Covid-19 : des pertes abyssales pour l'économie française

 |   |  1552  mots
(Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)
Le confinement sur huit semaines en France pour lutter contre l'épidémie va se traduire par 120 milliards d'euros de perdus pour l'activité, selon une étude publiée lundi par l'OFCE. Les ménages pourraient perdre 11 milliards d'euros de revenu disponible. « Une telle chute de l'activité est inédite à part peut être en temps de guerre ».

Les conséquences économiques et sociales du coronavirus s'amplifient. Selon une note de l'observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) publiée ce lundi 20 avril, l'impact de deux mois de confinement est estimé à environ 120 milliards d'euros, soit 5 points de produit intérieur brut (PIB) annuel en moins. Ce chiffre corrobore les premières estimations du laboratoire de recherches rattaché à Sciences-Po Paris publiées à la fin du mois de mars. Les économistes rappellent "qu'une telle chute de l'activité est inédite à part peut être en temps de guerre" et redoutent une récession profonde à la fin du confinement.

Lors d'un point de situation dimanche 19 avril, le Premier ministre Edouard Philippe a rappelé que la France traversait sa pire récession depuis 1945. M. Philippe a martelé que la crise économique serait "brutale" et "ne fait que commencer", tout en rappelant les mesures d'aides. Dans ce cadre, le distributeur Fnac Darty a annoncé dimanche avoir obtenu un prêt de 500 millions d'euros dont 70% garantis par l'Etat. Le prolongement des mesures de confinement au moins jusqu'au 11 mai pourrait encore alourdir les pertes pour l'économie tricolore.

Lire aussi : L'économie française entre dans sa pire récession depuis la seconde guerre mondiale

"Une spirale récessive"

Le tableau sombre présenté par l'OFCE montre que sur les 120 milliards d'euros, les administrations publiques seraient en première ligne avec des pertes de revenus disponibles évaluées à 71 milliards d'euros. Viennent ensuite les sociétés financières et non-financières (-42 milliards d'euros). Les ménages et les entreprises indépendantes sont également touchés à hauteur de 11 milliards d'euros. Pour le directeur du département d'analyse et prévision de l'OFCE, Eric Heyer, "près de 60 % de la baisse de revenu national est absorbée par les administrations publiques. Mais 33% est au compte des entreprises,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/04/2020 à 8:57 :
Mouais bon, l'economie va y perdre et les français y gagner. 55 Mds d'epargne forcée, s'enrichir en faisant la sieste au lieu de s'appauvrir a faire du pib. On a malheureusement une economie d'agitation et non de production. De l'agitation, de la gonflette en moins, du repos en plus

A ces economistes premiers de la classe qui sautent sur leur chaise comme des cabris en disant, le pib, le pib, le pib.

Suivons les bons conseils de Périco Légasse, faisons moins de pib, mais de meilleure qualité. Salutaire pandemie qui va remettre le hamac au centre de la vie des gens.
Réponse de le 21/04/2020 à 16:54 :
LOL!On en reparle quand les rayons bouffe commenceront a se vider.
a écrit le 21/04/2020 à 0:13 :
Il n’y a plus d’autre alternative.
a écrit le 20/04/2020 à 21:02 :
Les Italiens commencent à comprendre, "Il suffit d'un virus pour faire ressortir le vrai visage de l'UE." "C ' est pourquoi nous avons décidé de rejoindre ITALEXIT. " Il suffit en effet pour faire comprendre même au plus endurci des Européens que la terre promise d' un peuple européen n'a jamais existé.

À sa place, il y a toujours eu une monnaie utilisée comme moyen de contrainte et de soumission, ici l' euro.

Les peuples composantes des Etats-Nations sont enfin en passe de se réveiller. Il est plus temps que temps de reconstruire et de dessiner ensemble un nouvel avenir. Sortir c' est possible et nécessaire, maintenant et plus que jamais ...
Réponse de le 21/04/2020 à 8:35 :
Les neerlandais commencent a comprendre: apres l'epoque faciste les italiens s'allie avec les autres tricheurs des traites financiers europiennes.
a écrit le 20/04/2020 à 20:57 :
Arrêtez le délire ! Ce ne sont pas des pertes, ce sont des manques à gagner.
Tout ce qui compte, c'est de tenir le temps que ça dure.
Et, en principe, il y a des aides pour ça.
En plus, ça ne va pas durer très longtemps, et on se rattrapera un peu, voire beaucoup après.
Les experts auto-proclamés et leurs raisonnements à la noix, c'est du vent !
Réponse de le 22/04/2020 à 12:00 :
Vous ne vous rendez pas compte de la casse de petites entreprises (faillites), et de plus grosses aussi, ainsi que la désorganisation du pays qui va arriver avec cette casse économique. Un tsunami qui va emporter tellement de familles que le massacre dans les EPAHD, dû à l'incompétence totale des énarques qui ont pris le pouvoir (mais aussi enlevé les compétences sur les postes de direction, publics ou privés, dont ils se sont emparé), sera oublié.
J'espère qu'une force politique va surgir pour virer ces fanatiques de la finance et rétablir un gouvernement efficace pour notre pays, du type de celui de la Libération, car il va y en avoir vraiment besoin..
a écrit le 20/04/2020 à 20:29 :
A rapprocher des 10 M€ pour le stock de 1,6 Mds de masques dont on s'est débarrassé à partir de 2011.
a écrit le 20/04/2020 à 19:05 :
Le match c'est Covid19 contre Economie. Belle affiche.
Pour l'instant Covid est en tête avec 20 000 morts devant Économie à 120 milliards. On peut en déduire que chaque décès a coûté 60 millions d'euros à l'économie Française. D'aucuns penseront que c'est bien cher.
Il reste désormais à calculer le coût raisonnable d'un mort par coronavirus, ce qui déterminera un niveau de confinement. Les assureurs doivent bien avoir une idée.
Réponse de le 20/04/2020 à 19:29 :
Je suis d'accord qu'à certain moments il faut faire des calculs cyniques pour regarder l'effort que ça représente de sauver des vies, mais là je ne suis pas d'accord avec votre calcul, il ne faut pas diviser par le nombre de morts mais par le nombre de personnes sauvées... c'est plus de 20 000 dans ce cas.
a écrit le 20/04/2020 à 18:52 :
Moi je regarde un peu ce qui se passe et va se passer dans d’autres pays et je pense que la France a fixé une date trop tardive (11 mai) pour le déconfinement. En effet, même si elle aura peut-être été un peu plus touchée que d’autre pays, partout où il est déjà amorcé ou imminent le déconfinement a tendance à se faire très lentement et très progressivement et ceci car certains problèmes se posent, par exemple le retour des enfants à l’école, des employés dans leurs locaux, la réouverture des magasins non alimentaires mais aussi, il faut bien le dire, parce que certaines personnes ont un peu peur de retrouver leur lieu de travail, ce qui fait que la date du 11 mai risque de se transformer en France en « fin mai » ou « mi-juin ». Ce qui aura comme conséquence que la France sera sans doute encore plus touchée que les autres pays par la crise économique qui, malheureusement, va prendre le relais de la crise sanitaire.
Réponse de le 20/04/2020 à 19:54 :
La France contrairement aux autres pays est gouvernée par une poignée de branquignols.. Ca peut faire illusion dès lors qu' il s' agit d' appliquer la
feuille de route de Bruxelles en dépeçant les acquis qui jetèrent la population dans la rue mais le jour où survient un Covid, c' est la fin des illusions du macronisme. Et ça passe simplement parce que l' opposition ne s' oppose pas..
Réponse de le 21/04/2020 à 16:18 :
Par rapport aux autres pays, nous devons supporter les blocages des CGT, profs syndicalistes, gilets jaunes et autres pseudo experts d’extrême gauche et d’extrême droite qui passent 24/24 sur les chaines infos.
Heureusement, en dehors d'Amazon, la CGT n'a pas réussi a bloquer la réouverture des quelques usines qui nous restent.
La France plus touchée ? A voir car le plan d'action du gouvernement est particulièrement dynamique, un des plus important de toute l'UE.
a écrit le 20/04/2020 à 18:11 :
Envoyons la facture d une façon ou d’ une autre au gouvernement chinois puisque c est lui qui est responsable de la situation mondiale sanitaire et économique ... par ses mensonges manipulations !
apparemment lui s est couvert en vendant massivement du dollar et en achetant des centaines de tonnes d or entre juin et novembre 2019... étonnante Coïncidence ?
Réponse de le 21/04/2020 à 13:06 :
Et en plus il a racheté pas mal quand la bourse a commence à plonger, il va racheter pas mal d entreprise. Ils ont tout calculé avant de nous refiler le virus et et nos médiocres au gouvernement leurs font encore les coubettes..hallucinant...
Jamais vu autant de conneries de ma vie comment cela se fait il que macron n a pas reagi avant....les Allemands avaient anticipé, il faut dire qu ils avaient des hôpitaux en meilleurs états, 2 a 3 fois plus de lits en réa que ka France. Le fiasco de l hôpital militaire à Mulhouse..... etc. Et maintenant ils donnent les cendres dans des sacs en plastique,??????
Nous n avons toujours pas de masques de gants de vêtements pour les hôpitaux mais en France nous avons les prunes à 135 euros.


Par contre l état a commandé plys de 650 drones pour les flics, peur de l aores corona. Car les gilets jaunes et les hôpitaux n oublient pas. Y cpris les futures chômeurs et laissés pour compte.
a écrit le 20/04/2020 à 18:09 :
Envoyons ce la facture d une façon ou l autre au gouvernement chinois puisque c est lui qui est responsable de la situation mondiale sanitaire et économique ... apparemment lui s est couvert en vendant massivement du dollar e ben achetant des centaines de tonnes d or entre juin et novembre 2019... étonnante Coïncidence ?
a écrit le 20/04/2020 à 16:45 :
Comme il est étrange - et inquiétant - de constater qu'un retour à la normale le plus rapide par la reprise de la consommation des ménages est envisagé comme seul capable de limiter les dégâts... avec en filigrane, si j'ai bien compris, cette croyance tenace aux vertues d'une croissance implorée un peu à la manière de ces aborigènes qui tentaient d'attirer les avions aperçus dans le ciel en mimant ce qu'ils avaient aperçus des endroits où les blancs réussissaient à faire poser ces oiseaux.
a écrit le 20/04/2020 à 16:30 :
Et en plus de savoir l'Allemagne satisfaite de nous voir couler, son si vieil ennemi, n'en fait qu'en rajouter un peu plus...

Alors que pour la première fois de notre histoire on a de loin la plus puissante armée de deux !
Réponse de le 20/04/2020 à 17:02 :
Ce n'est pas la première fois de notre histoire que nous avons la meilleure armée, cela a toujours été le cas jusqu'en 1870 (probablement un peu avant pour être précis, je dirais aux alentours de 1866 avec Sadowa).
Réponse de le 20/04/2020 à 17:43 :
Ya un truc avec les allemands, ya un truc, c'est sûr...

Si on se réfère à l'analyse de Nietzsche pour son peuple qu'il aimait beaucoup, tendrement, un complexe d'infériorité peut-être vis à vis des français qui malgré les siècles passés ne s'est jamais comblé.

Un peu comme celui de nos agriculteurs d'ailleurs.
Réponse de le 20/04/2020 à 17:49 :
Mdr.

Faudrait vérifier.
J’ai bien peur que ce soit encore une raclée avec notre généralissime Gamelin Macron
Réponse de le 20/04/2020 à 19:23 :
"Faudrait vérifier."

Ce serait un moment opportun en tout cas ils comprendraient mieux que l'argent ne se mange pas je pense mais c'est pas sûr non plus, ce sont les allemands.
Réponse de le 20/04/2020 à 19:33 :
Au gars plus bas (Mdr mais il ne comprend pas grand chose), l'armée allemande ne ferait pas le poids face à l'armée française... Puissance nucléaire, capacité de projection, il n'y a pas photo...
Réponse de le 20/04/2020 à 21:07 :
On est les plus forts.
Youpi.
Puis après.....Paris ville ouverte.
Réponse de le 20/04/2020 à 21:15 :
Et bravo à celui qui préconise de recourir à l’arme nucléaire sur un pays limitrophe et donc proximité des villes françaises !
Un champion !
Réponse de le 20/04/2020 à 23:25 :
C'est la France qui sa decide de se confinée. L'Allemagne et la Suisse ne l'ont pas fait. Une de raison est certainement le système de santé français qui n'était pas prêt et équipé.
Réponse de le 21/04/2020 à 8:56 :
@ prêcheur néolibéral.

"l'armée allemande ne ferait pas le poids face à l'armée française..."

Merci, voilà qui est déjà un bon point de départ pour régler une profonde crise.

@ germanophile mais qui préfère rester vivre en France quand même hein...

"Et bravo à celui qui préconise de recourir à l’arme nucléaire sur un pays limitrophe et donc proximité des villes françaises !"

Oh ? Mélenchon a encore fait une déclaration tonitruante parce que la FI dépassait les 10% d'intention de vote !? C'est ça que tu dis ou tu as encore inventé un truc dans ta tête ? Tu sais la petite voix que tu entends régulièrement...

@ truc: "C'est la France qui sa decide de se confinée. L'Allemagne et la Suisse ne l'ont pas fait. "

Heu tu peux éclaircir ta pensée stp ? Comprend rien, merci.
Réponse de le 21/04/2020 à 11:49 :
Vous avez tord de tout le temps douter, la cinquième compagnie avec ses bouillants soldat est en opération dans la forêt de Marcoul est pressentie pour opération anti-groupi sur la plage de l'Atlantique, une dépanneuse de Char a été aperçu en éclaireur à suivre .....
.
a écrit le 20/04/2020 à 14:30 :
Pertes évaluées sur 2 mois de confinement seulement...
Mais pour les mois d'après, avec un redémarrage poussif de l'activité, des baisses de productivité attendus liés au respect des gestes barrière, des secteurs entiers encore à l'arrêt ( restauration, événementiel, aérien...), des wagons de suppression de postes... Comme l'a dit Philippe, ce n'est que le début.
Faudra vraiment comparer avec l'Allemagne qui a infiniment mieux anticipé que la France et se poser véritablement la question de la MAJ du logiciel de gestion de la cervelle des Énarques et autres crânes d'oeuf: La santé c'est un coût ou un investissement pour une nation ???
Réponse de le 20/04/2020 à 15:00 :
L'Allemagne avait déjà des problèmes économiques notamment sur ses exportations de voitures vers les USA.
Réponse de le 20/04/2020 à 15:02 :
Ce n'est pas qu'une question de moyens. France et Allemagne dépensent 11% de leur PIB pour la santé. A moyens comparables, l'Allemagne a des soignants mieux payés et 25 000 lits de réanimation. La France des urgences surchargées et seulement 5 000 lits de réanimation.
On ferait mieux de s'inspirer de l’organisation et l'efficacité allemande.
Réponse de le 20/04/2020 à 15:17 :
Les français, comme les espagnols, comme les italiens et comme tous les pays du sud sont victimes de l' UE et des GOPE -Grandes Politiques Economiques fixant la feuille de route récessive de Macron- ; voyons comment et pourquoi en comparant, pour exemple, la dotation de la France VS l' Allemagne.

Édouard Husson, auteur de «Paris-Berlin, la survie de l’Europe», "au 17 avril, le coronavirus a fait 17.920 victimes en France contre 3.868 en Allemagne. 40.000 lits de réanimation existent en Allemagne, contre seulement 14.000 en France au plus fort de la mobilisation. Enfin, 350.0000 tests sont pratiqués chaque semaine en Allemagne, contre 150.000 aujourd’hui en France." La France est ainsi tombée au 40 ème rang mondial dans sa gestion de Covid quand l' Allemagne se situe au deuxième, pourquoi ?

Qqes aficionados viennent nous expliquer que les dépenses de santé des deux pays sont comparables, avec des chiffrent commodément toujours exprimés en pourcentage, soit 11 %, voyons cela. PIB Allemagne 2019 en euros, 3.5 milliards d' euros, France, 2.5, 11 % de 3.5 = 38.5 millions d' euros pour l' Allemagne, 27.5 pour la France ; voilà donc relevé le niveau du différentiel d' investissement pour les deux pays dans le seul secteur santé mais qu' on peut transposer et qu' on va retrouver, parfois en pire, dans tous les autres secteurs d' activités .

Allemagne réunifiée donc dont nous avons nous, France, financé la réunification via l' UE en tant que contributeur net, alors qu à la création de l' euro, post Maastricht, les deux économies étaient quasi superposables. Et c' est bien l ' euro fort qui a flingué toutes les économies du sud, France, Espagne, Portugal..etc,

lire : "Pour les 2 prix Nobel d’économie la politique des partisans de l’euro est criminelle et ridicule".

Alors l' UE, stop ou encore ? Tant la messe est dite de cet ..équipage qui va encore s' aggraver et nous aggraver, il n' y aura pas de solution sans Frexit.
Réponse de le 20/04/2020 à 16:18 :
Ouais ! Mais évitons de nous appliquer la double peine avec nos partenaires italiens et espagnols ds le choix catastrophique de faire éclater l'UE, car les Allemands reviendraient à une zone Mark avec une économie et une volonté impérialiste encore plus dominatrice qu'avant, tandis que les pays du Sud en seraient réduits à faire du sauve qui peut avec une monnaie de singe façon Argentine ou pire Venezuela, conséquence apocalyptique pour le PA des classes moyennes et populaires.
D'autant plus que les Allemands n'y st pour rien ds nos choix politiques ruineux de maintenir une force stratégique pléthorique et de payer depuis des décennies, les errements des 35 h.
Réponse de le 20/04/2020 à 17:52 :
@Fred06 votre monnaie de singe vous allez la garder pour vous, si le désir des pays du sud abandonnés par l' UE est de rejoindre l' Angleterre, ils le feront, vous animez le même projet peur qui n' a pas su empêcher les anglais de partir, sortir ; une dévalutaion de 10 % n' a jamais fait de mal à personne, l' Angleterre l' a fait, la Suède l' a fait et tout va bien à domicile. Retournez vous reposer; On repose le bilan de la France dans l' UE ? Les 35 heures ont été le seul moyen d' emêcher une augmentation des salaires qu' à trouvé le gvt du moment. Musclez-vous et revenez un peu plus tard, la sortie de l' UE est inéluctable et le plus tôt sera le mieux, la dévaluation en sera d' autant moins épaisse.
a écrit le 20/04/2020 à 14:01 :
Pour info , combien avait couté mai 68 , trduit en euros 2020 ? Merci
Réponse de le 20/04/2020 à 14:51 :
Je ne sais pas ce qu'a coûté mai 68, mais cela n'a rien à voir avec la situation actuelle. Mai 68 était un problème Français et non mondial. L'économie mondiale fonctionnait. Il a donc été facile après les événements de 68 de se raccrocher au marché mondial. L'autre phénomène, c'est que la France avait encore un quasi monopole dans les ex colonies. Donc après les augmentations de salaires du grenelle, il a suffit d'augmenter tous les prix sans trop de problèmes à l'exportation. Aujourd'hui, si on faisait cela on perdrait des parts de marché. Donc comparer mai 68 et la situation d'aujourd'hui ne fait pas sens. Nous ne sommes pas du tout dans le même contexte.
Réponse de le 20/04/2020 à 15:13 :
Puisqu'on va inonder le marché avec de la monnaie. ( credit remboursables et non remboursés, à tours de bras, aides diverses et variées ).

Cela va se traduire par une perte de valeur de la monnaie.
Nos economies évaporées par la perte du pouvoir d'achat de l'euro.

les dettes des états effacées.

Cette crise est une aubaine pour les Etats endettés : suivez mon regard!
Réponse de le 20/04/2020 à 16:30 :
Faut demander aux peaces and love qui pullulent ici et qui ont maintenant 70 berges, déjà qu'ils ne se souviennent même plus de la grippe de Hongkong qui a pourtant fait 31000 morts à leur époque ,alors pour le reste ...Bon, faut dire qu'ils avaient d'autres sujets de préoccupation.
Réponse de le 20/04/2020 à 19:03 :
Et puis le petit commerce fonctionnait même à Paris, pour alimenter les barricades.
Réponse de le 20/04/2020 à 19:23 :
@ réponse de la chose
Au moins en 68 les jeunes avaient le courage d'affronter les "autorités"...et pas des guignols comme Castaner. Aujourd'hui, tout le monde ouvre "sa gueule" sur internet, bien caché derrière un pseudo.
Dans la rue, des gilets jaunes et des casseurs. Des guignols face à un pouvoir de guignols.
Pour en terminer, si les propositions des soixante huitards avaient été mises en œuvre, on ne serait pas aujourd'hui à se demander ce qu'il faut faire en matière d'économie, d'écologie.Tout a été dit et rien n'a été fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :