Coronavirus : le confinement prolongé jusqu'au 11 mai

 |  | 579 mots
Lecture 3 min.
L'épidémie n'est pas encore maîtrisée, nous devons donc poursuivre nos efforts et continuer d'appliquer les règles, a déclaré le chef de l'Etat.
"L'épidémie n'est pas encore maîtrisée, nous devons donc poursuivre nos efforts et continuer d'appliquer les règles", a déclaré le chef de l'Etat. (Crédits : Reuters)
"C'est la condition pour ralentir encore davantage la propagation du virus, réussir à retrouver des places disponibles en réanimation et permettre à nos soignants de reconstituer leurs forces", a expliqué Emmanuel Macron lundi soir lors d'une allocation télévisée.

Emmanuel Macron a annoncé lundi soir la prolongation jusqu'au 11 mai du confinement obligatoire en vigueur depuis le 17 mars en France pour tenter de contenir l'épidémie de coronavirus toujours en cours. "L'espoir renaît mais rien n'est acquis", a déclaré le chef de l'Etat français lors d'une allocution diffusée à la radio et à la télévision.

"L'épidémie n'est pas encore maîtrisée, nous devons donc poursuivre nos efforts et continuer d'appliquer les règles", a-t-il ajouté.

"C'est pour cela que le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu'au lundi 11 mai. C'est, durant cette période, le seul moyen d'agir efficacement, c'est la condition pour ralentir encore davantage la propagation du virus, réussir à retrouver des places disponibles en réanimation et permettre à nos soignants de reconstituer leurs forces".

Les restaurants, cafés et hôtels resteront fermés

A partir de cette date, les crèches, les écoles, les collèges et les lycées rouvriront progressivement, a promis le chef de l'Etat, précisant que les cours ne reprendraient pas physiquement en revanche pour les étudiants de l'enseignement supérieur "jusqu'à l'été". "Toute personne présentant des symptômes" pourra en outre être testée, afin d'être mise en quarantaine et prise en charge si malade, a-t-il affirmé, tout en invitant les personnes vulnérables à prolonger le confinement au-delà du 11 mai. Chaque Français devra pouvoir se procurer "un masque grand public".

"Pour les professions les plus exposées et pour certaines situations comme dans les transports en commun, son usage pourrait devenir systématique".

L'activité économique reprendra ainsi progressivement. Mais les lieux réunissant du public, et notamment les restaurants, cafés, hôtels "resteront fermés". Il n'y aura pas de festivals ou de grands événements "avant mi-juillet", a précisé le président.

"La situation sera collectivement évaluée chaque semaine".

Les assureurs invités à faire des efforts

D'ici au 11 mai, les mesures de chômage partiel seront prolongées et renforcées, a promis Emmanuel Macron, qui dit avoir également demandé au gouvernement que les aides allouées aux entreprises soient accrues.

"Je souhaite que les banques puissent décaler toutes les échéances beaucoup plus massivement qu'elles ne l'ont fait et les assurances doivent être au rendez-vous de cette mobilisation économique, j'y serai attentif", a-t-il ajouté.

Le président a encore annoncé une "aide exceptionnelle" pour les familles modestes, et pour "les étudiants les plus précaires". Il a également promis de porter en Europe la voix française "afin d'avoir plus d'unité, plus de solidarité". La France et l'Europe vont en outre devoir aider l'Afrique à lutter contre le coronavirus en "annulant massivement sa dette".

Des "conséquences" à tirer des "failles" et des "ratés"

Quant à l'après-crise -qui n'arrivera toutefois que dans "plusieurs mois"-, le président a évoqué la nécessité de "rebâtir une indépendance agricole, industrielle et technologique française". Il a également invité la France à se "réinventer", en évoquant la nécessité que les "distinctions sociales" soient davantage construites sur l'"utilité commune", que les notions de "sobriété carbone" et "résilience" soient mieux prises en compte. Il a enfin assuré qu'"en temps voulu, quand il s'agira de nous réorganiser", "toutes les conséquences" seront tirées "des failles, des insuffisances", "des ratés et des faiblesses de notre logistique" révélées dans la gestion de la crise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2020 à 7:03 :
Ne surtout pas rouvrir les ecoles.
En Coree tout est clos et l'usage par internet des cours omnipresent. Aucune decision n'est pour l'heure evoquee quant a une reprise normale, micron fait le pire, comme d'habitude me direz-vous.....helas oui.
Réponse de le 19/04/2020 à 18:28 :
Faut que l’économie reprenne, si les écoles r'ouvrent ce n'est pas pour l'enseignement mais comme garderie. Si elles restent fermées un des deux parents devra garder les enfants !
a écrit le 14/04/2020 à 18:18 :
La prétendue "lenteur de décision" de Macron me semble refléter la prudence qu'impose un phénomène auquel personne ne comprend grand chose. Sarko et Hollande nous ont bien montré à quoi mènent les Présidents omniscients. Bon débarras !
L'erreur de Macron est de croire que la bienveillance, le bon sens et le dialogue l'emporteront toujours. Qui se rend compte aujourd'hui que sa décision de confinement est avant tout humanitaire ? Sans elle des millions de personnes fragiles seraient éliminées, et beaucoup d'autres s'en réjouiraient … avant d'y passer elles-mêmes car ce covid n'a pas fini de frapper toutes les catégories.
a écrit le 14/04/2020 à 15:35 :
Monsieur macron, gouverner c'est prévoir, mais vous avez géré comme un banquier.
Il y a à peine deux mois vous donniez des leçons aux européens, Allemagne en tête.
Le coronavirus a fait fondre votre vernis présidentiel, et en dessous il n'y a rien !
Il faudra modifier la Constitution pour réduire drastiquement les pouvoirs du président et de son cortège de hauts fonctionnaires un peu trop soucieux de leurs retraites dorées.
Même les députés LREM se dorent la pilule dans leur résidence secondaire !
La France n'est pas ingérable, c'est le pouvoir qui est incompétent, regardez l'Allemagne.
a écrit le 14/04/2020 à 14:55 :
La maladie déclenchée par le Coronavirus parmi tout le personnel enseignant devra être reconnue comme maladie professionnelle à la date de remise en route des crèches, écoles etc.... comme pour le personne soignant.
a écrit le 14/04/2020 à 14:28 :
Monsieur Macron s'accroche désespérément à sa ligne Maginot sanitaire, le confinement...
Mais comme l'a dit le professeur Raoult, le confinement est un moyen moyenâgeux et la seule méthode qui marche c'est de dépister, de confiner les positifs et de les traiter médicalement avant que leur état ne se dégrade, surtout pour les personnes à risque.
Que dire de la comparaison, criante, terrible, de nos résultats en terme de mortalité vis-à-vis de l'Allemagne...
L'Allemagne a, à population égale, 6 FOIS MOINS DE MORTS que la France !!!
Ce résultat Allemand est obtenu SANS CONFINEMENT GENERAL de la population !!!
Qu'attends donc Monsieur Macron pour virer ses pseudos experts scientifiques, patron de l'INSERM en tête, dont les avis ne sont que le reflet des intérêts des grands laboratoires pharmaceutiques ?
Réponse de le 14/04/2020 à 18:24 :
Quand on connaitra les vrais chiffres allemands et chinois, on se rendra compte que le confinement n'était pas une si bête idée. En tout cas, il sauve des millions de personnes fragiles. Compte tenu du niveau hallucinant de l'impôt français sur les successions, il serait pourtant bien plus rentable pour l'Etat de les abandonner à leur sort.
N'en déplaise aux députés LR qui condamnent le manque de soin dans les EPHAD sans voir que le confinent est d'abord un geste de protection des plus agés.
a écrit le 14/04/2020 à 14:25 :
The leaders of men,
Les meneurs d'hommes,
Born out of your frustration.
Nés de ta frustration.
The leaders of men,
Les meneurs d'hommes,
Just a strange infatuation.
Seulement un étrange engouement.
The leaders of men,
Les meneurs d'hommes,
Made a promise for a new life.
Ont fait la promesse d'un nouvelle vie.
No saviour for our sakes,
Pas de sauveurs pour notre destinée,
To twist the internees of hate,
Pour tromper les internés de la haine,
Self induced manipulation,
Manipulation auto-infligée,
To crush all thoughts of mass salvation.
Pour anéantir toutes pensées de salut en masse.
a écrit le 14/04/2020 à 13:37 :
Et rendre disponibles, à partir de nos ressources scientifiques et industrielles, des millions de tests aurait été simple comme bonjour si on en avait fait une priorité stratégique urgente. Cela fascine Raoult à Marseille, cela fascine les meilleurs experts et cela me fascine aussi. Nos gouvernements donnent l’impression d’avoir été pris au dépourvu, comme des nations du XIXe siècle, ou sans moyens scientifiques et techniques.
«Les décisions de nos gouvernements n’ont probablement fait que retarder l’agonie»


Les gros dégâts qu’on voit aujourd’hui ne sont pas dus à la dangerosité du Covid-19. C’est au contraire la mauvaise réponse sanitaire qui génère l’essentiel de la mortalité.

Les gros dégâts qu’on voit aujourd’hui ne sont pas dus à la dangerosité du Covid-19. C’est au contraire la mauvaise réponse sanitaire qui génère l’essentiel de la mortalité. En l’occurrence, le coût de cette inexplicable impréparation et de ce réflexe de peur archaïque («tout le monde aux abris!»), qui est exactement l’inverse de ce qu’il faut faire au 21e pour lutter contre une pandémie, aura été la vraie cause de la mort d’autant de personnes. Confiner ensemble les malades et les non-malades et les personnes à risque est le plus sûr moyen d’avoir le plus grand nombre de victimes, hélas!


Nous sommes face à un magnifique exemple de la faillite tragique de cette construction, qui pourtant avait tout pour être juste, et qui a par ailleurs malgré tout beaucoup de bons côtés. Mais on voit toujours cette incapacité totale à être en solidarité et à être surtout en co-construction de quelque chose d’intelligent. La manière dont l’Italie a été lâchée est monstrueuse.
a écrit le 14/04/2020 à 13:20 :
Changement de ton sur France Inter, lire ,
"LA RADIO D’ÉTAT DIFFUSE UN ÉDITORIAL CINGLANT : "LES FONDATIONS DU MACRONISME SUR LE POINT DE S'ÉCROULER".."

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la radio d’État France Inter nous avait peu habitués à diffuser des éditoriaux cinglants contre Macron et sa clique.

Eh bien, il semble que sous l'effet du désastre ambiant, les dirigeants de la chaîne publique se soient rendus compte qu'il fallait mettre la propagande pro-Macron en sourdine. Et donner un peu plus la parole à ceux qui ne supportent plus la présence à l’Élysée de cet imposteur, qui a mené à la catastrophe tout ce qu'il a touché depuis son élection forcée.

Ce lundi 13 avril au matin, à quelques heures du énième discours de Macron sur cette épidémie qu'il n'a su ni voir venir ni comprendre ni gérer, France Inter a ainsi diffusé un éditorial - bref mais au vitriol - de Soazig Quéméner, journaliste politique au journal Marianne.

Laquelle décrit en peu de mots bien choisis l'étendue du désastre, et signe quasiment l'acte de décès politique de Macron, "dont la main ne cesse de trembler", et du macronisme, qualifié de "dernières lueurs du monde d’avant".. CQFD_
Réponse de le 14/04/2020 à 16:45 :
Italie, Espagne, Portugal, RU, Pays Bas, France, Chine...mais virez dc vos matamores politiques omnipotents et incompétents.
Les cadors de l'UPR, RN, Ukip et consorts et leurs experts auto proclamés st là pour reprendre le flambeau et vous expliquer ce qu'il n'aurait pas fallu faire depuis le début de cette crise.
Ah!! C'est trop tard?? C'est mort ?? Oui, ben oui, c'est le cas de le dire:
"Mieux vaut trop tard que jamais".
Mais bon, ça fait pas vraiment avancer le schmilblic.
Mais pour le déconfinement, vous attendez peut-être leurs expertises.
Bof !! De ce côté là, il y a rien à craindre, y a belle lurette qu'il y a plus personne !! Comme d'habitude, ils st tjrs très forts après coup: ils ont tjrs eu une forte expertise sur les solutions à prendre qd les évènements st passés.
Réponse de le 14/04/2020 à 17:45 :
@que des Ca fait longtemps que les cadors de l' UKIP et de l' UPR vous disaient ce qu'il ne fallait pas faire, et ici élire Macron parce que tôt ou tard, le mondialisme et les GOOPE de Bruxelles signeraient la fin du bal et bien "chougnez" maintenant ...
a écrit le 14/04/2020 à 12:34 :
oh l'autre l'allocution ! mais allo quoi !
a écrit le 14/04/2020 à 12:31 :
C'est un 1er de Covid, un corvidé !
Maitre corbeau sur son arbre perché (et dans sa tête) tenait en son bec un fromage...
a écrit le 14/04/2020 à 12:28 :
Moi je trouve qu'il a fait des progrès dans cette crise qui a ébranlé ses certitudes .
L'objectif qu'il donne est largement atteignable , maintenant restera la possibilté des entreprises à s'adapter à partir de maintenant pour une reprise. L'objectif de la 2ème vague
à craindre risque venir des pays africains des rives du Nord également . Ce virus on pourrait le personnifier et l'appeler le virus du voyageur ce qui interpellerait plus justement au niveau des craintes et du danger . Le trafic l'été est très tendu et il faut y réfléchir , si non on risque encore une fois de le payer très chère .
a écrit le 14/04/2020 à 12:06 :
"le président a évoqué la nécessité de "rebâtir une indépendance agricole, industrielle et technologique française".

C'est impossible puisque contre les directives européennes. Il faudrait sortir de l'U.E. par un frexit pour y arriver. La libre circulation des capitaux exigée par Bruxelles a fait en sorte que masques, tests, gants, réanimateurs, 80% des médicaments sont fabriqués en Asie. La France es devenue ainsi aussi démunie pour se défendre qu'un pays du tiers-monde. Mais les habitants n'ont pas à se plaindre puisqu'ils ont voté à plus de 98% fin 2017 contre un frexit ! Donc pour ces délocalisations !
a écrit le 14/04/2020 à 11:46 :
l'humilité ne lui sied pas. Je respecte la fonction présidentielle et je n'en dirai pas plus.
Avant de parler de l'avenir et de ces changements, j'aurai aimé entendre une pensée pour ceux qui sont morts et vont mourir. J'aurai aimé entendre plus de détails sur ce génocide épidémiologique. J'aurai aimé entendre par délà les masques, les précautions, comment on a laissé entrer le virus dans les Ehpads ? Comment on va encore le laisser rentrer dans les Ehpads avec quelques mesurettes ? Le seul moyen de sauvez nos aînées c'est de les séparer positives ou non, un peu d'abnégation du personnel qui devrait par roulement s'isoler avec eux, c'est le seul moyen. Là on les abandonne !
Réponse de le 14/04/2020 à 12:18 :
Au fait qui est responsable du virus dans les Ehpads ? Les soignants, alors qu'ils se mettent en guerre, et se cloître avec les personnes âgées. Quelques Ehpads l'on fait. Alors quoi, faudra , faudra t'il après l'accalmie traîner tous les directeurs d'EPHADS en justice ? Car ils sont bien responsables !
Le confinement est une bonne chose, l'isolation aussi.
Réponse de le 15/04/2020 à 9:41 :
Réponse à Con vocation.
Les responsables sont aussi les familles qui laissent leurs parents dans les Ephad et viennent se plaindre d'un manque de soin dénoncé par des politiciens au grand coeur.
a écrit le 14/04/2020 à 11:38 :
Je ne sais pas si je suis le seul mais j'ai été atterré (et abasourdi) comment nos politiques nous considèrent comme des enfants mentalement retardés. Je n'ai jamais parlé de sujet sérieux avec mes enfants comme Macron là fait hier. Comment considère-t-il (et par corollaire le politique) le français moyen? Est-on de manière collective, des déficients intellectuels? N'avons-nous pas chacun d'entre nous, comme adulte responsable, les moyens de prendre les précautions qu'il faut? Autant les premières semaines me semblaient utiles pour appréhender ce virus mais maintenant que les gestes barrières et les précautions à prendre ont été rabâchées pourquoi nous parquer comme des animaux décérébrés?
Imaginez si cette politique avait été appliquée lors de l'apparition du Sida? Il a fallu des années pour avoir des tests mais à l'époque les précautions à prendre ont été largement diffusées et ont été ramenées à notre responsabilité individuelle. Ceux qui avaient des comportements à risques le savaient en toutes connaissances. Pour moi ici c'est la même chose. De toute façon il y aura toujours des personnes pour passer outre et cela confinement ou pas.
N'oubliez pas non plus que les médecins restent des techniciens et on une approche technique de l’événement. Le confinement répond à une approche statistique mais on est pas un bout de bois ou de métal mais bien des personnes pensantes qui feront dans la majorité, tout ce qu'il faut pour se protéger et protéger nos proches.
Finalement à quoi cela sert-il tout cela? On met l'économie en berne, on sacrifie nos anciens et nos personnes handicapées en les parquant car ils sont fragiles et en même temps on le fait pour la majorité des personnes. Cela n'a pas de sens !
Cela en a-t-il pour quelqu'un ou suis-je soit dans l'erreur totale ? Dans tous les cas j'ai perdu la dernière molécule de confiance que j'avais en nos politiques. Bon courage ...
Réponse de le 14/04/2020 à 12:03 :
Nous ne sommes pas des enfants, là nos dirigeants l'ont bien compris. Parquer nos anciens et handicapés c'est leur sauver la vie. Ce virus il faut l'isoler, pour le tuer. Le seul moyen avec lui c'est de faire barrière pour qu'il ne puisse pas se multiplier. Pour ma vie, je veux bien rester confiné jusqu'à la fin de mes jours.
a écrit le 14/04/2020 à 11:26 :
Macron a délivré sa logorrhée soporifique ... une de plus ...

Macron ne fera jamais oublier que son gouvernement Philippe à castagné en 2018-2019 les personnels des services de la chaine de santé, et les pompiers, à coups de matraques, de bombes lacrymogènes et de LBD ...

s'il avait un minimum de lucidité sur l'extrême violence totalement injustifiée aveugle et sourde du gouvernement Philippe et du soutient actifs zélés des députés Lrem Modem,

il lui revenait d'annoncer le limogeage de ce gouvernement et la dissolution de l'Assemblée Nationale ...

c'est ce que bien plus de 75 % des Français attendent avec grande impatience.

personne ne sera étonné que son quinquennat se solde par une guerre civile ... en germe ... et elle pousse ...
a écrit le 14/04/2020 à 10:58 :
Le 12 Mai:grève de l'éducation nationale pour dénoncer les dangers de la profession.Premières manifestations de gilets jaunes de retour de congés de confinement.Polémique autour de l'absence de Neymar,toujours pas rentré du Brésil.

La vie va enfin reprendre comme avant.
a écrit le 14/04/2020 à 10:52 :
Il est à craindre que rien de bon ne sortira de cette épidémie. Pourquoi ? une minorité voudra continuer de s'en mettre plein les poches en continuant comme avant et une majorité ne voudra rien changer à sa façon de vivre et de consommer pourtant extraordinairement destructrice. Si nous réchappons à cette pandémie, la prochaine qui viendra rapidement, nous sera fatale !
a écrit le 14/04/2020 à 10:42 :
"Restez chez vous", "Tous à la maison"... autant de slogans qui invitent les Français à rester confiner, et même en cette période de vacances. Aujourd'hui, les déplacements sont interdits, sauf dérogations, et ce, pour tout le monde. Ainsi, à Vaucresson (Hauts-de-Seine), l'opposition ne comprend pas la décision de leur maire de quitter la ville pour aller se réfugier dans sa maison de vacances, dans le sud de la France, rapporte Le Parisien. Depuis le début du confinement, personne n'a vu Virginie Michel-Paulsen. "On ne voyait pas sa voiture en mairie. Sa maison était complètement fermée. Et puis, on a reçu une convocation signée par le premier adjoint. C'était troublant", raconte Eric Flamand, candidat aux municipales.

La maire sortante, qui ne s'est pas représentée pour un quatrième mandat, devrait en théorie continuer à gérer sa commune, tous les conseils municipaux censés introniser les maires élus dès le premier le tour, ayant été annulés par le gouvernement. "Je peux comprendre qu'elle soit partie au début en pensant que c'était fini, qu'elle n'aurait plus rien à faire. Ce que je lui reproche, c'est qu'elle ne soit pas revenue. C'est un abandon de poste", estime Bertrand Bruneau, élu d'opposition, dans les colonnes du quotidien francilien.
a écrit le 14/04/2020 à 10:28 :
A peine l'allocution de Macron terminée que le gouvernement lui tire le tapis sous les pieds.

On avait pris la date du 11 mai comme un repère solide dans une mer d'incertitude. la date permet de se projeter, de commencer à planifier des réouvertures d'activité, de tourner en rond sans perspective...bref c'est le seul truc important de l'intervention du président.

Et bien non.... castagneur vient de préciser qu'il s'agissait seulement d'un objectif. Comme tous les objectifs précédents ont été ratés, on se demande bien pourquoi celui-ci serait atteint..

Et Blanquer vient de terminer de tronçonner le totem en expliquant que l'ouverture des écoles ne serait pas obligatoire.

Donc, Finalement, Macron aurait mieux fait de se taire... où de dégager les nuisibles.
Réponse de le 14/04/2020 à 10:53 :
d'accord. Et comme en plus, on n'est pas capable de produire en masse des masques valables, des tests, à cause de normes qui ne sont que des souliers de plomb, ou d'inertie administrative, on est loin d'être tirés d'affaire. Gouvernement de girouettes !
a écrit le 14/04/2020 à 10:25 :
Le confinement est probablement plus facile à supporter au soleil mais en temps de crise sanitaire, l’attitude de Richard Lioger, député LREM de la Moselle, a du mal à passer auprès de nombreux internautes. L’affaire débute le vendredi 10 avril : le site LorraineActu publie un article dans lequel il affirme que Richard Lioger, député LR, "vit le confinement dans sa résidence secondaire (…), à près de 800 kilomètres de son fief électoral ", dans le Lubéron.
Le même jour, interrogé par Le Point sur sa présence dans le Sud, il confirme à demi-mot, reconnaissant que son exil est "peut-être problématique symboliquement". Quand le journaliste lui demande s’il serait opportun de s’excuser, il répond : "M’excuser de quoi ? Je n’ai rien fait de mal. Je suis parti dans la nuit du lundi au mardi qui a précédé le confinement, j’ai prévenu les membres de mon équipe, je participe à toutes les auditions menées par l’Assemblée sur la sortie de crise, je réponds à toutes les sollicitations et agis pour ma région. Je suis joignable et si je dois être présent dans ma circonscription, j’y serai."
Réponse de le 14/04/2020 à 14:32 :
L'histoire de cette pandémie retiendra les Héros de cette épreuve ( soignants, caissières, personnels de nettoyage, éboueurs...) et les Zéros de ce combat, dt ts ces politiques minables qui se planquent.
a écrit le 14/04/2020 à 10:16 :
Cette guerre, la France peut la gagner.
Avec notre Gamelin Macron, le virus peut toujours tenter de venir, il sera bien reçu.
Bloqué à la frontière. Comme le nuage radioactif il y a qq décennies.
#Covid, t'es pas beau !
a écrit le 14/04/2020 à 10:05 :
Toujours des Parisiens à ne pas respecter les règles dotés d'un égoïsme incroyable, il faudra se poser des questions sur cette mentalité particulière. Personnellement, je suis resté bloqué dans le centre de Nantes ayant pourtant 2 résidences secondaires très proches à 1h de route, mais par respect des autres pas bougé depuis le 13 mars.
Réponse de le 14/04/2020 à 12:38 :
Vous connaissez les densité respectives de population de Nantes et Paris?
Bon,
Il y a 310000 nantais pour 2.2 millions de parisien (75) et à civisme équivalent, pour un nantais qui sort, il y a 5 parisiens.

Donc forcément, le confinement ne peut pas avoir le même sens dans les deux villes.
Réponse de le 15/04/2020 à 13:16 :
Il y a surtout eu un délit d'initié ,sûrement que des ministres ,députés ,sénateurs etc..on prévenu leur famille quelques jours avant qu'un confinement allait se produire ,ensuite,les SMS, téléphone et le bouche à oreille ont fonctionné rapidement dans certain quartier de Paris.
a écrit le 14/04/2020 à 10:01 :
3 ans après et des déboires idéologique en pagaille, il a toujours la même tête du gars qui découvre la vie notre président, sans que l'on y lise la moindre once de prise de conscience par contre.
a écrit le 14/04/2020 à 9:43 :
Il est clair désormais que je problème ce n'est pas le virus, mais le nombre de places, de matériel et de soignants dans les hôpitaux. Le confinement ad vitam aeternam étant impossible, un vaccin ou un traitement renvoyé aux calendes grecques, il est urgent de deconfiner progressivement pour que le virus circule jusqu'à atteindre l'immunité collective. Il y aura des morts, comme à la guerre. Mais il parait que nous sommes en guerre.
a écrit le 14/04/2020 à 9:40 :
L’intervention de Macron, annoncée par toutes les trompettes médiatiques depuis des jours, n’a été en somme que le lent et pénible dégonflement d’une baudruche. Ne tenant aucun compte du camouflet diplomatique sans précédent que lui a infligé le président de la République allemande (M. Frank-Walter Steinmeier, dans un discours solennel le 11 avril, a dénoncé publiquement et sèchement la métaphore ridicule de Macron sur la « guerre » contre le coronavirus), Macron s’est remis à parler de « front » et de « première », « deuxième » et « troisième » lignes face au Covid-19, énumérant les bataillons d’à peu près toutes les catégories socio-professionnelles du pays, comme dans un discours électoraliste de politicard très médiocre. Les Français attendaient un chef d’État ; ils ont eu droit à l’apprenti du club de théâtre du lycée d’Amiens s’évertuant à jouer le Tartuffe, délivrant un prêche maladroit et verbeux et mimant maladroitement la commisération sous des couches toujours plus épaisses de fond de teint. Les Français attendaient un cap net et résolu. Sur la plupart des sujets, ils n’ont eu droit qu’à la rhétorique du « en même temps ». Des interrogations cruciales demeurent dans l’ombre. Les annonces de vagues soutiens aux petites entreprises, aux commerçants, aux secteurs dévastés comme la restauration et le tourisme, ou encore l’évocation du rôle que peuvent jouer les banques dans ce soutien, tout cela apparaît comme un inventaire à la Prévert de vœux pieux dressé par un observateur impuissant. Les Français attendaient aussi que Macron tire les conséquences de l’absence de « solidarité européenne » et de la faillite du néo-libéralisme des traités européens ; ils ont eu droit à un énième discours incantatoire et grotesque sur la « refondation » européenne à venir et l’importance de se « réinventer ». Les Français ont pu ce soir, une fois encore, constater que l’élection de Macron en 2017 a été une tragique erreur. Lancé par Jacques Attali, puis propulsé par une propagande médiatique sans précédent dans l’histoire de la République française, Macron est le produit d’un casting, d’un mauvais casting, et il n’est que cela. Macron a hélas montré une nouvelle fois ce soir qu’il n’a ni l’étoffe, ni l’autorité, ni l’esprit de décision, ni la capacité d’anticipation, ni l’esprit d’organisation, ni la vraie compassion nécessaires à un chef d’État dans une période de lourdes épreuves. F Asselineau ce matin _
Réponse de le 14/04/2020 à 11:20 :
Quelle mauvaise foi ! Qu'est-ce que l'UPR ne dirait pas pour essayer d'exister. Heureusement que les français ne sont pas dupes et n'ont apporté aucune confiance à l'UPR dans les élections.
Réponse de le 14/04/2020 à 13:15 :
Que le gouvernement s' est efforcé pitoyablement de ne lui accorder qu' 1 % de temps médiatique, on n' est jamais trop prudent.. Macron est là, le mondialisme qu' il a encouragé et introduit Covid aussi et sa gestion surréaliste de Covid en lien. UPR 1 er parti sur internet, au 2 avril 2020 : UPR-TV VIENT DE FRANCHIR LE DOUBLE CAP DES 40 MILLIONS DE VUES CUMULÉES ET DES 141 000 ABONNÉS. Avec Asselineau, les français auraient en perspective le déconfinement quand Macron en est à commander des masques après avoir vidé les stocks et près de deux mois de perdus à nous chanter tout et son contraire ..
a écrit le 14/04/2020 à 9:38 :
je trouve ridicule la reprise des écoles ça me fait penser au général qui envoi les fantassins au combat comme chair a canon car les classes bondé rien de tel pour propager le virus et dans les cars également c'est pas sérieux c'est du macron tout craché vas t on équipé tous les eleves de masques de produits pour se laver les mains j'ai trouvé le president maladroit peut convainquant il bafouillait par moment
a écrit le 14/04/2020 à 9:31 :
Le seul rôle d'un chef est de décider, hors ce (trop) long discours dilue dans un brouillard les décisions. J'imaginais quelques phrases portant des éléments clairs et compréhensifs par tous à charge pour les ministres d'expliquer et de mettre en musique; par exemple des masques pour tous au plus tôt et des tests en masse afin d'isoler les malades et de les soigner avec les remèdes du moment puis nouveau point le 11 mai. Bref, je m'interroge sur la formation et la capacité de cette élite (au delà de la couleur des partis) à gérer des situations complexes - Je vous ai compris..
a écrit le 14/04/2020 à 9:27 :
Pourquoi le confinement des personnes de plus de70ans?La plupart des associations tournent grace à ces personnes retraitées. leurs activités les maintiennent intelectuellement et physiquement. Veux t'on les faire mourir prématurément?
a écrit le 14/04/2020 à 9:08 :
J'ai compris que le confinement jusqu'au 11 mai avait du sens. Mais j'attendais qu'il explique aux français qu'en l'absence de masques pour tous en permanence dans le travail et l'espace public, il ne serait pas possible d'avoir d’arrêt des contaminations jusqu'à l'apparition du vaccin, puisque certains médecins nous indiquent que pour ce virus particulier, il n'y aura pas d'immunité pour ceux qui ont déjà été contaminés et qui s'en sont sortis.Les élèves vont donc à partir du 11 mai se contaminer les uns les autres et ramener à la maison le virus sans le savoir puisque la plupart de nos jeunes sont asymptomatiques , et c'est heureux pour eux.
a écrit le 14/04/2020 à 8:20 :
J'ai bien aimé la notion de " sobriété carbone " dans l'immédiat qui est quand même bien plus réaliste et atteignable économiquement et techniquement que la " neutralité carbone " dans vingt ans...Ceux qui veulent nous l'imposer demain sont des charlots.
Pour le reste, manager une crise comme celle là c'est aussi s'adapter aux imprévus et réagir en fonction de l'avis d'experts, et pas des spécialistes de bistrot comme il y en a tant ici.
" La modestie et la modération sont les deux ailes du Sage "
a écrit le 14/04/2020 à 8:17 :
va-t-il payer les dettes de l'Afrique ? Jusqu'à quel montant, quelle durée, et y compris aux dictateurs ? Et il ne nous a pas demandé notre avis. Il y a déjà tant de pénuries cruciales en France, sans parler de notre dette abyssale
a écrit le 14/04/2020 à 7:57 :
Le niveau des commentaires sur un site dédié à l'économie et dont on pourrait attendre une certaine tenue est affligeant.
a écrit le 14/04/2020 à 7:54 :
La seule mesure concrète que j'ai retenu c'est la date du 11 mai. Le reste c'est du baratin creux qui m'a endormi. Le 11 permet de neutraliser le 1 et le 8 jours de manifestations.
67000 000 Habitants ont la trouille ou sont prisonniers comme avec un bracelet électronique. les sorties sont surveillées par des pitbulls. Tout cela parce-qu'on s'est aperçu que quand on été très âgés et déjà malade on pouvait mourir.
a écrit le 14/04/2020 à 7:36 :
Depuis 1981, nos dirigeants ont pris le contre-pied de la planète entière; on en voit le résultat: nous pédalons éperdument pour rattrapper nos voisins et concurrents à grands coups de déficits budgétaires, d'endettements et d'avancées "sociales". Nous n'avons même plus de Président de la République mais un Chef d'Etat, à la manière de la Chine sinon de la Corée du Nord.
a écrit le 14/04/2020 à 5:20 :
La photo du petit monarque maquille comme une voiture volee, et du rose sur la bouche, on a peur de rien a l'Elysee.
a écrit le 14/04/2020 à 4:06 :
Sacre micron, indecrottable. La manip est grossiere mais elle fonctionne tres bien. La passivite collective va se payer au prix fort.
Réponse de le 14/04/2020 à 11:23 :
Contrairement à vous la majorité des français ont conscience de la situation et se conforme à ce qui leur semble nécessaire pour l'affronter.
a écrit le 14/04/2020 à 2:19 :
Que des Commentaires bordeliques, démagos, d'extrème gauche-P.C.F, ou Anarchistes
a écrit le 14/04/2020 à 0:36 :
C’est pas mal pour apprendre à mettre un masque et apprendre à le retirer.
Ensuite, ce sera l’atelier "lavage de mains" avec des professionnels spécialement formés pour éduquer aux gestes barrières. Quel programme ma Sibête !
C’est dur je sais ma Sibête mais c’est la Guerre !
a écrit le 13/04/2020 à 23:10 :
Par ses décisions ,claires ,simples et prévisibles Macron ennuient les chefs d'Etats étrangers qui auraient voulu se mettre en valeur .Pour l'instant j'approuve,sans lécher les bottes de quiconque .
a écrit le 13/04/2020 à 23:01 :
Désolant ce discours. Macron n'a rien compris, au lieu de remettre le pays en marche il l'arrete completement. 2 mois c'est fou. Aucune excuse pour l'incompétence de son gouvernement, aucun remplacement de premier ministre en dessous de tout pour sa capacité à anticiper mais bon. Ah oui on lance la production de test apres combien de mois? a t on fait les appels d'offre et respecter les procédures d'achats avec des fournisseurs chinois ou indiens. je blague mais l'administration en est capable. Macron, l'ultraliberal qui a vendu Alstom aux américains et autres pépites nous fait le coup de l'indépendance économique... lollll mort de rire si la situation n'etait pas grave. Triste
Réponse de le 14/04/2020 à 11:24 :
Citez nous les pays qui se remettent en marche ? Vous parlez comme si la France seule était en arrêt.
a écrit le 13/04/2020 à 22:52 :
Paul Nizan dans Les Chiens de garde : « le bourgeois croit au pouvoir des titres et des mots, et que toute chose appelée à l’existence sera, pourvu qu’elle soit désignée : toute sa pensée est une suite d’incantations ». Voilà les limites d 'un Macron. Et pendant ce temsp, "Les ministres sont tétanisés" dixit un haut fonctionnaire. Une bonne partie du gouvernement est mise en cause devant la Cour de Justice de la République. 28 plaintes en attente visant Philippe, Veran, Castaner, Buzyn, Parly... (L'Opinion).._
Réponse de le 14/04/2020 à 9:03 :
Merci Gédéon pour cet éclairage intellectuel. Il démontre clairement que les plaintes ont été faites à des bourgeois par des bourgeois.
Tétanisant indeed !
a écrit le 13/04/2020 à 22:48 :
Il n'y aura pas de festivals en France cet été, et il n'y aura pas d'élections aux Etats Unis en novembre. La guerre civile aux Usa est un chapitre probable de l'histoire a venir des américains.
Réponse de le 14/04/2020 à 8:48 :
Probable mais pas vraisemblable.
a écrit le 13/04/2020 à 22:45 :
Revenu universel, fermeture de la Bourse de Paris, nationalisation des banques et des entreprises stratégiques, planification de l'économie. Ainsi nous nous protegerons de l'effondrement inévitable de la DeutchBank, et de la très violente guerre raciale que vont connaitre les USA.
Réponse de le 14/04/2020 à 2:13 :
Retour au paradis d'avant 89 derrière le rideau de fer.
a écrit le 13/04/2020 à 22:36 :
Depuis le début ça patine . La nouveauté c est qu'au delà du 11 mai la banqueroute s'invitera . Alors il est impératif de reprendre l'activité en espérant que le virus ne s'en aperçoive pas . Les des roulent . Croisons les doigts .
a écrit le 13/04/2020 à 22:29 :
L’ensemble des commentaires me font honte et sont dénués de toute réflexion ! Je pense que pour beaucoup des commentateurs zélés, il vaut mieux vous croiser maintenant qu’en 1940 à 1944 sous Vichy tant votre capacité de solidarité est faible !
Réponse de le 14/04/2020 à 8:53 :
Vichy c'était la soludarité d'état, la solidarité paternaliste et liberticide, bref celle qu'on nous impose depuis des décennies.
La liberté ou la mort !
a écrit le 13/04/2020 à 22:19 :
L'intelligence artificielle au service de tous.
Pour éviter le pire, créons un président parfait, un Président Informatique.
"Parce qu'un président de la république informatique n'est pas corruptible, ne commet pas de grosses erreurs, ne se repose pas sur sa gloire et n'agit pas pour un quelconque intérêt personnel. Lui au moins peut avoir une vision sur le long terme sans se soucier de sa popularité sur le court terme. Il ne dépend pas des sondages. Il n'est pas influencé par une éminence grise ou une maîtresse."
Werber bernard, L'ultime Secret.
Réponse de le 13/04/2020 à 22:34 :
Réponse à Patoche :
L'intelligence artificielle contre la bêtise naturelle ? Pas très écologiquement correct tout ça.
De toute façon nos politiques sont déjà des robots programmés par des écolos.
Réponse de le 14/04/2020 à 8:00 :
N'oublions pas que le bug est un élément essentiel du numérique et par conséquent de l'IA .
Un des prochains connerievirus se diffusera dans le tissu cellulaire du réseau informatique et le confinement sera probablement encore plus terrible .
a écrit le 13/04/2020 à 22:18 :
Vite il faut annuler la dette africaine pour que l'Afrique continue à acheter français tout ce que les chinois refusent de lui vendre à crédit.
A quand une annulation de la dette française par les créanciers internationaux ? Peut-être si on leur achète des lits d'hopitaux et des respirateurs à crédit ? Le bon Dieu leur rendra !
En attendant on continue à cacher aux français que la vaccination est nettement moins efficace chez les personnes âgées. C'est bien connu et facilement vérifié avec le taux d'anticorps chez les vaccinés.
a écrit le 13/04/2020 à 21:57 :
Les écoles rouvertes pour que les enseignants servent de gardes d'enfants pour les quartiers difficiles et ceux qui vont travailler. Pourquoi alors ne pas rouvrir les universités? Les étudiants universitaires savent se garder tout seul.
Réponse de le 13/04/2020 à 22:30 :
Pour éviter tout regroupement de population qui n'est pas totalement indispensable. Je parie que vous êtes en école de commerce.
a écrit le 13/04/2020 à 21:56 :
Il aurait fallu dire jusqu'à « fin avril » car, avec tous les peureux qui ne reprendront le travail que lorsqu'ils y seront vraiment forcés, avec tous les médecins qui feront remarquer même quand tout sera fini qu’il existe encore de nouveaux cas qui font courir un risque majeur à la population, la date du 11 mai, fixée par notre chef suprême, se transformera en un minimum de « fin mai ». Or à cette date et bien sûr au-delà la crise économique qui nous attend ne sera plus une crise mais une catastrophe économique. Je n’ai pas écouté l’intervention présidentielle mais j’espère que celui qui a parlé s’est excusé de transformer la France, qui était un pays plutôt prospère, en un pays que l’on souhaitera quitter au plus vite, pour autant que l’on en ait la possibilité, tellement l’économie y sera sinistrée.
Réponse de le 13/04/2020 à 23:54 :
Le 30 avril ou le 11 mai? C'est du pareil au même, ou presque... Le 1er mai est un vendredi, le 8 aussi! Il coupe l'herbe sous les pieds à ceux qui espéraient, en prenant 4 jours de RTT de passer 10 jours, entassés sur les plages et sur les aires d'autoroutes!
a écrit le 13/04/2020 à 21:53 :
On va maintenir les cafés, les restaurants, les cinémas ect fermés ! Mais on va ouvrir les cantines dans les écoles ! On se moque de qui!
a écrit le 13/04/2020 à 21:37 :
A force d'aider les étrangers plutôt que nous mêmes, nous sommes empêchés de travailler, de produire et même de sortir de chez nous, et nous mourons par dizaines de milliers faute d'équipements hospitaliers et de personnel médical.
Après quoi on financera notre incurie et notre générosité internationale en racketant les pays et les gens encore capables de gagner leur vie sans mendier.
On prend les mêmes clowns et on recommence encore et toujours, jusqu'à épuisement des dernières volontés de rester en France ou de travailler.
a écrit le 13/04/2020 à 21:31 :
whaou, quelle generosite avec l'afrique!
les chinois rachetent l'afrique, n'ont aucun etat d'ame et font leurs emplettes, et la france en quasi faillite appelle a l'annulation des dettes des pays gouvernes par des dictateurs dont personne ne doute qu'ils ont contribue a l'evaporation d'une grande partie des sommes!
quand il va voir l'etat economique du pays et des finances publiques francaises il va atterir!
il croit vraiment qu'il va avoir un jour des eurobonds pour que la france puisse annuler avec l'argent des allemands les dettes africaines?
la france, pays incapables de gerer correctement ses finances a besoin de l'argent des autres pour regaler la galerie!
incroyable!
a écrit le 13/04/2020 à 21:21 :
Une veritable catastrophe avec un incompetent pour gérer la situation
a écrit le 13/04/2020 à 21:16 :
Le docteur Knock a gagné : tout homme bien portant est bien un malade qui s'ignore. Surtout que, le 11 mai, le virus sera toujours là, et qu'on n'aura aucun vaccin disponible. Et moins on sort, moins on atteint le niveau de l'immunité collective. Donc, dans trois ans on y est encore !
a écrit le 13/04/2020 à 21:05 :
Pourquoi avoir stigmatiser dans son discours en parlant d'aide financières pour "nos étudiants d'outre-mer en situation précaire " sans préciser également nos étudiants de pays étranger.
a écrit le 13/04/2020 à 21:00 :
Après cette formidable allocution, n'oubliez pas de manger 5 fruits et légumes par jour et de vous brosser les dents 3 fois par jour.
a écrit le 13/04/2020 à 20:57 :
Je suis déjà transformé. Je suis réinventé comme il a dit.
Je suis l'homme nouveau de l'après Covid.
Prêt à voter comme on me dira de voter
Vite un autre discours stp.
a écrit le 13/04/2020 à 20:56 :
prout
Réponse de le 13/04/2020 à 22:33 :
J'aurais aimé lire une argumentation moins fumeuse.
a écrit le 13/04/2020 à 20:53 :
Un désastre aux conséquences inimaginables pour beaucoup: bonne chance à tous!
a écrit le 13/04/2020 à 20:50 :
“le seul moyen d'agir efficacement”
C’est faux. Raoult et consorts, même Defraissy disent que le confinement ne sert à rien.
Bref, la répression en marche. Sa propagande avec,

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :