Assurance-chômage : le système de bonus-malus fait à nouveau débat

 |  | 846 mots
Lecture 4 min.
(Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Dans une note très éclairante, deux économistes de l'institut des politiques publiques (IPP) plaident pour un élargissement du système de bonus-malus appliqué à l'employeur à l'ensemble des secteurs pour lutter contre l'abus de contrats courts.

L'agenda social pour la fin de l'année s'annonce chargé. Alors que la reprise de l'activité se déroule dans un contexte sanitaire dégradé, les plans de licenciement et les destructions de postes se multiplient. Après avoir mis une pause dans le calendrier des réformes, le gouvernement a convié les organisations syndicales et patronales ce mercredi 30 septembre pour entamer un nouveau cycle de discussions sur l'application de la réforme controversée de l'assurance-chômage mise sur pause avec la pandémie.

A cette occasion, les économistes de l'institut des politiques publiques ont planché sur les effets de la modulation des cotisations patronales dans le financement de l'assurance-chômage. Le système de bonus-malus, dans le viseur de certains employeurs, vise à appliquer un taux de cotisation réduit lorsque les effectifs sont stables et un taux plus élevé en cas de rotation élevée de la main d'oeuvre. Dans une note rendue publique ce mercredi, les auteurs, François Fontaine et Basile...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2020 à 15:55 :
Si l'objectif général est légitime son application sans exceptions serait catastrophiques dans certains secteurs. Dans le spectacle vivant par exemple où les compagnies ne vivent elles mêmes que par intermittence (sans jeu de mots...), comment voulez-vous qu'elles emploient des comédiens et techniciens en CDI?
Réponse de le 30/09/2020 à 16:41 :
Quel rapport avec le malus/bonus de Pôle emploi ?
Cordialement
Réponse de le 30/09/2020 à 17:36 :
Le choix des CDD continuelles ( abus ) par des employeurs tous secteurs confondus

Vient de leur trait de caractère «  être un avare et accroc au fric «  tout pour eux et rien pour les autres ( une maladie )
Réponse de le 30/09/2020 à 21:45 :
Il y a visiblement des "lecteurs" qui ne comprennent rien à ce qu'ils lisent....
Réponse de le 01/10/2020 à 1:07 :
Les chaines de TV, publiques comme privées, font un usage immodéré d'intermittents du spectacle, y compris pour des postes stables reconduits plusieurs années d'affilée, y compris pour des postes (secrétaires, standardistes, électriciens etc) qui n'ont rigoureusement rien à voir avec l'audiovisuel. Ce statut d’intermittents du spectacle, abusivement utilisé et abusivement généreux, est une honte pour tous les 'vrais' intermittents du marché du travail qui doivent eux se satisfaire d'un système d'indemnisation autrement plus pingre.
Réponse de le 01/10/2020 à 12:44 :
Totalement d'accord mais moi je parlais des compagnies de spectacle vivants. Ce bonus malus a existé il y a quelques années, il s'était traduit par une augmentation du taux de cotisation au chômage, y compris pour ce type d' "entreprises" qui n'ont évidemment pas le choix (les CDD s'imposent pour des raisons économiques mais également artistiques - le comédien épatant dans Molière ne l'est peut-être pas dans Ibsen...).
a écrit le 30/09/2020 à 15:16 :
Une bonne moitié des effectifs de pôle emploi sont inutiles (nuisibles?)
a écrit le 30/09/2020 à 12:41 :
De ce que je peux savoir, si l'on part du principe de constater , allez, d'ici la fin de la semaine prochaine, nous pourrions avoir une perspective sur la question !

Allez, exemple: comptez le nombre de serruriers dans le centre de paris depuis six mois, vous auriez une idée de ce qui se passe !
a écrit le 30/09/2020 à 11:32 :
Difficile de débattre quand les populations ne savent pas ce qu’est le pôle emploi actuel!
Harcèlement.. malgré que les chômeurs préviennent d’un CDD en cours .
Pas des pressions pour les RSA mais des pressions uniquement pour les personnes qui perçoivent même pas le premier moi d’une période sans activité .

La pression ne doit pas se faire sur les gens qui sont actifs mais sur les gens qui sont non actifs depuis plus de 5-7-8 mois ..

Ils n’ont aucune ordre de priorité à pôle emploi.

Arrêtez d’harcèler les gens pour savoir comment les bloquer financièrement avec l’argent publique, alors que de l’autre côté vous faites des cadeaux , des détournements de fonds publics pour des personnes qui sont 6 x au dessus de la moyenne sociale !
a écrit le 30/09/2020 à 11:32 :
Difficile de débattre quand les populations ne savent pas ce qu’est le pôle emploi actuel!
Harcèlement.. malgré que les chômeurs préviennent d’un CDD en cours .
Pas des pressions pour les RSA mais des pressions uniquement pour les personnes qui perçoivent même pas le premier moi d’une période sans activité .

La pression ne doit pas se faire sur les gens qui sont actifs mais sur les gens qui sont non actifs depuis plus de 5-7-8 mois ..

Ils n’ont aucune ordre de priorité à pôle emploi.

Arrêtez d’harcèler les gens pour savoir comment les bloquer financièrement avec l’argent publique, alors que de l’autre côté vous faites des cadeaux , des détournements de fonds publics pour des personnes qui sont 6 x au dessus de la moyenne sociale !
a écrit le 30/09/2020 à 11:23 :
En 3 ans les macronistes ont aggravé la vie quotidienne des populations ordinaires .
Un exemple concret :
En province , les assurances immobilières ont pris une part de marche juteuse en proposant aux propriétaires angoissés une assurance impayés : conséquence , un retraité qui perçoit 800 euros en moyenne ne peut prétendre à un deux pièces de 270 euros par mois !
Ça n’existe pas ! Les cautionnaires ne sont que acceptés pour les étudiants !
Voilà les nouvelles règles imposés par les assurances 37% du taux d’endettement pour les locataires et 40% pour les cautionnaires ( étudiants uniquement )
RAL BOL de ce gouvernement : qui nous tuent a petit feu ...

Et pour les HLM , impossible pour les Seniors , un logement correct malgré 5 ans d’attente

Une société broyeur de vieilles personnes ...

Il faudrait augmenter les retraites de tous les retraités pour qu’ils puissent au moins louer un deux pièces !
C’est quoi cette société ou les gens ne peuvent pas vivre avec un minimum de dignité !!

Vivement un changement de gouvernement !
STOP!
Réponse de le 30/09/2020 à 15:52 :
C'est quoi le rapport avec l'article?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :