Ventes au détail catastrophiques en Grèce

 |   |  308  mots

Maintenant que la stabilité financière de la zone euro n'est plus en danger à cause de la Grèce, les médias se sont relativement désintéressés du sort de l'économie du pays.

Et pourtant, la cure d'austérité drastique appliquée en Grèce, et qu'on a transposé au Portugal et en Espagne, et à une moindre échelle en France, pourrait servir d'enseignements à tous ceux qui ont milité pour la réduction des dépenses sans prendre en considération la nécessaire réforme de la structure économique et les mesures de relance pour éviter une récession sans fin.

Un nouveau chiffre qui a laissé de marbre l'euro est tombé ce matin: les ventes au détail dans le pays, qui incluent le carburant, ont chuté de 14.2% en avril 2013 par rapport à avril 2012 contre une baisse de -5.8% en mars. C'est certainement le pire chiffre qui soit sorti depuis le début de la récession en Grèce, il y a de cela près de six ans!

Cette donnée confirme, contrairement à ce qu'on a pu entendre récemment, que l'économie grecque est encore loin d'être tirée d'affaire.

La Grèce et les errements qui ont suivi la demande d'aide du pays devraient servir de cas d'école à tous les responsables politiques actuels qui ne jurent que par la réduction du déficit. La France pourrait certainement en prendre de la graine alors que son déficit ne rentre toujours pas dans les clous et que le gouvernement a lancé une course aux chiffres sans prendre suffisamment en considération la nécessaire refonte de l'économie, de la fiscalité et la mise en oeuvre de mesures de relance.
 

Retrouvez toute l'actualité du Forex sur Forex.fr

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les données sur les devises

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2013 à 13:18 :
Comment ? La crise n'est pas derrière nous en Grèce ? Çà alors, quelle surprise :-| ! Ben voyons, vous vous imaginiez quoi bande de c... en appliquant un plan d'"austérité" pareil ? Çà fait au moins 2 ans voir 3 qu'il est évident que ce pays allait être laminé, pas besoin d'être diplômé + 10 d'économie pour avoir compris çà. Même le FMI et l'UE commencent à reconnaitre que c'était une belle connerie, c'est dire ! [ce qui ne bizarrement ne change rien à la politique appliquée, preuve que certains ont la tête dure !].

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :