaine, Muddy Waters -affirmant que le titre du groupe est surévalué en Bourse- a fait chuter le titre du groupe de 15%. Dans la foulée, Casino a annoncé la saisie de l'Autorité des marchés financiers, et envisage de porter plainte.

Le titre du groupe de distribution Casino plongeait jeudi après-midi à la Bourse de Paris, après une note au vitriol publié par un investisseur américain, Muddy Waters, jugeant sa valeur largement surévaluée. A 16h17, la valeur perdait 14,85% à 41,707 euros, tandis qu'à 15h00, l'indice CAC 40 prenait 2,29%. Avant la publication de la note en début d'après-midi, le titre était pourtant en nette hausse.

Une action à moins de sept euros?

Casino est "l'une des sociétés les plus surévaluées (...) que nous ayons rencontrées", assène la société d'investissement Muddy Waters, qui a déjà défrayé la chronique par ses opinions tranchées sur les marchés.

Muddy Waters juge que l'action Casino ne vaut que 6,91 euros selon ses calculs, tandis que celle de Rallye, la maison mère du distributeur, tend vers zéro. Le groupe est accusé d'utiliser l'ingénierie financière pour masquer les difficultés de ses activités de distribution.

La société d'investissement estime d'ailleurs que Casino est "dangereusement endetté" et est dirigé dans une optique de "très court terme". Muddy Waters va jusqu'à écrire que Casino ressemble "de plus en plus à un fonds spéculatif hautement endetté" et dépend grandement des marchés émergents.

Vers une action en justice ?

Le groupe de grande distribution n'a pas tardé à réagir. Casino fustige la "volonté de nuire" de l'investisseur américain, et annonce avoir saisi l'Autorité des marchés financiers.

"Devant cette diffusion d'informations trompeuses", le groupe se réserve également "la possibilité de faire valoir ses droits devant les tribunaux, y compris devant les juridictions pénales", indique Casino dans un communiqué.

Muddy Waters, supporter de Bolloré

Muddy Waters, fondé par Carson Block, a fait parler de lui en février en faisait l'éloge du groupe Bolloré, ce qui avait fait bondir l'action. Il avait également évoqué en 2012 la possible faillite du négociant en produits alimentaires basé à Singapour Olam International.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2015 à 17:25 :
Casino depuis plusieurs années est l'enseigne la moins attractive de la grande distribution. Magasins mal conçus, galeries marchandes dépassées aux loyers exorbitants, image brouillée, directions pathétiques, hiérarchie d'un autre âge, politique des prix à l'encan, considéré comme cher. Muddy Waters à le blues de Casino avec raison.
a écrit le 17/12/2015 à 17:24 :
Déjà le nom "muddy waters"... tout un programme.
C'est merveilleux la bourse. Il suffit d'un "ami" bien placé et vous faites fortune sans avoir à suer la moindre goutte.
Et évidemment celui qui émet un avis n'est responsable de rien, même s'il d'aventure il coule une boite (en bourse les prophéties sont parfois auto-réalisatrices du fait du comportement moutonnier des investisseurs).
a écrit le 17/12/2015 à 16:53 :
j'aurais tendance à penser à une grosse désinformation pour mieux spéculer;

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :