Accélération du variant Delta : le Conseil scientifique avance ses nouvelles mesures anti-Covid

Dès ce weekend, le variant Delta sera probablement majoritaire en France, a estimé Olivier Véran. La progression de ce variant, 60% plus contagieux que les souches précédentes, rapproche l'arrivée d'une quatrième vague de Covid-19. Le Conseil scientifique a donné une série de recommandations pour faire barrage.
Alors qu'il y a dix jours, le variant Delta représentait 20% des nouveaux cas de Covid-19, il n'était pas loin de 50% des nouveaux cas de contamination jeudi soir, a indiqué Olivier Véran.
Alors qu'il y a dix jours, le variant Delta représentait "20% des nouveaux cas" de Covid-19, il "n'était pas loin de 50%" des nouveaux cas de contamination jeudi soir, a indiqué Olivier Véran. (Crédits : Christian Hartmann)

Le variant Delta, qui a fait son apparition en Inde en avril, progresse à vitesse grand V en France. Alors qu'il y a dix jours, il représentait "20% des nouveaux cas" de Covid-19, il "n'était pas loin de 50%" des nouveaux cas de contamination jeudi soir, a indiqué Olivier Véran.

"Il est en train progressivement de remplacer toutes les autres souches du coronavirus qui existaient et il sera bientôt majoritaire, probablement ce weekend, dans notre pays", a ajouté le ministre de la Santé.

Avant de probables annonces d'Emmanuel Macron la semaine prochaine, le Conseil scientifique a réclamé vendredi un tour de vis pour faire barrage au variant Delta, notamment la vaccination obligatoire des soignants et des mesures de restrictions localisées dans les zones les plus touchées, au besoin dès cet été.

Il recommande aussi : un abaissement de la jauge (actuellement fixée à 1.000 personnes) pour les événements soumis à un pass sanitaire (vaccination ou test négatif) et des "mesures partielles de restrictions" dans les territoires les plus touchés, "y compris en juillet et août et dans des zones de vacances comme cela a été réalisé récemment au Portugal".

L'instance évoque aussi la possibilité d'un pass vaccinal pour accéder par exemple aux restaurants, activités culturelles ou sportives, ce qui permettrait de limiter les restrictions sanitaires en cas de quatrième vague.

Déjà-vu

Dans son dernier point, Santé Publique France déplore effectivement une "dégradation de la situation, après plusieurs semaines d'amélioration des indicateurs" (jeudi soir, on comptait 4.442 nouvelles contaminations, 70% de plus qu'une semaine plus tôt), et note une "augmentation marquée du taux d'incidence particulièrement chez les 15/44 ans".

"Il se passe un phénomène assez proche de ce que l'on a connu l'été dernier : le virus touche essentiellement des personnes jeunes, qui font peu de formes graves mais se contaminent", a confirmé le ministre.

Aussi, le conseil scientifique avertit, dans son avis paru vendredi, qu'une "quatrième vague liée au variant Delta pourrait survenir rapidement, avec un retentissement sur le système de soins, malgré un niveau élevé de vaccination", jugé toutefois "insuffisant".

"L'épidémie ne pourra être contrôlée qu'avec 90% à 95% de personnes vaccinées ou infectées", met en garde l'instance.

Lire aussi 3 mnVariant Delta : le taux d'incidence augmente dans 11 régions, l'Elysée évalue les scénarios

Une vaccination au ralenti

Mais pour l'heure, la propagation du virus va plus vite que la vaccination.

"Chaque semaine il y a environ 50% de contaminations de plus que dans la semaine précédente".

La France voit en effet son rythme de vaccination s'essouffler. Jeudi soir, on comptait 52% de Français vaccinés avec une première dose et 39% complètement. Le gouvernement vise les deux tiers des adultes complètement vaccinés à fin août.

De nouvelles mesures centrées sur la vaccination

Face à cela, le sujet de la vaccination obligatoire fait de plus en plus débat. L'Association des maires ruraux s'est exprimé hier en faveur et appelle à la rendre obligatoire "pour tous", rejoignant ainsi l'avis de la Haute Autorité de Santé.

Concernant une possible obligation vaccinale des soignants, aucune décision n'a été prise pour le moment, a précisé le ministre. Néanmoins, Olivier Véran et plusieurs organisations professionnelles de santé ont signé mercredi une déclaration commune dans laquelle ils se disent favorables à une obligation vaccinale des professionnels de santé sous certaines conditions.

Selon le Conseil scientifique, cette obligation "pourrait être étendue à d'autres catégories", comme les "aidants", "les services à la personne" et d'autres professionnels non sanitaires.

De son côté, la ministre du Travail Elisabeth Borne doit recevoir ce vendredi les partenaires sociaux pour évoquer avec eux le sujet, et aborder la question des sanctions disciplinaires en cas de refus, a-t-elle annoncé hier. Tandis que Jean Castex a sollicité associations d'élus et présidents de groupes parlementaires pour recueillir leur avis sur la vaccination obligatoire des soignants, mais également sur "l'extension du champ d'application du pass sanitaire" et des "mécanismes d'incitation à la vaccination", ainsi que sur "la question du renforcement des obligations d'isolement" des malades du Covid.

D'après des modélisations de l'Institut Pasteur, même avec un taux de vaccination de 30% chez les 12/17 ans, 70% chez les 18 à 59 ans, 90% pour les plus de 60 ans, "un pic d'hospitalisations, similaire au pic de l'automne 2020, pourrait être observé, en l'absence de mesures de contrôle".

(Avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 12/07/2021 à 8:55
Signaler
Photo: Ah ben voilà ya plus que femmes bigleuses qui nous soignent ! C'est pour ça que c'est le chaos total cette crise du covid ! :-)

à écrit le 11/07/2021 à 12:06
Signaler
Avec une obligation vaccinale ça va être dur de faire signer une décharge que ce soit pour tout le monde ou juste les soignants/aides.

à écrit le 11/07/2021 à 8:22
Signaler
Hier on a vu dans les reportages, les contrôles bidons à l'entrée des boites de nuit où les vigiles ne regardaient que le QR code , sans vérifier l'identité du propriétaire du téléphone. Autrement dit rentre qui veut , on n'est pas sorti du Covid !!...

à écrit le 10/07/2021 à 20:01
Signaler
On s'en "tape" du variant Delta, comme du Conseil scientifique. On ne veut plus en entendre parler. On veut vivre sans masque, sans restrictions, avec des oeillères et des bouchons d'oreilles 🤣

à écrit le 10/07/2021 à 18:58
Signaler
Après l’étoile ,le bracelet : Après les première et seconde classes à bord des navires de croisière, voilà que débarque un nouveau genre de différenciation entre passagers. Les vaccinés et les non-vaccinés. À bord du "Freedom of the Seas, de la co...

à écrit le 10/07/2021 à 18:15
Signaler
L'UE a du stock pour vacciner 70% des adultes européens, on va avoir du mal à arriver à 99%, sauf à prendre les doses du pays voisin (et réciproquement). C'est pas fin août qu'on est censés avoir pu vacciner tout le monde (>= 18 ans) ?

le 12/07/2021 à 15:44
Signaler
Je défends rarement le président dû a ca nullité... Mais je tiens tout de même a vous rappeler qu'il a jamais promit de vacciner 100% des Français, mais 100% de ceux qui le voulait...

à écrit le 10/07/2021 à 15:41
Signaler
Comme c'est grave, il va peut-être falloir songer à un truc qu'on a pas encore essayé, nous français : la fermeture des frontières. La frontière, ce truc qui doit bien servir a quelque chose puisque tous les pays en ont. Mais bon, Macron et sa cliqu...

à écrit le 10/07/2021 à 10:35
Signaler
Au lieu de subir les caprices de ceux qui refusent la vaccination, une règle simple s'impose, pour entrer ou sortir de l'hexagone, il faut imposer à ceux qui franchissent la frontière dans les deux sens, une preuve de deux doses de vaccin. Si on avai...

le 10/07/2021 à 14:10
Signaler
C'est le cas par avion, train et ferry mais pour les millions d'européens qui voyagent en voiture c'est impossible. On peut contrôler les passagers aériens et les autres cités plus haut mais c'est tout. Pour réellement freiner la propagation, il faut...

le 12/07/2021 à 15:48
Signaler
J'ai juste une question, si le vaccin vous protège du Covid, pourquoi voulez vous pas être à côté d'un malade? Vous êtes pas censé l'attraper donc pourquoi toute ces discussions sans fin si ce n'est qu'on nous ment peut être encore sur l'efficacité r...

à écrit le 10/07/2021 à 8:38
Signaler
J'ai aimé ce matin la présentation de la réouverture des boites de nuit sur France info.A l'entrée que des vieux de 70 berges avec un tas de papelard devant deux videurs ,ah,ah

à écrit le 10/07/2021 à 8:28
Signaler
Ça y est ,ils nous refont le coup des "cas, infecté,contaminé" pour ce variant delta ,alors que 99;9% n'auront rien,comme avec le précédent incroyable.Les cas on doublé en une semaine oui et alors ,7500 cas sur 67 millions d’habitants et on reparle d...

le 10/07/2021 à 12:31
Signaler
Pour prétendre le contraire de quelles données factuelles disposez vous ? Aucunes… qu apportez vous au débat ? Rien… Vous oubliez Et où ne connaissez pas l effets démultiplicateurs dans l échelle temps ce n est pas tant les 7500 cas au 05/07 que le...

le 11/07/2021 à 8:20
Signaler
@Brehat IL me semble pourtant qu'au bout de 14 mois ,tu aurais pu t'apercevoir que les "cas, infecté,contaminé" ne risquent rien ,on a l'exemple d'ailleurs de plusieurs ministres comme Bornes, castex etc.. qui sont juste resté chez eux pendant un...

à écrit le 09/07/2021 à 22:47
Signaler
Vu la vitesse de développement des variants, de la demande d'autorisation d'une 3 ème dose par Pfizer ... à se demander si ça vaut le coup de se faire vacciner, sans compter qu'on ne sait pas grand chose des effets à long terme de ces vaccins "expre...

à écrit le 09/07/2021 à 19:11
Signaler
Première mesure phare: le président parle lundi,; ça devrait sacrément ralentir la propagation de delta. Par contre, en trois jours, combien de nouveaux variants nous attendent ? On en sera peut-être à mu ou nu, qui sait ? Alors le président nous par...

à écrit le 09/07/2021 à 18:10
Signaler
Défraichi et sa clique n'ont pas oublié le variant béta, ils sont plusieurs a en souffrir à LREM d'ailleurs.

à écrit le 09/07/2021 à 17:39
Signaler
ATTENTION : il n' y a que 24 lettres dans l'alphabet grec ( nous c'est 26 ) et on en est déjà à la quatrième ..

à écrit le 09/07/2021 à 16:05
Signaler
Pour ceux qui ont fait le service militaire , la vaccination était obligatoire. La fameuse TABDT, un liquide gluant que l'on vous injectait entre les omoplates , autre chose que le Pfizer.Après avoir reçu la piquouse, les troufions mettaient trois jo...

le 09/07/2021 à 17:36
Signaler
Arrêtez votre psychose, les maladies couvertes par le TABDT sont autrement plus graves que le covid. Si vous voulez vous investir dans une cause autrement plus vitale, lutter contre la destruction de notre biosphère est la priorité actuelle.

le 09/07/2021 à 19:04
Signaler
En quoi la vaccination jugulerait ces virus répétitifs, qui par définition sont inconnus et "spontanés" ? Sur quelle étude vous basez vous ?

à écrit le 09/07/2021 à 15:55
Signaler
Est-ce que le marché des passeports internationaux passera dans le giron de quelques grands groupes privés ? L'avenir nous le dira.

à écrit le 09/07/2021 à 15:15
Signaler
"Dès ce weekend, le variant Delta sera probablement majoritaire en France, a estimé Olivier Véran". Ce week-end ,donc, pas vendredi ni lundi ,il choisit bien sa période ce variant delta ,intelligent le bougre.Madame Irma veut frappée les esprits f...

à écrit le 09/07/2021 à 14:46
Signaler
"D'après des modélisations de l'Institut Pasteur, même avec un taux de vaccination de 30% chez les 12/17 ans, 70% chez les 18 à 59 ans, 90% pour les plus de 60 ans, "un pic d'hospitalisations, similaire au pic de l'automne 2020, pourrait être observé...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.