Le spectre de la récession, un cauchemar pour le gouvernement

 |   |  916  mots
Edouard Philippe a annoncé un renforcement des mesures de confinement lors d'un entretien accordé au journal de France 2 lundi 23 mars.
Edouard Philippe a annoncé un renforcement des mesures de confinement lors d'un entretien accordé au journal de France 2 lundi 23 mars. (Crédits : Christian Hartmann)
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé que les prévisions de croissance pour 2020 seront inférieures à celles du projet de loi de finances rectificatives, pourtant déjà fixées à -1%. La crainte d'une récession durable se multiplie chez les économistes.

Les conséquences économiques du coronavirus pourraient être encore pires que prévu. Lors d'un point presse ce mardi 24, le ministre de l'Economie n'a pas caché ses inquiétudes sur l'état actuel de l'économie tricolore et dans les mois à venir. "Nous faisons face à un choc violent, global et durable. L'économie réelle est touchée en France. Tous les secteurs sont touchés, certains plus que d'autres comme la restauration, le tourisme ont des baisses de chiffres d'affaires de 90 à 100%. La production industrielle a baissé de 25%. Dans le projet de loi de finances rectificative (PLFR), j'ai fixé le PIB pour la France à -1% pour 2020. Chaque semaine d'épidémie et de confinement aggrave cette estimation. Le chiffre de croissance sera bien inférieur au chiffre qui a été présenté dans le PLFR. C'est un choc comparable à la grande récession de 1929" a déclaré sur un ton grave le locataire de Bercy.

Techniquement, la récession correspond à deux trimestres consécutifs de recul du produit intérieur brut. Si la plupart des économistes sont actuellement déboussolés par cette crise pour faire des projections macroéconomiques, les premiers indices PMI des directeurs d'achats pour le mois de mars indiquent que l'activité s'est effondrée dans les services et l'industrie.

> Lire aussi : Le coronavirus provoque un effondrement brutal de l'économie française

Des secteurs entiers à l'arrêt

La propagation du coronavirus sur l'ensemble du territoire a obligé le gouvernement à prendre des décisions de confinement drastiques. La fermeture des établissements de restauration, de commerces non alimentaires, de lieux culturels et de divertissement, l'annulation d'événements ont entraîné une chute brutale de l'activité dans un grand nombre de secteurs.

Dans l'industrie, plusieurs grands groupes comme Michelin, Renault ou PSA ont annoncé la mise à l'arrêt temporaire de leur production. Du côté du secteur aérien, de nombreuses liaisons ne sont plus assurées par les compagnies. Résultat, le nombre de salariés au chômage partiel explose. Selon des chiffres communiqués par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ce mardi 24 mars, le chômage partiel concernerait plus de 700.000 salariés pour des dépenses évaluées à 2,2 milliards d'euros.

> Lire aussi : Coronavirus : les demandes de chômage partiel explosent

Des mesures suffisantes ?

Le gouvernement a multiplié les mesures de soutien économiques et sociales pour répondre à l'effondrement de l'activité. La semaine dernière, Bruno Le Maire a annoncé un plan d'urgence de 45 milliards d'euros face à un patronat et des salariés inquiets. Si l'ensemble des mesures ont été globalement bien reçues, la crainte d'un prolongement du confinement s'est renforcée pour beaucoup d'entrepreneurs et de travailleurs. Lundi soir, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé un allongement et un renforcement des mesures de confinement alors que le bilan humain ne cesse de s'alourdir de jour en jour.

Pour beaucoup de secteurs, les difficultés de trésorerie pourraient encore s'amplifier si la paralysie se prolonge sur plusieurs semaines. Enfin, même si le gouvernement a prévu un mécanisme de garanties par l'Etat d'environ 300 milliards pour les nouveaux prêts bancaires, beaucoup de PME et TPE pourraient mettre la clé sous la porte. En effet, un certain nombre d'entreprises ont très peu d'avance sur leur trésorerie ou étaient déjà sous pression avant cette pandémie. L'allongement des délais et retards de paiement pourraient contribuer à accroître les défaillances d'entreprises dans ce contexte très dégradé.

> Lire aussi : Coronavirus : les mesures de soutien sont-elles à la hauteur ?

Un choc comparable à 1929 ?

A ce stade, il est sans doute trop tôt pour établir une telle comparaison. La Grande dépression de 1929 a marqué profondément l'économie mondiale par son ampleur et sa durée. L'économie internationale s'est lentement remise de cette situation catastrophique née de cette crise. Plusieurs économistes comme Joseph Stiglitz considèrent "qu'il a fallu attendre la veille de la seconde guerre mondiale pour que les revenus des Américains dépassent de façon significative leurs niveaux antérieurs et pour que le chômage retrouve des niveaux plus normaux". Aux Etats-Unis, le taux de chômage avait alors dépassé les 25% et les prix avaient chuté de 30%. En outre, une récession n'est pas forcément synonyme de dépression. Dans ce dernier cas, la baisse de l'activité peut être plus importante que lors d'une récession.

Si la pandémie actuelle frappe un grand nombre de pays sur la planète, il s'agit avant tout d'une crise sanitaire qui s'est transformée en crise économique. Par ailleurs, cette maladie a pris racine en Asie dans la région de Hubei avant de gagner l'Europe et l'ensemble des continents. La dépendance de l'économie européenne à l'égard de la Chine a facilité la transmission de l'onde de choc chinoise. La délocalisation d'un grand nombre de chaînes de production et de nombreux transferts de technologie, la multiplication des échanges commerciaux entre le Vieux continent et Pékin ont fragilisé les grands secteurs européens, souvent dépendant des intrants chinois dans la fabrication des biens. Enfin, la plupart des institutions et systèmes de protection sociale pour répondre à la crise sont nés au lendemain de Seconde guerre mondiale et tout au long de la seconde moitié du 20ème siècle pour éviter justement les dommages collatéraux.

>Lire aussi : La grippe espagnole, le terrible précédent

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2020 à 22:18 :
Sinon, on va très certainement manquer de respirateurs pour de nombreuses semaines...
Personne au gouvernement pour trouver une solution ?
Je sais pas moi... en faire produire rapidement par exemple !?
Trop dur à comprendre ?
On aura peut-être le temps de parler d'économie autour d'un café cette été nais d'ici là, sauver des vies, ca vous dit pas ??
a écrit le 28/03/2020 à 16:20 :
Ses derniere annee , notre pays a fermer des usine de confection de masque ( pays de Loire ) , par abcence de commande étatique et non diversification de la production..
D'ailleurs, îls me semble ques Alstom est été vendu a la découpe par menque de commande étatique ...
Conclusion , maintenant que nous somme en crise , nous achetons des masque en Chine a pris d'or et les train sont acheter àu Canada, un géant des turbine est apparus qui n'est pas europeen ( GE) ... Mais îls n'y a plus de travail pour les francais et nous somme depends du bon vouloire dè pays étrangers...
Belle exemple de développement économique ...
a écrit le 26/03/2020 à 10:19 :
Angkhor .. une déclaration de théâtre de L'imma(m)ture 1er, qui n'a jamais quitté le niveau du kindergarten... Ce qui est encore plus navrant , c'est que cet arriviste de roman de gare, ne comprend rien à l'économie. Il fait illusion à chaque fois: on le dit banquier parce qu'il a fait une affaire, c'est à la portée de milliers d'apprentis;;il a été ministre de l'économie-disons éco comiques: la girouette qui parle de nationalisations maintenant a laissé Alsthom à G E::: l'affaire Renault-Ghosn, le débutant n'a pas écouté le Libanais chevronné qui lui disait que c'était une déclaration de guerre à Nissan de vouloir dominer l'alliance....et encore...
Ben, le gars qu'on accusait,de la part des gauchistes économique français de libéraliser à tout va, va soviétiser l'économie Fr déjà trop publique et mal gérée. C'est le "en même temps" du n'importe quoi, pourvu qu'une majorité de crétins le croit. Parce qu'en plus, cet argent que l'état français n'a pas, déjà 50 milliards / an d'intérêts sur la dette , il va falloir l'emprunter à des taux plus hauts, et in fine , faudra bien le prendre dans les èches du contribuable, ben madame Irma, vous l'avez pas dit à cet In-con-pétent, pas le 1er...
Cerise sur le gateau, quand on crée de l'argent, sans production de biens, cela donne de l'INFLATION ! Mais il a toutes les solutions, le Prez-sans dents, il demande aux Allemands de payer avec des obligations , des Corona-bonds, quoi ! Ce qui va se passer, c'est la sortie de l'Allemagne de l'Euro, et La France pourra à nouveau avoir son nouvel Z-euro, qui vaudra la moitié de l'ancien.
Continuez, Mr Macron, et vous serez le pire acteur de la plus mauvaise pièce dont vous avez choisi d'être le théâtraux!
a écrit le 26/03/2020 à 9:48 :
Avec plus de 30% de l'économie impactée c'est pas un spectre c'est une réalité avec aux commandes des gens totalement inadaptés pour gérer, ils ont peur de ce qu'ils ne savent pas faire.

Oui ils ont vraiment très peur...
a écrit le 26/03/2020 à 8:55 :
Cette crise économique pourrait éclipser la crise sanitaire par son ampleur.. Chers politiques réveiller-vous..
a écrit le 26/03/2020 à 8:19 :
mais ou est l'Europe silence complet et chacun pour soit
et que dire des directive de Bruxelles qui ont sur la conscience nombre de décès
il est grand temps de commencer la réflexion sur la technocratie incapables
de créer une grande idée de communauté multi culturel
a écrit le 26/03/2020 à 0:07 :
Sur la photo de l'article, il manque une couronne en Or et Pierres Précieuses...ou bien la tenue réglementaire de la prison de la Santé (cela dépend des points de vue !)

Réponse très attendue dans les années qui viennent...
a écrit le 25/03/2020 à 22:28 :
Les pays du monde ne peuvent-ils pas geler cette foutu économie qui nous assassine et laisser le temps aux scientifiques de résoudre ce problème mondial sachant que chaque année ce covid machin va muter pour pouvoir toujours mieux pénétrer nos défenses , l'argent est-elle plus importante que la vie ?
Réponse de le 26/03/2020 à 10:05 :
Arrêter totalement l'économie, riche idée, c'est vrai, ça ne sert à rien. Bon, il va "juste" falloir arrêter de verser les pensions de retraite et d'invalidité, les indemnités chômage et maladie, les APL, le RSA, les allocations diverses et variées, arrêter de payer les fonctionnaires notamment les soignants... bref tous les transferts sociaux et serices publics payés par les actifs (du public comme du privé) et les entreprises. Les plus faibles crèveront, mais comme vous le dites vous même ce n'est pas grave, l'objectif c'est d'arrêter ube bonne fois pour toute cette "fichue économie" qui vous ennuie et qui décidément ne sert à rien... c'est pourtant simple !
Réponse de le 28/03/2020 à 11:55 :
La planète supporte beaucoup trop d'humain pour rester équilibré. Qui vous dit que ce virus n'est pas la solution aux problèmes... Si moins d'humain, moins de pollution, moins besoin de nourriture donc plus la peine de détruire (nous y compris) pour produire plus industriellement, mais ausis moins de chômage donc plus de difficulté pour les employeurs de trouver de la mains d'oeuvre donc plus de droit aux travailleurs et meilleurs salaires...
Est ce que ce Covid 19 est si nocif ? Pour nous humain oui mais pour la "vie" dont vous parliez j'en doute...
a écrit le 25/03/2020 à 20:31 :
De toute manière Macron a su savait mais il veut pas que ie Pr Raoult continue car il veut que tous les vieux crèvent pour recupeter leur retraites ce sont des nuls ils savent gérer une pandémie qu ils aillent se faire foutre par contre mes 2 fils dont infirmiers qu il ne leur arrive rien car le dictateur a intérêt à se méfier !
Réponse de le 26/03/2020 à 2:40 :
@manouche : je crois que son service de protection va avoir un sacré boulot dans les mois à venir.....
Réponse de le 26/03/2020 à 8:02 :
A votre avis, pourquoi redéploye t'il l'armée en France?...

Pas pour les hôpitaux, l'armée n'en a plus et surement pas non plus pour cueillir les fruits.
a écrit le 25/03/2020 à 20:31 :
Il n'y a pas à "craindre" une récession qu'on s'acharne à organiser par imprévision, aveuglement et absence délibérée de précaution (les stocks de masques bazardés...) : c'est parfaitement volontaire. Suicidaire mais volontaire. On commence à peine à s'apercevoir du suicide collectif qu'on s'impose. Et quand on réalisera vraiment son prix, il sera trop tard...
a écrit le 25/03/2020 à 20:28 :
Grosse colère de Ph. Pascot. Non seulement Macron n’est pas à la hauteur, mais il est au troisième sous-sol. Aujourd’hui, les autorités improvisent au jour le jour, car ils ne savent pas quoi faire. Ils déclarent une chose un jour et une autre le lendemain. Ils sont en train de sacrifier le peuple français», lance l’écrivain et soutien des Gilets jaunes Philippe Pascot. Il se dit «très en colère», car des gens «meurent» autour de lui.
Réponse de le 25/03/2020 à 21:34 :
Ouah. Philippe Pascot, écrivain. ça en jette, ça. Un littéraire aux compétences inconnues, aux mérites inconnus, qui s'indigne. Qui juge. Qui donne des conseils. Qui parle (normal, c'est un littéraire); qui parle beaucoup, énormément. Qui s’autorise à penser. Soutien des GJ en plus: ça c'est vrai, c'est une "qualité" capitale dans la gestion d'une crise sanitaire. Et il dit qu'il n'est pas content. Il a découvert que des gens meurent autour de lui: ça alors, découverte de premier plan. Y'a pas à dire, l'avis de ce monsieur est capital, inouï, novateur; il jouera sans aucun doute un rôle de 1ier plan dans la résolution de la crise.. Avec des gens comme lui, les français sont sauvés.
a écrit le 25/03/2020 à 20:24 :
Dédicace à notre GOPEiste en chef. L' UE toujours très utile en pleine crise du Coronavirus !

Le Parlement européen discute du maintien ou non de l’indemnité de présence des eurodéputés au Parlement de 323 euros par jour (cette indemnité est en plus du salaire de 7000 euros nets par mois, sans compter les diverses allocations comme les 4600 euros par mois de frais de bureau) car ils expliquent faire du télétravail !

Ces 323 euros de présence, c’est l’équivalent de 381 masques FFP2 par jour....
a écrit le 25/03/2020 à 20:02 :
À 18h25, Le Figaro, relayant un "sondage" de Odoxa avec Dentsu Consulting, nous apprend que "la confiance des Français envers l’exécutif" serait "en chute libre".

La défiance des Français serait telle que 55 % d'entre eux "jugent que le gouvernement n’a pas pris la mesure de la gravité de la situation" et même - verdict terrible et sans appel - "79 % considèrent qu’il ne sait pas où il va". Pauvre France qui a pour roi un enfant, dixit F Asselineau il y a un petit 48 heures.
a écrit le 25/03/2020 à 19:45 :
Segolene à raison
Une bande d amateurs ou sont les masques et le reste ?
Toujours les mêmes qui paie
Juste de la répression et rien de plus
Pauvre corps médical humilié puis appelé au secour
Les forces de l'ordre ne sont pas mieux
Loties mais elles se taisent et obéissent
Pauvre france
Réponse de le 26/03/2020 à 10:07 :
Et en matière d'amateurisme politique, c'est vrai que Segolène R. s'y connaît, c'est même une pro brevetée depuis 40 ans.
a écrit le 25/03/2020 à 19:16 :
Le gouvernement nous fait croire qu'il n'a pas d'autre choix que des rafales d'ordonnances sous lesquelles la France se met à plat ventre. Juste la terreur jacobine. Cette dépression est parfaitement orchestrée, il n'y aura pas de rebond pour la France comme après la grippe dite espagnole
a écrit le 25/03/2020 à 19:11 :
Je pense que le couple de l’exécutif Tic etTac profite de la situation ils ont déjà remis en cause les35h jusqu’au 31 décembre. Pourquoi pas plus longtemps pendant qu’ils y sont. Attention messieurs, les gilets jaunes ainsi que la grande majorité des français ne vous ont pas oubliés, veillez à ce que le confinement ne se transforme pas en révolte populaire.
a écrit le 25/03/2020 à 19:10 :
Avec des masques et des tests plus de confinement regardez la coree du sud problème règle en 2 semaines.
a écrit le 25/03/2020 à 19:09 :
Je pense que le couple de l’exécutif Tic etTac profite de la situation ils ont déjà remis en cause les35h jusqu’au 31 décembre. Pourquoi pas plus longtemps pendant qu’ils y sont. Attention messieurs, les gilets jaunes ainsi que la grande majorité des français ne vous ont pas oubliés, veillez à ce que le confinement ne se transforme pas en révolte populaire.
a écrit le 25/03/2020 à 18:49 :
Ce que dira soit le Premier ministre, soit le chef de l'Etat dans les tous prochains jours concernant le confinement permettra de savoir ce qu'on privilégie : l'économie ou la santé. A moins qu'on puisse tout faire en même temps. Quoi qu'il en soit, Trump a fait un choix du même ordre que celui qui avait trait au changement climatique. On va donc casser beaucoup d'oeufs à Pâques.
a écrit le 25/03/2020 à 18:48 :
Macron l'a dit, nous sommes en guerre et nous n'avons pas une "bille" pour la gagner. La guerre, c'est aussi des morts. Depuis la guerre du Vietnam, nous ne voyons plus de morts, de blessés sur le terrain. Nous avons oublié la mort.
Elle se rappelle aujourd'hui à nous, il faudra bien l'accepter et se souvenir que ce n'est pas en l'occultant qu'ont la combat.
Ce qui m'amène à penser que le confinement généralisé, n'est pas une réponse adaptée. Ça ressemble à une capitulation en rase campagne qui n'evitera même pas les morts, (si on considére ce qui se passe en Italie) en plus d'ajouter une catastrophe économique. Pas politiquement correct ? Tant pis.
a écrit le 25/03/2020 à 18:38 :
Nous sommes en guerre: bien, j'ai compris ce point (on me l'a répété trois fois).. En guerre, tous les moyens doivent être apportés à ce qui sert le plus efficacement l'objectif.. Et dans notre cas français, je ne crois pas que cela soit le cas: arroser de nouvelles prestations sociales des personnes déjà protégées par nos systèmes les plus protecteurs du Monde, arroser des entreprises qui pour l'instant ne produisent rien, et ne souhaitent d'ailleurs pour la majeur partie rien produire, il n'y a pas d'acheteurs, .. tout cela n'a pas de sens! Et ne parlons même pas des pertes immenses cachées dans des structures complètement opaques telles la BPI: Combien cette structure a-t-elle perdu le mois dernier? 10 milliards? 20 milliards? Nul ne le sait, a priori pas nos députés. C'est gênant pour notre démocratie et l'argent mal utilisé manquera pour relancer la machine. Tant que le pic n'est pas passé, il faut garder nos moyens, gérer bien sûr les cas sociaux particuliers, et mettre des moyens médicaux nécessaires, mais nous allons avoir besoin de gros moyens pour relancer la machine (dès la décroissance du pic, il faudra lever le confinement excepté pour le retraités et le plus faibles médicalement parlant)!
a écrit le 25/03/2020 à 17:59 :
ce n'est pas en comptant caque sous comme m phillipe
que la France gagnera la guerre
alors pas surpris que tout manque il n'est pas a sa place
a écrit le 25/03/2020 à 17:59 :
le cauchemar pour ce gouvernement c'est qu'il va devoir montrer qu'il est compétent or j'ai bien peur que la partie soit perdue, le manque de vision d'ensemble de ce gouvernement fait peur à voir
par exemple : claquer un 49.3 sur la réforme des retraites au sortir d'un conseil des ministres exceptionnel sur le coronavirus pour ensuite maintenir les élections municipales de peur de passer pour encore plus autoritaire si ils les annulaient
ils se prennent pour des joueurs d'échec mais ne sont que des joueurs du jeu des "sept familles"
a écrit le 25/03/2020 à 17:49 :
Alors que l'Allemagne prépare un plan de relance de 1100 milliards, nous on en est à 45 milliards. On est complètement fauché et sans marge de manoeuvre. Nos politiques devraient avoir HONTE d'avoir fragilisé notre pays a ce point. On va en baver pour les années à venir.
Réponse de le 25/03/2020 à 19:29 :
Ce pays est d'abord fragilisé par ceux qui demandent sans compter. Les politiques passés (et à venir je le crains) ne font que brosser les électeurs dans le sens du poil pour se faire élire. L'addition après 40 années cigales est actuellement de 2400 Milliards d'Euros grossissant de 100 milliards par an et le coût financier malgré les taux bas actuels est de 40 milliards par an. C'est le peuple tout entier qui devrait avoir honte de laisser cet héritage à ses enfants et petits enfants.
Réponse de le 25/03/2020 à 21:59 :
le pseudo plan de relance de l'Allemagne se limite essentiellement dans des garanties d'états (faut-il sauver commerzbank et deuschbank ?), son effort budgétaire ne porte que sur 156 milliards dont personne ne sait ou il sera affecté
rappelez-vous qu'en 2019 l'Allemagne était déjà quasi à l'arrêt
Réponse de le 25/03/2020 à 22:44 :
"C'est le peuple tout entier qui devrait avoir honte de laisser cet héritage à ses enfants et petits enfants."
rassurez-vous le peuple est moins limité intellectuellement que vous, il saura assumer
Tototiti retournez raconter des fables de La fontaine à : vos enfants ? petits enfants?
et laissez "Reinhart et Rogoff" en paix, ils se sont ridiculisés, pas besoin d'en remettre une couche
Réponse de le 26/03/2020 à 0:10 :
En fonction de quelles compétences pouvez vous parlez au nom du peuple? Vous faites de grandes phrases, mais le factuel vous laisse pantois. Au fait celui qui a des limites intellectuelles, c'est bien vous.
a écrit le 25/03/2020 à 17:44 :
Vous l'avez voulu, vous l'avez. Et ne venez pas pleurer parce que vous souffrez. Les élections sont des périodes très sérieuses dans la vie d'un pays; on ne vote pas sur un coup de tête ou en se gavant un mois avant avec la propagande des médias.
Réponse de le 25/03/2020 à 18:49 :
C'est sur avec Marine ou Jean Luc ce serait vraiment mieux.
Réponse de le 25/03/2020 à 19:56 :
Très sévère voir nul
Réponse de le 26/03/2020 à 10:11 :
Oui, et vu que l'alternative à Macron c'était soit le populisme d'extrême droite soit le populisme d'extrême gauche, dont l'Histoire nous apprend qu'ils aboutissent rigoureusement aux mêmes conséquences catastrophiques, les français ont eu la sagesse d'élire le moins pire. Cette sagesse semble vous ulcérer...
a écrit le 25/03/2020 à 17:31 :
Vous avez vu ses oreilles comme elles sont ridiculement petites? Ca fait pas serieux pour un president. Quand a la recession, ce n'est que la baisse d'une agitation mesurée par l'econometrie kuznetsienne qui ne vaut que ce qu'elle vaut.
Finalement, notre Juju 1er n'est qu'un bon eleve et rien d'autre
a écrit le 25/03/2020 à 17:12 :
Les délocalisation ont été rendues possibles post Maastricht par volonté des euro-mondialistes via le transfert politique à l' UE et grâce à l' article 63 du TFUE et les délocalisations se sont installées entre 1990 et 1994. Avant il était impossible de délocaliser sans autorisation de l' état français. Souvenez-vous de ces politiques successifs qui n' avaient que le mot UE -qui allait faire notre bonheur, nous protéger etc- à la bouche et qui sont responsables du dénuement du moment face à la crise sanitaire. "François ASSELINEAU explique comment l'article 63 du TFUE permet les délocalisations", rien à rajouter car tout y est..
Réponse de le 25/03/2020 à 19:31 :
C'est du bourrage de crâne ou je ne m'y connais point.
a écrit le 25/03/2020 à 17:07 :
Non, c'est un cauchemar pour les Français, le gouvernement de fonctionnaires gavés, on s'en fout.
a écrit le 25/03/2020 à 16:58 :
la récession, un cauchemar pour le gouvernement ...

la récession, une conséquence de la gestion pitoyable de ce gouvernement désordonné, arrogant, bordellique, pagailleux

avec un entourage macronien dont il faut rappeler les "célébrités" dans d'autres domaines :
Delevoye
Goulard
Benalla
Griveaux
Kohler
DeRugy
de Sarnez
Bayrou
Ferrand
Pénicault
Flessel
Nyssen

Qui peut encore faire confiance à ce gouvernement et à ce président de pacotille et de singeries ?
Réponse de le 25/03/2020 à 18:03 :
Ok. En ces temps de confinement, le Macron-bashing jaunâtre, ça défoule, je peux le comprendre.
Sur le fond: vous pouvez nous fournir un nom, un seul, d'un politique qui aurait mieux - ou ne serai-ce que moins mal - la situation ? J'attends vos propositions avec impatience.
Réponse de le 25/03/2020 à 18:37 :
@brett
On peut faire de la politique fiction pour noyer le poisson. Ça ne masquera pas les responsabilités de l'équipe aux manettes . Et sa gestion calamiteuse de cette crise. Même si c'est une évidence que les problèmes qui éclatent au grand jour ne datent pas de l’élection de Macron.
a écrit le 25/03/2020 à 16:57 :
Espérons que le confinement aidera à l'éradication des punaises de lit.
a écrit le 25/03/2020 à 16:36 :
Pendant ce temps là : les ultra - riches se dorent la pilule sur les îles privées et paradisiaques...
l’immobilier de luxe a fait un boom de 30% avec le coronavirus...

La récession ? Mon œil , pour qui ?
Pour les populations du monde certainement avec les «  prix «  qui vont flamber pour combler l’incompétence des uns et des autres ...

J’espère que la France prendra son destin en main et arrivera à trouver de l’ordre après cette malheureuse pandémie mondiale qui frappé durement l’Europe qui avait oublié d’être aussi stratégique et de s’auto- suffire à elle même .
Même les Russes avec de nombreuses guerres depuis des décennies ont « fait mieux » que certains pays d’UE.
a écrit le 25/03/2020 à 16:33 :
-Le Président annonçant 15 jours au moins de confinement,
pour ne pas ébranler le moral, il a eu Raison.

-Le terme officieux du confinement, n'est pas au terme de 45 jours,
mais au 31 Mai c'est bien avéré.

-Secondairement, le Conseil Constitutionnel, sera contraint d'invalider le 1er tour des
municipales des 5000 communes en ballotage : report de leurs deux tours
en Novembre.

-Les entreprises affaiblies par le "bordel " entre 20% et 70% de leur chiffre d'affaires : par réforme des retraites, laquelle ne pourra pas etre entérinée. Sept-oct-nov ?
Impossible, sauf à encore casser Déc ( gilets jaunes déc 18, retraites déc 19 )
Elle est morte : 2021 Electorale et Préélectorale ( présidentielles), 2022 Présidentielles
Quinquennat fini depuis le 16 Mars, réformes finies.

-Récession de - 1% annonce le pouvoir FR : intox avec Raison pour éviter la panique Les instituts officiels calculent - 7% provisoirement....
chomage, faillites, RSA, pauvreté, divorces, dépressions vont exploser

-Une décennie d'appauvrissement généralisé
Réponse de le 25/03/2020 à 18:19 :
Je souhaite réellement que vous vous trompiez, mais ce que vous avancez est hélas une possibilité.

Quant aux réformes, je ne sais pas si elles seront stoppées, mais certaines seront même peut-être obsolètes. Ainsi, si la crise économique devient mondiale et aussi aigüe que l'on peut le craindre, on se retrouvera avec 20 ou 25% de chômage, et alors la réforme des retraite de Macron deviendra une gentille plaisanterie; la population active au travail sera totalement incapable de payer les pensions au taux actuel, et les retraites - tout autant les retraites par répartition que les complémentaires par capitalisation 'ailleurs - devront inéluctablement être baissées; pas uniquement pour les futurs retraités, mais... pour TOUS les retraités actuels. Une "jolie" pagaille en perspective, entre les retraités qui hurleront (et on les comprend) contre la baisse de leurs pensions, les chômeurs au pain sec qui exigeront un emploi pour remplacer celui qu'ils ont perdu suite à la crise, les actifs qui se révolteront contre des prélèvements obligatoires qui ne leur laisseront qu'n salaire net d'impôts et de cotisations ridicule (eux aussi on les comprendra)...
a écrit le 25/03/2020 à 16:26 :
Notre MACRON est là depuis 3 ans il aurait eu le temps de redresser l'economies s(il avait applique ses promesses de campagne la France pourrait affronter cette épidémie
plus sereinement . QUAND je vois les mauvais eleves de l'europe FRANCE,Italie ËSPAGNE demander la mutualisation des dettes je trouve qu'ils se ridiculisent encore plus
Réponse de le 25/03/2020 à 18:43 :
Une certaine mutualisation sera pourtant indispensable sauf à vouloir la fin de l'euro et de l'UE. Et au delà du réalisme économique il faut prendre en compte l'opinion des peuples. Et il semble bien que le sentiment anti UE augmente aussi vite que les cadavres. Il faut dire que l'UE n'aura pas brillé elle non plus.
a écrit le 25/03/2020 à 16:03 :
ils commencent a comprendre que s'ils ferment les usines et les commerces pendant 6 mois c'est l'apocalypse
bon, par contre, accelerer sur la chloroquine ou y a 40 ans de recul, et ou ca ne couterait pas grand chose d'utiliser a bcp plus grande echelle, ca, non, c'est pas compatible avec le cours de stat premiere annee qui ne s'applique pas dans un tel cas!!!!!! on croit rever d'incompetence et de discernement!
a mon avis, la vraie raison c'est que tout le monde a achete les stocks ( suite aux dclarations de trump); NY est sous traitement, le maroc a consigne ses stocks, l'algerie fait ses provisions, etc.... en fait par negligence y a probablement plus rien a acheter, alors faut retarder le pb....
si l'amerique de trump qui est rentree largement avant la france dans le covid en sort avant, ca risque de tres mal se passer, et pas seulement d'un point de vue economique
on dirait nivelle et weygand qui dirigeaient les tranchees depuis leur fauteuil moelleux, loi des sifflements des balles et des bombes
tout le monde sait ce que ca a donne
a écrit le 25/03/2020 à 15:58 :
J'avoue avoir un doute.
Les gens continuent de manger, de vivre, les voitures viellissent les maisons doivent être réparée. Donc avec des crédits ou dons de trésorerie et des mesurew pour que la demandes ne soient pas impacté le capital global de l'économie devrait rester. Une large partie de ces pertes devraient se compenser dans les trimestres à venir car le probléme de notre économie n'est pas la production, mais la demande. Il est probable qu'une dizaines de trimestre rattrapperons l'impact si la demande n'est pas impactée.
Réponse de le 25/03/2020 à 16:41 :
Euh... Tout est fermé depuis 15 jours et probablement encore au moins un mois. Comment pouvez-vous avoir des doutes sur la récession ? On est déjà en plein dedans. Probablement -10% sur le premier trimestre. Et en fonction de la durée de confinement on sera aux environs de -25% sur le deuxième trimestre. Plus près de -50% si on va jusqu'à juin.
Les restaurants, bars, salles de concert, équipements sportifs entre autres ne rouvriront pas avant des mois. La plupart auront fait faillite d'ici là. Sans oublier que les deux millions de chômeurs supplémentaires (version optimiste selon moi) ne se mettront pas à consommer comme des dingues même quand ils sortiront. Une pensée aussi pour tous les indépendants qui ne compteront pas dans le chômage mais auront perdu leur source de revenu.
Sans compter que vu la nouvelle économie que nous promet Macron, nous aurons les gilets jaunes puissance 10 et pas juste les samedis.
a écrit le 25/03/2020 à 15:40 :
Des samedis de casses et de gens éborgnés ou tués (il y en a eu mais chut), des grèves à répétition surtout dans les transports en commun, des réformettes bidons, la destruction d’une partie de Notre Dame, des territoires tout plus grands rongés par la drogue et l’islamisme, ....ne parlons pas de la fiscalité ce n’est plus la peine.
Et aujourd’hui le virus.

C’est quoi l’étape suivante M. Macron : le tsunami géant sur la façade Atlantique, la catastrophe nucléaire, des tremblements de terre ...?
Réponse de le 25/03/2020 à 18:24 :
Ah bon, parce que vous aussi vous croyez, comme les gilets jaunes, que Macron est responsable du Coronavirus ? Que c'est sa faute s'il n’existe actuellement pas de vaccin, si ses prédécesseurs ont jugé malin de détruire plusieurs centaines de millions de masques ? Vous croyez que Macron possède une boule de cristal pur prévoir les prochaines catastrophes, comme vous semblez l'exiger ? Oulà, vous risquez d'être fortement déçu par le résultat des élections des 50 prochaines années...
Réponse de le 25/03/2020 à 19:36 :
Macron ou tout autre ne peut résoudre les problèmes cumulés depuis 40 ans en un clin d'oeil ou même en 5 ans. Faire croire le contraire, c'est se mentir à soi même.
a écrit le 25/03/2020 à 15:33 :
Alors c'est ça d'après Macron le nouveau monde.

Les gilets jaunes, les grèves de défense des retraites, le coronavirus, il les accumulent celui la.
Il faudra que ce gouvernement rendre des comptes très précis à la fin.
Incapable d'anticiper depuis le mois de janvier, incompétent de surcroit, ils se contredisent toutes les cinq minutes. Réduction des budgets des hôpitaux publics, réduction des effectifs, réduction des moyens (masques, matériel, lits) la totale pour eux
tout ça à cause de cette saleté d'Europe, et maastrich tout ça pour respecter les 3 %, chiffre aussi imbécile que ceux qui l'applique entrainer par les Allemands qui voulaient prendre le pouvoir sur l'ensemble des états. Vite au secours sortons vite de cet enfer.
a écrit le 25/03/2020 à 15:21 :
le cauchemar des Français, c'est la macronie et ce piètre gouvernement ;

le cauchemar des françaises et des français sera fini lorsque macron aura dissout l'assemblée nationale et limogé le gouvernement de bons à rien mauvais à tout et de surcroît violent
Réponse de le 25/03/2020 à 15:41 :
La planète entière va être en récession. Que je sache, Macron n'est pas président de l'Italie, de l'Espagne, de l'Allemagne, des Etats Unis... qui vont connaitre une violente récession aussi.
Votre haine de Macron vous aveugle
Réponse de le 25/03/2020 à 18:26 :
Voilà voilà; et vous voulez remplacer Macron par quel guignol ? Vous avez un nom précis en tête ?
Réponse de le 25/03/2020 à 19:39 :
réponse à John : vous avez mille fois raisons, les guignols prétentieux et prétendant au poste sont pléthores.
a écrit le 25/03/2020 à 15:14 :
La seule solution c'est de faire tourner la planche à billets. Les banques centrales pourraient créer de la monnaie et créditer directement les Etats pour financer la relance. Tant pis pour l'inflation ce sera un moindre mal.
Réponse de le 25/03/2020 à 16:06 :
les allemands n'ont pas envie de payer pour l'incopetence des francais
d'ailleurs, les francais l'inflation ils sont pour, mais seulement si les augmentations de salaires les compensnt largement et que leur patrimoine est quand meme garanti par l'etat
ca rappelle blondel ( les pourfendeur des patrons dont les chauffeurs se suicident ou vont en depression car il ne respecte pas le code du travail qu'il appliquait aux autres)
il disait qu'il etait keynesien car car permet de faire de la depense publique payee par personne, tout en manifestant le lendemain pour l'augmentation des salaires rognes par l'inflation
c'etait une interview dans l'expansion dans les annees90
Réponse de le 26/03/2020 à 19:49 :
Sauf votre respect, je crois que c'est bien parti !!!
Y a pas une institution qui ne fait pas de surenchère à coup de centaines, voire de milliers de mds
Ça c'est sûr, elle va tourner.
a écrit le 25/03/2020 à 15:13 :
Les Chinois redémarrent bien leur économie, et ne font pas de plan de relance.
On pourrait peut-être arrêter de se la jouer, et de faire du masochisme chrétien.
Tout en se serrant les coudes, pour une fois.
Réponse de le 25/03/2020 à 16:43 :
En chine, il n'y avait que la région du wuhan qui était confinée. Le reste du pays tournait, contrairement à nous où c'est le pays entier qui est à l'arrêt.
Réponse de le 25/03/2020 à 16:50 :
Qui va acheter aux chinois?
L'europe ça ne va pas etre possible
Les us et l'inde sont bloqués
L' afrique pour le moment ok,mais peu et pas pour très longtemps

Le marché intérieur?La Chine est surtout exportatrice.Donc pas reprise en Chine

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :