Emmanuel Macron esquisse un déconfinement en trois étapes

Le président de la République, Emmanuel Macron a dévoilé les grandes lignes d'un déconfinement progressif, particulièrement dense en termes de conditions, et qui se fera en trois phases. Chacune de ces étapes marquera un allègement des consignes, à condition que les objectifs sanitaires soient atteints.
Tous les commerces pourront rouvrir à compter du 28 novembre.
Tous les commerces pourront rouvrir à compter du 28 novembre. (Crédits : POOL New)

Les milieux économiques attendaient "un cap" et de la lisibilité, ce seront surtout une multitude de situations à appréhender chaque semaine. Le président Emmanuel Macron s'est de nouveau adressé aux Français ce mardi soir pour desserrer un peu l'étau du confinement en vigueur depuis le 30 octobre. Un allègement des contraintes qui se fera en trois étapes : le 28 novembre 2020, le 15 décembre 2020, puis le 20 janvier 2021. "Certes, nous avons freiné la circulation du virus mais il demeure très présent", a résumé Emmanuel Macron à propos de la situation sanitaire du pays.

Samedi 28 novembre : les commerces pourront rouvrir

Ce qui changera à partir du samedi 28 novembre au matin :

  • Les commerces pourront rouvrir jusqu'à 21h et les services à domicile reprendre "dans le cadre d'un protocole sanitaire strict, qui a été négocié avec l'ensemble des professionnels", a précisé le chef de l'Etat. Les librairies, les disquaires, les bibliothèques et archives pourront également rouvrir leurs portes dans ces conditions.
  • Les déplacements pour promenade ou activité physique en extérieur seront permis dans un rayon de 20 kilomètres et pour 3 heures.
  • Les activités extra-scolaires en plein air seront à nouveau autorisées.
  • "Pour les cultes, les offices seront de nouveau permis, dans la limite de 30 personnes", a détaillé le chef de l'Etat.

Ce qui ne changera pas :

  • Le confinement adapté. "Il faudra continuer à rester chez soi, à télétravailler quand cela est possible, à renoncer aux réunions privées ou aux rassemblements familiaux et à tous les déplacements non nécessaires", a énuméré le président.
  • Le système de l'attestation.

15 décembre : le confinement pourrait être levé

"Le 15 décembre, si nous sommes bien arrivés autour des 5.000 contaminations par jour, et environ 2.500 à 3.000 personnes en réanimation, nous pourrons alors franchir un nouveau cap", a déclaré le chef de l'exécutif dans un style marqué toujours par la prudence.

Ce qui pourrait changer, si les conditions sont réunies :

  • Le confinement sera levé. "Nous pourrons nous déplacer sans autorisation, y compris entre régions, et passer Noël en famille. Il faudra, au maximum, limiter les déplacements inutiles. Souffler et se retrouver, oui, mais il ne s'agira pas, à coup sûr, de vacances de Noël comme les autres", a précisé le président.
  • Les activités extrascolaires en salle, "pour l'accueil des enfants durant les fêtes", seront à nouveau autorisées, "avec des règles strictes".
  • Les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leur activité, toujours dans le cadre du protocole sanitaire négocié avec les professionnels.

Ce qui ne changera pas :

  • "Des contraintes fortes demeureront toutefois", a fait savoir le chef de l'Etat. "Les grands rassemblements seront interdits, ainsi que tous les événements festifs dans les salles allouées", a-t-il poursuivi.
  • Un couvre-feu de 21h à 7h du matin sera mis en place.
  • Les bars, restaurants et discothèques resteront clos.
  • Les lieux "susceptibles d'attirer un grand nombre de personnes issues de régions différentes", tels que les parcs d'attraction ou les parcs d'exposition, resteront fermés.
  • Concernant les stations de ski, "une concertation a été engagée", a expliqué le président, avant d'ajouter : "il me semble impossible d'envisager une ouverture pour les fêtes". Elle pourrait avoir lieu courant janvier 2021.
  • "Nous pourrons circuler librement les soirs des 24 décembre et 31 décembre pour partager ces moments en famille mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés", a expliqué Emmanuel Macron.

20 janvier : vers de nouveaux allègements, si la situation le permet

"Il nous faut toujours une quinzaine de jours pour voir les conséquences de la modification de nos comportements. C'est autour du 20 janvier que nous pourrons prendre, si cela est possible, de nouvelles décisions d'ouverture.", a souligné le chef de l'Etat.

La limite fixée est celle de 5.000 contaminations par jour.

Ce qui pourrait changer :

  • Les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir.
  • Le couvre-feu pourra être décalé.
  • "Les lycées pourront être pleinement rouverts, avec la totalité des élèves présents pendant les cours. 15 jours plus tard, ce sont les universités qui pourront reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves", a précisé Emmanuel Macron.

Des points seront réalisés tous les quinze jours pour prendre, ou non, de nouvelles décisions. "Nous devons tout faire pour éviter une troisième vague et un troisième confinement", a insisté le locataire de l'Elysée.

De nouvelles aides pour les entreprises

  • "En plus des dispositifs déjà existants, les restaurants, les bars, les salles de sport, les discothèques, tous les établissements qui resteront fermés administrativement, se verront verser, quelle que soit leur taille, 20% de leur chiffre d'affaires de l'année 2019 si cette option est préférable pour eux aux 10.000 euros du fonds de solidarité.", a déclaré le président.
  • "Le plan « un jeune, une solution » fera l'objet de moyens accrus et j'invite tous les jeunes à se renseigner sur la plateforme prévue à cet effet", a par ailleurs renseigné Emmanuel Macron.

Des premières vaccinations dès la fin de cette année ?

Pour ce qui est des vaccinations, les premières campagnes pourraient avoir lieu dès "fin décembre, début janvier", a assuré le chef de l'Etat, "sous réserve des validations par les autorités sanitaires". Elles concerneront, d'abord, les plus fragiles, "et donc les plus âgés". Par ailleurs, Emmanuel Macron s'est dit farouchement opposé à la vaccination obligatoire.

Lire aussi : Vaccins anti Covid-19 : les huit questions à surveiller avant leur arrivée

Soigner les "conséquences psychologiques de la pandémie"

Enfin, Emmanuel Macron a expliqué qu'il avait demandé au gouvernement de "préparer une stratégie pour prendre en compte les conséquences psychologiques de la pandémie et des différents confinements", en citant, à ce sujet, "les personnes âgées, à domicile comme dans les maisons de retraite", ainsi que les "personnes en situation de handicap".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 25/11/2020 à 17:57
Signaler
Ne rentrer pas à l'hosto en ce moment : Huit frères et sœurs d’une même famille, dans le Val-d’Oise, sont touchés par le coronavirus. Six d’entre eux sont actuellement hospitalisés, dont deux en réanimation. Il y a deux semaines, cette fratri...

à écrit le 25/11/2020 à 16:15
Signaler
"Il voyage en solitaire", pour "un voyage en absurdie". Je n'écoute plus parce que de toute façon, je transgresse les règles, sans pour autant "risquer"! ma vie ou celle des autres. Faut pas être "con" non plus. Mais face à un '"droit dans ses bottes...

à écrit le 25/11/2020 à 12:58
Signaler
Et surtout ouvrer bien vos fenêtres pour aérer cet hiver ,ah,ah : Mauvaise nouvelle pour ceux qui ont recours au gaz pour se chauffer ou en cuisine. Une hausse des tarifs réglementés a été annoncée pour le 1er décembre. A cette date, les prix appl...

le 26/11/2020 à 5:09
Signaler
@ Lachose. Apres avoir fait la promo des installations au gaz et l'encouragement a installer de nouvelles chaudieres, le fruit mur tombe de l'arbre. Le beurre, l'argent du beurre et le c... de la cremiere. pays malade de sa bureaucratie ponctionn...

à écrit le 25/11/2020 à 11:13
Signaler
Sur les stations de ski ,il y avait des négociations en cours avec le gouvernement sur une période de 10 jours et hier le Macron annonce la fermeture comme un jouet que l'on veut casser et pendant ce temps la suisse et l'Autriche sont ouvert.,ah,ah,a...

à écrit le 25/11/2020 à 11:09
Signaler
en cas de troisième vague c'est tous le gouvernement qui doit sauter et pas que les ministres

à écrit le 25/11/2020 à 10:54
Signaler
"Je souhaite que le gouvernement et le Parlement prévoient les conditions pour s'assurer de l'isolement des personnes contaminées, y compris de manière plus contraignante", a déclaré le chef de l'Etat, en promettant que "ces personnes seront accompag...

à écrit le 25/11/2020 à 10:12
Signaler
Ils n'ont pas de bol les restaurateurs français ,on leur sort une étude américaine faite au printemps sur la population d'une ville américaine ou l'obésité et la comorbidités sont importante pour justifier leur fermeture.

à écrit le 25/11/2020 à 9:46
Signaler
J'ose espérer que cette administration folle ne va pas exiger de trimballer avec soi un justificatif de domicile! Ils en sont capables.

à écrit le 25/11/2020 à 9:36
Signaler
"A partir du 15 décembre, il sera possible de se déplacer sur l'ensemble du territoire sans attestation, avec un couvre-feu de 7 à 21 heures, et ce, si l'on est arrivé à 5000 contaminations par jour ". Donc, déjà éviter de se faire tester pour fai...

à écrit le 25/11/2020 à 9:13
Signaler
des promesses et des illusions et un petit réajustement sinon rien le precedent c'etait 100km la c'est 20km le reste sera torpiller par les trois mousquetaires a la vision negative ou sont les mesures corrective attendu depuis la crise des gilets...

à écrit le 25/11/2020 à 8:33
Signaler
Complètement scolaire cette approche sanitaire, Macron devrait grandir un peu. Il infantilise, très mauvais pédagogue qui joue sur la peur des français. Suis très étonné que ce peuple de gaulois se laisse manipuler de cette manière. Vous avez droi...

le 25/11/2020 à 9:23
Signaler
apres le péril jaune (livre de mr pierrefitte) la troisiemme vague du covid se profile déja .a rien qu a lire les bilan de nos maisons de retraites

le 25/11/2020 à 9:24
Signaler
apres le péril jaune (livre de mr pierrefitte) la troisiemme vague du covid se profile déja .a rien qu a lire les bilan de nos maisons de retraites

le 25/11/2020 à 17:42
Signaler
Par contre ,ça bouge chez les teutons : Un homme a percuté la grille du portail de la chancellerie allemande à Berlin avec une voiture sur laquelle étaient peints des slogans ce mercredi 25 novembre dans la matinée, avant d'être interpellé, a indi...

à écrit le 25/11/2020 à 8:28
Signaler
Bernard Arnault président en 2022, c'est le seul à pouvoir éviter la catastrophe future avec un nouveau Macron-Le Pen à venir qui mettra Le Pen au pouvoir qui n'en a vraiment pas envie vu la bande de bras cassés dont elle est entourée et pour faire e...

le 25/11/2020 à 12:27
Signaler
C'est qui lui?

à écrit le 25/11/2020 à 2:16
Signaler
Mais qui prete encore attention a ce petit monarque ?

à écrit le 25/11/2020 à 0:40
Signaler
Le 15 Janvier ré-accélération de l'épidémie en Conséquence ! des FETARDS irresponsables du 31/12

à écrit le 24/11/2020 à 22:09
Signaler
J'espère que le gouvernement à limogé les conseillers qui prédisaient plus de 9000 personne atteintes du Covid en réanimation à mi novembre. Enfin peut être est ce les même qui nous explique que les transports en commun sont sur à 100% mais que ren...

à écrit le 24/11/2020 à 21:15
Signaler
c'est décidé: avant je votais blanc au 2nd tour Maintenant je voterais pour celui ou celle qui sera en face de cet amateur notoire quel qu'il/elle soit. Quitte à voter pour des incompétents... autant aller jusqu'au bout!

à écrit le 24/11/2020 à 21:11
Signaler
Emmanuel Macron esquisse un déconfinement en trois étapes quelle désolation !

à écrit le 24/11/2020 à 21:07
Signaler
Le discours de Macron à 20h repose dès le départ sur un postulat mensonger, ÉHONTÉ. Contrairement à ce qu'il assène, le reconfinement N'A PAS ÉTÉ À L'ORIGINE de la décrue de la 2e vague. Même LCI l'a montré le 18 novembre.Tel Ubu-Roi, Macron à 20h a ...

le 25/11/2020 à 7:55
Signaler
Pas passionnant du tout, le macronisme. Sortir du covid au plus vite. Vaccination pour tout et tout de suite.

le 25/11/2020 à 9:41
Signaler
N'ayant pas conscience de ce qu'il est, il n'a pas conscience de ce qu'il fait!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.