En 40 ans, le nombre de cadres a explosé et les femmes gagnent du terrain

 |  | 637 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
Depuis le début des années 80, le poids des cadres dans l'emploi total a plus que doublé selon la dernière enquête de l'Insee. Il est ainsi passé de 8% à 19,6%. En parallèle, de plus en plus de femmes accèdent à des postes à responsabilité.

Médecins, ingénieurs, avocats, journalistes... l'emploi des cadres ne cesse de prendre de l'ampleur. Selon la dernière livraison de l'Insee publiée ce vendredi 25 septembre, la proportion de cadres et professions intellectuelles supérieures a fait un bond spectaculaire durant ces quatre dernières décennies passant de 7,8% de l'emploi total à 19,3%.

Cette montée en puissance de telles professions illustre les bouleversements de l'économie tricolore depuis le début des années 80. La qualification de la population active s'est considérablement accrue tandis que les besoins des entreprises dans le tertiaire ont augmenté.

Une radiographie des cadres en France

L'étude de l'Insee permet de brosser un portrait des cadres français. Les deux auteures ont ainsi retenu une typologie en six catégories. Il...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2020 à 19:47 :
Des "cadres" ou des "employés de bureau" ?
a écrit le 25/09/2020 à 14:25 :
Ce terme de "cadre" est totalement galvaudé. Je suis cadre depuis 25 ans, mais je n'ai jamais dirigé qui que ce soit.
a écrit le 25/09/2020 à 13:06 :
Souvenir :

La typologie sociologique de l'électorat du nouveau président de la République ne présente pas de surprise. Le niveau de diplôme est plus que jamais la vraie fracture entre une France apte à la compétition mondiale et celle qui se sent délaissée. Ceux qui ont un minimum de bac + 3 ont voté Macron à 81 %.
Réponse de le 27/09/2020 à 23:10 :
Exact. La montée des populismes de droite comme de gauche trouve sa source avant tout dans la baisse généralisée du niveau d'éducation moyen des français, parfaitement mis en lumière dans les différents classements internationaux (PISA etc).
a écrit le 25/09/2020 à 9:26 :
la qualification a fortement augmente, vu que les socialistes ont distribue le bac a 153% de la population, et vu que ca n'aide pas a trouver un travail, ils prevoient de distribuer genereusement ' sur simple demande' un doctorat en intelligence artificielle, ce qui fera de la france le pays le plus intelligent de l'univers ( s'il etait encore besoin de le demontrer vu le brillantissime niveau des habitants du pays eternel des lumieres)
a écrit le 25/09/2020 à 9:22 :
Ce n'est pas le poids des cadres qui a doublé mais le fait que la plupart des cadres n'encadrent plus qu'eux-mêmes.
Du coup, c'est intéressant pour les entreprises de passer des agents de maitrise au statut cadre. Des commerciaux sédentaires pas spécialement diplômés sont maintenant au statut cadre.
a écrit le 25/09/2020 à 9:03 :
Métier asservissant du troisième millénaire, il vaut mieux quand on est un homme être manutentionnaire que cadre, le fait que les femmes, asservies depuis toujours, y soient plus nombreuses n'est pas une bonne nouvelle pour elles.

Métier sous payé dans lequel on ne compte pas les heures profitant d'une vague de manque cruel de confiance en soi au sein de la population et surtout un chômage de masse faisant que ceux-ci se laissent guider par des petits chefs abrutis et incultes.

L'ensemble ne pouvant que tirer vers le bas, salariés et entreprise mais bon leurs propriétaires n'en ont rien à faire de leurs salariés et de leur entreprise, tant qu'ils peuvent se faire du fric sur leurs dos tout va bien, tout continue pareil.
Réponse de le 25/09/2020 à 10:53 :
Commentaire dur... Mais malheureusement assez juste.

Le statut cadre est devenue une aubaine pour les entreprises puisque les avantages liés se sont effondrés, ainsi que le salaire médian, mais le forfait jour garanti un taux horaire souvent en dessous du SMIC horaire.

Bref, des employés modèles, d'autant plus zélés qu'on leur fait croire qu'ils appartiennent à une élite ... L'élite des pigeons en général, au service du grand capital et au dépend de leur vie et de leur santé

(et j'en fais parti)
Réponse de le 25/09/2020 à 18:18 :
Bof, généralisation sans grand intérêt. Je suis ingénieur, cadre expert technique dans une industrie de pointe, je travaille certes pas mal (autour de 45h hebdo) mais sans excès non plus - et j'ai pas mal de RTT pour compenser -, j'interviens sur des projets industriels pointus qui me donnent l'occasion de collaborer avec des experts de niveau international, je ne suis pas manager donc je n'ai pas a jouer au petit chef, mon responsable le faut confiznce et le laisse ube certaine autonomie, je suis plutôt très correctement rémunéré, et j'habite en province dans une région vraiment très agréable ou beaucoup de monde aime oasser ses vacances. Je ne suis pas si mal loti, en tout cas je n'ai pas vraiment l'impression d'etre exploité, la plupart de mes collègues non plus, et quand je vois la foule qui se presse pour se faire embaucher ou muter ici, je me dis que ce n'est pas forcément mieux ailleurs. Je vous laisse donc votre poste de manutentionnaire, un travail mal rémunéré, physiquement éreintant et intellectuellement peu satisfaisant. Mais merci tout de même de m'avoir expliqué que j'étais opprimé, c'est à la mode ;-) .
Réponse de le 26/09/2020 à 14:03 :
Cadre n'est pas un métier mais un statut qui recouvre des réalités très diverses. Généraliser le terme est une méthode commode pour dévaloriser les savoir-faire. Cadre ne veut plus rien dire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :