Le quatrième trimestre démarre dans le rouge pour les actions

reuters.com  |   |  437  mots
Le graphique de l'indice boursier allemand dax a la bourse de francfort[reuters.com]
(Crédits : Staff)

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent lundi pour la première séance du dernier trimestre de l'année en raison des craintes persistantes de récession, avant une série d'indicateurs sur la santé du secteur manufacturier en Europe et aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 perd 1,19% à 5.693,65 points vers 07h35 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,5% et à Francfort, le Dax recule de 1,07%.

L'indice EuroStoxx 50 est en baisse de 1,14%, le FTSEurofirst 300 de 0,74% et le Stoxx 600 de 1,03%.

En ce début de quatrième trimestre, les motifs d'inquiétudes qui ont pesé sur les trois mois précédents restent bien présents : l'impact du resserrement des politiques monétaires des grandes banques centrales sur le rythme économique et l'impact de la guerre en Ukraine sur les tensions inflationnistes et la situation énergétique.

Les investisseurs suivront ce lundi la publication des indices PMI et ISM pour le secteur manufacturier en zone euro et aux Etats-Unis.

Autres rendez-vous de la semaine, la publication, jeudi, du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne et celle, vendredi, du rapport mensuel sur l'emploi américain.

Sur le marché des changes, la livre a pris jusqu'à 1,07% face au dollar, au plus haut en 10 jours, après l'abandon par le gouvernement britannique du projet de suppression de la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu.

"Il est clair que la livre s'est appréciée mais les annonces (...) sont-elles suffisantes ? Le taux d'imposition de 45% ne représentait qu'une petite partie des réductions d'impôts non financées annoncées. Les actifs britanniques, la livre et les 'gilts' ne sont pas encore sortis du bois et le gouvernement a beaucoup à faire pour retrouver sa crédibilité", a déclaré Jane Foley, économiste chez Rabobank.

La devise britannique gagne désormais 0,44% contre le billet vert.

En Bourse, Credit Suisse perd 8,93% sur fond d'incertitudes sur l'état de ses liquidités et après le report par le fonds immobilier de la banque helvétique d'une augmentation de capital en invoquant notamment un environnement de marché dégradé.

Le secteur européen des services financiers (-8,93%) affiche la plus forte baisse.

Air France-KLM recule de 6,11% après un abaissement de recommandation de HSBC à "conserver".

En hausse, TotalEnergies gagne 1,37%, en tête du CAC 40, soutenu par la progression des cours pétroliers de plus de 3%. L'Opep+ débattra mercredi d'une réduction de production de plus d'un million de barils par jour, a-t-on appris dimanche de plusieurs sources au sein du cartel.,

(Rédigé par Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();