Téléchargez
notre application
Ouvrir

Libye : Le Haut Conseil d'Etat appelle au report de la présidentielle

reuters.com  |   |  407  mots
Libye: le haut conseil d'etat appelle au report de la presidentielle[reuters.com]
(Crédits : Costas Baltas)

TRIPOLI (Reuters) - Un organe consultatif libyen, le Haut Conseil d'Etat, a appelé mercredi au report de l'élection présidentielle programmée le 24 décembre en raison des nombreux contentieux sur les règles du scrutin et sur la légitimité juridique de ce vote censé mettre fin à dix ans d'instabilité dans le pays.

Le Haut Conseil d'Etat, dont la création remonte à un accord conclu en 2015 mais qui n'est pas reconnu par toutes les composantes politiques libyennes, a préconisé le report du scrutin à février 2022.

Cet avis ajoute encore aux doutes concernant la tenue de l'élection, pourtant encouragée par la communauté internationale qui espère ainsi mettre un terme aux querelles sans fin sur la légitimité des représentants de l'Etat libyen, dix ans après le renversement et la mort de Mouammar Kadhafi.

A moins de trois semaines de la présidentielle, la commission électorale libyenne n'a toujours pas dévoilé la liste définitive des candidats en raison d'une multitude de recours concernant l'éligibilité des 98 prétendants.

Le Haut Conseil d'Etat a été formé par des membres de l'assemblée nationale élue en 2012 qui ont rejeté les résultats d'un scrutin organisé deux ans plus tard pour élire l'actuel parlement, la Chambre des représentants.

Un accord politique conclu en 2015 a entériné le rôle législatif de la Chambre des représentants et le rôle consultatif dévolu au Haut Conseil d'Etat, mais les deux institutions refusent toujours de se reconnaître formellement, même si des pourparlers ont eu lieu au Maroc.

Certains observateurs redoutent que les désaccords actuels sur le processus électoral provoquent une crise similaire à celle de 2014, quand la Libye s'était divisée en deux blocs, occidental et oriental, avec des administrations parallèles et concurrentes à Tripoli et Benghazi.

Dans son avis, le Haut Conseil d'Etat recommande aussi que les élections présidentielle et législatives aient lieu le même jour, comme le prévoyait initialement la feuille de route des Nations unies.

Par des lois controversées promulguées en septembre et octobre derniers par le président de la Chambre des représentants Aguila Saleh, par ailleurs candidat à la présidentielle, le premier tour de la présidentielle a été fixé au 24 décembre mais les législatives ont été repoussées.

(Rédaction de Libye, rédigé par Angus McDowall; version française Jean-Stéphane Brosse)