Renault pourrait emprunter 4 à 5 milliards d'euros garantis par l'Etat

 |   |  236  mots
(Crédits : STEPHANE MAHE)
Le président du constructeur automobile Renault, Jean-Dominique Senard, envisage des prêts bancaires garantis par l'Etat français qui pourraient atteindre 4 à 5 milliards d'euros pour l'aider à passer la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19.

Renault prépare l'après-coronavirus. Au micro de RTL ce matin, son président, Jean-Dominique Senard, a déclaré envisager des prêts bancaires garantis par l'Etat français dont les montants pourraient atteindre de 4 à 5 milliards d'euros"Nous travaillons sur des idées de prêts bancaires qui seraient garantis par l'Etat et qui un jour ou l'autre seraient destinés à être remboursés ce qui fait que nous ne pèserons pas sur les finances de l'Etat", a déclaré M. Senard.

"Je suis absolument certain que ça devrait permettre de passer la mauvaise période que nous vivons aujourd'hui", a-t-il ajouté. Interrogé sur un montant de 4 à 5 milliards d'euros pour ces crédits garantis, le président de Renault a répondu : "ça pourrait être de cet ordre là". Mais "les montants ne sont pas fixés aujourd'hui, donc il est trop tôt pour en parler", a-t-il souligné.

Suppression des dividendes

M. Senard a en revanche confirmé qu'il écartait le scénario d'une renationalisation de Renault, dont l'Etat détient aujourd'hui 15%. "Aujourd'hui nous ne sommes pas dans cette perspective", a-t-il dit.

Lire aussi : La renationalisation de Renault n'est pas à l'ordre du jour (Senard)

Renault a annoncé jeudi la suppression de ses dividendes au titre de 2019, alors que la notation du groupe, affaibli par la crise causée par le coronavirus, a été abaissée au rang d'investissement spéculatif par l'agence Standard and Poor's.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2020 à 10:47 :
Pourquoi toujours l'état français ? et les pays qui ont des usines Renault ne pourraient ils pas participé sous peine de relocalisation , le contribuable français payent toujours , mais les emplois sont créés ailleurs , est ce normal pour une régie nationale à l'origine !!
a écrit le 13/04/2020 à 11:23 :
emprunts garantis par l'Etat français ? oui pour les unités industrielles implantées sur le territoire national , au prorata de la contribution de ces unités au chiffre d'affaires global des entreprises concernées . que Renault s'adresse aux autres pays que la France pour qu'ils soutiennent les usines de la marque qui y sont implantées .
le contribuable français n'a pas a garantir l'activité et les emplois dans d'autres pays .
a écrit le 13/04/2020 à 11:09 :
Oui , bien sur , comme d'habitude , mais il faudra relocaliser certaines usines de Turquie par exemple , les français en ont marre de cette mondialisation sauvage !!
a écrit le 11/04/2020 à 12:02 :
Alors pas de versement de dividendes. Cette entreprise a besoin de se réformer , elle est en difficulté, il faudra bien ouvrir les yeux. Elle a de grandes capacités mais une gamme très peu attractive, vieillissante en design depuis longtemps , peu innovante en matière d'équipements. Bref des véhicules qui ne font pas envie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :