1,1 million d'entreprises créées en 2022 en France, nouveau record

Malgré un contexte incertain, les entreprises ont été nombreuses à voir le jour en 2022 en France. Au total, 1,072 million ont été créées, un record. Mais plus de la moitié de ces créations sont le fait d'autoentrepreneur. Ces bons chiffres ne masquent pas non plus un autre chiffre en hausse en 2022 : celui des défaillances d'entreprise.
1,072 million d'immatriculations d'entreprises ont vu le jour en 2022.
1,072 million d'immatriculations d'entreprises ont vu le jour en 2022. (Crédits : DR)

C'est un record : en 2022, plus d'un million d'entreprises ont été créées dans le pays, selon l'Insee ce vendredi. Plus précisément, ce sont 1,072 million d'immatriculations qui ont été réalisées. En comparaison, en 2021, elles étaient 1,05 million, selon la nouvelle méthode de calcul de l'Insee, qui avait intialement rapporté un peu moins de 996.000 créations.

Un résultat d'autant plus à souligner que le mois de décembre a été marqué par une baisse des créations qui ont reculé de 3,4% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrés. Ce repli est particulièrement fort dans les services aux ménages (-10%) et dans l'industrie manufacturière (-16,3%). Les six mois précédents avaient néanmoins enregistré une hausse. Pas moins de 95.797 entreprises ont vu le jour dans le pays en novembre, une progression de 2,5% par rapport aux quelque 93.500 entreprises créées en octobre. « Il s'agit du sixième mois consécutif de hausse », précisait l'Insee mi-décembre.

61% des entreprises créées par des auto-entrepreneurs

Des chiffres à nuancer toutefois dans la mesure où, parmi les entreprises créées en 2022, 61% l'ont été par des auto-entrepreneurs, a précisé l'Institut national de la Statistique. Le nombre de ces micro-entreprises a augmenté de 2,8% à plus de 656.000 l'an dernier. Les créations de sociétés ont progressé encore plus fortement, avec une hausse de 4,8% à près de 300.000 par rapport à 2021. En revanche, les créations d'entreprises individuelles classiques sont en baisse de 7,4% à 122.000.

Un secteur, en particulier, va à l'encontre de ces bons résultats et de la tendance générale à l'augmentation du nombre de créations d'entreprises. Il s'agit du transport et entreposage avec 34,5% d'immatriculations en moins. Ces activités, qui comprennent les livraisons à domicile, avaient connu une très forte croissance durant la crise du Covid-19, mais beaucoup d'entreprises n'ont pas survécu à la levée des restrictions sanitaires.

Les défaillances d'entreprise elles aussi en hausse

En parallèle, 2022 a également été une année de fort rebond pour les défaillances d'entreprise. Selon un bilan d'Altares dévoilé le 17 janvier, leur nombre a grimpé de 50% entre 2021 et 2022. Le cabinet a ainsi enregistré 42.500 faillites l'année dernière, contre 28.371 en 2021 et 32.280 en 2020. Un niveau qui reste toutefois inférieur à celui avant la crise sanitaire. En 2019, on comptait plus de 52.000 défaillances d'entreprise.

Lire aussiEntreprises : envolée record des faillites en 2022 (+50%), la crise énergétique pèse sur 2023

« Sur 2022, le nombre de 42.000 reste en deçà de celui d'avant-Covid [52.144 en 2019]. Sur le chiffre de 50%, il s'agit d'un record. Cela signifie que sur chaque mois, il y a eu une forte hausse », avait détaillé Thierry Millon, directeur des études chez Altares interrogé par La Tribune au moment de la publication des résultats.

C'est une conjonction de facteurs qui explique ce retour à la hausse. En effet, aux difficultés d'approvisionnement s'est ajoutée la crise énergétique qui frappe tout le Vieux Continent. En outre, la croissance économique a fortement marqué le pas à la fin de l'année 2022 et reste engluée à 0,1% au premier trimestre, selon les dernières prévisions de la Banque de France publiées la semaine dernière.

« Depuis la fin 2021, il y a eu une amorce des hausses de défauts dans les entreprises. C'est plus difficile depuis le début de l'année 2022. Cette tendance lourde, qui ne s'est pas démentie en fin d'année 2022, nous embarque sur une trajectoire inconfortable en 2023 », avait ajouté Thierry Millon.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/01/2023 à 15:08
Signaler
défaillances inférieures de 19% au niveau avant Covid, alors que le nombre d'entreprises continue de grimper d'année en année. cela relativise la hausse des difficultés d'entreprises. d'après Eurostat, il y avait 4,25 millions de structures en 2019...

à écrit le 20/01/2023 à 13:56
Signaler
Entreprises avec 1 salarié qui vont durer quelques mois..

le 20/01/2023 à 18:24
Signaler
Ou des chômeurs qui créént une auto ou micro entreprise juste pour bénéficier des aides et toucher 6la motie de leurs indemnités chômage d'un coup en deux fois ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.