Gilets jaunes : violences sur les Champs-Elysées

 |   |  724  mots
Echauffourées entre CRS et manifestants Gilets jaunes sur les Champs-Elysées.
Echauffourées entre CRS et manifestants "Gilets jaunes" sur les Champs-Elysées. (Crédits : BENOIT TESSIER)
Près de 8.000 manifestants de "Gilets jaunes" étaient présents samedi dans la capitale pour un rassemblement national sous tension. Concentrés sur l'avenue des Champs-Elysées, ils ont été repoussés par des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Christophe Castaner a dénoncé l'infiltration du mouvement par des "séditieux" venus à l'appel de Marine Le Pen. Dans toute la France, 80.000 manifestants ont été recensés.

[Article mis à jour à 18h]

Ils voulaient la Concorde, on leur a accordé le Champ-de-Mars, mais ils ont préféré les Champs-Elysées. Plusieurs milliers de "Gilets jaunes" ont entamé ce samedi 24 novembre un rassemblement sous tension à Paris, émaillé de violences sur l'avenue des Champs-Elysées pour cet "Acte 2" du mouvement de contestation contre la hausse du prix des carburants.

"A peu près 8.000 personnes en tout seraient mobilisées dont 5.000 sur les Champs-Elysées", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors d'un point presse. "Sur Paris, on voit une évolution, à l'appel de Marine Le Pen qui avait invité les manifestants a venir sur les Champs-Elysées", a-t-il poursuivi.

Trente-cinq personnes ont été interpellées et 22 d'entre elles placées en garde à vue, dont plusieurs pour des jets de projectiles sur les Champs-Elysées. Huit personnes dont deux gendarmes ont été blessées. Les autorités ont déploré deux barricades en feu ainsi qu'une voiture incendiée et une cabine de chantier, des feux tricolores ont été arrachés.

Le plus important rassemblement, place de l'Etoile, a convergé vers le bas des Champs-Elysées, au niveau du Rond-point des Champs-Elysées où des violences ont éclaté. Une remorque incendiée a explosé sur les "Champs" sans faire de blessé.

"Séditieux d'ultradroite"

Les manifestants sur l'avenue des Champs-Elysées ont été repoussés par des canons à eau et des gaz lacrymogènes, alors qu'ils tentaient de braver les barrages pour rejoindre la place de la Concorde.

Pour certains masqués et vêtus de noir, des manifestants ont descellé des pavés pour s'en servir de projectile sur les forces de l'ordre, d'autres ont enlevé du mobilier urbain (jardinières, grilles, barrières mais aussi des chaises des bars et restaurants) pour monter des barricades.

La préfecture a fait état de "groupes à risque", tandis que Christophe Castaner a condamné la violence des "séditieux" d'ultradroite ayant intégré selon lui le mouvement des "Gilets jaunes" à l'appel de la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen. Des "accusations indignes" a réagi cette dernière.

"Aujourd'hui, l'ultradroite s'est mobilisée et est en train de vouloir dresser des barricades sur les Champs-Elysées", a affirmé le ministre de l'Intérieur. "Au fond, les séditieux ont répondu à l'appel notamment de Marine Le Pen et veulent s'en prendre aux institutions, comme ils veulent s'en prendre aux parlementaires".

Moindre mobilisation

Quelque 3.000 membres des forces de l'ordre, notamment des unités mobiles, sont mobilisés samedi à Paris et les communes limitrophes pour ce seul événement. La tour Eiffel, bordée par le jardin du Champ-de-Mars où a été officiellement autorisée la manifestation des "Gilets jaunes", est exceptionnellement fermée au public.

"Ce que nous constatons, c'est à la fois un fort affaiblissement de la mobilisation au niveau national, il y avait à 11 heures 23.000 personnes qui étaient mobilisées dans différents lieux au niveau national, contre 124.000 à la même heure la semaine dernière", a déclaré Christophe Castaner.

Plus de 80.900 manifestants, dont 8.000 à Paris, ont défilé samedi, selon un bilan effectué à 15 heures par le ministère de l'Intérieur, soit un tiers de la mobilisation constatée à la même heure il y a une semaine (244.000). De nombreuses autres actions pacifiques - manifestations, opérations escargots ou péages gratuits - ont eu lieu un peu partout en France. Il y aurait plus de 900 actions dans toute la France et plus de 500 blocages.

Malgré l'interdiction préfectorale de manifester dans le centre de Bordeaux, 300 "Gilets jaunes" environ ont défilé depuis la place de la Bourse jusqu'à l'hôtel de ville. Les forces de police ont repoussé les manifestants qui voulaient y pénétrer samedi après-midi.

L'Elysée a fait savoir vendredi qu'Emmanuel Macron préciserait mardi le cap et la méthode pour mener à bien une transition écologique "équitable et juste" et faire que "personne ne soit laissé sur le bord de la route".

Une autre manifestation avait lieu ce samedi : la marche violette organisé par le collectif "Nous Toutes" contre les violences sexistes et sexuelles a réuni 12.000 personnes à Paris selon la préfecture de police - soit plus que le nombre estimé de Gilets Jaunes dans la capitale - et des dizaines de milliers dans toute la France, notamment à Marseille, Lyon, Toulouse, Lille, Nantes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2018 à 9:01 :
Avec vos réflexes systématiques pro-possédants vous êtes en train de faire passer la violence comme seule solution aux yeux des gens.
a écrit le 25/11/2018 à 17:15 :
les gilets jaunes sont en majorité des braves gens . Il faut les aider surtout les femmes seules avec enfants et les personnes âgées sans le sou . L'écologie peut attendre que Hulot est converti Trump, les chinois etc... Le plus urgent pour se dégager des marges c'est de passer du petrole à l'hydrogène et de tuer les ressources de l'islam terroriste en prime . il faut 25 ans pour assurer l'avenir des petits gaulois qui naissent . Faisons l'effort Les batteries sont une hérésie .(
a écrit le 25/11/2018 à 13:36 :
Les Français, vont ils transformer le grand village d’irréductibles Gaulois en une espèce de Capharnaüm à la marge du monde ? Ce serait économiquement suicidaire.
Facile de critiquer et de manifester, difficile de reformer et d’égaliser. Le message n’en est pas moins représentatif d’un "sentiment".

Bien sur il y a une question de justice de répartition et tout le monde a déjà alerté ce gouvernement au départ de la marche, sur le risque de ne marcher que sur une jambe. Sur le fond comme sur la forme, la recherche d’équilibres ne semble pas être la priorité ou si oui, très maladroitement. Question de timing, ou réelle intention idéologique ? Plutôt un piège de débutants dans lequel est tombé ce nouveau parti, parti de rien et d’une volonté de consensus sur un tout, théoriquement centriste et censé dès le départ de s’incarner par des décisions justes, faisant consensus. Parfois le perçu est dans les symboles : il aurait par exemple fallu accompagner la suppression de l’ISF ou le prélèvement à la source par un remaniement des tranches d’imposition (l’impôt le plus égalitaire) et par la suppression des niches fiscales (derrière chaque niche il y a un chien qui aboie et parfois qui mord, disait un politique). Augmenter la CSG ou la TVA, quelle différence ? les deux sont autant inégalitaires.
Peu importe, ce sont des erreurs de jeunesse et à voir le bilan des gouvernements depuis plusieurs décennies sur le sujet, on sait que c’est difficile et contradictoire sur le fond. Pas impossible puisque d’autres pays y arrivent en dépensant moins. Bien sur on peut aller chercher des boucs émissaires chez "les autres", par facilité on trouve toujours "des autres". Sauf que, in fine, les autres c’est nous.

En faisant l’impasse sur les réformes structurelles ? celles de l’Etat, pas facile, car ce sont celles de l’entourage des ministères et leurs déclinaisons, celles des multicouches qui à la fois irriguent et paralysent le pays, celles des communautés prenant parfois le pas sur la démocratie, etc... Autant de couches n'est pas synonyme d'organisation, c’est même le contraire, car ce qui fait l’intelligence, donc l’efficacité, est dans l'interconnexion, dans la facilité de communication. La simple fusion des opérateurs, telle qu’appliquée sans supprimer des postes fixes est tout aussi contreproductive. Ce n’est pas non plus par une sorte d’autoritarisme vertical que le problème sera résolu, ayant tendance à supprimer le service rendu et non la raison des dysfonctionnements. Simple problème de gestion, qui ne pourra jamais être résolu technocratiquement, sinon les pays les plus kafkaïens seraient à la tète du monde.

Comment éviter que l’incompréhension et le sentiment d’injustice prévalent, comment éviter le rétrécissement des idées ? Il faut redonner un sens aux décisions, pour cela il faut de la concertation avec la société civile, pas uniquement avec l’économique rationnelle car apparemment incomprise de beaucoup, Il faut aussi mobiliser le scientifique, l’universitaire, le sociologique, le social, l’historique,…


Le tout est à contrebalancer par des chiffres et par exemple par tous ces articles sur la dépense publique, sur le rapport du Giec et sur l’urgence écologique, dans un contexte d'économie mondialisée et de changements macroéconomiques.

https://www.lenouveleconomiste.fr/oui-aux-taxes-sur-les-carburants-66078/?utm_source=Sarbacane&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20Hebdo%20N°19%20-%20Vendredi%20%2022%20%20novembre%202018
http://www.ipcc.ch/index.htm
Banque Mondiale et autres : https://www.franceculture.fr/economie/le-nobel-deconomie-veut-reconcilier-ecologie-et-economie
Réponse de le 25/11/2018 à 14:44 :
Dans le rétrécissement des idéees que vous citez ci-dessus, et bien vous en faites un belle exemple. Votre exposé est nul et biffé cela ne vos même la peine d'y mettre un Zéro .Recommencez la copie en abordant le bien fondé de la révolte sociale en quoi elle fait avancer la Nation .
Réponse de le 25/11/2018 à 16:30 :
l'impôt sur le revenu, égalitaire... mieux vaut en rire, plus de la moitié des contribuables y échappe. Il faudrait qu'il soit à taux plat (façon CSG) et individualisé pour se rapprocher de l'égalité. En plus il est inefficace économiquement parce qu'il encourage l'optimisation fiscale. Alors CSG ou TVA ? La CSG ampute uniformément le pouvoir d'achat alors que la TVA sociale permet de diminuer les coûts salariaux des productions françaises donc d'améliorer leur compétitivité à l'export (baisse des prix HT) sans augmenter leur prix TTC, et inversement de faire contribuer les produits importés à la protection sociale.
a écrit le 25/11/2018 à 13:23 :
Je crois que toute le monde a compris ce dont sont capables les gilets jaunes,leur mouvement est définitivement discrédité.Macron devrait annoncer mardi la création d'une haute autorité pour l'écologie.L'espoir revient pour les élections européennes,une fusion des listes LREM et écologistes redevient possible.Finalement les choses s'arrangent lentement.La fermeté de Macron sera bien vécue par beaucoup de français=sondages en hausse pour les mois qui viennent
Réponse de le 25/11/2018 à 16:38 :
Dans vos rêves... la manif de Paris a été manifestement infiltrée par des personnes dont le but était de casser... comme ça se passe pour beaucoup de manifs, quel que soit leur bord, depuis un certain temps. Et pour savoir qui est vraiment derrière, il suffit de regarder à qui ces incidents peuvent profiter... Là où je vous rejoins, c'est sur la nécessité pour LaRem d'obtenir le ralliement des écologistes aux européennes... parce que sans ça le seuil de 5% pour avoir des élus sera bien difficile à atteindre pour les uns et les autres.
Enfin si pour telle ou telle raison le mouvement gilet jaune ralentit en cette fin d'année, n peut compter sur le bond de 8 centimes du prix des carburants le 1er janvier prochain pour le relancer.
a écrit le 25/11/2018 à 11:56 :
je crains que la manif des gilets jaunes à Paris ne soit qu'un tour de chauffe .
en janvier/février prochain , les français auront mesuré les ponctions supplémentaires qu'ils devront supporter en 2019 : hausses traditionnelles des tarifs services publics (poste ,reste à charge médical sécu , ,transports publics , documents administratifs , parkings , amendes , etc... ) , hausses des carburants , gaz , mazout , électricité avec l'effet majorant de la taxe carbone , hausse des assurances et mutuelles , des loyers et charges du parc public et pour partie du parc privé , sans compter celles des produits de consommation courante pour répercuter l'inflation .
par ailleurs si la période est froide et accroit les besoins de chauffage , les prix de l'énergie risquent une flambée supplémentaire .
les hausses de salaire de début d'année seront très certainement insuffisantes pour absorber les augmentations de dépenses contraintes , d'autant que le prélèvement à la source sera passé par là ... ; pour les millions de retraités et chômeurs , la messe est déjà dite , ceux là n'auront que des clopinettes comme espoir d'amélioration de leurs revenus faciaux . ils savent que leur pouvoir d'achat va encore diminuer ,malgré pour certains une baisse supplémentaire de leur taxe d'habitation dont ils ne verront la couleur qu'en fin d'année 2019 .
alors si d'ici trois mois le Gouvernement n'a pas pris en compte les craintes et la peur de régression économique de plusieurs millions de familles françaises en changeant radicalement sa politique fiscale , il est à craindre que le désespoir social que cela engendrerait conduise à une révolte d'une autre dimension .
les députés LREM feraient bien d'écouter attentivement leurs électeurs , je crois qu'il y a urgence . c'est leur devoir démocratique .
a écrit le 25/11/2018 à 11:52 :
Les français haïssent leurs dirigeants, on imagine même pas les manifestations et leur cote de popularité au plus bas à la même date si Fillion ou Le Pen ou Mélenchon avait été élu à la place de Macron. Une solution à essayer, l'absence de gouvernement comme se fut le cas en Belgique pendant 18 mois en 2010 et 2011, le pays ne s'était, il parait jamais si bien porté.
a écrit le 25/11/2018 à 10:53 :
8000 sur les Champs Elysées et 300 sur le Champs de Mars, On en aurait même pas parlé s'il n'y avait pas eu les dégradations et c'est justement pour cela qu'elles ont été perpétrées. Seul moyen de faire la une des médias. La violence est l'expression des faibles.
Réponse de le 25/11/2018 à 11:28 :
Il faudra qu'on nous explique comment un mouvement soutenu par 80% de la population a besoin de faire venir des manifestants de province pour réunir 10 000 personnes dans une agglomération de 15 millions d'habitants?
Réponse de le 25/11/2018 à 15:51 :
ben oui , elle a fait la révolution de 1789 qui a bâti les fondements de la République .
j'ai du respect pour les faibles .
Réponse de le 25/11/2018 à 15:52 :
ben oui , elle a fait la révolution de 1789 qui a bâti les fondements de la République .
j'ai du respect pour les faibles .
a écrit le 25/11/2018 à 10:35 :
Je suis déçu par le mouvement des gilets Jaunes, les consignes étaient clairs: pas de manifestations sur les champs Elysées. A 4 semaines de Noel, quelle image donne t on aux étrangers de la plus belle avenue du monde? De plus, je trouve que les revendications ne sont pas clairs. Moins de Taxes mais plus de service publiques. Tout le monde a le droit d’être en colère mais proposer quelques choses de constructif et pas démagogique.
Réponse de le 25/11/2018 à 11:16 :
Moi c est Macon qui me déçoit et sa prétendue transition écologique prétexte à plumer les pauvres et demi-pauvres, c' est marrant .. Forza Gilets Jaunes..
https://www.valeursactuelles.com/economie/gilets-jaunes-le-gouvernement-retire-577-millions-deuros-du-budget-de-lecologie-100911
Réponse de le 25/11/2018 à 11:46 :
Les GJ se battent pour NOTRE avenir: pour une réelle transition écologique. Pour que l économie soit au service de l humain et non plus l humain au service de l économie.
Produire toujours plus au nomdu plein emploi, c est fini! Nous vivons sur une planète avec des ressources FINIES (non illimitées)
a écrit le 25/11/2018 à 10:05 :
tous les gouvernements ont péri par l abus de leur principe ! autant de mépris a l égard des français devient insuportable . jusque s adresser par tweet renforce le soutien aux gilets jaunes a plus de 80%
a écrit le 25/11/2018 à 10:01 :
LA MANIF A PARIS ETAIS UN PIEGE POUR LES GILETS JAUNES/ MACRON VAS DEVOIR METTRE DE L EAU DANS SONT VIN. ET FAIRE DES PROPOSITIONS POUR QUE LE CALME REVIENNE? S IL NE CONPREND PAS LA DETRESSE DU PEUPLE./ RETRAITE E S ./OUVRIERS. ET PETIT COMMERCANTS ILS RISQUE D AGRAVES CETTE GRAVE CRISE SOCIOLOGIQUE ET DE POUSEZ LES MECONTANTS VERS DES EXTREMES AUX PROCHAINES ELECTION LA DROITE N ATTEND QUE CELA???
a écrit le 25/11/2018 à 10:00 :
LA MANIF A PARIS ETAIS UN PIEGE POUR LES GILETS JAUNES/ MACRON VAS DEVOIR METTRE DE L EAU DANS SONT VIN. ET FAIRE DES PROPOSITIONS POUR QUE LE CALME REVIENNE? S IL NE CONPREND PAS LA DETRESSE DU PEUPLE./ RETAITE E S ./OUVRIERS. ET PETIT COMMERCANTS ILS RISQUE D AGRAVES CETTE GRAVE CRISE SOCIOLOGIQUE ET DE POUSEZ LES MECONTANTS VERS DES EXTREMES AUX PROCHAINES ELECTION LA DROITE N ATTEND QUE CELA???
Réponse de le 25/11/2018 à 11:48 :
Tous mes commentaires sont censurés. Et ce verite qui écrit en majuscule voit ses commentaires publiés... merci la tribune!

Ps: si mon commentaire posté à l instant est également censuré, je rayerai ce journal de mes lectures
a écrit le 25/11/2018 à 9:57 :
Les manifestations des gilets jaunes sont apolitiques, les gilets jaunes viennent de tout bord politique. L'ambiance aux points de rassemblement est cordiale : ça discute.

Les affirmations calomnieuses de M. Castaner viennent de schémas de communication préparés pour ce type de situation. Ce n'est pas un ministre de l'intérieur qui est au gouvernement, c'est un robot pré-programmé !


Je pense que les mouvements de la Droite Nationale Identitaire ne se (re)constituent pas aujourd'hui dans le but de casser 3 chaises dans les rues de Paris.

Ils s'organisent et travaillent, dans leurs locaux, à l'abri des regards malveillants, pour lancer le Grand Remplacement Politique en France.

L'élection européenne de mai 2019 sera une étape marquante du chemin vers le Grand Remplacement Politique et l'accession au pouvoir de la Droite Nationale Identitaire.
a écrit le 25/11/2018 à 9:33 :
Beau fiasco CASTANER
Les videos le prouvent le defile etait calme jusqu'à la CHARGE des lances à eau
.2 accuser des 12h30
200 FN alors pour si peu il fallait les arreter et ne pas faire de la politique mais son travail de ministre de l'interieur ,,
bizarre aussi sur le parcours il y avait tout le materiel
bizarre les lances sont passees à cote d'incendie sans eteindre ,,,
a écrit le 25/11/2018 à 8:25 :
Il est temps de se rappeler de quoi on parle, violences ? Où sont les morts? Violences? Où sont les instigateurs ? Violences ? Qui sont les victimes ? Macron et sa classe inscrivent dans les lois de la République les paragraphes qui leur permettront de régner sans partage sur nos vies d'esclaves modernes. Où est la liberté quand 75% du fruit de mon travail est séquestré ? Où est la fraternité quand on met en concurrence notre art de vivre avec celui des chinois, indiens, américains et autres ? Où est l' égalité quand la justice est nommée, phagocité par d innommables groupes d intérêts visiblement atteint de cécité sur ordonnance d'un ministère incapable de stopper la dictature mondiale en marche.
a écrit le 25/11/2018 à 8:20 :
80900 manifestants, multiplié le chiffre par dix donnerait plus une idée de la réalité...
a écrit le 25/11/2018 à 6:37 :
Entendu hier sur BFM : un chef d'entreprise mettait ses autocars à disposition des manifestants parce qu'un de ses "salariés" (pas "collaborateur") l'avait convaincu que cela lui coûtait trop cher d'aller travailler. Mais qu'est-ce que cet employeur attendait alors pour l'augmenter ? C'est tellement plus facile de demander aux autres de faire des efforts et c'est tellement typique des kermesses gauchistes......
a écrit le 25/11/2018 à 3:16 :
De Rugy Du Snob De La Précieuse, Hulot et ses 7 grosses autos thermiques perso, Castagne ( arguments de Defferre 81-84), Darmanin (200 Eur et plus à chaque Resto), Taxo-Man à l'ELYSEE, tous arrogants NIANT LE RAZ LE BOL. L'Etat-Cigale qui Rackette les Bons HUMBLES, Gestionnaires Actifs et Retraités, lesquels désindexés à perpet. ( 0.1% à 0.2% DE CROISSANCE EN COURS pour ce 4ème Trimestre, PAR LEUR FAUTE A EUX-SEULS) Enfumage et rien de mieux Mardi 27/11, DE TAXO-MAN
a écrit le 25/11/2018 à 2:37 :
Que Taxo-Man n'aille pas jusqu'à la provoc du 31 Déc 20H : " ses Meilleurs Œufs " juste 4H, avant ! ses flambées de TAXES et Tarifs Publics et Semi-Publics du 1/01, ET DESINDEXATION DES RETRAITES A PERPET, ET REFORME RETRAITES JUIN 2019, POUR JETER LES FUTURS RETRAITES DANS LA MISERE : fin des 25 Meilleures Années, et valeur du Point gelée à perpet : pour le réduire à RIEN. Les Gilets Jaunes s'y remettront en mai-juin, et Taxo-Man passera en force ( ordonnance, ou vote de confiance….) Mardi 27 !!! : réaction aux Gilets Jaunes, Bla-Bla et enfumage hypocrite de TAXO-MAN.
a écrit le 25/11/2018 à 0:51 :
Macron se prend régulièrement pour de Gaulle et qu il fasse un référendum comme il l à fait en son temps et qu il en tire les conséquences
a écrit le 25/11/2018 à 0:10 :
Bravo à Taxo-Man qui Stoppe à la limite de NOS FRONTIERES, Pollution et Réchauffement Climatique.
a écrit le 25/11/2018 à 0:06 :
Les responsables politiques oublient la justice sociale. On est très loin des idéaux de la France des lumières lorsque des gens âgés retournent travailler après leur retraite car leurs pensions sont faibles. Un exemple parmi d'autres.
Quelles sont les valeurs de ce gouvernement ?
a écrit le 25/11/2018 à 0:01 :
Dès lors que les moteurs thermiques consommeront tous 1 Litre au 100 au lieu de 5 L,
Les Taxes Carbur seront multipliés par Cinq. 100% de Voiture Solaire : memes taxes.

Le pouvoir nous considère comme des demeurés finis.
a écrit le 24/11/2018 à 23:42 :
Le Pouvoir Minore-Mensongèrement, et encore, les chiffres : Samedi prochain ce sera 60000 ou moins. TAXO-MAN à l'Elysée aussi Arrogant, comme La Castagne et le Ministre des Impots et Taxes : l'Impayable cynique Darmanin, rigolard face aux plaintes des retraités Désindexés à Perpet, Lui ! 200eur au Resto,Et Ce, combien de fois dans l'année ? pendant que la moitié des Français se privent, y compris de chauffage, et pire 11 Millions des notres Sous le Seuil de Pauvreté. FRAPPANT de constater que Le Pouvoir adopte une communication comparable aux pays totalitaires.
a écrit le 24/11/2018 à 23:35 :
" 80.900 manifestants ont été recensés, dont 8000 à Paris selon le Ministère de l'intérieur "
" Ce samedi 24 novembre, France Police – Policiers en colère dénombrait ainsi « 750.000 'gilets jaunes' sur environ 1500 points de blocage » ( Valeurs Actuelles, ce samedi à 21h42) . Qui ne sait pas compter dans cette affaire ?
a écrit le 24/11/2018 à 23:09 :
Depuis le début , on savait que l’extrême droite et l’extrême gauche étaient a la manœuvre sur ces manifestations. Les oies jaunes se sont font manipulées comme des bleus par des professionnels de la sédition fas.ciste.
Réponse de le 25/11/2018 à 9:26 :
je serais plus prudent que vous Nous avions probablement des casseurs payes par le gouvernement qui est en campagne pour les européennes et qui veut absolument decredite le FN quand à midi mr CASTANER donnait le chiffre de 200 pour ci peu il fallait les arreter et ne pas mettre les lances sur LA MAJORITE PACIFISTE
a écrit le 24/11/2018 à 22:06 :
Les portes de 1968 sonts ouvertes en novembre 2018 qui vas leS fermez macron ils deviens- incompétent comme president c est grave ??? Le gouvernement vas démissionner avec plus riant vas le beau parleur la chute de Jupiter 👎👎👎👎👎
a écrit le 24/11/2018 à 20:48 :
Le mouvement des gilets jaunes se contredisent d'eux mêmes. On y entends des revendications comme moins de taxes mais plus de service publique. Le mouvements est trop brouillon qu'on en regrette les syndicats.
Honnêtement, je les trouvais bien au début mais moi la violence c'est niet !
a écrit le 24/11/2018 à 19:35 :
Le problème du cout de la vie en France, est une fiscalité prétentieuse en regard des services fournis. Une justice débordé, un système de santé pas terrible contrairement au mythe entretenu, un système éducatif appauvri, etc.. mais un système militaire digne de la guerre des étoiles.
Tout cela finira comme en Espagne et autres pays du sud, ou toutes les activités s'organiseront dans un contexte de travail au noir dans une économie parallèle et non déclaré.
a écrit le 24/11/2018 à 19:06 :
Mais au est macron le president des riches 👎👎👎👎👎👎👎
a écrit le 24/11/2018 à 19:05 :
Cà n'a rien d'un mouvement spontanné. L'ambiance est spécifique à Paris où les groupuscules de différents partis sont présents comme à chaque fête de Jeanne d'Arc pour marine le pen. On voit bien ceux qui cassent, manipulent, allument des feux, déterrent des pavés, brûlent des voitures etc. C'est pour mettre le désordre avant les élection européennes, ils n'ont rien à faire des gilets jaunes authentiques qui sont d'ailleurs peu présents et partis pour la plupart car écoeurés d'être manipulés par des gros lourds au crâne rasé à cerveau de poids chiche.
a écrit le 24/11/2018 à 19:00 :
amusant tous ces gens qui prétendent ne pas avoir assez par moi pour vivre.
Combien aimerait il toucher comme paie tous les mois pour être satisfait ?
a écrit le 24/11/2018 à 18:57 :
Le gouvernement à été prévenu que le peuple ne se laissera pas faire.
Le gouvernement favorise les 0,1% les plus riches et c'est totalement inacceptable.
Si le gouvernement est intelligent alors il doit mettre les minimas sociaux a partir de 18 ans et baisser fortement la fiscalité des classes moyennes, il aura donc réussi a calmer presque définitivement la colère.
Faites payer les 0,1% les plus riches et ça ira mieux pour tout le monde.
a écrit le 24/11/2018 à 18:56 :
Il est Tres Riche vous savez Mr Melenchon.
Pour les gilets jaunes, si vivre en France ne vous plait plus, partez a l'Etranger.
les gens ont tous un smartphone dans la poche et ils prétendent être pauvres c'est risible vous savez.
a écrit le 24/11/2018 à 18:55 :
Le prix du brent est sous les 60 USD , en baisse de plus de 30 % en 1 mois . Ou est le motif de colère spontanée ? Orchestré sans aucun doute
Réponse de le 25/11/2018 à 7:48 :
Ne vous réjouissez pas il ne va pas tarder à remonter
Réponse de le 26/11/2018 à 10:45 :
Le motif de colère des gilets jaunes n'est pas le prix du Brent, qui finalement ne représente pas grand chose dans le prix des carburants (une hausse ou une baisse de 25% du Brent ne se traduit du fait des taxes que par une variation de 8-9% à la pompe), mais bel et bien les taxes qui représentent l'essentiel de ce qu'on paie à la pompe. Et autant le Brent peut baisser, autant on n'a jamais vu les taxes diminuer si l'on excepte les quelques centimes de TIPP flottante qui ont existé en 2001-2002.
a écrit le 24/11/2018 à 18:54 :
Et c'est reparti...
On prend les mêmes et on recommence...
"Emmanuel Macron préciserait mardi le cap et la méthode pour mener à bien une transition écologique "équitable et juste" ==== C'EST LA CLASSE MOYENNE QUI VA ENCORE TRINQUER

Déjà vu ? Ou çà ?
Réponse de le 25/11/2018 à 7:52 :
Il va encore essayer de nous rouler dans la farine et nous dire qu'il nous comprends en continuant de faire comme il veut.IL NE VEUT PAS ENTENDRE
a écrit le 24/11/2018 à 18:49 :
8000 mais c'est du nunez enfin l'autre nul castaner n'est que le porte parole de nunez nervi de macron. mais La tribune propriété de drahi financeur de macron ne peut pas et ne veut pas (retour sur investissement oblige) donner les vrais chiffres qui sont calamiteux pour jupiter.
a écrit le 24/11/2018 à 18:31 :
le principal responsable de cette vindicte est l'ineffable casse toi ner. les griveaux, castaner, macron, ces trucs suffisants, méprisants le peuple, arrogants, ne cherchant que le pognon comme tout bon socialisse vendu, ne mérite que mépris en retour. vivement 1792.......
Réponse de le 26/11/2018 à 10:48 :
Vous oubliez Ferrand, autre résidu du PS,, avec Griveaux et Castaner, qui a été abject face à Jean Lassale l'autre jour.
a écrit le 24/11/2018 à 18:29 :
Pour résumer tout le monde , ce pouvoir est incapable de gérer le pays sans faire un trou énorme dans les caisses et c'est cela qui est entrain de ce jouer maintenant . Incapacité ! on vire sans tambour ni trompette .
a écrit le 24/11/2018 à 18:25 :
Les casseurs sont toujours les mêmes, je le crois, usant de toute opportunité pour mettre le bazar, casser, faire preuve de violences envers nos forces de l'ordre (que leur reprochent-ils?). Ces bad blocks auraient dus être mis au pas depuis bien longtemps. C'est tout de même pas compliqué d'en attraper quelques uns, de charger les canons à eau avec des colorants s'il le faut pour le retrouver et les condamner, à de la prison ferme, ou taper aux portefeuilles. Cela en calmerait plus d'un. Mais nous avons malheureusement pris l'habitude de laisser faire, espérant que ces manifs soient bon enfant, prétextant le risque qu'il y a à intervenir de l'accident aux personnes. Tant que ces individus ne cassent que le bien de privés, ou publics, finalement l'état s'en accommode.. Et bien sûr, les préjudices ne sont jamais réparés par les fautifs devant notre justice trop molle!
Réponse de le 26/11/2018 à 10:52 :
les black blocks servent objectivement la cause gouvernementale, y'a qu'à voir la récup qu'en fait Castaner pour tenter de discréditer les gilets jaunes. Il est d'ailleurs disposé de faire feu de tout bois puisqu'il utilise la mort affreuse d'une gilet jaune écrasée par une conductrice qui a confondu voiture et arme par destination contre les gilets jaunes. Y'a que le 1er mai dernier que les incidents n'ont pas vraiment servi l'exécutif puisqu'ils ont été à la base de l'affaire Benalla qui a révélé le vrai visage de l'exécutif.
a écrit le 24/11/2018 à 18:11 :
Les kermesses gauchistes finissent toutes dans la chienlit, on a l'habitude... Il ne suffit pas d'être "contre" quelque chose, il faut dire par quoi on le remplace. Et là, il n'y a plus personne en général et les règles de la démocratie (le droit de vote et le fait de l'exercer) reprennent leur rôle : les protestataires d'aujourd'hui sont-ils au moins allés voter lors des derniers scrutins, et, si oui, pour qui ?
Réponse de le 25/11/2018 à 7:57 :
Oui j'ai voter Macron en espérant que sa jeunesse nous change des politiciens que l'on voit depuis 30 ou 40 ans et pour ne pas voir le RN.malheureusement tous nos politiciens issus de l'ENA sont formatés de la même manière donc tant que l'on ne supprime pas cette école du reste en déficit je pense que la France s'enfoncera dans la pauvreté
a écrit le 24/11/2018 à 17:54 :
Ne soyez pas surpris! Le mouvement des Gilets Jaunes n'est pas une manifestation organisé mais une révolte spontané! Et cela est reproductible tant que la colère sera présente! Le moindre écart de langage de Mr Macron ou de son gouvernement mettra le feu au poudre!
Réponse de le 24/11/2018 à 18:01 :
un mouvement bien signé ultra droite
Réponse de le 24/11/2018 à 18:38 :
Un mouvement spontané organisé sur toute la France.... Faut il être naïf pour croire que c'est grâce à Facebook qu'ils sont organisés.....

Ces gilets jaunes fleurent bon les deux Front..... de Gauche et National. Deux partis dont les leaders jettent bien de l'huile sur le feu....
Réponse de le 24/11/2018 à 19:56 :
Pourquoi tout le monde parle d'ultra droite? deux possibilité:
- c'est vrai et vous le saviez => le gouvernement étant au courant est totalement incompétent !
- c'est de l'intoxe => le gouvernement est menteur et ne mérite pas de gouverner !
Réponse de le 24/11/2018 à 23:27 :
@reponse réalité, bonsoir, depuis que des manifestations existent les gouvernements ont toujours cherché à mettre en évidence soit l'ultra droite soit l'ultra gauche et pour cause cibler un ultra est bien plus facile que de montrer une forme d'incapacité à gérer la situation. Souvent les soi disant ultras sont des voyous qui viennent se "défouler" . M. Castaner qui est, comme tous les ministres de l'intérieur, avant tout un politicien a besoin de monter un affaire politicienne car tout mouvement doit être décrédibilisé par les exécutifs surtout si comme aujourd'hui les gilets jaunes sont une force qui met l'exécutif devant un discours et une réalité contradictoire sur le pouvoir d'achat pour de nombreux citoyens . Je vois à votre commentaire que le discours bien huilé fait effet. J'ai voté en mai 2017 pour un changement de méthode dans la gouvernance qu'elle soit économique, social et politique aujourd'hui force est de constater que le nouveau monde était un leurre et peut-être pire.
Réponse de le 25/11/2018 à 1:16 :
@realite, déclarer que c'est "un mouvement bien signé ultra droite", c'est rejeter toute négociation et cela permet de "maintenir le cap"....le cap vers le chaos !
Rdv en mai prochain !
a écrit le 24/11/2018 à 17:36 :
« Personne ne sera laissé au bord de la route , une solution équitable et juste « ( c’est une profession de foi ?)

Imaginez un instant :

Les populations changent de voiture pour ne pas «  se trouver au bord de la route »( justement !)
Seul problème, les populations n’ont pas pu «  anticiper «  le fait que les voitures diesel verront leur argus diminuer , c’est un déficit pour «  le secteur automobile «  comme pour ceux qui n’ont pas les moyens de changer de voiture
Avec cette mesure à la noix du gouvernement, tout un secteur est «  en crise « 
La transition énergétique : mon œil !
C’est juste pour créer de la crise dans un secteur pour relancer un autre secteur ...
L’autre secteur chouchou du macronisme ; itech, les licornes , IA...
C’est juste ce secteur qui a «  droit » à tout le reste
ce sont des «  sans dents »?

« Équitable et juste « : je demande à voir ça! Nous sommes déjà à la fin d’une ère , pas encore largué au bord de la route... affaire à suivre mardi ?
a écrit le 24/11/2018 à 17:05 :
Les impôts indirects sont plus rentables que les impôts directs, M.Macron en abuse tout simplement. Vu la casse à Paris la note va être lourde. Pas dit que mouvement s’arrête. M.Castaner disant que c'est un mouvement d'ultra droite, j'en doute fortement.
Réponse de le 24/11/2018 à 23:47 :
Castaner adopte les réactions et accusations, de son Prédécesseur 81-84 Gaston Deferre.
Réponse de le 26/11/2018 à 10:55 :
Castaner est bien de la lignée Defferre... avec d'ailleurs le même type de fréquentations douteuses.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Castaner#Jeunesse
a écrit le 24/11/2018 à 16:54 :
".....un fort affaiblissement de la mobilisation au niveau national...."

Castagneur se console comme il peut. Je ne suis pas fan du FN et de la famille Lepen, mais il faut arréter de les voir partout. Les casseurs ne se revendiquent ni du FN ni de FI.

Force est de constater qu'avec seulement 8000 personnes sur Paris (alors que ses services de renseignements lui en prédisaient 4 fois plus), il n'est pas capable de tenir une manif de 5000 personnes avec 3000 policiers. Y a comme un problème de méthode. Il fallait infiltrer la manif avec les policiers, les CS et les mobiles pour être au contact des casseurs et les interpeller.
Ce n'est pas ce qu'on leur apprend dans les manuels mais les GJ ce n'est pas une manif de syndicat ou d'étudiants chauffés à blanc. C'est une manif familiale et citoyenne.
Réponse de le 24/11/2018 à 17:42 :
Il est probable que les chiffres soient manipulés, prudence. Plus de CRS que de manifestant ... bizarre ?
Réponse de le 24/11/2018 à 17:45 :
serait-il possible que des casseurs aient été missionnés par Castagneur pour discréditer la manifestation ? je n'ose y croire .....même pas en mai 68 !
Réponse de le 24/11/2018 à 18:16 :
Les casseurs sont des idéologues extrémistes, à ce niveau de violence les extrêmes se rejoignent et je ne pense pas qu'ils soient manipulables par un ministre de l'intérieur.

Ce serait risqué, L'opinion est versatile et les incidents pourraient lui retomber dessus .

Par contre, et vu que leur action a pour but d'affaiblir les démocraties européennes (quelque soit la couleur du gouvernement démocratique en place), on peut penser que Poutine est derrière et qu'il a des intérêts communs avec l'extrême droite américaine (Bannon).
Réponse de le 26/11/2018 à 10:58 :
@jacomolo : vieil adage policier : cherche à qui le crime profite... et il n'y a pas besoin de chercher loin ; qui, depuis 10 jours cherche à diaboliser le mouvement gilets jaunes ?
@pmxr : de deux choses l'une, ou il y avait beaucoup plus de manifestants qu'indiqué, ou la police a reçu consigne de laisser faire les casseurs.
a écrit le 24/11/2018 à 16:49 :
Concours du jet de pavé sur les Champs, financé par le contribuable parisien.
Trump va bientôt tweeter.
a écrit le 24/11/2018 à 15:55 :
Tout n est pas la faute a MACRON Les taxes viennent de gauche hollande les socialistes sont les rois des impôts ,, avec hollande retraites gelées,taxes sur majorations sur familles nombreuses avec la retraite: cela nous fait payer des impôts,,, tout vient de gauche et hollande se permet de donner des leçons ,?lui qui s en est mit plein les poches et caser tout ses amis et bonne planque a son ex ouvrez les yeux marre des donneur de leçons
Réponse de le 24/11/2018 à 16:46 :
Macron a alourdi la trajectoire de hausse des taxes prévues par la loi de transition énergétique votée sous le précédent quinquennat.
Réponse de le 24/11/2018 à 18:13 :
C'est normal, l'aile droite des socialistes est passée chez Macron, d’où la continuité.
Réponse de le 24/11/2018 à 18:59 :
oui mais il a augmenté les aides pour l'isolation des bâtiments, les aides à l'achat de véhicules électriques etc supprimer la taxe d'habitation pour beaucoup malgré l'augmentation de certaines communes, permis des remboursements dentaires, lunettes, audition etc à 100% etc Il faut donc voir en détail le bilan détaillé avant de juger.
a écrit le 24/11/2018 à 15:52 :
Le pétrole a largement baissé (25%) donc les manifestations n'ont plus lieu d'être et elles sont visiblement noyautées par des exrtêmistes casseurs. Les consignes de vote en disent long alors qu'il s'agit d'élections européennes donc de représentation de la France par rapport aux 26 autres pays européens et non d'élections internes de réglement de comptes.
Réponse de le 24/11/2018 à 16:48 :
Les cours du pétrole, de même que celui du $ sont volatils, ils peuvent augmenter à la hausse et à la baisse. Par contre l'évolution des taxes ne va jamais dans le sens de la baisse. Elles ne sont pas volatiles mais sont simplement un vol.
Réponse de le 24/11/2018 à 18:56 :
La Suède a mis une taxe C02 à plus de 100 euros et a nettement avancé dans sa transition, efficacité et indépendance énergétique + innovations, export etc. Nous on n'avance pas depuis 1973 avec toujours 56 milliards environ d'importation d'énergies fossiles par an depuis les 25 dernières années et ce alors que l'on produit notre électricité, hydrogène, autres vecteurs et biométhane localement. Il font donc réallouer vers la production et emplois en France avec donc des retombées positives pour les territoires. Les gilets jaunes devraient comprendre que c'est positifs d'utiliser les aides et de s'adapter en quittant le pétrole et gaz.
a écrit le 24/11/2018 à 15:50 :
castaner dit 200 casseurs connu mais que fait la police ils n'auraient jamais du être a paris,de plus à 10h gazer des gilets jaunes pacifiques c'est pas très glorieux
a écrit le 24/11/2018 à 15:35 :
La vraie solution est de boycotter lrem en votant. Le degagisme est la seule solution. Sans mandat ces punisseurs ne sont rien. Banissons ces malfaisants qui nous entraînent dans la misère de notre démocratie.
a écrit le 24/11/2018 à 15:06 :
Une révolte ?
Non Sire, une Révolution.
Réponse de le 25/11/2018 à 1:19 :
@Versailles, attention ! Il faudra déposer une autorisation en préfecture...
a écrit le 24/11/2018 à 14:41 :
On aurait pu éviter ce désordre, en suspendant, IMMEDIATEMENT avant la journée du 17/11, l’augmentation prévue au 1 janvier sur les taxes carburants. Mais comme d’habitude l’équipe Macron, a pris cela de très haut, en en s’imaginant maitriser la situation. Le résultat est là, les casseurs sont à l’œuvre.
Réponse de le 24/11/2018 à 15:55 :
Cà ne changeait rien le pétrole a baissé de plus de 26% et il remontera dans plusieurs mois à cause du marché international dont nous dépendons trop. La taxe n'est qu'un prétexte alors qu'il faut arrêter d'importer 56 milliards d'euros par an d'énergies fossiles et utiliser notre énergie locale (électricité, hydrogène, autres vecteurs, biométhane etc)
Réponse de le 24/11/2018 à 18:31 :
@La réalité
Moi qui suis un petit conseiller municipal, j’avais déjà averti mon député dès la mi-octobre, que ça grondait beaucoup sur le prix des carburants et du fioul domestique en zone rurale ; et que le maintien de l’augmentation taxe CO2 prévue en janvier activait la colère sourde.
Oui le cours du baril redescend depuis 15 jours , mais c’est trop tard ; L’arrogance de ce gouvernement a fait le reste.
a écrit le 24/11/2018 à 14:27 :
"Gouverner c'est prévoir"; Mais, visiblement, ils en sont incapable puisqu'ils étalent "leur pédagogie" après les événements! Tout ça pour racketter le peuple français pour le compte de Bruxelles!
Réponse de le 24/11/2018 à 15:57 :
Réaction à la le Pen. Bruxelles n'a rien à voir avec la taxe transition énergétique qui est propre à la France. Le niveau du RN est toujourds en dessous de zéro.
a écrit le 24/11/2018 à 14:27 :
Une seule réponse
Boycoter la liste LREM aux élections européennes et voter pour qui vous voulez
Réponse de le 24/11/2018 à 15:52 :
@Gilet jaune, ouvrez les yeux !! LREM n'est pour rien dans la politique économique actuelle. Macron n'est que le pantin de Bruxelles et l’Assemblée Nationale ne fait que transcrire des lois dictées par l'UE. Rappelle-toi Hollande, un mec de gauche qui appliquait une politique de droite !! Tu pourras voter pour qui tu veux, tu auras la même politique. La solution est de sortir de l'UE. Ça fait peur quand on s'informe sur TF1 ou Le Monde. Vas plutôt faire un tour sur upr.fr
Réponse de le 24/11/2018 à 15:57 :
Oui je vote LREM
Réponse de le 24/11/2018 à 16:36 :
@UPR, le pendant des menteurs des pros brexit qui ont pour la plupart déserté la vie publique. Déjà pour être crédible il faudrait que votre poulain un énarque haut fonctionnaire soit un homme de compétences en dehors de nous montrer le GOPE pas grand chose sauf perdre ses nerfs pour le prix d'un porte avions. Concernant les taxes et impots vous êtes un peu beaucoup menteur car la fiscalité ne dépendant pas de Bruxelles mais de Paris. La mauvaise gestion de notre pays ne dépend pas de Bruxelles mais de la médiocrité de nos gouvernants accrocs à la dépense publique et pour cause la majorité de nos exécutifs sorte de cette malédiction française l'ENA et oui comme votre poulain. L'UPR encore un truc mené par un énarque qui a été viré par M. Sarkozy .
Réponse de le 24/11/2018 à 17:28 :
Le gourou de la secte UPR a appelé les GJ à demander la démission de Macron.

1°) On l'a pas vu sur les manifs l'Asselineau.... encore un qui reste au chaud pendant que les autres se bougent et qui espère tirer les marrons du feu. l'UPR va rester à 0.92%... :-)

2°) Quand on prétend devenir Président de la République on ne sombre pas dans les slogans populistes. l'UPR va rester à 0.92%... :-)

3°) Je n'ai encore entendu aucun manifestant crier "a bas l'Europe, vive le frexit"... Les français savent trier les problèmes.
l'UPR va rester à 0.92%... :-)
Réponse de le 25/11/2018 à 1:29 :
@Irresponsable
1º) Asselineau s'est expliqué sur le sujet. Avant de juger, écoutez ce qu'il a à dire.
2º) Il est vrai que les slogans du genre "Pensez printemps", c'est tout à l'honneur de Macron !
3º) "Les français savent trier les problèmes..." ils savent tellement bien trier qu'ils ont viré la droite et la gauche, qu'ils vont virer Macron. C'est qui qui reste ?
Réponse de le 25/11/2018 à 1:37 :
@Amusant
Ben oui, les GOPE sont le cœur du problème. Apparemment ça vous gène, vous les écartez d'un revers de la main sans même argumenter.
Croire que "la fiscalité ne dépendant pas de Bruxelles mais de Paris", c'est à mourir de rire ! La fiscalité est au service de Bruxelles qui nous dicte ce qui est bien et ce qui est mal.
La désillusion va être terrible. Avec ou sans l'UPR, l'UE est condamnée. Mais faites semblant d'y croire si ça vous permet de dormir tranquille.
a écrit le 24/11/2018 à 14:15 :
l'injustice et la misère rampante sont la poudre et la flamme du déclenchement d'une révolution ou devrais je dire d'un changement de cap soit il dans la violence que je n'espère pas .

Il me semble qu'un gilet jaune a été condamné avec une rapidité surprenante à 3 mois de prison ferme pour avoir bloqué une autoroute ....dans la même veine il me semble qu'un rappeur avait fait de même il y a quelques années pour tourner un clip sans avoir été inquiété le moins du monde , un monde judiciaire à géométrie variable ...Je n'aimerait pas être juge ou politicien , le jour ou cela partira en banane
a écrit le 24/11/2018 à 14:07 :
Quand je vois encore des gens pretendre que les gilets jaunes ne representent qu'une minorite ,,,,,,,,?????????? FAITES UN VOTE . PUISQUE VOUS NE COMPRENEZ PAS LES SONDAGES
a écrit le 24/11/2018 à 13:47 :
Sur ce sujet quelle médiocrité pour ne pas dire cynisme de M. Castaner cette semaine qui « surfait » sur le décès de deux personnes croyant que son cynisme allait payer politiquement aujourd’hui il dénonce l’implication de RN sans preuve, nous donne des chiffres sur la mobilisation qui n’ont pas de fondement car il doit essayer de casser ce mouvement par tous les moyens dont le cynisme. Nous sommes dans cette politique que ne voulait plus la France en mai 2017. M. Castaner ne mérite pas son poste de ministre de l’intérieur, une nomination plus pour son amour déclaré à M. Macron que pour ses compétences en matière de sécurité. Ce Monsieur, mais peut on encore dire Monsieur sur quelqu’un qui surfe sur la mort, est tout ce que la politique a de plus vil. Par ses déclarations M. Castaner est en fait un marcheur pour le RN. Je pense que Mme Le Pen doit dans son fond lui dire merci. M. Castaner en politique depuis l’âge de 20 ans un marcheur dans les ministères, un homme qui est de cette mouvance marécageuse de cette politique politicienne dont 2017 aurait du effacer tous ces « vieux » qui ont fait le malheur économique, social, de notre pays. M. Macron quelle erreur d’embarquer dans votre sillage un homme si médiocre qui représente à merveille ce qu’était déjà sous l’Empire le poste de l’intérieur, mais aussi dans certains pays du XX siècle dont les noms n’ont pas été dans le palmarès des grandes démocraties
a écrit le 24/11/2018 à 12:41 :
On arrive à l'aboutisment , maintenant il faut les forcer à démissionner , le peuple ne les a jamais porté. Une telle élection est l'oeuvre des membres du conseil constitutionnel qui n'ont pas voulu relancer une élection dont les quotas n'étaient pas atteint et maintenant nous en sommes là ,avec des gens qui gouvernent pour les riches au détriment du reste de la population.Cet au peuple de reprendre les commandes les institutions n'ont pas permis d'élire une personne souhaitée par la majorité de la population.
Réponse de le 24/11/2018 à 13:53 :
Le Peuple français est composé de 60 millions de personnes, je ne crois pas que les gilets jaunes aient réussi à convaincre ne serait-ce qu'un million de partisans. Donc ils ne sont en rien représentatifs du Peuple, ils sont justes une petite minorité qui a comme les autres le droit de s'exprimer mais pacifiquement et sans entraver la liberté des autres, que ces autres soient d'autres minorités ou la majorité.
Vous avez raison sur un point, nous sommes un pays riche et donc la majorité des Français sont riches, c'est-à-dire des gens qui mangent à leur faim et ont un toit sur leur tête. Il est normal, puisque notre devise comporte la solidarité et que nous avons créé la sécurité sociale après 1945, que les pauvres se fassent entendre pour que le Gouvernement comprenne leurs réels besoins (c'est mieux de s'exprimer soi-même qu'au travers d'associations parfois finalement loin des réalités de ceux qu'ils représentent) mais pas qu'ils croient pouvoir faire une révolution à quelques uns...
Réponse de le 24/11/2018 à 15:22 :
Ce que vous appelez de vos vœux s'appelle le totalitarisme. Que cela vous plaise ou pas, Macron a été démocratiquement élu. Si les français sont insatisfaits de son action, Macron dégagera en 2022. Point. Le Peuple français s'est exprimé aux élections, les citoyens ne laisseront pas une minorité de petits nervis d’extrême droite et d'extrême gauche leur voler leurs voix.
a écrit le 24/11/2018 à 12:30 :
Les casseurs des Champs Elysées doivent avoir un QI aux alentours de 15, leurs dégradations servent le gouvernement qui va pouvoir ainsi discréditer le mouvement.
Réponse de le 24/11/2018 à 14:30 :
Mais c'est justement pour cela qu'ils financent des casseurs!
a écrit le 24/11/2018 à 12:23 :
chacun sait que le véritable sinistre de l'intérieur est nunez, castaner n'est que le porte parole de nunez, castaner n'a jamais rien fait et a montré son incompétence notoire. faire coire le contraire est une imposture bine macronienne.
a écrit le 24/11/2018 à 11:46 :
En syrie ils y a des gaz mortel à Paris aussi macron de viens un dictateur premièr en france de puis petain ?
Réponse de le 24/11/2018 à 15:59 :
La dictature sera France insoumise et le Le Pen
Réponse de le 24/11/2018 à 18:49 :
@fripon : la dictature est là depuis plus de 40 ans, mais comme la France dort au rythme des propos de nos gouvernements le jour ou cette belle endormie va se réveiller cela risque faire beaucoup de bruit et te sonner a tes oreilles.
Réponse de le 24/11/2018 à 22:08 :
On ne reçoit que rt.com dans votre Sibérie ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :