Défense : au "Pentagone français", installer une imprimante coûte plus de 13.000 euros

 |   |  563  mots
Pas encore inauguré, le Pentagone français traîne déjà de nombreuses casseroles derrière lui.
Pas encore inauguré, le "Pentagone français" traîne déjà de nombreuses casseroles derrière lui. (Crédits : ARTEFACTORY/Agence Anma. Capture d'écran.)
Des devis, refusés par le ministère de la Défense, font état de coûts faramineux pour des installations et modifications basiques au sein des nouveaux locaux. Une casserole de plus pour le "Balardgone", qui est inauguré ce jeudi par François Hollande.

13.613 euros pour l'installation d'une imprimante et d'un scanner, 2.000 euros pour un changement de sens d'ouverture de porte... le "Pentagone français" semble bien être le paradis de la surfacturation, révèle l'hebdomadaire Challenges.

Dans les nouveaux locaux du ministère de la Défense, dont la construction a été réalisée dans le cadre d'un partenariat public-privé (PPP) sur 30 ans signé avec Bouygues, tout changement ou modification des bureaux donne lieu à un paiement supplémentaire. De quoi faire grimper la déjà très imposante facture de 3,5 milliards d'euros (hors taxes) dont l'État a étalé le règlement sur quelque 27 ans, à raison d'un loyer annuel de 154 millions d'euros.

Rien d'inhabituel, au premier abord. Seulement, voilà: les devis d'Opale (le consortium emmené par Bouygues Bâtiment et réunissant Thales, Sodexo, Exprim et Dalkia) atteignent des montants particulièrement élevés.

Coup de frein sur les demandes de modification

Refusés par le ministère de la Défense, et consultés par l'hebdomadaire "Challenges", certains devis laissent pantois: ainsi de cette imprimante et de ce scanner dont l'installation a été proposée au prix de 13.613, 21 euros. Et le journal de détailler la ventilation de cette somme:

"2.274 euros pour la seule installation de deux prises de courant ; 3.194 euros pour la "maintenance" des prises sur la durée restante du PPP (26,5 années) ; et 8.146 euros pour le matériel et sa maintenance sur 60 mois." (...)

Si le secrétaire général à l'administration Jean-Paul Bodin, a assuré en octobre"freiner les demandes de modifications", certaines doivent tout de même être exécutées. Le loyer 2016 de l'Hexagone Balard sera ainsi "supérieur" aux 154 millions d'euros prévus...

Soupçons de corruption et de favoritisme

Malheureusement, ce n'est pas la première mauvaise surprise... Le nouveau centre névralgique des forces armées françaises - inauguré ce jeudi par François Hollande - traîne déjà de nombreuses casseroles derrière lui.

Outre les critiques de la mairie de Paris, qui a retardé la date de livraison d'une partie du chantier en portant plainte contre le permis de construire, planent également les soupçons de corruption sur l'attribution du projet.

Le Canard enchaîné a ainsi révélé fin 2011 qu'une enquête pour corruption et favoritisme a été ouverte en février de la même année. Dès octobre 2010, le parquet de Paris avait confié à la police financière une enquête préliminaire à la suite d'une information anonyme. D'après l'hebdomadaire satyrique, un cadre dirigeant de Bouygues avait obtenu d'un haut fonctionnaire le cahier des charges du projet.

Si le groupe de BTP a nié fermement toute accusation, il n'est pas parvenu à faire condamner le Canard enchaîné pour diffamation et avait été débouté en première instance en 2012 puis de nouveau en appel en 2014.

De fait, une troisième personne a été mise en examen dans cette affaire en juillet 2015, après celles un an auparavant d'un homme d'affaires franco-tunisien, soupçonné d'avoir voulu vendre des informations confidentielles, et d'un officier de l'armée en poste au ministère de la Défense.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/11/2015 à 14:33 :
Sommes nous certains qu'il n'est pas truffé de micros ce machin ?
a écrit le 07/11/2015 à 2:32 :
Au pays des énarques, on ne sait pas écrire des spècs....ca me rappelle le pont trop court du CDG...quelle misère....
a écrit le 06/11/2015 à 17:01 :
Avec l'argent de nos impôts et taxes, on fait n'importe quoi ! Dans le cochon tout est bon !
a écrit le 06/11/2015 à 14:07 :
Lorsque l'on sait que la FRANCE n'a pas réussit à gagner un bataille et encore moins une guerre,on a du mal à justifier un tel gâchis.
a écrit le 06/11/2015 à 13:11 :
Prix normal si l'on considère qu'il faut payer tous les intermédiaires de la chaîne et les dessous de table :-) Mais bon, y a pas de corruption en France, n'est-ce pas :-)
a écrit le 06/11/2015 à 12:47 :
Bonnes et affligeantes informations. Toutefois le Canard enchaîné n'est pas un hebdo "satyrique" (mot d'ailleurs absent du dictionnaire) mais satirique. "Satyrique", il traiterait de questions en dessous de la ceinture !
a écrit le 06/11/2015 à 12:04 :
Malheureusement, dès qu'on touche a des commandes publics, on constate que les couts sont très supérieurs a des commandes du privé. Il suffit d'être un simple élu local pour le constater. Alors, lorsqu'il s'agit d'un projet aussi vaste, il n'est pas étonnant que les couts soient aussi exorbitants.
Le partenariat public privé est une fumisterie qui ne profite qu'aux entreprises privées. Pour l'état cela permet détaler des dépenses sur des années et de masquer leur impact sur les budgets. Mais cela entraine un cout global inacceptable pour le contribuable.
Par ailleurs, ce projet a été initié par l'ancien gouvernement et comme par hasard le bénéficiaire est Bouygues. Cela ne nous surprend pas
A quand le bilan de l'ancien gouvernement?
a écrit le 06/11/2015 à 11:57 :
Toute "les écoutes" du monde sont installés, il ne manque plus que les françaises pour déménager!
a écrit le 06/11/2015 à 11:48 :
Scandaleux.Mais je vous signale que la décision de construire ce "mini pentagone" à été prise par l'ancienne majorité.Le toutou des Américains à désormais une niche toute neuve!
a écrit le 06/11/2015 à 11:48 :
Scandaleux.Mais je vous signale que la décision de construire ce "mini pentagone" à été prise par l'ancienne majorité.Le toutou des Américains à désormais une niche toute neuve!
a écrit le 06/11/2015 à 11:03 :
Honteux ... alors que nous avons plein de chômeurs c'est le salaire durant 1 MOIS de 10 employés au SMIC.
Ca nous prouve que les politiques trafiquent avec l'argent public en faveur des grosses entreprises nationales.
Et on viendra nous dire qu'ils ne touchent rien en contre-partie, je suis dubitatif.
a écrit le 06/11/2015 à 11:03 :
Honteux ... alors que nous avons plein de chômeurs c'est le salaire durant 1 MOIS de 10 employés au SMIC.
Ca nous prouve que les politiques trafiquent avec l'argent public en faveur des grosses entreprises nationales.
Et on viendra nous dire qu'ils ne touchent rien en contre-partie, je suis dubitatif.
a écrit le 06/11/2015 à 11:03 :
Honteux ... alors que nous avons plein de chômeurs c'est le salaire durant 1 MOIS de 10 employés au SMIC.
Ca nous prouve que les politiques trafiquent avec l'argent public en faveur des grosses entreprises nationales.
Et on viendra nous dire qu'ils ne touchent rien en contre-partie, je suis dubitatif.
a écrit le 06/11/2015 à 11:03 :
Honteux ... alors que nous avons plein de chômeurs c'est le salaire durant 1 MOIS de 10 employés au SMIC.
Ca nous prouve que les politiques trafiquent avec l'argent public en faveur des grosses entreprises nationales.
Et on viendra nous dire qu'ils ne touchent rien en contre-partie, je suis dubitatif.
a écrit le 06/11/2015 à 10:15 :
Comme tout cela est géré par le génie du fonctionnariat français, on ne peut qu'attendre que des surprises ...
Tant que la planche à billets de la dette continue et que tout le monde s'en fout...
Cela ne durera qu'un temps
Réponse de le 15/02/2017 à 11:26 :
Et qui est à l'origine de ce projet?
Et oui, c'est votre champion le petit agité pourfendeur de fonctionnaires qui a supervisé cette gabegie.
Il nous aura coûté cher celui là...
a écrit le 06/11/2015 à 10:10 :
Pourquoi de tels tarifs ?

Parce qu'il est probable à 99% que les besoins ont été très mal évalués dès le départ.
Ce qui a engendré un paquets de modifications de dernière minute.
Le secteur public ayant le plus souvent qu'un rôle d'observateur (avec une lunette astronomique pour certains), il a payé sans rechigner.

J'ai pu voir des factures très intéressantes il y a qq années. Et j'ai moi aussi eu une très mauvaise expérience dans la conception d'un cahier des charges pour l'acquisition d'un logiciel de comptabilité à cause de la lutte de pouvoir qui s'exerce entre les services. J'en ai retiré qu'il faut discuter avec les agents plus qu'avec les responsables qui sont pour certains (certaines) de véritables plaies.

Mais cela fonctionne partout sur ce modèle dans le secteur public. Après, il y a des entreprises qui surfacturent cool et il y a les autres, les entreprises qui saignent littéralement et scandaleusement le secteur public.

Attendons de voir ce qu'il va en ressortir : Modèle de l'imprimante, modèle de scanner, ...
Réponse de le 07/11/2015 à 16:27 :
Ou les décideurs vivent en dehors des réalités... Après tous il y a bien des ministres qui ne comprennent pas comment une famille peut vivre en touchant moins de 6000€/mois... Alors une imprimante a ce prix là ne doit pas les choquer !
a écrit le 06/11/2015 à 9:11 :
L'un des objectifs de ce nouveau site militaire étant de réaliser des économies d'échelle drastiques par rapport à l'ancienne organisation, le contribuable français attend de lire les rapports de la cour des comptes, avec impatience...!
a écrit le 06/11/2015 à 7:42 :
Plus de 11000 € le m2 de coût de construction (sans doute hors charge foncière, le terrain appartenant à l'armée) il n'y a que les nuls de l'administration française pour ne pas bondir. Et après les militaires se plaignent de manquer de moyens. Des pitres !
a écrit le 06/11/2015 à 3:33 :
Au moins la fourniture et la pose des micros sont totalement gratuites!
a écrit le 06/11/2015 à 0:05 :
c'est une offre cohérente malheureusement...

à part les 3000 euros de maintenance

2274 euros pour poser 2 prises... tout dépend de la longueur des câbles... du nombre de goulottes à ouvrir et des raccords peinture...

8000 euros sur 60 mois + facturation trimestrielle des copies (disons 0,0035 en NB et 0,034 en couleur) c'est cohérent avec les arnaques du moment... le prix est même bon...

Reste la maintenance qu'il faut expliquer en quoi ajouter un circuit augmente la maintenance de 3000 HT sur la durée du bail ???

Bref rien de nouveau sous le soleil...

Le seul problème c'est que les fonctionnaires ne sont pas habitués à payer pour ce genre de chose...
a écrit le 05/11/2015 à 19:17 :
Ces affaires de partenariat public privé misent en place pour contourner le problème de l'endettement par l'investissement est en fait une grande magouille, le politique signataire devient il l'obligé de celui à qui a été passé le contrat? et bien souvent ces heureux élus sont dans un cercle très fermé. L'avenir de ces partenariats sera d'abord de montrer l'explosion des coûts sans grande réalité économique autant sur le plan des intérêts pratiqués que de la facture des constructions. Ces affaires vont faire exploser l'endettement de la France car si l'investissement est détourné par une magouille de ligne comptable, le coût va péter au portefeuille du contribuable car jamais l'endettement pour un investissement!!! n'aura autant dérapé. Enfin il faudra un jour que nos juges anticorruption, des pôles financiers, se penchent sur la validité de ce type de contrat. On voit également dans ce type d'affaires que les élus sont soit dépassés soit complices de ces dérapages. Oui les citoyens ont de quoi à être inquiet car la facture à venir va exploser.
a écrit le 05/11/2015 à 19:00 :
on touche là aux limites du partenariat public/privé ,la défense est une fonction régaliène qui ne doit pas être sous-traitée ;les politiques qui prennent de telles décisions ne sont plus à la hauteur de leur fonction on peut légitimement s'interroger sur la raison de favoriser les actionnaires des sociétés béneficiaires au détriment de nos militaires
Réponse de le 05/11/2015 à 20:43 :
ça permet de camoufler une dette sous la forme d'un contrat de "location".
ça se voit moins et ça fait moins désordre à Bruxelles
a écrit le 05/11/2015 à 18:39 :
à voir,
cela ne semble pas forcément excessif. une maintenance sur 20ans, des ouvriers qui doivent avoir les accreditations, une grosse imprimante ca coute relativement cher, puis il faut compter les couts pour passer la commande.. non ca ne parait pas excessif dans une si grosse structure.
Réponse de le 05/11/2015 à 20:41 :
Euuuuuh vous bossez pour bouygues? Sa fille ? Sa nièce?
Faut juste arrêter de déconner. Ce genre de service ne vaut pas ce prix là.
Réponse de le 05/11/2015 à 22:40 :
Ma chère Julie

Soit vous êtes martienne
Soit vous êtes dans la combine

Une imprimante à 13000 euros c'était il y a 50 ans
Meme une laser couleur ça coûte 1000 euros
Réponse de le 06/11/2015 à 0:09 :
@Ben et Rires

c'est vous qui êtes à côté de la plaque un bon copieur multifonctions A4 A3 scan RV finisseur sur 60 mois selon le modèle et la vitesse c'est entre 4500 et 15000 HT sur x Mois.

les imprimantes à 1000HT ??? sans disque sans lecteur de carte sans contrat de maintenance...

Enfin au moins julie sait de quoi on parle...
Réponse de le 06/11/2015 à 6:28 :
Ne pas comparer une imprimante d'usage personnel avec une imprimante "sécurisée" et "endurcie" nécessaire pour traiter des documents ultra protégés !!!
Oui ces imprimantes coutent de 10 000 à 50 000€ !
Il existe aussi des ordinateurs portables spécifiques qui coutent 100 000€ et qui n'ont rien à voir avec le petit portable de mr tout le monde.
Idem pour les câbles électrique: câble ordinaire 1.5mm2: 5€ bobine de 5m. Câble "sécurisé" et "endurci" : 120€ le mètre !!
Je ne sais pas quels sont les matériels utilisés à Balard, mais oui Julie a raison !
a écrit le 05/11/2015 à 18:34 :
Mais si c'est un gars en CDD (renouvelé 3 fois après son CDI temporaire) qui s'est déplacé, il est normal que le coût d'installation grimpe vite.
C'est à cause des charges sociales et de sa formation en alternance.
Mais pas de panique, Pierre et El Myriam vont réécrire le code du travail.

Il n'y a donc pas de raison de s'alarmer pour cette faible dépense. La gauche et la droite suivent tout à l'euro près
Réponse de le 05/11/2015 à 20:40 :
dans ces conditions il vaut mieux employer des polonais détachés comme pour le congrès du PS ou le chantier de la COP21
a écrit le 05/11/2015 à 18:29 :
Tirer des câbles non prévus peut couter effectivement cher, surtout dans une installation comme celle-ci qui ne relève pas du pavillon de banlieue classique ...
L'exemple donné ne m'étonne pas trop.
J'ai vu des factures et des devis autrement ahurissants de bonnes sociétés informatiques, pour des prestations standards et on n'a pas alerté Le Canard Enchainé pour autant ...
a écrit le 05/11/2015 à 18:02 :
Rien qu'en Francs ces sommes seraient déjà faramineuses, on connais tous la raison des déficits publics ....
a écrit le 05/11/2015 à 17:04 :
Z encore le petit nicolas,mais c'est la cata ce gars là?????
Comment lui faire comprendre ,que comme berlusconi,il doit s'occuper de ses dossiers et pas ceux d'une nation!!!!
a écrit le 05/11/2015 à 16:07 :
Bouygues, ne serait il pas un proche d'un certain N.S. qui n'aime les Juges et voulait en supprimer la fonction?
a écrit le 05/11/2015 à 15:42 :
En France; on écrit 13 613 Euros, et pas 13.613 Euro.... Le point est utilisé par les anglo saxons comme la virgule en France.
Ce qui fait que 13.613 en anglo saxonie, c'est 13,613 en France...

Donc 13.613,21 ne signifie rien nulle part !!!

Un peu de précision et de rigueur dans ce que l'on écrit me semble important dans un journal qui se voudrait "de référence".
a écrit le 05/11/2015 à 15:28 :
Faut voir Faut pas précipité pour les accuser à toutes les sauces. Je dis qu'il faut voir ou lustucru?. C'est une imprimante sans bruit aucun à la rigueur infra son pour éviter les murs qui ont des oreilles, à l'encre hyper-laser auto effaçable avec une liason par fibre optique anti-Spy et tout et tout.Et tout çà pour 4000 euros + frais d'installation extremement sécurisant avec détecteur anticonnection parallele très performante du type agréé p^^ar la NSA. Connaissez vous la NSA?. Ce n'est pas votre imprimante ou mon imprimante à 100 sous et espiuonable à loisir. Fauit comparer ce qu'il est comparable N'est il pas mes chers?
a écrit le 05/11/2015 à 15:23 :
Que voilà un article qui tombe à point nommé. Le petit Roi Nicholas n'a-t-il pas présidé en son temps à l'érection de cette magnifique ode au béton dans un souci de magnificence et sans bourse déliée grâce au bon vieux PPP. Et le contribuable de payer et la dette d'enfler.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :