Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Ukraine va convoquer l'ambassadeur de Turquie après le départ d'un navire céréalier russe

reuters.com  |   |  379  mots
L'ukraine va convoquer l'ambassadeur de turquie apres le depart d'un navire cerealier russe[reuters.com]
(Crédits : Yoruk Isik)

ISTANBUL (Reuters) - L'Ukraine va convoquer l'ambassadeur de Turquie pour obtenir des éclaircissements, a déclaré jeudi son ministère des Affaires étrangères, au lendemain du départ d'un port turc d'un cargo battant pavillon russe soupçonné de transporter des céréales ukrainiennes volées.

Ce différend intervient à un moment où les prix des denrées alimentaires atteignent des niveaux record dans le monde entier, le conflit en Ukraine, premier fournisseur mondial de céréales, ayant alimenté les inquiétudes quant à la sécurité alimentaire.

Il est "inacceptable" que le navire ait été autorisé à partir, a déclaré le ministère ukrainien. Les données de suivi des navires de Refinitiv ont montré que le cargo a quitté le port de Karasu, dans le nord-ouest de la Turquie, tard mercredi.

"Nous regrettons que le navire russe Zhibek Zholy, qui était rempli de céréales ukrainiennes volées, ait été autorisé à quitter le port de Karasu, malgré les preuves criminelles présentées aux autorités turques", a écrit le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Oleg Nikolenko, sur Twitter.

Dimanche, l'ambassadeur d'Ukraine en Turquie a déclaré que les autorités turques avaient retenu le navire. Reuters avait précédemment rapporté que l'Ukraine avait demandé à la Turquie d'arrêter le navire.

Mais mercredi, le ministère russe des affaires étrangères a qualifié de fausses les informations selon lesquelles le navire avait été arrêté par la Turquie.

Citant l'équipage du navire, l'agence de presse russe TASS a déclaré jeudi que le navire prévoyait de décharger des céréales sur "un navire de stockage" après avoir quitté l'ancrage près d'un port turc.

Le système de suivi des navires indique que la destination du navire est le port russe de Kavkaz et que la date d'arrivée est prévue pour vendredi.

Kiev a accusé Moscou de voler les céréales des territoires saisis par les forces russes depuis le début de leur invasion fin février. Le Kremlin, qui qualifie cette action d'"opération militaire spéciale", a démenti ces accusations.

(Reportage Omer Berberoglu à Istanbul et Max Hunder à Kiev ; rédaction Ezgi Erkoyun ; version française Augustin Turpin)