Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe

reuters.com  |   |  316  mots
Capgemini est a suivre a la bourse de paris[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris et en Europe :

* LAGARDERE a annoncé mercredi la nomination de Patrick Valroff à la présidence du conseil de surveillance.

* FDJ a annoncé mercredi l'exercice intégral de l'option de surallocation de son introduction en Bourse, portant la taille de l'offre à 1,826 milliard d'euros.

* ENGIE - Isabelle Kocher a déclaré mercredi qu'elle refusait l'idée d'un démantèlement ou d'une vente d'Engie par appartements, dans un entretien accordé au Figaro.

* CAPGEMINI a annoncé mercredi avoir signé un accord d'une durée de six ans avec BAYER pour renouveler son système informatique.

* EURONEXT a annoncé jeudi le rachat de Nord Pool, spécialiste du marché physique de l'électricité, pour se renforcer dans le nord de l'Europe.

* DERICHEBOURG a fait état mercredi d'un bénéfice net annuel attribuable aux actionnaires en baisse de 21,8% sur un an à 55,6 millions d'euros.

* KERING, maison mère de Gucci et Balenciaga, a eu des discussions exploratoires avec MONCLER, rapporte mercredi l'agence Bloomberg qui cite des sources proches du dossier.

* FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES - Le fisc italien estime que le groupe automobile à sous-estimé de 5,1 milliards d'euros la valeur de ses activités aux Etats-Unis à la suite de l'acquisition progressive de Chrysler par Fiat, ce qui pourrait l'obliger à payer 1,3 milliard, selon une source proche du dossier.

* NOVARTIS, qui organise ce jeudi une journée de présentations aux analystes et aux investisseurs, a déclaré prévoir de soumettre plus de 80 demandes d'autorisations de mise sur le marché de médicaments sur la période 2020-2022 aux Etats-Unis, en Europe, au Japon et en Chine, contre 60 prévues pour 2019-2021.

* VINCI - RBC a abaissé sa recommandation à "performance du secteur" contre "sous-performance" tout en portant son objectif de cours de 105 à 107 euros, jugeant que le potentiel de hausse est limité après une progression de 36% depuis le début de l'année.