Électricité : controverse autour de la baisse de consommation pour 200 000 foyers

Le gouvernement envisage de réduire la puissance électrique de certains ménages si le courant venait un jour à manquer. Objectif : alléger la pression sur le réseau. Un projet de décret prévoit de mener un premier test grandeur nature.
Marine Godelier
Un agent Enedis installe des compteurs électriques communicants Linky.
Un agent Enedis installe des compteurs électriques communicants Linky. (Crédits : latribune.fr)

Le spectre des coupures d'électricité qui a plané l'hiver dernier en France a marqué les esprits. Effrayé à l'idée qu'un tel scénario se répète, le gouvernement envisage de réduire la puissance électrique de certains ménages si le courant venait un jour à manquer, de manière à alléger la pression sur le réseau. Dans un projet de décret, il prévoit de mener un premier test grandeur nature consistant à plafonner la consommation d'électricité de quelque 200 000 Français équipés d'un compteur Linky pour une durée maximale de quatre heures. « L'idée, c'est que certains clients puissent être forcés de consommer un peu moins, plutôt que de devoir éteindre complètement la lumière à un endroit », précise un fournisseur d'énergie ayant requis l'anonymat.

Mais cette limitation imposée des usages suscite des interrogations. À la demande d'associations de consommateurs, de syndicats et de représentants de fournisseurs, le texte a ainsi été soumis à consultation ce vendredi. Le but : discuter des points qui fâchent, avant son examen lors d'un prochain Conseil supérieur de l'énergie (CSE), le 26 octobre. « On nous l'avait déjà présenté en CSE en septembre, mais, à la suite de longs débats, il n'avait pas été voté », précise-t-on à l'Union française de l'électricité (UFE), présente lors des rendez-vous.

Selon nos informations, plusieurs questions ont été soulevées. Sur la manière, d'abord, d'informer les clients concernés, alors que le projet de décret mentionne simplement qu'ils seront notifiés « par voie postale». Par ailleurs, certains membres du CSE ont demandé que soit introduite la possibilité, pour une personne sélectionnée, de refuser de participer à l'expérience. Le sujet de l'indemnisation a également été mis sur la table. Enfin a été abordée la manière de communiquer sur le mécanisme auprès du grand public, pour éviter les polémiques sur ce dossier très sensible.

Controversé mais nécessaire

Et pour cause, l'exécutif marche sur des œufs. Car lors du fameux test, les 200 000 ménages devraient se contenter d'un « seuil de puissance minimal permettant de faire fonctionner les équipements courants peu énergivores ».

S'il suscite des controverses, le dispositif n'en reste pas moins nécessaire, assume le ministère de la Transition énergétique.

« Il ne serait activé que si tous les autres leviers étaient insuffisants pour éviter un écroulement du réseau électrique. [...] On parle de cas de figure extrêmes, qui ne se sont jusqu'à présent jamais produits, même l'hiver dernier », souligne un porte-parole. « Ce serait moins radical que l'hypothèse de devoir organiser des coupures tournantes et programmées ! » défend une autre source proche du dossier, soulignant que le « risque zéro » d'un déficit d'électricité « n'existe pas ».

D'ailleurs, les clients identifiés comme patients à haut risque vital ne pourraient pas être concernés par l'expérimentation, précise le projet de décret. « L'hiver dernier, on reprochait au gouvernement son manque de préparation; là, au moins, il s'organise », abonde-t-on à l'UFE. Même l'association professionnelle des fournisseurs alternatifs d'électricité et de gaz (Anode), initialement frileuse, se dit désormais « plutôt d'accord sur le fond », tout en demandant des garanties « sur la forme ».

Marine Godelier

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 16/10/2023 à 10:25
Signaler
Arrêtons de tourner autour du pot ,le compteur Linky a été mis en place en 2015 par Enedis exactement pour ce genre de situation avec l'aval des gouvernements qui prévoyaient la situation actuelle vu leur incompétente notoire.Ils ont pondu une loi qu...

à écrit le 16/10/2023 à 0:38
Signaler
Perso j'ai un vieux contrat hp/hc avec 3 plages, dont une la nuit. Appartement tout electrique, on décale toute mise en marche d'appareil gros consommateur. Jusque là, ça va, mais surveillance quotidienne. Linky bien utile, avant relevé mensuel. M...

à écrit le 15/10/2023 à 21:59
Signaler
C'est ce que l'on appelle une rupture ou faute contractuelle. L'Etat va modifier d'office les petites lignes de nos contrats ? C'est ça ? Tout en augmentant la facture ? On va s'amuser devant les tribunaux. Si le gouvernement n'a pas les capacités d'...

le 03/03/2024 à 12:40
Signaler
Il faut anticiper l'imprévisible pour ne jamais s'en servir. L'alternative c'est couper une région entière pour ne pas déséquilibrer le réseau. Soyons pragmatiques. Avoir la puissance utile pour passer les pointes créerait des excédents, le courant n...

à écrit le 15/10/2023 à 17:39
Signaler
C'est le pic de consommation qui coute le plus cher, car les ressources ne sont utilisées que pendant ce pic. Il faut donc raboter le pic. La meilleure incitation c'est le faire payer plus cher les gros consommateurs pendant le pic. Un sms qui ind...

le 15/10/2023 à 21:22
Signaler
Le prix de l'électricité est une véritable religion chez l'opérateur national. Augmenter de 10% et baisser d'autant en heures creuses ou forte production renouvelable est un sacrilège qui requiert un contrat spécial dont la fonction est de vous faire...

à écrit le 15/10/2023 à 17:10
Signaler
Le communisme, c'est les Soviets plus l'électricité. Nous voilà rassurés.

à écrit le 15/10/2023 à 16:08
Signaler
La réduction de la consommation pourrait peut-être être imposé en premier lieu à ceux qui ne paient pas leur facture ??? On pourrait aussi mettre au régime général les gaspilleurs salariés d'EDF, ERDF, CNR, ... qui ont des consommations exorbitante...

à écrit le 15/10/2023 à 16:02
Signaler
Est-ce que des salariés de l'électricien bénéficiaires de l'électricité gratuite font partie des 200 000 ? Est-ce qu'on les incite à économiser le courant ? Si oui, de quelle façon ?

à écrit le 15/10/2023 à 15:38
Signaler
La durée maximum de 4 heures a de quoi questionner. Dans les fait, les tarifs "heures creuses" et "Tempo" sont complètement obsolètes. D'une part, c'est en milieu de journée qu'il y a le plus d'électricité grâce à la production solaire. D'autre part,...

le 15/10/2023 à 16:02
Signaler
Perso, le TEMPO me convient parfaitement, d'autant qu'une gestion avec des heures flottantes deviendrait encore plus ingérable !! De plus, sortir des heures rouges quelques heures dans la journée signifierait les reporter sur des jours en plus !!! P...

à écrit le 15/10/2023 à 12:11
Signaler
Cette nouvelle mesure de réduction de disponibilité d'électricité semble une excellente chose moins contraignante qu'une augmentation massive du prix en période de pic de consommation. Ne passant jamais l'hiver en France et étant équipé d'un compte...

à écrit le 15/10/2023 à 11:19
Signaler
Tel quel ça fait bizarre comme méthode. Le moment venu Linky disjonctera si on consomme "trop" vs 3kVA ? Ils sont moins chers les abonnements 3kVA (mais le kWh plus cher qu'en 6kVA). S'il y avait un système (boitier, commandé par Linky) permettant d...

le 15/10/2023 à 18:18
Signaler
Il existe un système permettant de limiter son ampérage : installer un délesteur entre le disjoncteur et le tableau de distribution électrique. Passé un certain ampérage que vous réglez, il coupe un premier circuit Z1, et si nécessaire un 2e circuit ...

à écrit le 15/10/2023 à 10:25
Signaler
EJP ...délestage automatique par région du chauffage et ECS. Le système peut être amélioré pour plus de souplesse.

à écrit le 15/10/2023 à 9:49
Signaler
Comme de plus en plus de clients mon contrat TEMPO avec EDF m'incite fortement à minimiser ma conso durant 22 jours en hiver contre un avantage tarifaire certain durant 340 jours et 365 nuits. Si je fais partie de ces 200.000 foyers je ne serai pas b...

à écrit le 15/10/2023 à 8:23
Signaler
Apparemment tout le monde s'en.fiu surtout mdr. Ici est la preuve que si ils peuvent la bloquer ils peuvent l'augmenter piur nous dépouiller, ces compteurs doivent dégager, ce monde tombe dans un système de contrôle permanent on va dans une.dictature...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.