Coronavirus : les informations essentielles du vendredi 10 avril

 |   |  2007  mots
(Crédits : MANUEL SILVESTRI)
Tout ce qu'il ne fallait pas manquer, vendredi 10 avril 2020.
  • 19h30 - En "perte considérable", la SNCF devra viser l'équilibre

La SNCF va accuser une perte "considérable" à cause notamment de la grève contre la réforme des retraites et des effets du confinement, si bien qu'elle devra remettre des investissements à plus tard, a prévenu le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

"La loi prévoit une trajectoire financière à la fois pour le groupe SNCF et pour SNCF Réseau", sa filiale gérant les voies ferrées, a rappelé M. Djebbari lors d'une audition au Sénat.

La loi ferroviaire de 2018 impose en effet au groupe SNCF d'atteindre un "équilibre économique" -c'est-à-dire qu'il doit assurer le fonctionnement du système ferroviaire sans endettement supplémentaire- avant 2022. SNCF Réseau doit parallèlement atteindre cet objectif d'ici à 2024.

  • 18h30 - Un printemps sans achats de fleurs et 40 millions de pertes estimées

Les fleuristes français, confrontés à la fermeture de leurs boutiques depuis près d'un mois, évaluent à plus de 40 millions d'euros leur perte sèche et s'inquiètent à l'approche du week-end du 1er-Mai, durant lequel 22 millions d'euros ont été consacrés en 2019 à l'achat du muguet.

  • 18h00 - Le risque d'une "résurgence mortelle", selon l'OMS

Une levée prématurée des mesures de confinement prises pour endiguer la propagation du coronavirus pourrait entraîner une "résurgence mortelle" de la pandémie, a prévenu vendredi le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Comme tout le monde, l'OMS aimerait voir les restrictions levées. Dans le même temps, lever les restrictions trop rapidement pourrait entraîner une résurgence mortelle" de la pandémie, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. "Le reflux [de la pandémie] pourrait être aussi mortel que sa propagation s'il n'est pas géré convenablement", a-t-il ajouté.

Lire aussi : Covid: Sauver des vies ou des emplois? Un faux dilemne selon l'OMS et le FMI

  • 17h00 - Amazon construit son propre laboratoire pour dépister ses employés

Le géant du commerce en ligne Amazon affirme avoir créé son propre laboratoire pour tester ses employés américains au nouveau coronavirus, sur fond d'inquiétudes croissantes sur leur santé.

"Des employés d'Amazon avec différents savoir-faire -- chercheurs scientifiques, chefs de programme, spécialistes en approvisionnement, ingénieurs en informatique -- ont mis en suspens leur emploi quotidien pour rejoindre une équipe consacrée à cette initiative", a indiqué le groupe dans un post de blog jeudi soir.

"Nous avons commencé à assembler l'équipement nécessaire pour construire notre premier laboratoire et nous espérons bientôt commencer à tester un petit nombre de nos employés en relation directe avec le public", a-t-il ajouté.

  • 16h30 - "Bordeaux fête le vin", édition 2020, n'aura pas lieu

"Bordeaux fête le vin", l'un des plus grand rendez-vous de la ville qui se tient toutes les années paires en juin, a été reporté à 2021 en raison de la crise du Covid-19, a annoncé vendredi le maire Nicolas Florian lors d'une audioconférence de presse. Cette manifestation devait se tenir du 18 au 21 juin.

>> Toute l'actualité économique à Bordeaux-Nouvelle Aquitaine

  • 15h40 - Face à la polémique, l'opérateur prendra à sa charge les frais liés au funérarium temporaire de Rungis

L'opérateur funéraire OGF, en charge de la gestion de l'accueil des cercueils à Rungis et visé par une polémique sur les tarifs pratiqués, a annoncé "qu'il prendra à sa charge tous les frais".

"Le groupe OGF ne veut pas ajouter à la douleur des familles et annonce qu'il prendra à sa charge tous les frais relatifs à ce funérarium temporaire, à compter de ce jour et jusqu'à sa fermeture", écrit-il dans un communiqué où il dénonce "une polémique tout à fait injustifiée et déplacée".

"En conséquence, aucune entreprise de Pompes Funèbres ne peut facturer des frais pour l'utilisation de ce dépositoire et les services qui y sont rendus", est-il précisé.

Après un début de polémique autour de la gestion des cercueil dans un hall du marché de Rungis, le ministre de l'Intérieur avait demandé jeudi un "contrôle" des tarifs demandés aux familles endeuillées.

"Un forfait de prise en charge comprenant les 6 premiers jours de séjour est ainsi facturé 159 euros. Si le séjour doit se prolonger, une tarification complémentaire de 35 euros à la journée s'applique", avait confirmait OGF.

  • 14h50 - « Il faudra faire des efforts », prévient Bruno Le Maire

Tandis que la dette publique de la France doit bondir à 112% du PIB à la fin de l'année, Bruno Le Maire a prévenu : "Cet endettement doit être provisoire et nous devons le plus rapidement possible, dès que l'économie pourra redémarrer, réduire cette dette", a déclaré Bruno Le Maire sur Europe 1.

"Ce choix que nous faisons du financement par la dette c'est un choix responsable, c'est un choix nécessaire (...) mais ça ne peut être qu'un choix provisoire",

A la sortie de cette crise il faudra faire des efforts, le redressement sera long et il passera par le désendettement du pays."

  • 14h15 - Nouveau sommet européen le 23 avril

Le président du Conseil européen Charles Michel a convoqué vendredi un sommet européen par visioconférence le 23 avril, consacré à la relance économique de l'Union. "Il est temps de jeter les bases d'une reprise économique musclée", a-t-il estimé dans un communiqué, au lendemain d'un accord des ministres européens sur une réponse commune à la crise, qu'il a qualifié de "percée significative".

Lire aussi : Union européenne : un accord à 500 milliards d'euros pour relancer l'économie face au coronavirus

  • 14h00 - Vladimir Poutine veut intensifier la coopération avec Donald Trump

Le président russe a annoncé qu'il reparlerait bientôt à Donald Trump de coopération pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et ses effets sur l'économie mondiale.

Vladimir Poutine, au cours d'une visioconférence avec les astronautes et les cosmonautes de la Station spatiale internationale, a estimé que la qualité du partenariat russo-américain dans le domaine spatial devait servir de modèle face au coronavirus.

"C'est un exemple de partenariat efficace entre nos pays dans l'intérêt de l'humanité. De la même manière, nous essayons d'organiser notre travail face aux problèmes actuels (...) je veux dire par là, la lutte contre la pandémie et la situation sur les marchés internationaux", a dit M. Poutine, selon le Kremlin.

  • 13h30 - Cinquante cas positifs à bord du Charles-de-Gaulle

Les tests effectués à bord du porte-avions français Charles-de-Gaulle ont confirmé cinquante cas positifs au coronavirus, a indiqué ce jour le ministère français des Armées, précisant que trois marins avaient été évacués "à titre préventif" par voie aérienne vers Toulon via Lisbonne. "Aucune aggravation de l'état de santé des marins à bord n'est constatée à l'heure actuelle", a ajouté le ministère.

  • 13h20 - Une nouvelle aide de 1.250 euros maximum pour les indépendants de l'artisanat et du commerce, financée par leur sécurité sociale

Les travailleurs indépendants de l'artisanat et du commerce vont pouvoir bénéficier en avril d'une aide supplémentaire, financée par la sécurité sociale des indépendants, ont annoncé le Medef, la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et l'Union des indépendants (U2P) dans un communiqué commun.

Cette "indemnité de perte de gains" pourra atteindre au maximum 1.250 euros nets d'impôts et de charges sociales, et "ne pourra pas excéder le montant des cotisations annuelles" à la retraite complémentaire des indépendants (RCI). La création de cette aide a été "validée par le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI), avec l'accord des ministères de tutelle", est-il précisé.

Elle sera accessible à tous les indépendants à la seule condition qu'ils aient été en activité au 15 mars 2020 et immatriculés avant le 1er janvier 2019.

Son montant sera versée directement, sans démarche particulière de la part des indépendants, précise le communiqué.

Lire aussi : CCI, Métropole, Région, CDC: les derniers dispositifs d'aides aux entreprises franciliennes

  • 12h05 -  François-Henri Pinault, PDG de Kering, taille dans son salaire

François-Henri Pinault, PDG du groupe de luxe Kering, va réduire de 25% son salaire fixe entre avril et décembre et renonce à sa rémunération variable au titre de l'exercice 2020, en raison de "l'impact économique" du Covid-19, selon un communiqué.

  • 11h23 - L'Allemagne se prépare au traçage par téléphone portable

Le gouvernement allemand s'apprête à lancer une application mobile, inspirée de Singapour, pour faciliter le suivi individuel des cas et l'identification des chaînes de contamination au coronavirus, dans le cadre de la stratégie de sortie progressive du confinement.

Comme partout en Europe, où ce sujet de l'exploitation des données issues des smartphones est à l'étude, il suscite un vif débat autour de la protection des données privées. Le projet vise à informer, sur la base du volontariat, chaque individu s'il a été en contact avec une personne contaminée.

Lire aussi : Tracking : pourquoi le projet d'application StopCovid est si controversé

  • 11h00 -  Bond des décès en Belgique qui passe à plus de 3.000

Le nombre des décès causés par la pandémie du covid-19 a bondi en Belgique avec 3.019 morts, indique le dernier bilan officiel communiqué par les autorités sanitaires.

496 nouveaux décès ont été notifiés au cours des dernières 24 heures, dont 171 enregistrés entre le 18 et le 31 mars dans des maisons de retraite en Flandre, ont précisé les autorités sanitaires.

Lire aussi : COVID-19 : comment l'Allemagne et les Allemands gèrent la crise économique

  • 10h01 - Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d'euros garantis par l'Etat

Le président du constructeur automobile Renault, Jean-Dominique Senard, envisage des prêts bancaires garantis par l'Etat français qui pourraient atteindre 4 à 5 milliards d'euros pour l'aider à passer la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, a-t-il déclaré sur RTL.

Lire aussi : Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d'euros garantis par l'Etat

  • 9h46 - Sanofi promet de donner 100 millions de doses d'hydroxychloroquine

Le laboratoire français Sanofi a annoncé vendredi faire don de 100 millions de doses d'hydroxychloroquine, un dérivé de la chloroquine, prescrit contre paludisme, à une cinquantaine de pays pour traiter les malades atteints du Covid-19.

Lire aussi : Pourquoi sommes-nous aussi divisés sur la question de l'hydroxychloroquine

  • 9h35 : Un "protocole de fin de confinement" nécessaire dans les entreprises

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger souhaite la définition de « critères obligatoires » dans « chaque entreprise » en matière sanitaire, « une forme de protocole de fin de confinement » pour protéger les salariés contre le coronavirus.

Il faut des critères obligatoires pour la reprise d'activité dans les entreprises en armes de santé et de sécurité. Il faut que dans chaque entreprise, on soit capable de définir" comment "respecter les gestes barrière", de lister "les protections individuelles en termes de masques, de gel, d'autres types de protection nécessaires", a-t-il détaillé

  • 9h12 - L'Italie se dirige vers un confinement jusqu'au 3 mai

Le gouvernement italien a décidé de prolonger les mesures de confinement qui expiraient le 13 avril jusqu'au 3 mai, écrivent les médias italiens citant des sources syndicales.

Cette décision, toujours pas officielle mais qui devrait être adoptée à très court terme, a été annoncée jeudi après-midi au cours d'une réunion entre plusieurs membres du gouvernement, dont le Premier ministre Giuseppe Conte, et des représentants de divers syndicats, aussi bien de travailleurs que d'employeurs.

  • 8h34 - Un accord à l'arrachée des 27 pour relancer l'économie face au virus

Après un premier échec mardi, puis des échanges tendus, les ministres européens des Finances ont affiché jeudi leur unité en parvenant à s'entendre, à l'arrachée, sur une réponse économique commune face au coronavirus.

Lire aussi : Union européenne : un accord à 500 milliards d'euros pour relancer l'économie face au coronavirus

L'eurogroupe boucle un plan de soutien economique de 500 milliards d'euros

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2020 à 15:16 :
Il y a une erreur de tir : le 1er mai est la fête internationale du travail qui permet à tout travailleur de manifester sa joie dans l'espace public. Beaucoup ont donné leur vie le 1er mai pour faire respecter leur condition ouvrière libre. Elles n'a été supprimée que pendant les années sombres du fascisme, un autre virus très contagieux.
a écrit le 10/04/2020 à 10:37 :
L'Italie se confine jusqu'au 3 mai ! On devrait être en confinement au moins jusqu'au 26 avril. J'ai fait un ménage total de mon lieu de vie, le virus ne passera pas par chez nous.
Oui les mesures de confinement sont la méthode la plus adapté pour combattre la propagation du Sars-cov 2 (covid19). C'est complètement dingue qu'un virus de 125 nm puisse faire autant de dégats sur la planète contre l'humanité et contre les Européens et les Français, les Italiens, les Espagnols, les Anglais, les Allemands. Oui on a connu l'apparition du virus VIH, de la pandémie ebola, de la grippe aviaire. C'est complètement dingue et l'economie française est en pleine recession. Oui complètement dingue le COVID 19 et danger absolu.
Réponse de le 10/04/2020 à 12:01 :
@11 libre : "...qu'un virus fasse autant de dégâts..." ? Quels vrais dégâts aura donc fait ce virus qui ne provoque "que" 1 à 3 % de morts ? C'est l'hyper-réaction des opinions publiques, d'une part, et le confinement imposé faute d'anticipation élémentaire, d'autre part, qui ont fait l'essentiel des dégâts... On est très loin d'Ebola ou de la peste. Il va falloir apprendre à garder son calme et à vivre avec les virus : le covid 19 sera toujours là en sortie de confinement et pourtant on va recommencer à vivre ! Nos réactions sont plus dangereuses que ce virus...
a écrit le 10/04/2020 à 10:36 :
L'Italie se confine jusqu'au 3 mai ! On devrait être en confinement au moins jusqu'au 26 avril. J'ai fait un ménage total de mon lieu de vie, le virus ne passera pas par chez nous.
Oui les mesures de confinement sont la méthode la plus adapté pour combattre la propagation du Sars-cov 2 (covid19). C'est complètement dingue qu'un virus de 125 nm puisse faire autant de dégats sur la planète contre l'humanité et contre les Européens et les Français, les Italiens, les Espagnols, les Anglais, les Allemands. Oui on a connu l'apparition du virus VIH, de la pandémie ebola, de la grippe aviaire. C'est complètement dingue et l'economie française est en pleine recession. Oui complètement dingue le COVID 19 et danger absolu.
a écrit le 10/04/2020 à 10:02 :
En italie ils ont tous un masque alors que ça ne sert a rien. Ils feraient mieux de se laver les mains, ils sont pas prets de s'en sortir comme ça les pauvres.
Réponse de le 10/04/2020 à 10:17 :
Vous êtes le porte parole du gouvernement français pour affirmer que le masque ne sert à rien. Il ne sert à rien parce que l'on n'en pas assez en France. Vous verrez que tant qu'on aura pas de vaccin, il faudra pendant des mois porter un masque !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :