Restaurants, cafés, culture : le gouvernement élargit l'accès au fonds de solidarité

 |  | 392 mots
Lecture 2 min.
Le chiffre d'indemnisation sera défini dès cet après-midi avec les professionnels, a indiqué Bruno Le Maire.
Le chiffre d'indemnisation sera défini "dès cet après-midi" avec les professionnels, a indiqué Bruno Le Maire. (Crédits : Reuters)
Le ministre de l'Economie a indiqué que l'accès au fonds de solidarité allait être facilité pour les professionnels de la restauration, de la culture et de l'événementiel. A partir du mois de juin, ils y seront éligibles même si la perte de leur chiffre d'affaires est inférieure à 50%.

Les restaurants, cafés, entreprises de la culture ou de l'événementiel qui rouvriront partiellement seront éligibles dès juin au fonds de solidarité même si leurs pertes de chiffre d'affaires sont inférieures à 50%, a annoncé lundi le ministre de l'Economie.

"A partir de début juin pour les hôteliers, pour les cafés, pour les restaurants, pour le monde de la culture et des spectacles, pour l'événementiel, vous aurez accès au fonds de solidarité quelle que soit votre perte de chiffre d'affaires", a déclaré Bruno Le Maire sur RTL.

Indemnisation à définir

Le ministre a pris l'exemple d'"un restaurateur qui rouvre mais uniquement en terrasse, qui va perdre 30-40% de son chiffre d'affaires".

"Il sera éligible au fonds de solidarité avec un chiffre d'indemnisation que nous allons définir avec les professionnels de l'hôtellerie, de la restauration et des cafés dès cet après-midi", a ajouté M. Le Maire. "Je les reçois à 15 heures" et "le secteur de l'événementiel demain", a-t-il précisé.

Lire aussi : Réouverture des cafés, restaurants, musées... ? Le déconfinement a débuté mais dans le flou

"Nous garderons l'intégralité du fonds de solidarité pour le mois de mai", et cela "même s'il y a des réouvertures partielles à partir du 19 mai", a aussi dit le ministre. Il a également annoncé une "clause de rendez-vous" avec les professionnels de ces secteurs fin août pour faire le point sur leur situation.

D'une manière générale, le ministre considère que l'économie va "dans la bonne direction parce que les entrepreneurs ont repris à bras le corps l'activité, que certains secteurs industriels ont très bien repris", comme celui du BTP, et "parce que le plan de relance marche", avec près d'un tiers des 100 milliards d'euros déjà décaissés, a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire s'est aussi réjoui qu'avec une progression de son produit intérieur brut (PIB) de 0,4%, la France ait "le chiffre de croissance le plus élevé de tous les pays européens au premier trimestre".

Lire aussi : La France retrouve doucement le chemin de la croissance au premier trimestre

L'Allemagne ou l'Espagne ont ainsi vu leur PIB se contracter au trimestre dernier, du fait d'un regain des restrictions sanitaires plus important qu'en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2021 à 12:31 :
Cette bande de prevaricateurs vous prepare quelque chose. Un autre confinement durant l'ete n'est pas a exclure. Faites gaffes, ca sent le coup fourre.
a écrit le 03/05/2021 à 10:20 :
On vote fin juin, comme par hasard ça correspond à la levée de la plupart des dernières restrictions. Lemaire est en campagne, il n'en est pas à son premier mensonge.

Dès juillet vous pouvez parier que les conditions d'accès et d'indemnisations seront revues drastiquement à la baisse au motif qu'on serait revenu "à la normale".

Sauf que pour les entreprises comme pour les particuliers, les dettes et le chômage ne seront pas du passé.
a écrit le 03/05/2021 à 9:44 :
Dire qu'ils ont massacré la justice, la santé, l'éducation et le travail et ils continuent d'ailleurs n'hésitant pas à nous exposer deux théories contradictoires comme vérités avérées, tellement ils semblent croire visiblement eux-mêmes à leurs propres mensonges par définition donc,, à cause de la dette parce que c'était ce qu'il y avait de pire au monde. Quelle vaste supercherie que notre système quand même hein ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :