La baisse des APL entre en vigueur en octobre

 |   |  247  mots
les aides personnelles au logement représentent 20 milliards d'euros de dépenses pour les caisses de l'Etat.
les aides personnelles au logement représentent 20 milliards d'euros de dépenses pour les caisses de l'Etat. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Les aides personnelles au logement, dont bénéficient 2,6 millions de foyers, baisseront de cinq euros par mois à partir du 1er octobre, a annoncé Matignon.

Les APL subiront "une baisse de 5 euros par mois et par ménage à partir d'octobre suite à l'application d'une réforme d'économie budgétaire décidée sous le quinquennat précédent et pas encore appliquée", a indiqué à l'AFP une responsable du ministère de de la Cohésion des Territoires, en précisant qu'une suppression pure et simple des APL, évoquée par certains médias, "n'a jamais été envisagée" et n'aurait "aucun sens".

La baisse des APL avait été annoncée par l'exécutif lors d'une audition le 12 juillet de Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, et de Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, par la commission des finances de l'Assemblée nationale.

"La baisse des APL a été votée par la précédente majorité (...) Nous prendrons les mesures votées par le Parlement", y avait déclaré Gérald Darmanin, faisant référence à un décret paru le 16 octobre dernier au Journal officiel.

Ce texte traduisait la volonté de l'ancien gouvernement de prendre en compte le patrimoine des bénéficiaires dans le calcul de l'allocation.

800.000 étudiants bénéficiaires

François Hollande souhaitait supprimer les APL pour les foyers disposant d'un patrimoine supérieur à 30.000 euros. Cette aide rapporte en moyenne 225 euros aux foyers bénéficiaires.

Cette aide bénéficie à 2,6 millions de foyers, dont 800.000 étudiants, et représente 20 milliards d'euros de dépenses pour les caisses de l'Etat.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2017 à 11:34 :
Formidables forums au final qui nous permettent de mieux décrypter l'obscurantisme néolibéral, quand ils savent que la loi qu'ils vont faire passer est illégitime ils les tapissent de commentaires en tout genre favorables à ladite loi avec une précaution majeur. Ce qui me fait rigoler, un classique du genre, ce sont les faux débats entre plusieurs forumeurs qui ne sont que des trolls en fait

SI ce monde est moche c'est aussi en grande partie à cause des serviteurs de plus riches, aux "sans dents" nous pourrions opposer les "sans âmes".

Mais au final que cette société est inquiétante je n'aurais jamais du faire d'enfants dans ce monde dirigé par les faibles, dommage que c'était moins visible avant.
a écrit le 23/07/2017 à 18:56 :
ils vont les baisser progressivement comme le prix du diesel qui va augmenter progressivement....car dernière la chute des apl c est la diminution des aides aux logements qui coûtent une fortune à la France et créer un marché du logement complètement non efficient....le pb c est que les personnes qui ont acheté pour leur retraite des logement à crédit devront les financer...et c est les loyers ..trop haut..peut être ..mais en relation avec les aides..qu ils ont finance leur achat... gros pb en vue..car les personnes qui investissent pour leur retraite ...vont fuire...
a écrit le 23/07/2017 à 18:25 :
j'ai fait pendant 25 ans de la location studio . AU DEBUT les jeunes prenaient un studio, maintenant des le debut ils veulent un T3 ,,?????
Réponse de le 24/07/2017 à 1:40 :
Vous louez dans une ville sinistrée économiquement comme Saint-Dizier ou Epinal ou Montluçon ou Roanne ? Car pour louer un T3, c'est impossible pour des jeunes, sauf à habiter une ville sinistrée avec des loyers qui sont faibles !
a écrit le 23/07/2017 à 18:19 :
Ils hébergent Toutes et Tous EN PERMANENCE, le concubin(e), à la charge de la C.A.F donc CSG CRDS 9.7% et 17.2%. Il faut baisser de 5eur/Mois durant 40 mois
a écrit le 23/07/2017 à 17:52 :
13 millions d'euros mensuels retiré à la consommation. On se demande même s'il n'y aurait pas une volonté cachée de s'attaquer aux millions de petits propriétaires loueurs, les petits on en veut pas on veut que des gros qui puissent faire des gros chèques ou bien faire des gros cadeaux, des grosses valises et-c...

Le Dogme néolibéral.
Réponse de le 23/07/2017 à 18:33 :
Ce que certains ne comprennent pas, c'est que toutes ces aides diverses et variées faussent le jeu. En effet, quand on augmente les APL, le loueur augment le loyer; quand on donne une prime à la casse, le constructeur ne baisse pas le prix de sa voiture et empoche la prime; quand les mutuelles remboursent plus, le prix des médicaments remboursés augmentent; etc. De plus, certains vivent par exemple dans une HLM, alors que leur salaire leur permettrait de laisser la place à d'autres plus nécessiteux. D'autre part, certains ne vivent que de ces aides diverses et variées, même quand ils pourraient faire autrement, mais bon, c'est le système d'assistance permanent qui prévaut maintenant en France. Il faut revoir tout le système, non pas pour faire des économies, mais pour le recentrer vers ceux qui en ont vraiment besoin :-)
Réponse de le 24/07/2017 à 10:33 :
"De plus, certains vivent par exemple dans une HLM, alors que leur salaire leur permettrait de laisser la place à d'autres plus nécessiteux"

Des nécessiteux qui vont l'être encore plus de 5 euros.

Arrêtez de prêcher et mettez vous à penser svp, merci.
a écrit le 23/07/2017 à 17:29 :
C'est pour financer la réforme de l'ISF.... :)
a écrit le 23/07/2017 à 13:26 :
Les parents font faire des études supérieures à leurs enfants, c'est normal mais tout parent doit anticiper le coût de leurs etudes celà demande des sacrifices au niveau des loisirs, la société ne peut pas tout financer
Réponse de le 24/07/2017 à 11:08 :
Et les jeunes que les parents ne peuvent ou veulent pas aider du tout, ils font comment ?
a écrit le 23/07/2017 à 11:48 :
Ces 5 euros seront reportés sur la famille de ceux qui ont besoin de ces allocs. Quand vous n'avez plus rien a manger le 15 du mois, vous allez mendier à vos proches, j'ai connu ça et c'est terrible. Cela dit, que ce soit le 15 ou le 14 ça ne change pas grand chose...

En réalité, quand il y a des aides public, il faut un contrôle des prix sinon c'est la fête pour ceux qui touchent l'argent il leurs suffit d'augmenter leurs prix.
a écrit le 23/07/2017 à 11:06 :
Soit une économie de 156millions d'euros par an!!!
Bravo et si on réduisait les députés et sénateurs le gain serait plus important et cerise sur le gâteau arrêt de la CB à la dame de l'Elysée (chose déjà vu avec une certaine Cécilia)
a écrit le 23/07/2017 à 10:08 :
C'est le problème d'un état qui confisque tout revenu d'une main mais obliger de le redistribuer de l'autre main.Les revenus devrait être ceux du travail de chacun mais comme en Russie, il font semblant de nous payer alors on fait semblant de travailler, cela donne une société efficace et prospère.
.
a écrit le 23/07/2017 à 9:42 :
moralité ... voila le résultat des novices en politique . attendons la rentrée sur fond de moralité et probité ces couacs
a écrit le 23/07/2017 à 9:41 :
Coup de rabot qui n'a rien à voir avec le fonctionnement même de l'APL puisqu'il n'est pas remis en cause. Il s'agit encore là de faire des économies de bout de chandelle.

Y'a pas à dire, ce "nouveau gouvernement" ne tranche en rien avec le prédécesseur. D'ailleurs il s'enorgueillit de faire appliquer les lois votés par ses prédécesseurs, bien la preuve que leur politique leur sied à merveille.

Sinon à l'attention de ceux qui veulent supprimer complètement les APL pensant tout régler, soyez vigilant... C'est absolument pas la garantie d'une baisse de loyers, du moins pas du même ordre que l'augmentation imputée aux aides.

En admettant que les APL aient contribué à augmenter les loyers de 20%, leur suppression pourrait ne pas faire baisser les loyers de plus de 10%, maximum, voire zéro dans les secteurs ultra-tendu.

Autrement dit ce serait clairement un jeu perdant pour les locataires qui provoqueraient une crise du logement. Voilà pourquoi les GVT successifs font semblant de passer à coté d'une réforme de ce dispositif dont tout le monde est devenu otage.
a écrit le 23/07/2017 à 7:38 :
baisser de 5 € l'apl est une idiotie dès lors que l'on réforme pas dans le fonds l'apl
Car l'apl permet aux propriétaires de mettre des loyers qui sont supérieurs à ce que peut supporter normalement leur locataire. Qui plus est certains de ces propriétaires bénéficient d'une réduction d'impot pour investissement immobilier.

Sur le logement,
- limiter l'apl en fonction d'un prix du m2 dit 'social' et sur des logements entretenus (on pourrait imaginer des contrôles sur demande des locataires lorsque le logements est dit insalubre...
- dans certaines villes de province, des logements sociaux sont vacants, refuser l'apl à ceux qui refusent l'accès à un logement social est donc une évidence, les locataires préférents les logements proche des centres ville
- accorder un abattement sur les revenus fonciers suivant le niveau des loyers type boorlo ancien devenu cosse ancien lorsque le logement est loué à un étudiant
Sur le locataire
- niveau des revenus évidemment et pour les étudiants qui perçoivent une pension de parents imposables avant toutes réductions (et donc rattacher indirectement à l'irpp
a mon sens des couples avec 2 enfants ayant un revenu fiscal de référence de plus de 50 000 € par an peuvent supporter la charge locative de leurs enfants étudiants.
a écrit le 23/07/2017 à 7:32 :
C'est une honte !!!
5€ de moins par mois, pourquoi pas 1,32€ ?

nous avons besoin de vraies réformes !!!
=> suppression de tous les APL et impact à 100% sur les loyers (qui ont fortement augmenté à cause des APL)

Marre de ces réformettes inutiles, ce n'est pas avec 5€ de moins sur 220€ que cela va changer.

Idem pour la taxe d'habitation : si ce n'est pas un bon Impot (ce point se discute) alors suppression pour tous et tous les fonctionnaires qui la gèrent avec, plutôt que la demi réforme avec 20% des français pigeons qui paieront pour les autres !!
a écrit le 23/07/2017 à 6:35 :
Enfin une lumière finit par apparaître. Un gouvernement responsable. Mais il faut encore aller plus loin. Revoir toutes les aides : RSA - AAH - ASPA - RTS - ASI - ASS - ADA - ATA - RSO - ARL - RSA JEUNES ACTIFS (18-24 ANS) RSA Jeunes Parents - RSA Parents isolés. Faire contrôler les jeunes couples qui louent a un seul nom appartement pour toucher APL. Ils sont nombreux.
Réponse de le 23/07/2017 à 8:02 :
j'habite dans un logement social, le vrai problème, ne sont pas les jeunes couple mais les couples bénéficiant des minimas sociaux et qui se déclarent isolement pour ne pas voir leurs minimas diminués (ASS, RSA ou autres)
ce faisant ils occupent des logement qui sont vides qui pourraient bénéficier à d'autres et perçoivent des APL indues, mais peut-on le leur reprocher ? quand dans le même temps des centaines de milliers de fonctionnaires administratifs incompétents (notament des assistantes sociales) vivent sur le gras de l'état sans avoir à rendre compte de leur incompétence
Réponse de le 23/07/2017 à 8:03 :
j'habite dans un logement social, le vrai problème, ne sont pas les jeunes couple mais les couples bénéficiant des minimas sociaux et qui se déclarent isolement pour ne pas voir leurs minimas diminués (ASS, RSA ou autres)
ce faisant ils occupent des logement qui sont vides qui pourraient bénéficier à d'autres et perçoivent des APL indues, mais peut-on le leur reprocher ? quand dans le même temps des centaines de milliers de fonctionnaires administratifs incompétents (notament des assistantes sociales) vivent sur le gras de l'état sans avoir à rendre compte de leur incompétence
a écrit le 23/07/2017 à 2:10 :
Le problème c'est que vous pouvez brailler à longueur de journée , le français est ramolli et n'a aucun esprit de révolte , les dominants ont de beaux jours devant eux !
a écrit le 23/07/2017 à 1:21 :
Alloc logem et 50% minimum d'abus : diviser de moitié ces alloc logem 10 milliards de gapill de notre agent en moins, faire de meme pour la form Pro ( abus majoritaires ) 37 Milliards
a écrit le 23/07/2017 à 0:52 :
grève en Septembre, révolution en Novembre !
Réponse de le 23/07/2017 à 14:40 :
Non, il fait trop froid, le français est douillet :)
a écrit le 22/07/2017 à 23:29 :
La solution c'est la baisse de la masse salariale de la fonction publique d'autant que nécessaire . Il y a du gras ...
a écrit le 22/07/2017 à 23:20 :
Le plus important est de continuer à accueillir les migrants, a les loger gratuitement et à leur donner leur argent de poches...
Les francais qui ont voté en majorité pour Macron ( enfin çeux qui ont voté) doivent être d accord pour payer plus d impôt, de CGS, être précarise dans leur travail et pour que leurs enfants ne touchent plus les APL. Merci M Macron pour cette vrai évolution de la societe
a écrit le 22/07/2017 à 19:23 :
C'est inadmissible on cherche toujours chez les mêmes nos ministres et députés ne sont jamais concernés pourquoi on ne baisse pas leurs indemnités là aussi ça ferais des économies ils ne seraient toujours pas à plaindre avec tous leurs avantages mais c'est mieux de chercher chez les retraités
a écrit le 22/07/2017 à 19:10 :
Pour tous ceux qui ont voté Macron bonjour la douche froide il est au service des riches comme son prédécesseur ....
a écrit le 22/07/2017 à 18:34 :
Que voulez vous messieurs dames, il faut bien financer la baisse de l'ISF et le mécénat de Brigitte Macron vers la haute couture, elle qui ne supporte plus de s'habiller chez C&A comme ces anciens collègues et préfère s'habiller chez les plus grands couturiers. Ceux là même qui verront leur ISF fondre et leur CA augmenter grace au budget fringues de l'Elysée pour madame.
Pauvre France qui a cru élire un génie et qui se retrouve avec un tartuffle.
a écrit le 22/07/2017 à 18:00 :
Il est temps qu'on fasse le ménage dans le système APL.
Il y a de quoi faire: il faut surtout que ceux qui en bénéficient méritent cette aide.
Cordialement
Réponse de le 22/07/2017 à 19:08 :
EXAT? LES DROIT SOCIAUX NE DOIVENT PAS EN TEMPT DE CRISE ETRE DONNE A TOUS SANS CRITERE? ILS DOIVENT ETRE DONNE A CEUX QUI SONT VRAIMENT DANS LE BESOIN? SI CERTAIN ON DES PARENT ON DE L IMOBILIER? LES PARENTS PEUVENT LES PRENDRE EN CHARGE???
a écrit le 22/07/2017 à 17:59 :
je sais qu'on ne peut pas sponsoriser tous les français ( moi en tous les cas je n'ai jamais de ma vie touché un cent de l'état pour me loger.
Mais trouvez vous normal de s'en prendre aux gens "qui ne sont rien" plutôt qu'aux sénateurs, parlementaires, hauts fonctionnaires qui sont presque tous nourris logés et blanchis par le peuple, et je ne parle pas des ministres ( qui sont entièrement pris en charge ( ce qui ne se fait nulle part ailleurs en Europe) et qu'en plus ces personnes touchent plus de 5000 euros par an uniquement pour frais de chauffage, pendant que les sans dents se gèlent les.c......)
Moi en étant retraitée, ayant eue des accidents de la vie, sans avoir été augmenté d'un cent depuis 6 ans, en maladie longue durée suite à un problème post opératoire, veuve à 37 ans avec enfant à charge et payant impôts, taxes d'habitation ( le triple par rapport à Paris dans une ville moyenne) des taxes foncières et des charges ( comme partout calculés sur la superficie et non sur le nombre de personnes ) et je dois tout payer plein pot car je ne peux pas investir dans les niches fiscales ( faites pour les plus riches)

Vous savez aussi bien que moi, que beaucoup de patrons paient moins d'impôts que leurs secrétaires ???????

Et ceux qui sont milliardaires s'arrangent pour vivre hors du pays pour ne rien payer du tout?????
Elle est belle cette France là.
Réponse de le 22/07/2017 à 18:54 :
Je suis d accord avec ce
message.C est toujours
les mêmes qui paient alors
que ce monde de riches où
de nos gouvernants se remplis les poches à nos dépend. Nous ne pouvons plus accepter ceci
Réponse de le 23/07/2017 à 8:14 :
Vous savez aussi bien que moi, que beaucoup de patrons paient moins d'impôts que leurs secrétaires ???????

Sérieusement vous pensez ça ?

Un patron paye les charges patronales de ses salariés à l'état + les divers taxes pour le fonctionnement de son entreprise .
Vous y avez pensé ?

Ben non on sait bien que les patrons sont tous des profiteurs , des exploiteurs et ainsi de suite ...

Quand il n'y aura plus de patrons en France des gens comme vous seront bien content n'est ce pas ...

Quand on paye des taxes foncières dans ce pays on n'a pas à pleurer et à cracher sur ceux qui font vivre des personnes parce que c'est bien grâce aux entrepreneurs que l'on peut posséder des biens !
Et même si les biens sont acquis par héritage quand on n'a pas de chef d'entreprise dans sa famille on peut leur dire merci ...

Salutations
Réponse de le 23/07/2017 à 10:30 :
"Quand on paye des taxes foncières dans ce pays on n'a pas à pleurer et à cracher sur ceux qui font vivre des personnes parce que c'est bien grâce aux entrepreneurs que l'on peut posséder des biens !"
Sans rire? Il est toujours hilarant d'entendre les 'patrons' se placer en sauveurs de l'humanité. Sans eux le monde n'existerait pas. La réalité est que la fonction patronale correspond à un besoin de gestion de l'entreprise (au sens large) tout autant que celle des employés qui remplissent d'autres fonctions toutes aussi utiles. Ce n'est que la structure capitaliste de la société qui institue une particularité de la fonction patronale. Ceci posé, il y a des patrons 'rapaces' seulement motivés par le profit et des entrepreneurs motivés par la création et le produit. Ne pas confondre les deux qui appartiennent à des espèces fort différentes. L'accès aux biens n'a rien à voir dans cette histoire, ce genre d'idée relève du bourrage de crâne libéral qui vise à sacraliser les possédants et à marginaliser les travailleurs. Salut Camarade.
Réponse de le 23/07/2017 à 12:06 :
L'accès aux biens n'a rien à voir dans cette histoire, ce genre d'idée relève du bourrage de crâne libéral qui vise à sacraliser les possédants et à marginaliser les travailleurs...

( donc pour toi il n'y a pas de propriétaires qui sont salariés ? Tu plaisantes j'espère ).

D'accord avec toi camarade sur les types d'entrepreneurs ...

Maintenant :
Si les entrepreneurs n'ont rien avoir avec l'accès aux biens ( pour toi ) alors dit moi d'où vient il ?

De l'état ?
Ben non , sans les entreprises , il n'y a pas d'argent qui rentre , donc pas de revenus ...
Sans entrepreneurs , pas de salariés ...Que des fonctionnaires dans des usines de l'état !
Je doute que ça mène à l'acquisition de biens mais renseigne toi avec la Russie du temps qu'elle pratiquait le communisme !

Un entrepreneur sans salariés ne vaut pas grand chose ( sa seule richesse sont le fruit de son travail - professions libérales )...
Un salarie sans patron c'est un chômeur qui a besoin de la manne des entrepreneurs et de leurs salariés ( charges patronales et charges salariales ) donnée à l'état qui le redistribue ...

Maintenant en tant que petit patron je n'ai pas la science infuse et " diffuse " qui prône que les richesses crées dans ce pays ne sont du qu'au travail ...

Il y a l'actionnariat aussi ...
Mais pour ça je vais jouer les pleureuses comme Justine : je ne suis pas assez riche !
Réponse de le 23/07/2017 à 14:18 :
"( donc pour toi il n'y a pas de propriétaires qui sont salariés ? Tu plaisantes j'espère )."
Je ne crois pas avoir dit cela, mais puisque la question vient sur le tapis, ce genre de situation est assez farce car cela permet de jouer sur les mots. Quel rapport entre le propriétaire salarié, qui se rémunère deux fois, une fois à travers le salaire, qu'il fixe au mieux de ses intérêts et à travers les dividendes ou bénéfices directs de sa boite, et l'employé qui a un salaire âprement discuté avec son patron/propriétaire. D'ailleurs cela permet aussi au dit propriétaire de bénéficier d'un certain nombre d'avantages et de protection sociales. Cela dit, vu le système, le dit propriétaire serait très c.. de ne pas en profiter. Ce genre d'argument m'atteindra lorsqu'il n'y aura plus que des coopératives.

"Si les entrepreneurs n'ont rien avoir avec l'accès aux biens ( pour toi ) alors dit moi d'où vient il ?" Encore une confusion la production des biens et l'accès sont deux choses différentes. La production résulte de la mise en commun d'un certain nombre de moyens, parmi lesquels le travail; l'accès est une convention sociale dont le salaire n'est qu'une composante. Le noeud du problème est que les biens produits dans notre système sont le propriété de l'entreprise qui les répartit à travers un élément conventionnel: le salaire. L'accès se fait donc via l'entreprise (le salaire versé) mais ce n'est qu'une convention, il y a d'autres canaux de distributions tels que les aides sociales par exemple.

"sans les entreprises , il n'y a pas d'argent qui rentre" Pas vraiment, sans les entreprises il n'y a pas de production....nuance. Sans les ouvriers, non plus d'ailleurs. Pour quelque temps encore.....

"Sans entrepreneurs , pas de salariés ...Que des fonctionnaires dans des usines de l'état !
Je doute que ça mène à l'acquisition de biens mais renseigne toi avec la Russie du temps qu'elle pratiquait le communisme !"

Ben justement, étant assez vieux pour avoir connu l'Union du temps où elle était encore soviétique j'ai pu comparer. Le problème ne venait pas de la méthode de répartition des biens mais du système politique en place dont la corruption et l'inefficacité connues de tous n'incitait pas à l'effort. Ceci dit, globalement comme aurait le regretté Georges, un certain nombre de besoins de base étaient satisfaits au moins aussi bien sinon plus que dans nos démocraties libérales. La aussi, renseigne toi camarade. Et il y a quelques réalisations techniques à l'Est qui ne sont pas si nulles que cela ;-)

"Un salarie sans patron c'est un chômeur qui a besoin de la manne des entrepreneurs et de leurs salariés" Là encore il a confusion entre travail et patron. Ce n'est pas ma même chose. L'emploi du terme manne est par ailleurs révélateur de ce besoin de sacralisation. Un salarié sans travail c'est un homme qui a besoin de la solidarité des autres, et dans un pays civilisé de l'état.

"Maintenant en tant que petit patron je n'ai pas la science infuse et " diffuse " qui prône que les richesses crées dans ce pays ne sont du qu'au travail ...
Il y a l'actionnariat aussi ..."

Sans travail, il ne se passera pas grand chose. Un tas d'actionnaires devant un stock de matériaux ne produira rien, des ouvriers bâtiront une maison....à méditer.

"Mais pour ça je vais jouer les pleureuses comme Justine : je ne suis pas assez riche !"

Moi non plus, mais le système me permet de vivre convenablement....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :