Coronavirus : les informations essentielles du vendredi 3 avril

 |   |  3007  mots
(Crédits : POOL New)
Tout ce qu'il ne fallait pas manquer, vendredi 3 avril 2020.
  • 19h38 - Quatre pays appellent l'UE à soutenir les transports

La France, l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont lancé un appel à la Commission européenne afin de garantir le bon fonctionnement du système de transports et de préparer un soutien massif au secteur, très affecté par l'épidémie, a indiqué le secrétaire d'Etat français aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

  • 19h15 - Antoine Gallimard met en garde contre "une vague de faillites" de librairies et maisons d'édition

L'éditeur Antoine Gallimard craint "une vague de faillites" de librairies et de maisons d'édition si n'est pas mis en place rapidement "un dispositif de soutien fort" de l'État pour leur apporter de l'aide.

Le ministère de la Culture a annoncé récemment le déblocage de 22 millions d'euros dont 5 millions d'euros pour la filière du livre, "mais ces moyens sont tout à fait insuffisants", a estimé le patron du groupe Madrigall (Gallimard, Flammarion, Casterman...) dans un entretien publié sur le site de Livres Hebdo.

  • 19h08 - Une "profonde récession" annoncée en Amérique latine

L'Amérique latine entre dans une période de "profonde récession" économique, avec un recul du Produit intérieur brut (PIB) qui pourrait osciller en 2020 entre 1,8% et 4%, a annoncé une agence des Nations unies.

"Nous sommes au début d'une profonde récession. Nous sommes confrontés à la plus forte baisse de croissance que la région ait jamais connue", a déclaré Alicia Barcena, la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), une agence technique des Nations unies basée à Santiago.

  • 19h02 - Le coût de la crise pour l'Etat "encore largement sous-estimé" s'inquiètent des sénateurs

Le gouvernement a encore "largement sous-estimé" l'impact de l'épidémie sur l'activité économique et les finances publiques, en particulier celles des collectivités locales, se sont inquiétés le président et le rapporteur général de la commission des Finances du Sénat.

Dans une note, le président Vincent Eblé (groupe socialiste et républicain) et le rapporteur général Albéric de Montgolfier (LR) pointent notamment un "coût plus important qu'estimé des mesures de soutien", comme le dispositif de chômage partiel, mais aussi des "pertes de recettes fiscales probablement très supérieures aux estimations du gouvernement" dans le budget rectificatif adopté mi-mars.

  • 18h38 - Berlin veut déployer le Mécanisme européen de stabilité

Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, s'est déclaré favorable au déploiement du Mécanisme européen de stabilité (MES) pour soutenir les finances des Etats européens.

"Je propose d'utiliser les instruments déjà existants", a déclaré le ministre, dans une interview au groupe de médias allemands Funke. Il suggère une stratégie reposant sur des prêts accordés par le MES aux Etats, "sans conditions insensées".

  • 18h24 - La Premier League veut obtenir 30% de baisse de salaire des footballeurs réticents

En Allemagne, Espagne ou Italie, les sacrifices salariaux de joueurs se multiplient face à la crise du coronavirus, et face à la pression devenue politique, la Premier League espère obtenir 30% de baisse de salaires des footballeurs réticents.

  • 18h15 - Protection des salariés : Amazon mis en demeure dans le Nord

Amazon a été mis en demeure de prendre des mesures, notamment de lavage de mains régulier, pour protéger ses salariés du Covid-19 après une enquête sur le site de Lauwin-Planque (Nord), selon un courrier de la Direccte des Hauts-de-France, dont l'AFP a eu copie.

Le géant américain du commerce en ligne a annoncé ce vendredi qu'il allait mettre en place des masques et des contrôles de température pour ses 13.000 salariés français, assurant "aller plus loin" que ce que demande le gouvernement.

  • 17h57 - La Bourse de Paris termine en baisse

La Bourse de Paris a terminé la semaine en recul (-1,57%), la hausse des prix du pétrole n'ayant pas réussi à relancer l'optimisme des investisseurs, déprimés par la montée du chômage en mars aux Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a perdu 66,38 points à 4.154,58 points, dans un volume d'échanges nourri de 3,3 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,33%.

  • 16h59 - Berlin prévoit d'allouer 50 milliards d'euros à l'après-coronavirus

Le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, envisage d'allouer 50 milliards d'euros à un programme de relance économique qui sera mis en place une fois terminée la crise sanitaire liée au coronavirus, rapporte Der Spiegel.

Selon l'hebdomadaire, Olaf Scholz songe également à puiser dans un fonds destiné à l'intégration des réfugiés pour financer ce plan de relance.

"Le pire serait de faire des économies pendant la crise pour contrer la crise", a-t-il dit selon Der Spiegel. "Il faut faire exactement le contraire."

  • 16h31 - Pour survivre au Covid-19, Air France-KLM négocie un prêt bancaire massif garanti par Paris et La Haye

Air France-KLM négocie avec des banques des prêts garantis par les Etats français et néerlandais, pouvant atteindre selon l'agence Reuters quatre milliards d'euros pour Air France et deux milliards d'euros pour KLM. De quoi passer la crise actuelle mais aussi la reprise qui s'annonce longue et difficile.

  • 16h29 - Avolon annule ses commandes de 75 Boeing 737 MAX et de quatre Airbus A330

Avolon, le troisième acteur mondial du marché de la location d'avions de ligne, a annoncé l'annulation d'une commande de 75 Boeing 737 MAX et de quatre Airbus A330neo pour s'ajuster au bouleversement du transport aérien.

Les Boeing devaient être livrés d'ici 2023. Seize autres 737 MAX en commande sont repoussés à 2024 et au-delà.

En plus de l'annulation des quatre Airbus A330neo qui devaient être livrés en 2021, Avolon a par ailleurs repoussé la livraison de neuf appareils A320, des avions de ligne moyen-courrier, de 2020-2021 à 2027 et après.

  • 16h19 - Girardin refuse "qu'on puisse se faire de l'argent sur le dos des ultramarins"

"Je n'accepterai pas qu'on puisse se faire de l'argent sur le dos des ultramarins" en augmentant les prix des produits dans les territoires en période de confinement, a affirmé la ministre des Outre-mer Annick Girardin sur Radio Caraïbes international (RCI).

La ministre a expliqué qu'il lui avait été remonté "dans presque tous les territoires d'Outre-mer", que les habitants constataient "que les prix augmentent", alors que la population est confinée, limitée dans ses déplacements, et que les vols avec l'Hexagone ont été restreints.

  • 16h12 - En Europe, l'onde de choc du Covid-19 pourrait être dévastatrice

L'activité économique de la zone euro s'est effondrée en mars face aux mesures prises pour contenir la pandémie qui ont conduit les gouvernements de toute la région à fermer de vastes pans de leurs économies. L'indice composite PMI auprès des directeurs d'achat calculé par IHS Markit a chuté à un niveau record de 29,7 sur le mois, contre 51,6 en février.

  • 16h07 - Les assureurs appelés à geler leurs dividendes

Le superviseur français de l'assurance a appelé les entreprises du secteur à suspendre le versement de dividendes au moins jusqu'au 1er octobre et à la modération dans les rémunérations variables, au lendemain d'une recommandation semblable formulée à l'échelle européenne.

"Les organismes d'assurance doivent faire de cet objectif leur priorité", souligne l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), nom de ce superviseur, dans un communiqué.

L'objectif ? Faire que les fonds propres, c'est-à-dire les réserves de capital, des compagnies d'assurances, soient "préservés et, lorsque c'est possible, renforcés".

  • 16h05 - L'UE renonce aux droits de douane et à la TVA sur les importations de matériel médical

La Commission européenne a annoncé renoncer temporairement à percevoir les droits de douane et la TVA sur les importations de matériel médical.

"Il sera ainsi plus facile, sur le plan financier, d'obtenir les équipements médicaux dont les médecins, les infirmières et les patients ont désespérément besoin", explique-t-elle dans un communiqué.

Cette mesure concerne notamment les masques et les équipements de protection, ainsi que les kits de dépistage et les ventilateurs.

Lire aussi : Coups bas, escroqueries, guerre sans pitié... Quand le besoin vital de masques vire à l'anarchie entre États

  • 16h01 - Wall Street ouvre en baisse

La Bourse de New York a reculé à l'ouverture après l'annonce de la destruction de 701.000 emplois aux Etats-unis en mars et d'un bond du taux de chômage: le Dow Jones a cédé 0,54% et le Nasdaq 0,13%.

Wall Street avait terminé dans le vert jeudi une séance en dents de scie, hésitant entre l'envol des cours du pétrole et l'explosion des demandes d'allocations chômage aux Etats-Unis: le Dow Jones avait pris 2,24% et le Nasdaq 1,72%.

  • 15h24 - Les dirigeants de Michelin abaissent leur rémunération

Les dirigeants du manufacturier français de pneumatiques Michelin ont annoncé vendredi qu'ils abaissaient leur rémunération pour être solidaires avec leurs salariés touchés par des mesures de chômage partiel à cause de l'épidémie de coronavirus.

"En manifestation de solidarité avec toute la communauté des salariés, les gérants, le comité exécutif et le conseil de surveillance du groupe Michelin revoient à la baisse leur rémunération", a annoncé le groupe dans un communiqué.

  • 15h01 -  Aux Etats-Unis, le taux de chômage remonte à 4,4% en mars à cause du coronavirus

L'économie américaine a souffert en mars des premiers effets de la crise du coronavirus, avec un taux de chômage monté à 4,4% et 701.000 emplois détruits, selon les données du département du Travail publiées vendredi.

Il s'agit du nombre d'emplois détruits le plus important depuis mars 2009, pendant la grande crise. En février, le taux de chômage était tombé à 3,5%, le niveau le plus bas en 50 ans.

Par ailleurs, le département du Travail précise qu'il "ne peut pas précisément quantifier les effets de la pandémie sur le marché du travail en mars".

  • 14h15 - En Allemagne, la pire chute en près de 30 ans des ventes de voitures neuves

Le marché automobile allemand a connu en mars sa pire chute en près de 30 ans en raison de la crise du coronavirus, avec une baisse de 37,7% des immatriculations de voitures neuves, selon les chiffres officiels publiés vendredi.

Lire aussi : L'industrie automobile peut-elle produire massivement des respirateurs artificiels ?

Au total, 215.119 voitures ont été vendues en un mois, marqué par les fermetures de commerces pour tenter de limiter la propagation de la pandémie, entraînant une chute de 20% des immatriculations au premier trimestre sur un an.

  • 13h20 - La Chine injecte 52 milliards d'euros pour soutenir son économie

La banque centrale chinoise a annoncé une baisse du ratio de réserve obligatoire des petites banques commerciales, libérant 400 milliards de yuans (52,1 milliards d'euros) pour soutenir l'économie.

Ce ratio, qui oblige les banques à conserver des liquidités auprès de la banque centrale, sera abaissé dans une proportion d'un point de pourcentage en deux temps, les 15 avril et 15 mai, a précisé dans un communiqué l'institut d'émission.

Cette mesure vise à alléger la pression sur les établissements financiers de petite et moyenne taille pour les encourager à accorder davantage de crédits, à des conditions plus favorables, aux entreprises.

Lire aussi : Google utilisera ses données de localisation pour évaluer le confinement

  • 12h54 - Pétrole: le Brent s'apprécie encore de 10% au lendemain d'un bond historique

Les prix du pétrole ont fortement progressé, au lendemain d'un bond historique, dans l'espoir d'une forte baisse de la production lors d'une réunion d'urgence de l'Opep+ lundi afin de rééquilibrer un marché plombé par la pandémie.

Vers 10h05 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 33,18 dollars à Londres, en hausse de 10,92% par rapport à la clôture de jeudi, peu après avoir touché 33,37 dollars.

À New York, le baril américain de WTI pour mai gagnait de son côté 5,77%, à 26,78 dollars.

  • 12h33 - Allemagne: chute de 37,7% des ventes de voitures neuves en mars, pire mois en près de 30 ans

Le marché automobile allemand a connu en mars sa pire chute en près de 30 ans, avec une baisse de 37,7% des immatriculations de voitures neuves selon les derniers chiffres officiels.

  • 11h52 - Explosion du nombre de morts aux Etats-Unis

Le nombre de décès explose aux Etats-Unis, où près de 1.200 personnes sont décédés en 24 heures, du jamais vu dans un seul pays. Victimes colatérales de la pandémie, les économies et les travailleurs, comme le montre un autre chiffre dramatique: en une semaine, 6,6 millions d'Américains ont perdu leur emploi. Soumise à des mesures de confinement parfois extrêmement stricte, la moitié de l'humanité est à l'arrêt.

Lire aussi : 6,6 millions de chômeurs supplémentaires en une semaine aux Etats-Unis, nouveau record

  • 11h41 - Amazon France va fournir des masques à ses salariés et contrôler leur température

Amazon va fournir des masques à tous ses salariés en France et, comme aux Etats-Unis, mettre en place un contrôle de leur température à l'entrée des sites, a annoncé vendredi le géant du commerce en ligne.

"Les autorités ne nous demandent pas de travailler aujourd'hui avec des masques et pourtant à partir d'aujourd'hui, dans tous les bâtiments Amazon France, les salariés seront équipés de masques à leur demande", a annoncé le directeur général d'Amazon France, Frédéric Duval sur RTL. "Dès lundi, nous aurons un contrôle de la température par caméra thermique à l'entrée des sites en France".

  • 11h15 - L'AMF va acheter 6,5 millions de masques pour les communes

L'Association des maires de France a décidé d'acheter 6,5 millions de masques de protection destinés notamment aux agents territoriaux engagés auprès des habitants pour faire face à l'épidémie de coronavirus, a-t-elle indiqué vendredi dans un communiqué.

Les masques "seront distribués aux communes grâce aux associations départementales de maires qui recensent les besoins".

  • 10h34 - L'activité du secteur privé français s'effondre à un niveau jamais vu

L'activité du secteur privé en France s'est effondrée en mars à un niveau jamais vu à cause de l'épidémie de Covid-19, selon le cabinet IHS Markit, dont l'indicateur publié vendredi montre une aggravation par rapport à sa précédente évaluation.

L'indice composite de l'activité globale a chuté à 28,9 points, contre 52 en février, selon Markit, qui avait, le 24 mars dernier, évalué cet indice à 30,2 points.

  • 10h27 - Le coût de la pandémie pourrait dépasser 4.000 milliards de dollars

L'impact de la pandémie de coronavirus sur l'économie mondiale pourrait atteindre de 2.000 milliards à 4.100 milliards de dollars, soit 2,3% à 4,8% du PIB mondial, affirme vendredi dans un communiqué la Banque asiatique de développement (ADB).

Cette estimation pourrait être sous-évaluée notamment car elle ne prend pas en compte "d'éventuelles crises sociales et financières ainsi que les effets à long terme sur les systèmes de santé et l'éducation" de la pandémie, selon l'organisation basée à Manille.

Lire aussi : Chômage partiel : des demandes en plein boom, un risque de fraude accru

  • 10h15 - L'armée mobilisée pour évacuer jusqu'à 30 patients d'Ile-de-France par jour

L'armée de l'Air a mobilisé cinq hélicoptères et deux avions de transport pour pouvoir évacuer quotidiennement d'Ile-de-France jusqu'à 30 patients atteints du Covid-19 vers des régions moins touchées par le coronavirus, selon un communiqué publié vendredi par le ministère des Armées.

  • 9h55- Soutien aux soignants : des youtubeurs récoltent 400.000 euros

Une journée caritative sur YouTube a permis jeudi de récolter plus de 400.000 euros de dons pour les hôpitaux français et les Ehpad, avec la participation de nombreuses célébrités.

Ce "maradon" organisé par les stars de la plateforme Mcfly et Carlito a réuni pendant onze heures de jeux, blagues et concours en direct les musiciens M, Big Flo & Oli, Christine and the Queens, l'acteur Guillaume Canet, les youtubeuses Natoo et Léna Situations, les humoristes Gad Elmaleh et Jonathan Cohen, ou encore la star des jeux vidéo Gotaga.

  • 9h22 - le Club Med va rouvrir un premier club en Chine

Le Club Med, dont l'activité dans le monde est à l'arrêt en raison de la pandémie de coronavirus, va rouvrir un premier club en Chine et table sur une reprise progressive en Europe cet été, a annoncé son président Henri Giscard d'Estaing.

  • 8h46- Le point sur la situation en France

En France, 4.503 personnes sont mortes du coronavirus, selon le dernier bilan des autorités, dont 471 au cours des dernières 24 heures, a annoncé Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, jeudi soir, lors de son point quotidien. 26.246 personnes hospitalisées en France, dont 6.399 en réanimation. "Au moins 884 personnes sont décédées" dans les Ehpad, a-t-il également ajouté, dévoilant ce chiffre pour la première fois depuis le début de l'épidémie.

  • 8h34 - Plus d'un million de personnes ont été infectées par le coronavirus

Le monde a franchi jeudi le cap du million de personnes testées positives au coronavirus, un chiffre saisissant qui témoigne de la rapidité de propagation de la pandémie qui sème la mort et le malheur. Car les économies sont ravagées, comme l'illustre un autre chiffre dramatique : en une semaine, 6,6 millions d'Américains ont perdu leur emploi.

Lire aussi : 6,6 millions de chômeurs supplémentaires en une semaine aux Etats-Unis, nouveau record

  •  8h15 - Google va mesurer les effets du confinement

Google va publier à partir de vendredi des statistiques issues des données de localisation de ses utilisateurs dans le monde, afin d'aider les pouvoirs publics à évaluer l'efficacité des mesures de distanciation sociale contre le Covid-19.

Lire aussi : Masques, visières médicales : Lamborghini s'engage dans lutte contre le coronavirus

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2020 à 20:15 :
Le titre de l'article: "informations essentielles".
Je voudrais bien savoir pourquoi on parle des baisses de salaire des joueurs de foot...
a écrit le 03/04/2020 à 17:39 :
Vous pouvez faire un article bien précis et détaillé sur les deux souches de Coronavirus, souche S et douche L : ça veut dire quoi et lequel est le plus dangereux ?
Quelles sont les différences entre les deux souches et le % de mortalité pour les deux souches ?
a écrit le 03/04/2020 à 14:33 :
Comme celui des états non démocratiques
Chine Russie iran etc... qui minimisent le nombre de morts pour masquer leur sous estimation initiale et leur vu manque de réaction
Rappel : le 1 et cas «  déclaré » de coronavirus est en Chine. Mi novembre .
La déclaration officielle à l’OMS est courant janvier .. ça laisse 8 semaines de propagation par le transit des humains et marchandises à travers le monde...
Pas étonnant que les CV premiers cas italiens apparaissent début des janvier :
La Lombardie est la région qui faignn va le plus de commerce avec la province Hubeii( wuhab)
Certains scientifiques chinois «  pensent que wuhan n’ aurait été que la caisse de résonance d’une épidémie de CORONA virus bien antérieur en Chine ( peut être. Pas détectée «  officiellement’ « )
Qui va payer les dommages économiques et sociaux de millions de gens ?
La chine?
À suivre ...
Réponse de le 03/04/2020 à 19:30 :
"Qui va payer les dommages économiques et sociaux de millions de gens ?
La chine?" Les States ?
Réponse de le 04/04/2020 à 13:48 :
Pendant ce temps, les pays dit "démocratiques" jouent la transparence: valse hésitations sur l’intérêt de porter un masque, pour.. masquer le fait que la France n'en avait pas assez, abandon du personnel des Ehpad (pas de matériel de protection) conséquence: des milliers de morts se préparent dans ce type désétablissement (29 décès à Mougins Alpes Maritimes)... Si la "transparence" consiste à parler pour raconter des salades, cela ne vaut pas mieux que les silences mensongers des pays "non démocratiques".
a écrit le 03/04/2020 à 14:12 :
Les choses sont dites, donc : désormais, la France est entrée dans la phase des choix opérés par l’État. Ceux qui vivront, ceux qui mourront.

Circulaire du 20 mars 2020 adressée aux EHPAD et médecins de ville pour usage du Rivotril pour l’euthanasie PEU VOLONTAIRE.

https://reseauinternational.net/trier-les-vieux-malades-du-coronavirus-les-instructions-officielles-publiees/

Si être incompétents ne suffisait pas ...
a écrit le 03/04/2020 à 11:19 :
"Le coût de la pandémie pourrait dépasser 4.000 milliards de dollars"

à savoir 3999 milliards pour remplir les paradis fiscaux des mégas riches et un milliard pour près de 8 milliard d'humains.

Ouahou la vache jamais ils ont autant dépensé pour nous !
a écrit le 03/04/2020 à 9:54 :
La logique de propagation de ce virus défis l'entendement !
On dirait qu'il est balancé par avion !
a écrit le 03/04/2020 à 9:28 :
Ouh, j'ai peur... sur près de 9 milliards d'individus c'est affreux affreux affreux...

Ce chiffre n'a tout simplement aucun sens, il est à peu près aussi fiable que celui des morts en confination dans les EHPAD, et que refuse de révéler le gouvernement parce qu'il sera probablement 4 ou 5 fois supérieur à celui des personnes décédées en hôpital.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :