La Commission européenne examine le plan d'aide allemand de 200 milliards d'euros

reuters.com  |   |  337  mots
Les drapeaux de l'union europeenne flottent devant le siege de la commission europeenne a bruxelles[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne, chargée de garantir le respect du droit de la concurrence dans l'Union européenne, a dit lundi discuter avec le gouvernement allemand du plan d'aide de 200 milliards d'euros qu'il a dévoilé pour protéger son économie contre la flambée des prix de l'énergie.

Des voix se sont élevées en Europe pour dénoncer l'ampleur de ce bouclier tarifaire visant à limiter l'impact de la hausse des prix du gaz naturel et de l'électricité, en faisant valoir qu'il allait fausser la concurrence au sein de l'UE en donnant un avantage comparatif considérable aux entreprises allemandes.

"Nous sommes pleinement déterminés à préserver des règles du jeu équitables et le marché unique, et à éviter une course aux subventions nocive", a déclaré un porte-parole de la Commission lors d'une conférence de presse.

"Ce que je peux dire, c'est que nous sommes en contact avec les autorités allemandes à ce sujet", a-t-il ajouté sans autre précision.

Après l'annonce du plan d'aide allemand, le commissaire européen au Marché intérieur, le Français Thierry Breton, a appelé vendredi sur Twitter au respect de "règles du jeu équitables" au sein des Vingt-Sept, en s'interrogeant sur les "marges de manoeuvre" dont disposent les autres pays.

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a souligné samedi dans un discours que l'UE devait trouver une "réponse commune" à la crise énergétique.

L'ampleur du bouclier tarifaire proposé par Berlin risque aussi de compliquer la tâche de la Banque centrale européenne (BCE) alors que celle-ci tente sans grand succès de contrôler l'inflation dans la zone euro, qui a atteint 10%.

Les ministres des Finances de la zone euro réunis ce lundi à Luxembourg devraient insister sur le fait que les aides visant à limiter la hausse des prix de l'énergie doivent être temporaires et ciblées.

(Reportage de Philip Blenkinsop, version française Tangi Salaün, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();