Plus de 20 pays pourraient avoir besoin d'une aide d'urgence face à la crise alimentaire, selon le FMI

reuters.com  |   |  207  mots
La directrice generale du fonds monetaire international, kristalina georgieva, s'exprime lors d'une conference a riyad, en arabie saoudite.[reuters.com]
(Crédits : Ahmed Yosri)

RIYAD (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré lundi que plus de vingt pays, dont plusieurs pays africains, pourraient avoir besoin d'une aide d'urgence pour faire face à la crise alimentaire mondiale.

Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI, a également indiqué que 141 millions de personnes étaient exposées à l'insécurité alimentaire dans le monde arabe.

Selon elle, quarante-huit pays dans le monde sont particulièrement vulnérables face à la crise alimentaire.

"De ces 48 pays, une dizaine ou une vingtaine environ devraient demander (une aide d'urgence)", a déclaré Kristalina Georgieva lors d'une conférence en Arabie saoudite, précisant qu'"un bon nombre d'entre eux" étaient situés en Afrique sub-saharienne.

"Nous sommes là pour vous (aider)", a-t-elle promis.

La directrice du FMI a annoncé dans un communiqué que les pays du Golfe "(prévoyaient) de faire prochainement de nouvelles promesses de dons" pour venir en aide aux pays luttant contre la hausse des prix des denrées alimentaires et les pénuries.

Le Groupe de coordination arabe (GCA) s'est récemment engagé à fournir 10 milliards de dollars pour combattre la crise alimentaire mondiale.

(Reportage Aziz El Yaakoubi, rédigé par Rachna Uppal; version française Camille Raynaud, édité par Matthieu Protard)

tag.dispatch();