Les classes moyennes disparaissent

 |   |  392  mots
(Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité commentée par Marc Fiorentino...

On entend beaucoup dire, aux États-Unis, mais aussi dans certains pays développés, que la société est de plus en plus coupée en deux, d'un côté une population à bas revenus et sans patrimoine, et de l'autre des riches de plus en plus riches avec une classe moyenne qui se réduit comme une peau de chagrin. C'est une réalité.

BIPOLARISATION

Une étude du Pew Research Center de Washington montre que les États-Unis sont à un tournant majeur. Pour la première fois, la classe moyenne est devenue minoritaire alors qu'elle représentait près de deux tiers de la population dans les années 60. La classe moyenne est donc bien en train de se réduire et elle est menacée de disparition. Et cela s'explique en partie par l'évolution de l'économie. Et en particulier par l'évolution du monde du travail. Les emplois fixes avec un salaire moyen et une pérennité disparaissent au profit d'emplois plus flexibles et parfois mal payés. Et la révolution technologique accroît cette bipolarisation entre, pour caricaturer, d'un côté les manutentionnaires des hangars d'Amazon et de l'autre les informaticiens et les actionnaires d'Amazon. La disparition progressive de la classe moyenne est un enjeu phénoménal.

ENJEU ÉCONOMIQUE ET ÉLECTORAL

C'est d'ailleurs un des enjeux majeurs de la campagne électorale américaine. C'est sur ça que jouent les candidats populistes américains comme Donald Trump. Et c'est la même chose en France. Ces candidats s'adressent à cette partie de la population qui se sent de plus en plus en danger et qui se paupérise. Nous sommes en pleine mutation, mutation démographique avec le vieillissement de la population, et mutation du travail avec la révolution technologique et cette mutation va avoir des conséquences phénoménales tant d'un point de vue politique que d'un point de vue économique.

LA VICTOIRE DES ACTIVISTES

Les deux géants Américains de la chimie seraient en passe de se marier. Un mariage à 120 milliards de dollars pour Dupont et Dow Chemical. Un mariage "forcé" par les fonds activistes qui sont présents dans le capital des deux groupes.

C'EST ELLE QUI NOUS FAUT

Angela Merkel a été élue personnalité de...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2015 à 13:22 :
En ce qui concerne Angela Merkel, désolé, mais je pense qu'il y a une confusion sur sa personnalité : c'est à la fois une excellente "gestionnaire" qui dépasse de loin tous nos dirigeants actuels, et à la fois une piètre "dirigeante", prenant des décisions à l'émotion (fermeture des centrales nucléaires, immigration) ou carrément incapable de prendre des décisions d'urgence (crise de l'Euro en 2012), et incapable de se projeter dans le futur. Donc, de là à dire que celle qu'il nous faut ... (remarque : il parait que le 2nd du classement est le chef de Daech, ça veut tout dire !!).
a écrit le 10/12/2015 à 15:23 :
Les classes moyennes d'après certains économistes ou politologues sont un rempart
contre tous les extrémismes , en France on s'aperçoit déjà qu'après 20 ans d'UMPS, cette catégorie se réduit comme peau de chagrin. Les raisons , la fiscalité confiscatoire, captation des revenus et des héritages. Mais aussi une mondialisation non maîtrisée qui
provoque un chômage de masse et une précarisation des emplois. Les socialistes maintiennent le pays sous perfusion a coup de mesures sociales ,ce qui a pour conséquence une perte significative de compétitivité. On ne sait pas ou l'on va mais on y va.
l

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :