Confinement 3 : quand Macron en 2021 fait du Raoult ou du Trump 2020

POLITISCOPE. En France, la persistance de l'épidémie donne l'étrange sentiment d'un jour sans fin. Les mesures de "freinage" ne protègent pas le pays d'une flambée de variants au risque de la sortie de route hospitalière. Sur le front de la Covid-19, assiste-t-on à la gilet-jaunisation d'Emmanuel Macron ?
Marc Endeweld
(Crédits : POOL)

Plus d'un an après le surgissement du Covid-19 dans la vie des Français, beaucoup d'entre-eux ont l'impression que rien n'a changé, et surtout, que rien ne risque de changer rapidement. Et ce, malgré l'arrivée mondiale de vaccins, et la confirmation, jour après jour, de leur efficacité. Pourtant, malgré cet espoir mondial, jour après jour, les médecins français se succèdent sur les plateaux de télévision pour réclamer toujours plus de mesures de restriction face au virus. Pour eux, seul un « confinement dur » pourrait permettre de remettre les compteurs à zéro sur le front de l'épidémie... Exactement comme au printemps dernier. À l'automne 2020, ce confinement intégral n'a pas pourtant pas empêché l'épidémie de repartir de plus belle. La France, carrefour de l'Europe, pays touristique, et doté d'une économie de services, ne pouvait se permettre de se couper du monde.

Un an d'épidémie, et un an d'appels à des re-confinements nationaux ou « territorialisés ». Comme si notre horizon ne se résumait qu'à cela. Les Français sont pourtant de plus en plus nombreux à ne plus supporter de telles restrictions, et à ne les respecter que très partiellement. Chez les jeunes générations - c'est-à-dire les moins de 50 ans, qui sont beaucoup moins à risque - la lassitude gagne les esprits. Les forces vives de la nation ruminent en silence. Tous ont l'étrange sentiment d'un jour sans fin.

Justement, au plus haut niveau de l'Etat, un sentiment de lassitude a également gagné le chef de l'Etat qui doit composer depuis un an avec les professeurs de médecine et les scientifiques. Ce week-end, Emmanuel Macron a ainsi rappelé que nos voisins, l'Italie et l'Allemagne, qui avaient pourtant décidé ces derniers mois la mise en place de confinements, n'avaient finalement pas réussi à mettre un terme à l'épidémie. Immédiatement, il fut contredit par des épidémiologistes. « On est coincé entre les "enfermistes" et les "rassuristes" », se plaint un conseiller de l'Elysée. Peut-être parce que le système français de santé a été incapable depuis le début de la crise d'adopter la stratégie de prévention qui est la seule efficace : tester massivement, soigner, tracer, et isoler.

Sur ce point-là, au moins, des profils aussi différents que Catherine Hill ou Didier Raoult semblent d'accord, même si sur la pertinence d'un re-confinement, les deux scientifiques s'opposent farouchement. Pour la première, c'est la solution de la dernière chance, quand le second continue de comparer cette méthode à un instrument du moyen-âge. Depuis le début de l'année, ce « débat » du confinement ne cesse d'encombrer nos ondes médiatiques. Notre vie est suspendue à cette échéance...

C'est ainsi que depuis une quinzaine de jours, on assiste au bras de fer entre l'AP-HP, dirigée par Martin Hirsch, et le chef de l'Etat (lire notre précédente chronique). Chaque jour, les taux d'incidence, et l'occupation des services de réanimation, sont scrutés par les journalistes. Les professeurs et chefs de service se succèdent à la télévision pour critiquer la procrastination présidentielle. Beaucoup de ces « sachants » sont pris au dépourvu devant les décisions d'Emmanuel Macron depuis le début de l'année. Car après avoir décidé brutalement de deux confinements nationaux l'année dernière, le président de la République n'est plus convaincu par leur efficacité. « Parfois les faits du lendemain viennent contrecarrer les certitudes de la veille », affirmait-il ce week-end au JDD.

La gilet-jaunisation d'Emmanuel Macron ?

C'est dur de le reconnaitre pour beaucoup, mais Macron en 2021 fait du Raoult. Le président a pris le contre-pied des « sachants » en prenant ses distances face aux tenants des confinements à tout prix. Face à eux, le professeur marseillais tant décrié a toujours affirmé sa vive opposition à de telles techniques. Dans notre époque manichéenne qui oppose la rationalité gestionnaire à l'obscurantisme du bon sens populaire, un tel choix présidentiel pourrait se révéler à double tranchant. Déjà, ses soutiens centristes qui aiment haïr les extrêmes, ses conseillers issus du « cercle de la raison », sont même totalement désarçonnés. Au point de se poser la question suivante : sur le front de la Covid-19, assiste-t-on à la gilet-jaunisation d'Emmanuel Macron ? Les supporters de la science, ceux qui ont défendu Biden lors de la dernière élection présidentielle américaine, pourrait désormais dépeindre Macron en un populiste du style de Trump.

C'est qu'Emmanuel Macron sait jouer de ses propres ambiguïtés. Le caméléon président ne cesse de les utiliser pour continuer à faire de la politique, même en temps de crise. En réalité, un an après le début de la crise, le chef de l'Etat considère qu'il dispose désormais du recul nécessaire pour jauger les aspects positifs et négatifs de ses décisions. Comme un médecin qui prodigue un remède, Emmanuel Macron prend en compte la « balance bénéfices/risques » avant de décider de nouvelles mesures de restriction.

En attendant, les Français doivent subir la vraie guerre de communication qui se dévoile au grand jour entre l'APHP, la Direction Générale de la Santé, le ministère de la Santé, et l'Elysée. C'est ainsi que 41 « directeurs de crise » de l'AP-HP ont signé une tribune pour exhorter le président à prendre la décision d'un confinement dur, sous peine de devoir subir un tri des malades. Face au président, le mot tabou est désormais lâché par les médecins eux-mêmes.

De son coté Emmanuel Macron rappelle qu'« à cette heure, rien n'est décidé », et qu'il s'agit toujours pour lui de « freiner sans enfermer » . « J'assume totalement notre stratégie », ajoute-t-il. Le président en est déjà à faire de nouvelles promesses en expliquant qu'à terme, 52 usines seront mobilisées en Europe pour produire des vaccins. Interviewé à la télévision grecque, le chef de l'Etat a continué à surprendre en émettant une auto-critique européenne au sujet des vaccins :  « Les Américains ont eu un mérite dès l'été 2020, ils ont dit : on met le paquet et on y va. Et donc ils ont plus (de vaccins). Ils ont eu plus d'ambition que nous. Et le quoi qu'il en coûte qu'on a appliqué pour les mesures d'accompagnement, eux l'ont appliqué pour les vaccins et la recherche (...) On a sans doute en quelque sorte moins rêvé aux étoiles que certains autres. Et je pense que ça doit être une leçon pour nous-mêmes. On a eu tort de manquer d'ambition, j'allais dire de folie, de dire « c'est possible et on y va ». On est trop rationnel, peut-être ». Pour un peu, cela pourrait passer pour un hommage à Donald Trump. De quoi filer des boutons à de nombreux macronistes...

Marc Endeweld

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 30/03/2021 à 14:21
Signaler
Selon moi il n’y aura pas de confinement « dur », entendez par là que même les personnes étant obligées de se déplacer pour leur travail devraient rester chez elles car ce ne ferait qu’aggraver la récession économique. Non on va fermer les écoles his...

le 30/03/2021 à 23:16
Signaler
Mais ca s'améliorera pas. En novembre le confinement a eu si peu d'efficacitebqu'ils ont directement impose le couvre feu. En mars en revanche avec les entreprises fermée et donc que en famille ça avait bien marche. Mais bon on se contamine pas au tr...

à écrit le 29/03/2021 à 21:11
Signaler
Raoult est un médecin qui guérit, Trump est un businessman qui a réussi, Macron rate tout ce qu'il entreprend et ruine la France

à écrit le 29/03/2021 à 20:55
Signaler
Macron 1er, Phare de la pensée, qui se "gilet jaunise" et qui "fait du Raoult" ... vous n'êtes pas sympa avec ce pauvre Macron, qui ne regrette pourtant rien de ce qu'il a décidé jusqu'à maintenant, c'est lui-même qui le dit, et à l'étranger en plu...

à écrit le 29/03/2021 à 18:58
Signaler
Ce qui est utile de regarder, c'est la courbe générale des décès en France, revenue à la normale début mars 2021 ! Va t'elle ré-augmenter ? C'est le vrai suspens.

à écrit le 29/03/2021 à 18:54
Signaler
Ce qui est utile de regarder, c'est la courbe générale des décès en France, revenue à la normale début mars 2021 ! Va t'elle ré-augmenter ? C'est le vrai suspens.

à écrit le 29/03/2021 à 18:44
Signaler
Truc de dingue Le Monde avoue que L'IPS a opportunément changé ses règles de calcul de ce qui est réanimation. "L’organisme, qui a récemment fait évoluer sa nomenclature, évoque désormais des patients en « soins critiques »" Or si on a 5 000 lits ...

à écrit le 29/03/2021 à 15:37
Signaler
il faut confiner pour de vrai ou au moins fermer les écoles, c'est le moment : avec les vacances scolaires les jeunes ne perdront pas beaucoup de cours, puis de toute façon il y a les cours à distance, en faire pendant deux semaines ou trois c'est pa...

le 29/03/2021 à 18:09
Signaler
Confinement ou pas cela ne changera strictement rien car vous le dites vous même ".. avoir un été normal. ... ". Autant dire retour à l'an dernier ou les autorités auraient dû interdire aux gens les " vacances " qui ont permis de disséminer le virus...

le 29/03/2021 à 18:10
Signaler
Vous me faites pensée à un professeur à l'hôpital de Lyon , "que l'on doit immédiatement confiner toute la France c'est urgent ! "ceci sur des chaines d'informations et qui ignore que les frontières sont totalement ouvertes dans son dos avec un gros ...

le 30/03/2021 à 16:06
Signaler
Morito pro macron 😂

à écrit le 29/03/2021 à 15:21
Signaler
Pourtant le professeur Raoult a eu raison avant tout le monde. Alors vous pouvez le traiter de charlatan bien sûr puisque l'insulte est autorisée quand ce sont les bien pensants qui s'y collent. Mais sauf que le professeur Raoult n'est pas le seul mé...

le 29/03/2021 à 19:25
Signaler
C'est vrai, d'ailleurs Raoult avait dit que le virus aurait disparu avant l'été......2021, ou 2022! En fait au final, on pourra lui donner raison, tout reste à savoir quelle année

le 29/03/2021 à 22:39
Signaler
@bouillabaisse, en effet, le premier variant a disparu l'été dernier. Si vous n'avez pas encore compris que ce virus mute constamment et qu'il faut apprendre à vivre avec, vous avez le niveau pour rejoindre notre gouvernement (et continuer à supprime...

le 30/03/2021 à 13:08
Signaler
@bouillabaisse : pourriez vous vous renseigner sur ce que le professeur Raoult a réellement dit avant de balancer des paroles tronquées ? Ces nouvelles contaminations n'ont pas à voir avec le virus initial mais sont dues à de nouvelles mutations. Reg...

à écrit le 29/03/2021 à 14:58
Signaler
La vaccination massive de la population a commencé en Israël dès le 20 décembre 2020. Elle a été suivi d'un pic meurtrier terrible. Le pire pic meurtrier de toute la période covid d'Israël ! Source, "Coronavirus - Une vaccination anti-covid massive e...

le 29/03/2021 à 15:14
Signaler
Donc, selon vous les vaccins tue. Cela devrait entrainer vers des milliers de morts en Grande-Bretagne, en Israël, aux USA puisque dans ces pays ils vaccinent massivement. Est-ce le cas ?

le 29/03/2021 à 16:58
Signaler
@ici Le vaccin ARN provoque la troisième vague et des cas qui sont de plus graves, commencez par lire l' article et regardez les vidéos dont celle du virologue allemand, vous y trouverez vos réponses. Et regardez si vous y ave...

le 29/03/2021 à 18:27
Signaler
Oui, la risque de "immunopathology".SARS-Cov1 (le virus de 2003-04) et SARS-Cov2 (Covid 19) sont des virus particulierement nefastes. Covid "actively subverts interferons to manipulate the host cytokine environment for its own benefit". Et avec SARS...

à écrit le 29/03/2021 à 14:36
Signaler
Alors que les hollandais ont dit non a un nouvel enfermement, sont sirtis avec force et fracas, flics et militaires compris, le gvt a recule. En France on accepte son sort, resigne comme lorsque les allemands sont arrives a paris en trois jours, sau...

à écrit le 29/03/2021 à 14:13
Signaler
quand un président est mal entouré un remaniement de l équipe devient d actualité !

à écrit le 29/03/2021 à 13:48
Signaler
17 états américains viennent d'abandonner complètement les mesures sanitaires stupides et il n'y a pas d'éclosions. Ça fête solide en Floride et au Texas et il n'y a pas d'éclosions. Les Rangers du Texas vont jouer leurs premier match à guichet fermé...

le 29/03/2021 à 14:45
Signaler
Exact mais pas que. Bon docteur Raoult nous présentait déjà le Remdesivir comme agent mutagène qui arrivait à pic pour tirer sur l' élastique du temps en jouant du confinement, du relâchement des variants à faire monter le...

à écrit le 29/03/2021 à 13:44
Signaler
La comédie en haut lieu se poursuit. Le Monde veut nous faire croire au "dilemme" de Macron qui ne rechercherait que le bonheur des Français. Une suggestion: Qu'il ne soit plus la carpette de Big-Pharma et tout ira mieux.

à écrit le 29/03/2021 à 13:37
Signaler
Reste que sur le fond Raoult avait raison de vouloir SOIGNER les malades. Les vaccins ne résoudront rien durablement...en espérant qu'il ne créent pas encore plus de problèmes. (Aujourd'hui, on juge Servier et le Médiator, demain Astrazeneca ? Pfiz...

à écrit le 29/03/2021 à 13:14
Signaler
Pour échapper au confinement et aux vaccins il faut faire du Raoult ou du Mauduit .. Le prestigieux « Japanese Journal of antibiotics » publie un dossier qui réduit à néant les arguments hostiles à l'utilisation de l’ivermectine contre la...

à écrit le 29/03/2021 à 10:21
Signaler
quand Macron en 2021 fait du Raoult ou du Trump 2020 Macron et les LaREM LR PS MODEM finira comme Valls répudié par les siens, c'est à dire qu'il va devenir "des gens qui seront rien" dont plus personne ne voudra Raoult restera un Grand Profes...

à écrit le 29/03/2021 à 10:19
Signaler
Macron est responsable de n'avoir pas injecter des capitaux dans notre système de santé il y a deux ans. Souvenons nous des années 2018 /2019/2020, grève des infirmières , démissions des professeurs de médecine, tous ces professionnels de santé qui e...

le 29/03/2021 à 11:18
Signaler
Soyez de bonne foi au moins. Beaucoup de pays ont confiné et reconfinent.

le 29/03/2021 à 12:49
Signaler
Vous oubliez un peu rapidement le passé : qui a diminué les lits à l hôpital : eric Woerth des 20204-5: «  il y a trop d rdv lits a n ‘ hôpital en France .. » Qui a supprimé les achats de masques de Roselyne Bachelet : Xavier Bertrand «  ça coûte tr...

le 29/03/2021 à 12:53
Signaler
Vous oubliez un peu rapidement le passé : qui a diminué les lits à l hôpital : eric Woerth des 20204-5: «  il y a trop d rdv lits a n ‘ hôpital en France .. » Qui a supprimé les achats de masques de Roselyne Bachelet : Xavier Bertrand «  ça coûte tr...

à écrit le 29/03/2021 à 10:02
Signaler
La tension monte fortement au sein de la population, les gens sont à bout de nerfs, les ils ne pensent pas à la révolte parce que nous sommes totalement sous contrôle des médias de masse mais par contre en 2022 c'est même pas sûr qu'il passe au secon...

le 29/03/2021 à 12:09
Signaler
Génial: les fous de l'écologie contre la championne du populisme! fini le nucléaire, l''avion, la voiture personnelle, tous à vélo, l'air pur et les petits oiseaux... contre la retraite à 60 ans, les riches payent, les musulmans dehors, multiplic...

le 29/03/2021 à 19:07
Signaler
Pas de panique, ils obéiront aux banquiers comme les autres étant donné qu'ils ont tous des intérêts financiers comme les autres. "La main qui donne est au dessus de celle qui reçoit" Napoléon B.

à écrit le 29/03/2021 à 9:33
Signaler
...ou de Bolsonaro. Le Brésil, 214 000 000 d'habitants et 300 000 décès, la France, 60 000 000 d'âmes 100 000 décès. Le Brésil en faisant à minima ne s'en sort pas si mal.

le 29/03/2021 à 10:26
Signaler
@ Valbel89 Regardes bien les courbes de surmortalité, la France et l'Europe en général sont les plus transparents/efficaces sur le décompte de leurs morts liés au Covid-19. Le Brésil et la plupart des pays au monde sont loin de compter tous leurs ...

à écrit le 29/03/2021 à 9:20
Signaler
Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, les médecins sont incompétents pour décider des mesures de confinement, parce qu'ils ne voient que le côté médical du problème. C'est une erreur énorme, de donner autant de poids à leur parole dans les...

à écrit le 29/03/2021 à 9:11
Signaler
C' est simple, il n'y aurait pas de propagation épidémique sans les innombrables jemenfoutistes. C' est bête comme chou mais semble déjà trop complexe à appréhender pour 50 % de la populace ( joggueur, mémère à clebs, bourrins de base etc.. ).. Vous ...

le 29/03/2021 à 16:35
Signaler
Vous êtes un disciple du ministre veran ? Le même sens du respect de l'autre.

à écrit le 29/03/2021 à 9:03
Signaler
Je ne comprends pas qu'un journal comme LA TRIBUNE laisse un éditorialiste ouvertement anti-macron rédiger un article sur lui. Comme à l'époque ou ROMARIC GODIN torpillait tout ce qui n'était pas d'extreme-gauche dans votre journal. Avant d'être jus...

le 29/03/2021 à 9:24
Signaler
L'était bien Romaric, j'le regrette.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.