Covid-19 : l'aide aux coûts fixes étendue aux jeunes entreprises

Cette nouvelle mesure permet aux entreprises créées entre le 1er janvier 2019 et le 31 janvier 2021 de bénéficier d'une prise en charge supplémentaire des coûts fixes. Cette aide est complémentaire au fonds de solidarité et vise à couvrir les charges supportées chaque mois par des entreprises qui ne parviennent pas à les absorber à cause de la baisse de leur activité due à la crise de Covid-19.

3 mn

Le dispositif de soutien instauré pour compenser les charges fixes des entreprises s'élargit.
Le dispositif de soutien instauré pour compenser les charges fixes des entreprises s'élargit. (Crédits : Reuters)

Coup de pouce pour les jeunes entreprises. Le dispositif d'aide aux "coûts fixes", opérationnel depuis le 31 mars et destiné jusqu'ici aux entreprises créées avant 2019, durement frappées par la crise du Covid-19, va être étendu. Désormais, les entreprises de moins de deux ans pourront également bénéficier de cette aide complémentaire au fonds de solidarité, a annoncé mercredi le ministère de l'Economie.

Les autres critères d'éligibilité pour cette aide restent identiques à ceux énoncés précédemment, à savoir les entreprises qui ont fait plus d'un million de chiffres d'affaires mensuel en 2019 et appartiennent à deux listes (S1 et S1 bis) de secteurs particulièrement affectées par la crise sanitaire (hôtellerie et restauration, salles de sport ou de loisirs indoor, discothèques...). De plus, ce dispositif s'adresse aux entreprises qui ont des coûts fixes élevés et pour lesquelles, l'aide versée au titre du fonds de solidarité n'a pas permis de prendre en charge l'ensemble de ces coûts.

Toutefois, le montant de l'aide varie en fonction de la taille d'entreprise. Pour celles qui ont moins de 50 salariés, ce dispositif pourra couvrir 90% des pertes d'exploitation, dans la limite de 1,8 million d'euros sur l'année 2021. Pour les plus grandes, l'aide prendra en charge jusqu'à 70% des pertes d'exploitation, précise Bercy dans un communiqué.

La période éligible court durant tout le premier semestre, les entreprises ont jusqu'au 30 septembre pour demander cette aide.

Élargissement et prolongation des aides

Cet élargissement intervient deux mois et demi après celui de l'accès au fonds de solidarité. En effet, depuis début juin, les professionnels de la restauration, de la culture et de l'événementiel y sont éligibles même si la perte de leur chiffre d'affaires est inférieure à 50%.

D'autre part, parmi les différentes aides aux entreprises, le crédit d'impôt accordé aux bailleurs qui renoncent à réclamer les loyers à des entreprises dont l'activité a été plombée par la crise a également été prolongé de six mois, jusqu'à la fin de l'année, selon le budget rectificatif 2021 adopté fin juillet.

De plus, alors que le variant Delta frappe la France et rend la situation économique incertaine, les organisations professionnelles souhaitent la prolongation au moins jusqu'à la fin 2021 des aides aux entreprises comme le fonds de solidarité, actuellement maintenu mais de manière dégressive jusqu'à fin août pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. Une réunion doit avoir lieu sur le sujet au ministère de l'Economie le 30 août. La question des futures conditions d'indemnisation du chômage partiel devrait également être abordée à cette occasion.

Lire aussi 7 mnAides aux entreprises : plus de 200 milliards d'euros mobilisés depuis un an

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.