La nouvelle donne économique mondiale

Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...
Antoine Patinet

2 mn

(Crédits : MonFinancier.com)

La Banque Mondiale a publié son rapport sur la croissance économique mondiale et ce qu'il révèle est fascinant. On assiste à un double phénomène: un ralentissement significatif de la croissance et le renversement des rôles entre les pays développés et les pays émergents. Un phénomène totalement nouveau dont on ne peut dire s'il est structurel ou conjoncturel.

2.8% DE CROISSANCE SEULEMENT EN 2015

La banque Mondiale a publié son rapport sur la croissance hier. Et c'est un coup de tonnerre. Elle révise ses prévisions de croissance dans le monde cette année à 2.8%. Une croissance très faible. Cela va relancer tous les débats sur le ralentissement structurel de la croissance. Mais l'élément majeur de ce rapport est ailleurs : cette année va marquer un renversement total des rôles. Ce sont les pays développés et en particulier les États-Unis et la Grande Bretagne qui vont tirer la croissance et les pays émergents qui vont la freiner. Un sacré changement de scénario par rapport aux dernières années que nous venons de vivre.

LES ÉMERGENTS CHUTENT

À quoi est dû ce ralentissement des pays émergents ? Dans les ex BRIC, seule l'Inde avec ses 7.5% de croissance échappe à la crise. Le Brésil est confronté à un triptyque dévastateur : crise politique, crise économique et inflation. La Russie résiste mal aux sanctions et à la baisse du pétrole. Quant à la Chine, elle a opté, sous la contrainte, pour une croissance plus faible qu'elle voudrait plus saine et plus pérenne. Et quand la Chine ralentit, la moitié des pays émergents, et en particulier les pays producteurs de matières premières est entraînée dans la tournante. À titre d'illustration, la consommation d'énergie en Chine est au plus bas depuis 1997. Un bond en arrière.

CAP SUR LES ÉTATS-UNIS

Les États-Unis sont donc redevenus la locomotive de la croissance mondiale. C'est pour cela que chaque indicateur économique américain va être analysé d'encore plus près qu'à l'habitude. Il est essentiel pour la croissance mondiale que la croissance américaine reste solide. Solide mais pas suffisante pour compenser le ralentissement des pays émergents car les États-Unis ont aussi...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.