En France, une classe moyenne sous tension selon l'OCDE

 |   |  1143  mots
(Crédits : Reuters)
Explosion des prix des logements, budget sous pression, automatisation. Dans son dernier rapport, l'OCDE brosse un portrait alarmant de la classe moyenne française.

"Déclassés", "catégories sacrifiées","paupérisation". Les mots ne manquent pas pour décrire la situation des classes moyennes. Selon le dernier rapport de l'OCDE publié ce mercredi 10 avril, ces catégories dans les pays développés ont perdu du terrain sur les trois dernières décennies. Leur part dans la population totale serait passée de 64% à 61%. 70% des baby-boomers feraient partie de cette catégorie contre 60% pour la génération née après 1980.

"L'influence économique des classes moyennes et leur rôle en tant que 'centre de gravité économique' s'est affaibli".

"Les revenus agrégés de l'ensemble des revenus des classes moyennes étaient quatre fois plus importants que l'ensemble des revenus des catégories aisées il y a trente ans. Aujourd'hui, ce ratio n'est plus que de trois".

Pour les auteurs du rapport, "dans la zone OCDE, à l'exception de quelques pays, les revenus intermédiaires sont à peine plus élevés aujourd'hui qu'il y a dix ans, progressant de 0.3 % tout juste par an, soit un tiers de moins que le revenu moyen des 10 % les plus aisés". En parallèle, "le coût des dépenses pour assurer le mode de vie des classes moyennes a augmenté plus vite que l'inflation".

En France, les classes moyennes suscitent régulièrement des débats et controverses dans le champ politique ou parmi les économistes et sociologues. En 1988, le sociologue Henri Mendras parlait déjà de "moyennisation de la société" entre 1965 et 1985. Trente ans plus tard, le sociologue Louis Chauvel a évoqué dans son essai parfois contesté, "La spirale du déclassement", l'effritement de cette catégorie sociale depuis la fin des "trente glorieuses".

Sur le plan politique, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a expliqué que "la crise des Gilets jaunes est venue d'une inquiétude profonde des classes moyennes face au risque de déclassement, au sentiment de travailler sans être suffisamment rémunéré [...] Notre ligne, avec Gérald Darmanin (le ministre du Budget, NDLR), c'est de prêter la plus grande attention aux classes moyennes qui travaillent." À l'heure où le gouvernement tente d'éteindre la colère des "gilets jaunes", la publication de l'OCDE dresse un sombre tableau de ce groupe social.

Une classe moyenne encore nombreuse en France

Pour commencer, les économistes de l'OCDE considèrent que les personnes faisant partie de la classe moyenne gagnent entre 75% et 200% du revenu médian. En France, le revenu médian se situe à 21.415 euros par an. À titre de comparaison, il s'élève à 16.153 euros dans l'Union européenne selon de récentes données de l'Insee. En France, ce poids des classes moyennes dans la population totale est bien supérieur à la moyenne pays de l'OCDE. Cette part atteint 68% contre 61% dans les autres pays membres de l'organisation internationale. Concernant les foyers à hauts revenus (plus de 200% du revenu médian), l'écart est de trois points (6% en France contre 9% dans l'OCDE). Du côté des pauvres, la différence est relativement modérée (7% en France contre 11% dans l'OCDE).

Des difficultés à joindre les deux bouts

Pour comprendre l'exaspération de cette catégorie, l'organisation basée à Paris rappelle que la proportion des ménages déclarant des difficultés pour boucler les fins de mois est supérieure à la moyenne des pays de l'OCDE (52% contre 47%). Cet écart est encore plus spectaculaire pour les foyers à bas revenus avec une différence de 11 points entre l'hexagone et le reste des pays (81% contre 70%). En revanche, les résultats sont similaires pour les hauts revenus, peu importe la zone géographique.

L'explosion des prix du logement

L'envol des prix du logement depuis plusieurs décennies plombe le budget des ménages.

"Les prix du logement ont augmenté plus rapidement que les revenus médians" expliquent les auteurs du document.

Rien qu'à Paris, le prix moyen du mètre carré a franchi le cap des 10.000 euros au cours du premier trimestre 2019 selon des données récentes du réseau Century 21. Et malgré les craintes suscitées par les mois de contestation, les prix continuent de grimper dans la capitale et les zones tendues. De récents chiffres relayés par l'AFP indiquent que la majorité des réseaux fait état de progressions au premier trimestre (+2,7% chez Century 21 et +0,7% chez Laforêt) à l'exception d'Orpi, au maillage territorial le plus régulier, chez qui ils reculent de 1,5%. Cette hausse a pesé sur les dépenses contraintes des ménages comme le soulignait le sociologue Olivier Galland, spécialiste des inégalités dans un entretien accordé à La Tribune.

"La part de ces dépenses contraintes dans le budget des ménages a tendance à augmenter pour les foyers au revenu modeste. Les gens peuvent avoir le sentiment d'avoir un contrôle de plus en plus faible sur leur choix personnel. La hausse des taxes sur l'essence et le fioul a eu un effet dévastateur."

L'accès la propriété pour les jeunes ménages s'est détériorée depuis les années 70. Selon une note de la Banque de France, ce phénomène s'est accentué "pour les ménages de 25 à 44 ans aux revenus les plus faibles . En 1973, 34 % d'entre eux sont propriétaires. En 2013 ils sont 16 %, soit une baisse de moitié. Le taux de propriétaires au sein des jeunes ménages aisés a, quant à lui, augmenté de plus de 50 % : il est passé de 43 % à 66 %".

Les risques de l'automatisation

La pression exercée sur les classes moyennes est également très présente sur le marché du travail. Selon les derniers calculs de l'OCDE, "un emploi à revenu intermédiaire sur six est actuellement exposé à un risque élevé d'automatisation en France, proche de la moyenne des pays de l'OCDE".

S'il n'existe pas de consensus sur les répercussions de l'automatisation sur le marché du travail, beaucoup d'emplois devraient subir des transformations dans les années à venir. Ce phénomène pourrait accroître la polarisation de l'emploi déjà à l'oeuvre dans un grand nombre de pays développés. Dans son ouvrage "Inégalités mondiales" récemment traduit en français, l'économiste connu pour sa célèbre courbe de l'éléphant, Branko Milanovic rappelait que :

"Les travailleurs des pays riches sont pris en étau entre les plus riches de leurs propres pays, qui continueront de profiter de la mondialisation, et les travailleurs des pays émergents, plus attractifs à l'embauche compte tenu de leurs salaires bon marché. La forte compression de la classe moyenne, provoquée par les forces de l'automatisation et de la mondialisation, n'est pas finie. Elle engendrera en retour une polarisation des sociétés occidentales en deux groupes : une classe riche et prospère au sommet et un groupe, beaucoup plus nombreux, de personne dont le travail consiste à servir la classe riche".

Lire aussi : "La globalisation contribue à l'impuissance du politique" (Branko Milanovic)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2019 à 2:22 :
Le problème n0 1 est le coût du logement, il explique en grande partie ce sentiment d’appauvrissement. Quand il faut laisser la moitié de ses revenus pour payer le loyer ou son emprunt sur 25 ans, il ne reste plus grand chose. En copropriété, il faut ajouter les charges qui peuvent monter a 300 € ou 400 € par mois et par appartement.
Je préconise un grand plan logement avec une construction massive d'immeubles a loyers modérés ( cela ne veut pas dire moche ) afin de faire baisser ce coût.
a écrit le 11/04/2019 à 23:55 :
L'appauvrissement touche tout le monde sauf ceux qui ont les rênes du pouvoir! Ce n'est que coïncidence!
Le R.I.C qui risque de remplacer les manifestations de rue ainsi que le contrôle de nos représentants n'est pas le bienvenue!
a écrit le 11/04/2019 à 19:01 :
les fabricants de kleenex vont faire fortune .
a écrit le 11/04/2019 à 17:27 :
La mutuelle obligatoire à aussi sérieusement creusé le budget des ménages, et pas très utile vu la désertification médicale. Les dépassements d'honoraires ne sont pas non plus inclus dans les calculs, alors qu'ils sont rédhibitoires pour de nombreux foyer qui ne peuvent plus se faire soigner. Les riches peuvent se payer les bons docteurs qui leur donneront accès aux scanners et autres outils inaccessibles pour les autres, alors que financés par nos impôts. Mais quand on est rien, on a droit à rien...
a écrit le 11/04/2019 à 15:30 :
Il suffit de se renseigner et se comparer pour voir que la France est la mieux placée comparée à l’Europe concernant le niveau de vie des classes moyennes, protections sociale etc,etc….
Je confirme en lisant les commentaires que la France est un pays de chialeurs/geigneurs pathologiques qui arriveront bien à tout casser un jour ou l’autre avec une grosse colère d’enfants trop gâtés et trop longtemps.
Les français sont des gens qui vivent au paradis et qui croient vivre en enfer.
Investissez dans les gaz lacrymaux et LBD vous deviendrez riche ! (avant de tout perdre)
Salut les pleureuses !
Réponse de le 11/04/2019 à 17:41 :
Un peu caricatural, mais ce n'est pas faux. Les français sont effectivement des enfants gâtés qui tapent du pied sur leur confort avec beaucoup d'égoïsme. Les impôts oui mais pour les autres et les aides oui mais seulement pour moi !
Réponse de le 11/04/2019 à 17:41 :
Un peu caricatural, mais ce n'est pas faux. Les français sont effectivement des enfants gâtés qui tapent du pied sur leur confort avec beaucoup d'égoïsme. Les impôts oui mais pour les autres et les aides oui mais seulement pour moi !
Réponse de le 11/04/2019 à 17:41 :
Un peu caricatural, mais ce n'est pas faux. Les français sont effectivement des enfants gâtés qui tapent du pied sur leur confort avec beaucoup d'égoïsme. Les impôts oui mais pour les autres et les aides oui mais seulement pour moi !
a écrit le 11/04/2019 à 14:50 :
L'appauvrissement touche tout le monde sauf ceux qui ont les rênes du pouvoir! Ce n'est que coïncidence! Le R.I.C. ou la rue et ses conséquences!
a écrit le 11/04/2019 à 14:46 :
Enieme étude bidon de l’OCDE ... il faut que la dernière officine du CERES nous lache avec ses pseudos recherches .. a vouloir dire le contraire de l’INSEE (l’ennemi social democrate honni) , l’OCDE perd toute crédibilité.
a écrit le 11/04/2019 à 14:45 :
L'appauvrissement touche tout le monde sauf ceux qui ont les rennes du pouvoir! Ce n'est que coïncidence!
a écrit le 11/04/2019 à 13:55 :
Mais il faut bien que l immobilier monte ! Sinon comment on va faire une plus value ?

Evidement les arbres ne montent pas au ciel et un jour ca va s effondrer. Mais l essentiel c est que les jeunes s endettent a mort pour nous acheter nos pavillons ou nous versent en loyer 40 % de leurs revenus. Dans 20 ans on sera mort et eux ils devront se demerder pour rembourser leurs dettes (et les notres qu on a accumulé depuis les annees 80)


PS: investir dans le parpaing c est mieux que dans l IA. Comme ca ils ne seront pas remplaces par des robots tout de suite. Bon les prochaines grande entreprises seront chinoises mais la encore, on sera mort.
Réponse de le 11/04/2019 à 15:22 :
Perspicace ! J'adore
Réponse de le 11/04/2019 à 16:43 :
Super et perspicace, mes deux enfants 34 et 32 ans avec des revenus solides ont fait construire pour un sur un crédit de 15 ans et pour l’autre 20 ans avec déjà pour les deux plusieurs années d’emprunt écoulées. En tant que retraité, ayant commencé à 14 ans parents dans la classe des pauvres mais qui ne se plaignaient jamais chez nous geindre était inconnu, puis quelques cours du soir pour passer d’ouvrier à cadre « confortablement » rémunéré avec une retraite de misère quelques milliers, d’une monnaie locale, euros , une vie active pardon une vie de planqué car seul aujourd’hui, les actif jaloux bossent comme des dingues. Avant nous passions nos journées au bistrot à taper la belotte et cela entre 50/55 heures semaine bien loin des 35h mais il est vrai le job aujourd’hui est beaucoup plus dur qu’avant. Puis j’ai eu la chance d’une carrière export qui me permettait de passer plusieurs semaines loin de ma famille quelle chance non? ne pas voir grandir ses enfants laisser les petits problèmes quotidiens à son épouse etc. En fait ma vie n’est que plaisirs un job d’abord d’ouvrier au bistrot pendant plus de 50h, de cadre 6/7 jours moyenne journalière 10h, souvent dans des camps de base car les 5 étoiles sont bien sur dans le désert ou dans la forêt parfois en mer c’est bien connu et puis à l’export le plaisir dans des lieux frivoles, boites de nuit, la plage, des femmes sublimes, les grands restos type cantine camp de base et parfois même le plaisir d’être gardé par des militaires avec une Kala à la bretelle en fait une carrière faite que de plaisirs, de luxe plus ce que je n’ose avouer. Je comprends certains jeunes qui se disent les vieux ils nous ont tout piqué. Aujourd’hui ces jeunes dorment la bouche ouverte en attendant que le gâteau tombe du ciel et oui il a ceux qui ne feront pas 30 km pour une nouveau job mieux rémunéré mais loin soit de papa maman soit des amis soit de sa propre famille, pire déménager, il y a ceux qui ne prendraient pas un zinc pour aller bosser l’autre bout du monde ou qui ne vont pas créer leur propre boite à 60 heures semaines avec un début de salaire plus que minimum mais qui foncent pour un meilleur avenir etc, le monde est trop dur avec eux et l’état ne redistribue pas assez. Il faut piquer l’argent la où il est, chez les vieux. Par contre oui il y a des jeunes qui eux galère pour différentes raisons par exemple la discrimination au nom, en général d’ailleurs ces jeunes pour les plus volontaires se lancent seul bravo, puis il y a ceux qui malgré beaucoup de volonté de sacrifices n’y arrivent pas puis il y a ceux dont seul manque une formation solide pas celles d’entreprises qui se gavent avec l’argent de la formation. Ces jeunes en général ne sont pas sur des sites à geindre. Ces jeunes l’état doit les considérer comme prioritaires car eux n’ouvrent pas la bouche non ils se muent dans le silence et se « demerdent » comme ils peuvent parfois dans des jobs!! peu louables, venant moi même de quartiers il y a fort longtemps et même si les temps changent le quartier est souvent la source des maux d‘une vie entière.
Réponse de le 11/04/2019 à 17:16 :
La plus value n'a de sens que si vous vendez pour vous achetez un logement de même standing pour moins cher, ce qui est rare à moins que vous soyez parisien et que vous déménagiez en province. Autrement ce sont vos héritiers qui en profiteront mais pas vous. Rappelons également que les autres qui s'endettent "à mort" pour acheter, ce sont également vos enfants.
a écrit le 11/04/2019 à 13:48 :
cela fait cinq mois que les choses sont sur la table (gj), aucune inflexion du pouvoir, un débat qui tourne à la propagande systématique, une marée de mensonges du plus grand au plus petit premier de cordée, un rip demandé qui n'aura pas lieu étant donné ses conditions, un RIC refusé, bref un grand aveuglement : parle toujours tu m'intéresse : je suis sourd...... un coup à perdre la tête ?
a écrit le 11/04/2019 à 13:30 :
Macron président des riches ; c'est un fait . Mais, par son aveuglement idéologique, il lui faut que les autres soient appauvris .
Réponse de le 12/04/2019 à 7:04 :
Et si vous arrêtiez ce petit refrain.
a écrit le 11/04/2019 à 12:59 :
"Elle engendrera en retour une polarisation des sociétés occidentales en deux groupes : une classe riche et prospère au sommet et un groupe, beaucoup plus nombreux, de personne dont le travail consiste à servir la classe riche".
En somme le retour du servage à moins que le salariat ne soit rien de moins que la forme moderne et adoucie du servage .
Réponse de le 11/04/2019 à 13:56 :
disons qu on retourne a la situation d avant 1914. Des rentiers d un coté et des proletaires de l autre. avec une nette distinction entre les 2
a écrit le 11/04/2019 à 12:30 :
Malgré une inflation qui miraculeusement n'augmente jamais, tout augmente, ce qui a bien été relaté dans le débat d'hier par M. Le Pen. Bien entendu les classes moyennes sont fortement impactées.
a écrit le 11/04/2019 à 10:55 :
Et dire qu'un fonctionnaire de l'OCDE touche 3 x le salaire moyen d'un cadre et ne paye pas d'impôts ... Jojo le Gilet Jaune nous a lâché l'info bien avant !
Réponse de le 11/04/2019 à 12:38 :
@Poutine4ever 11/04/2019 10:55
Si vous êtes cadre, pourquoi ne postulez-vous pas pour à un poste de
fonctionnaire à l'OCDE ?
Just do it.
En France, pour cotiser à l'agirc, il faut gagner plus de 3377 €/mois en 2019 (plafond sécu) mais si vous êtes "'cadre", on vous donne quelques points agirc.
Cordialement
PS: je n'ai pas d'opinion sur les membres de l'OCDE.
a écrit le 11/04/2019 à 10:22 :
La F-rance des rentiers... 3 fois moins élevés les loyers en Allemagne !! L'elite allemande vis de ses revenus, de son industrie, de ses ventes à l'export, les zelites francoises vivent de leurs rentes et ne travaillent pas !!!! elles investissent (sic).
Ils n'ont plus de colonies, la colonie c'est en métropole désormais logique !

"Rien qu'à Paris, le prix moyen du mètre carré a franchi le cap des 10.000 euros "

Cette phrase est très mal formulée, quand on dit rien qu'à c'est que l'on cherche à illustré son propos par un exemple emblématique par ce que peu représentatif normalement du phénomène d'ensemble, or Paris c'est vraiment l'extrême en France en terme de bulle immobilière.
Exemple, on peut être sur qu'il y a réchauffement climatique, rien que dans les zones tempérées on constate deja des records de canicules (exemple : été 2018 en France!)
a écrit le 11/04/2019 à 9:38 :
Prendre toujours plus à tous pour ne donner qu'aux riches ne peut que générer une situation désastreuse de la sorte mais caractéristique d'un fonctionnement oligarchique.

On se demande juste où sont les médias dans cette histoire hein alors que tout est facile à voir et comprendre et en plus grâce à internet sous nos yeux.

Mais bon quand on ne veut pas voir on ne peut pas voir non plus...
a écrit le 11/04/2019 à 9:18 :
"La France des propriétaires" à contribuer à faire exploser le prix du logement en 30 années. La part des revenus envoyés dans les loyers ou les crédits plombent le budget de tous les français... Mais que voulez vous, il faut faire confiance au vieil adage "quand le bâtiment va tout va..."
a écrit le 11/04/2019 à 8:57 :
Et pourtant , des centaines de milliers aujourd'hui , des millions demain migrent en Europe pour une vie meilleure .

Si on est en démocratie, pourquoi la majorité ne changent pas les choses pour que la répartition soit plus équitable ?
a écrit le 11/04/2019 à 7:14 :
je n'habite pas a Paris a 10 000 euros mais l'electricite va augmenter de 6% en juin......pas mes revenus
a écrit le 11/04/2019 à 6:05 :
Il faut bien que quelqu'un paye la politique sociale en France. Toutes les aides à la natalité ont un coût. Pour quel intérêt ? On se le demande.
Réponse de le 11/04/2019 à 10:02 :
Vous voulez donc vous attaquer au pouvoir d'achat de ceux qui ont des enfants si je comprends bien.
a écrit le 11/04/2019 à 2:55 :
Avec Macron ils a tout bloqué Macron France en dangers
Réponse de le 11/04/2019 à 10:57 :
Vous ne pouvez pas nous faire croire que tout vient de Macron. Le problème remonte à plusieurs dizaines d'années. Lisez l"article.
a écrit le 10/04/2019 à 23:26 :
quelques éléments pour compléter :
- la classe moyenne a augmenté entre 1991 et 2010 en France (Middle class fortunes in Western Europe, Pew Research Center, 04/2017). ell représente 66% de la population contre 50% aux USA (France Stratégie, 02/2016 ; Financial Times) et 61% en Allemagne (DIW Berlin, 2016).
Les classes moyennes font de la résistance en France, Les Echos, 21/11/2017.
- les inégalités de revenus n'ont quasiment pas augmenté en 30 ans en France contrairement aux autres pays (Le pays développé ou les inégalités de revenus ont le plus augmenté est... , La Tribune, 26/11/2015).
- les salaires réels ont plus augmenté et de façon plus régulière que les autres pays de l'OCDE (Wage growth is missing in action and workers are not happy, Bloomberg, 04/07/2018).
- le pourcentage de ménages supportant une dépense immobilière supérieure à 40% du revenu disponible est très faible en France, à 4,7% (Taux de surcharge des coûts du logement, Eurostat). assez inférieur à la plupart des autres pays développés de l'UE.
- la fréquentation des cinémas est bien plus élevée en France qu'au UK et en Allemagne (observatoire audiovisuel européen). la fécondité française est la plus élevée des pays développés. les Français ne semblent pas être les plus mal lotis.
- le coût de la vie est raisonnable en France, d'après Eurostat (Is your country expensive ?, Eurostat, 24/08/2018).
etc...
Réponse de le 11/04/2019 à 6:10 :
Bon hé bien avec vos compléments me voila rassuré; l'article de La Tribune n'est donc qu'un leurre et de ce fait grâce à vos sources complémentaires ma situation serait un leurre: les statistiques ou plutôt les articles qui puisent leurs sources dans des rapports statistiques retracent ils la réalité vécue par les citoyens? vraisemblablement non mais ils évitent à ceux qui vivent cette réalité de "péter les plombs", en tout cas, encore merci pour ces compléments je m'en souviendrais en fin de certains mois ou pour payer mon loyer je dois espacer les repas...
Réponse de le 11/04/2019 à 9:39 :
Votre commentaire est intéressant sauf qu’il intéresse peu ou pas le citoyen lambda qui lui se concentre sur ses revenus. Les statistiques servent le discours politique, comme sous tous les gouvernements précédents, dans le cas actuel principalement M. Macron, M. Philippe et nos deux compères complètement déconnectés de la réalité de la vie des citoyens M. Darmanin un adepte petites phrases discriminatoires et pourtant par son passé personnel il devrait avoir un autre discours ou du moins respectueux pour le citoyen de la rue et le plus déconnecté car il a baigné exclusivement que dans les dorures politiques M. Le Maire un homme lui, aussi de discours plus qu’un homme compétent en matière de solutions en dehors de celles qui prévalent dans tous les ministères de l’économie des pays de l’OCDE. Il suffit de regarder chez nos voisins les solutions sont toujours les mêmes. Nous pourrions au niveau de l’Europe être managés sur le plan de l’économie et du budget par un ministère commun les différences sont de plus en plus à la marge et convergent vers une uniformité. Certains pourraient croire que se détacher de cette zone nous permettait d’être plus indépendant erreur car l’uniformité est devenue mondiale, cela se voit lorsque l’on voyage pour les affaires dans tous les pays les même sujets sont sur la table à quelques degrés de différences , santé, retraite, fiscalité, éducation, souvent emploi car les jobs mal payés ne sont pas des emplois dignes pour celui qui les subit ils sont bon pour la statistiques politico-économique qui nous vend sa baisse de chômage comme un exploit voir le R.U ou l‘Allemagne, autre sujet qui fait son chemin les problèmes de la planète la aussi beaucoup de discours dont «make our planet great adgain »  et après….. une taxe . En résumé les stats n’ont aucune valeur pour ceux qui ont défilé pendant plusieurs semaines ceux qui les soutiennent sur le plan du déclassement car pour nombre ils sont cette classe moyenne qui s’appauvrit d’année en année et qui ne voit pour elle comme pour ces enfants aucune lumière au contraire. Les politiques comme les économistes, dont les plus honnêtes ont compris que devant la complexité il valait mieux se nommer essayistes, sont avides de stats cela les fait vivre et leur donnent un pouvoir « d’intelligence » mais ce pouvoir n’est plus qu’illusion face aux défis de la pauvreté du déclassement. Pour conclure le plus grave aucun pieds nickelés du moins pour notre pays qu’ils soient LR, LFI, PS,RN, LREM ou les fakirs type Patriotes!!!, UPR, Debout la France sont à la hauteur des enjeux du trois quart de la population de la France, preuve ils vivent dans deux assemblées, sénat et nationale, souvent très clairsemées ce qui montre d’ailleurs le respect qu‘ils sont vis-à-vis des citoyens, qui ne sont qu’un cirque de clowns ridicules sans saveur souvent visqueux lorsque la majorité change.
Réponse de le 11/04/2019 à 14:59 :
Votre situation personnelle ne représente pas la France.

Mes revenus ont doublés depuis 5 ans, je me doute que cela n'est pas le cas de tout le monde!

Je ne vais pas non plus crier que cet article est mensonger!

Les études et données proposées par gfx sont comme souvent extrêmement précieuses et pertinentes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :