Téléchargez
notre application
Ouvrir

Shireen Abu Akleh probablement tuée par un tir israélien non-intentionnel, dit Washington

reuters.com  |   |  341  mots
File photo: a palestinian woman takes pictures at the scene where al jazeera reporter shireen abu akleh was shot dead during an israeli raid, in jenin[reuters.com]
(Crédits : Raneen Sawafta)

WASHINGTON (Reuters) - La journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh a probablement été tuée par un tir non-intentionnel venu des positions israéliennes mais les enquêteurs indépendants n'ont pas pu aboutir à une conclusion incontestable sur l'origine de la balle qui l'a frappée, a déclaré lundi le département d'Etat américain.

Shireen Abu Akleh a été tuée le 11 mai dernier lors d'une opération militaire israélienne en Cisjordanie alors qu'elle couvrait l'événement pour la chaîne d'information Al Jazeera.

Le Coordinateur des Etats-Unis pour la sécurité (USSC), après avoir pris connaissance des conclusions des enquêtes ouvertes parallèlement par l'armée israélienne et par l'Autorité palestinienne, a conclu qu'un tir provenant de positions israéliennes était probablement la cause de sa mort, a déclaré le département d'Etat américain.

"L'USSC n'a trouvé aucune raison de croire que cela était intentionnel mais il s'agissait plutôt du résultat de circonstances tragiques lors d'une opération militaire des Forces armées israéliennes contre des factions du Djihad islamique palestinien", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Lors des examen médico-légaux par des experts indépendants supervisés par l'USCC, les spécialistes de la balistique ont toutefois constaté que la balle était trop endommagée pour permettre de parvenir à une conclusion incontestable sur son origine, explique le département d'Etat.

Les autorités palestiniennes ont accusé l'armée israélienne d'avoir délibérément tué Shireen Abu Akleh. Israël a rejeté cette accusation en déclarant que la journaliste pouvait avoir été touchée par une balle perdue venant de ses rangs ou par un tir de l'un des Palestiniens armés qui affrontaient ses soldats.

La mort de Shireen Abu Akleh et les affrontements entre Israéliens et Palestiniens risquent de plomber le climat de la visite officielle dans la région du président américain, Joe Biden, la semaine prochaine.

(Reportage Chris Gallagher, version française Sophie Louet et Nicolas Delame)